Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Saga] Les annales du disque monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
louve


avatar


Messages : 1766
Age : 30
Localisation : Dans une grotte obscure et humide
Emploi/loisirs : la lecture, le cinéma, les jeux vidéos


MessageSujet: [Saga] Les annales du disque monde   Mar 7 Sep 2010 - 15:31

Les annales du disque monde
Terry Pratchett


image

Tome 1 : La Huitième Couleur
Dans l’univers de cet auteur anglais complètement allumé, tout est franchement bizarre. Le monde, plat et rond, porté par quatre éléphants plantés sur la carapace d’une immense tortue, est peuplé de nains, de sorciers, de monstres ou de guerriers qui vivent des histoires à dormir debout. Vous l’avez compris : dès ce premier volet d’un long cycle d’aventures, tout est prétexte à parodier par tous les moyens l’univers de l’heroic-fantasy. Tordant.
image

Tome 2 : Le huitième sortilège
« Vous auriez de très jolis pieds si vous en preniez soin, dit la vierge Bethan.
— Ch'est bien aimable à toi, répondit Cohen le Barbare. Mais des pédicures, j'en rencontre pas chouvent dans ma profechion. »
Octogénaire, borgne, chauve, édenté, Cohen, le plus grand héros de tous les temps reussira-t-il à tirer Deuxfleurs et Rincevent des griffes de leurs poursuivants ?
Car une étoile rouge menace de percuter le Disque-monde, dont la survie repose sur le sorcier calamiteux : dans son esprit brumeux se tapit le Huitième Sortilège...
Avec une distribution prestigieuse dans les seconds rôles : le Bagage, l'In-Octavo, Herrena la Harpie, Kwartz le troll, Trymon l'enchanteur maléfique et, naturellement, LA MORT.
Une aventure fantastique sans précédent. Ou peut-être une gigantesque fumisterie, plus encore que la Huitième Couleur.
image

Tome 3 : La huitième fille
Sentant venir sa mort prochaine, le mage Tambour Billette organise la transmission de ses pouvoirs, de son bourdon, de son fonds de commerce. Nous sommes sur le Disque-Monde (vous y êtes ? Nous y sommes). La succession s'y effectue de huitième fils en huitième fils. Logique. Ainsi opère le mage. Puis il meurt. Or, il apparaît que le huitième fils est cette fois... une fille. Stupeur, désarroi, confusion : jamais on n'a vu pareille incongruité. Trop tard, la transmission s'est accomplie au profit de la petite Eskarina. Elle entame son apprentissage sous la houlette rétive de la sorcière Mémé Ciredutemps... Après " La huitième couleur " et " Le huitième sortilège ", voici la troisième " Huitième ". Ne craignez pas la réplétion :comme tant d'autres avant vous, " vous en redemanderez ", selon l'incontournable adage de Jérôme Bosch.
image

Tome 4 : Mortimer
Morty traverse les champs en courant ; il mouline des bras et s'égosille comme un beau diable. Non. Même ça, même effrayer les oiseaux pillards, il n'est pas fichu de s'en tirer proprement.
Son père, au désespoir, l'observe depuis le muret de pierres.
« Il manque pas de coeur, fait-il à l'oncle Hamesh.
— Ah, dame, c'est le reste qu'il a pas. »
Et pourtant un destin hors du commun attend Mortimer. Car à la foire à l'embauche, LA MORT l'emporte sur son cheval Bigadin.
Il faut dire que LA MORT a décidé de faire la vie ; et l'assistance d'un commis dans son labeur quotidien lui permettrait des loisirs. Mais... est-ce bien raisonnable ?
Avec, comme toujours, un scénario qui décoiffe, une distribution prestigieuse et, peut-être, peut-être, une exceptionnelle apparition de l'illustre Rincevent.
image

Tome 5 : Sourcellerie
La magie, c'est de la bouillie pour les chats. Voici la sourcellerie, la puissance thaumaturgique de l'Aube des Temps ! Elle pénètre le Disque-Monde par l'entremise du huitième fils d'un mage (défroqué, oui!). Disons-le tout net: casse-cou. Faudra-t-il compter sur Rincevent pour sauver les meubles ? Il a plus d'un tour dans son sac percé. Il a aussi une équipe de choc, avec le pusillanime Bagage - tellement humain! - et le subtil bibliothécaire de l'université des mages - tellement simiesque ! Avec Nijel le Destructeur, jeune héros par correspondance, et Conina, la fille du plus célèbre Barbare, par qui tombent les cœurs et les coups. Et, en prime, un séjour inoubliable dans la cité d'Al Khali, sous la houlette du Sériph Créosote.
image

Tome 6 : Trois soeurcières
Le vent, l'orage et les éclairs... Tout cela dans l'horreur d'une profonde nuit. Une de ces nuits, peut-être, où les dieux manipulent les hommes comme des pions sur l'échiquier du destin. Au cœur des éléments déchaînés luisait un feu, telle la folie dans l’œil d'une fouine. Il éclairait trois silhouettes voûtées. Tandis que bouillonnait le chaudron, une voix effrayante criailla : "Quand nous revoyons-nous, toutes les trois ?" Une autre voix, plus naturelle, répondit : "Ben, moi j'peux mardi prochain." Rois, nains ... Lire la suite , bandits, démons, héritiers du trône, bouffons, trolls, usurpateurs, fantômes, tous sont au rendez-vous. Shakespeare n'en aurait pas rêvé autant. Ou peut-être que si ? Mais l'avantage du roman par rapport au théâtre c'est que l'on peut s'autoriser beaucoup, beaucoup plus de personnages. Et même le ravitaillement en vol d'un balai de sorcière !
image

Tome 7 : Pyramides
Teppicymon XCXVII est mort et il a un peu de mal à se faire à cette idée. Même s'il respecte le professionnalisme des embaumeurs, voir ces sympathiques artisans plongés jusqu'aux coudes dans vos entrailles a quelque chose qui vous remue les tripes. Son fils va lui succéder et lui aussi a quelque difficulté à s'adapter à la nouvelle situation. Pas facile d'hériter du trône quand on est encore un ado et qu'on vient d'achever ses études à la Guilde des Assassins... Vous voilà soudain responsable du lever du soleil comme de l'abondance des récoltes. Et les ennuis vous guettent : vaches grasses, vaches maigres, sphynx, prêtres fanatiques, crocodiles sacrés et momies vagabondes. Sans compter que la Grande Pyramide a précipité le royaume dans une faille spatiotemporelle.
image

Tome 8 : Au guet !
Une société secrète d'encagoulés complote pour renverser le seigneur Vétérini, Patricien d'Ankh-Morpok, et lui substituer un roi.
Enfin une affaire à la mesure du capitaine Vimaire, alcoolique frénétique, et de ses non moins brillants adjoints. Et lorsqu'on retrouve au petit jour dans les rues les corps de citoyens transformés en biscuits calcinés, l'enquête s'oriente résolument vers un dragon de vingt-cinq mètres qui crache le feu.
Peut-être la collaboration du bibliothécaire de l'Université ne serait-elle pas inutile. Certes, il a depuis quelque temps été métamorphosé en singe, mais qui a vraiment remarqué la différence ?
image

Tome 9 : Eric
Faust, vous connaissez ?

Mais voici Eric, quatorze ans, le plus jeune démonologue du Disque-Monde.

Hélas aucun démon, et encore moins aucune séduisante succube, ne répond à son invocation. Dans le cercle magique ne surgissent que Rincevent et le Bagage, respectivement le mage le plus incompétent et l'accessoire de voyage le plus redoutable de l'univers. Et que veut Eric ? Oh, rien de bien original l'immortalité, la domination du monde et la plus belle femme de tous les temps.

Ce qui va emmener la fine équipe dans un périple étourdissant, de l'empire tézuma des adorateurs de Quetzduffelcoatl, le boa de plumes, en passant par un affrontement qui ressemble furieusement à la guerre de Troie, jusqu'à l'aube des temps et la création du monde. Sans oublier les enfers, bien sûr.
image

Tome 10 : Les zinzins d'Olive-Oued
Sur le Disque-Monde, un alchimiste d’Ankh Morpork a découvert la Magie des images animées. Finie la fastidieuse et toujours incertaine corvée consistant à transformer le plomb en or, il y a bien plus amusant et rentable : transformer la lumière en or ! Le principe est simple : il faut une boîte appelée caméra dans laquelle on enferme six diablotins, deux qui regardent par le trou à l’avant de la boîte et peignent les images de ce qu’ils voient sur une membrane transparente et quatre qui soufflent dessus pour sécher la peinture. Un séchage rapide étant essentiel car, chaque fois que l’on tourne la manivelle de l’appareil, la bande de pellicule descend d’un cran pour l’image suivante. Aussitôt, une activité fébrile s’empare d’une petite colline déserte au bord de l’océan : Olive Oued ! Mais à jouer comme cela avec réalité et illusion, ne risque-t-on pas de provoquer une catastrophe d’ampleur proprement cosmique ?
image

Tome 11 : Le Faucheur
Fantômes vampires, zombis, banshees, croque-mitaines... Les morts vivants se multiplient.
Car une catastrophe frappe le Disque-Monde : la Mort est porté disparu (oui, la Mort est un mâle, un mâle nécessaire). Plus moyen de défunter correctement. Fini le repos éternel et bien mérité ! Il s'ensuit un chaos général tel qu'en provoque toujours la déficience d'un service public essentiel. Et pendant ce temps-là, dans les champs d'une ferme lointaine, un étrange et squelettique ouvrier agricole manie la faux avec une rare dextérité.
La moisson n'attend pas...
image

Tome 12 : Mécomptes de fées
Une mission de tout repos pour trois sorcières de haut vol (Air Balai) : empêcher les épousailles d'une servante et d'un prince. Pas de quoi impressionner Mémé Ciredutemps, Nounou Ogg et Magrat Goussedail. Oui, mais :
1 — Ca se passe à l'étranger (beurk !), dans la cité lointaine de Genua.
2 — Que faire d'une baguette magique de seconde main qui ne sait que transformer les choses en citrouilles ?
3 — Comment s'opposer au pouvoir irrésistible des contes s'ils sont manipulés par la redoutable « bonne fée » Lilith ? N'est-ce pas le merveilleux destin d'une servante que d'épouser le prince ? Comme celui des mères-grands de se faire dévorer par le loup ?
Tel n'est pourtant pas l'avis de Madame Gogol, la sorcière vaudou des marais de Genua.
« Enco an piti zassiette di gombo, ma chè ? »
image

Tome 13 : Les Petits Dieux
Or il advint qu'Om, le grand dieu, prit la parole en ce temps-là et s'adressa en ces termes à Frangin, l'Elu : " Psst ! " Frangin s'arrêta au milieu d'un coup de binette et fit du regard le tour du jardin du temple. " Pardon ? " lança-t-il. C'était une belle journée du printemps prime. Les moulins à prière tournaient joyeusement dans le vent qui tombait des montagnes. En altitude, un aigle solitaire décrivait des cercles. Frangin haussa les épaules et retourna à ses melons. Le grand dieu Om s'adressa derechef à Frangin, l'Elu : " T'es sourd, mon gars ? ". C'est une bien lourde responsabilité qui allait s'abattre sur les frêles épaules du jeune novice : il ne s'agissait de rien de moins que de prévenir une guerre sainte. Car il est des hérétiques, voyez-vous, pour prétendre au rebours du dogme de l'Eglise, que le monde est plat et qu'il traverse l'univers sur le dos d'une immense tortue...
image

Tome 14 : Nobliaux et sorcières
Le royaume de Lancre au coeur des montagnes du Bélier. Si petit. Tout juste s'il ne faut pas un passeport pour s'allonger. Retour de voyage, trois sorcières y retrouvent leurs pénates, dont l'une, Magrat, pour épouser le roi Vérence.
Les noces approchent. Tout devrait se passer comme dans un songe d'une nuit d'été. Si l'imprudence des uns et des autres ne risquait d'ouvrir le monde au retour des Seigneurs et Dames. Des Nobliaux. Des Lumineux... Les elfes sont si beaux, si gueulamour. Les elfes sont cruels. Ils prennent tout. Et ils offrent la peur en échange.
Autour des trois sorcières à la peine, une affiche exceptionnelle avec notamment : l'archichancelier Mustrum Ridculle, le bibliothécaire de l'Université (« Oook ! ») et le deuxième grand amant du monde, Giamo Casanabo.
image

Tome 15 : Le Guet des orfèvres
« Engagez-vous dans un métier d'homme ! Le Guet municipal a besoin d'hommes ! »

Mais le Guet de nuit se retrouve à la tête d'une force comprenant le caporal Carotte (techniquement un nain), l'agent Bourrico (réellement un nain), l'agent Détritus (un troll), l'agent Angua (une femme… la plupart du temps) et le caporal Chicque (mis au ban de touche de l'humanité pour tacles dangereux).

Or le mal est à pied d'œuvre, il y a du meurtre dans l'air et du vilain dans les rues.

Et il vaudrait mieux que l'affaire se règle avant midi, heure à laquelle le capitaine Vimaire prend officiellement sa retraite, rend sa plaque et se marie.

Comme il s'agit d'Ankh-Morpork, à midi pétant, ça promet de sentir drôlement mauvais.
image

Tome 16 : Accros du roc
Aux enfants ordinaires on offre des xylophones. Suzanne, elle, n'avait qu'à demander à son grand-père d'ôter son gilet...

Oui, elle avait la Mort dans sa famille. Et il est difficile de grandir normalement quand votre aïeul monte un cheval blanc et manie la faux, surtout quand vous devez reprendre l'affaire familiale pour cause de vacance et que tout le monde vous tient pour la « fée des dents ».

Bien plus difficile encore quand il s'agit d'affronter la nouvelle musique — une vraie drogue — qui a fait irruption dans le Disque-monde.

Elle n'obéit à aucune loi. Elle transforme les gens. On l'appelle la « musique de rocs ».

Elle est rythmée, dansante, mais...

Elle est vivante.

Et elle ne s'arrête pas.
image

Tome 17 : Les tribulations d'un mage en Aurient
Figé dans un immobilisme séculaire derrière sa Grande Muraille, voici l'impénétrable empire agatéen d'Aurient.
La tourmente va le saisir par l'effet d'un petit livre révolutionnaire : Ce que j'ai fait pendant mes vacances. Que s'unissent les travailleurs, qui n'ont rien à perdre que leurs buffles d'eau ! Et tandis que les seigneurs de la guerre s'affrontent pour le pouvoir, l'Armée rouge se dresse (moyenne d'âge : 8 ans), guidée par le Grand Mage Rincevent (vous avez bien lu), de retour en tête d'affiche.
Mais la Horde d'Argent s'approche de la Cité interdite où réside l'empereur ; six héros cacochymes, dont Lin en fauteuil roulant, sous la conduite de Cohen le Barbare (90 ans bien sonnés, 1,50 m avec les semelles orthopédiques). L'affrontement est inévitable.
image

Tome 18 : Masquarade
Ankh-Morpok, l'opéra...
... immense bâtisse à la topographie complexe, où des silhouettes masquées et des ombres encapuchonnées commettent des atrocités dans les coulisses...
... où mourrir sur scène n'est plus une métaphore...
... où des esprits malfaisants en tenue de soirée détournent le destin d'innocentes sopranos.
Où... deux vieilles dames au chapeau pointu mangent des cacahuètes au poulailler et, les yeux levés vers le lustre, échangent des propos débonnaires :
« Y a un malheur qui s'prépare ou je m'y connais pas. »
Mémé Ciredutemps et Nounou Ogg, sorcières ès qualités, viennent passer une soirée culturelle.
Il faut donc s'attendre au pire. Le fantôme de l'opéra n'est pas loin.
image

Tome 19 : Pieds d'argile
Ankh-Morpork, « Cytée aux mille surpryses ». Ouais. Ankh-Morpork, cité du meurtre et du mystère... Qui assassine d'inoffensifs vieillards ? Qui empoisonne le Patricien ? Les brouillards d'automne se sont abattus sur la ville et le Guet enquête sur un meurtrier insaisissable. Le Guet : un catalogue hétéroclite des multiples espèces du Disque-monde ; louve-garou, nains, trolls... et le caporal Chicque (probablement humain) — mais doit-on dire C. W. Saint-Jean de Chicque, comte d'Ankh ? — qui fraye avec les aristos. Le Guet : une force qui va. Seuls les golems savent peut-être ce que le Guet ignore. Et les golems ne sont pas vivants. Ce sont des machines animées par les mots du chem dans leur crâne. Golem doit avoir un maître. Dans la nuit brumeuse et menaçante, le commissaire Samuel Vimaire bat le pavé...
image

Tome 20 : Le Père Porcher
La nuit du père Porcher...
Neige, rouges-gorges, chorales et sapins déco­rés...
Mais le gros bon­homme de rouge vêtu, celui qu'on attend en cette nuit de fête... a disparu.
En lieu et place, faisant fonction, un autre bon­homme de rouge vêtu, dans son traîneau tiré par des cochons sauvages, avec sa hotte, sa fausse barbe et son oreiller pour simuler un ventre qu'il n'a pas. Un bonhomme plus habitué à manier la faux qu'à descendre dans les cheminées distribuer des jouets par milliers.
Mais quand le devoir appelle...
Car certains prémé­ditent l'assassinat du père Porcher. Et s'ils arrivent à leurs fins...
... le soleil ne se lèvera pas.
image

Tome 21 : Va-t-en-guerre
Au milieu de la mer Circulaire, une île a fait surface entre les terri­toires d'Ankh-Morpork et d'Al-Khali, capitale du Klatch. Les deux cités en revendiquent la propriété. Le ton monte. Des foules se rassemblent. D'an­ciennes querelles se ravivent. Ils sont pas comme nous.
Et, lorsque le Klatch dépêche à Ankh-Morpork un ambassadeur extraordinaire, une flèche l'abat au cours d'un défilé dans la cité.
Alors, tandis que deux armées vont se mettre en marche, le commissaire divisionnaire Vimaire, du Guet municipal, ne dis­pose que de quelques heures, avec ses mulets, pour s'occuper d'un crime si grave qu'il n'existe aucune loi pour l'inter­dire : la guerre.
image

Tome 22 : Le Dernier continent
Voici le dernier continent du Disque-monde.
Il y fait chaud. Il y fait sec. Ce qui n'est pas venimeux est vénéneux. Autrefois il a connu la Mouille, mais ce n'est même plus un souvenir. Pourtant, ce blady pays, c'est le plus beau du monde, vu ?
Et il va mourir dans quelques jours sauf si...
Qui est donc cet étran­ger qui arpente à grands pas le désert rouge ? Ce héros, guerrier de la route, buveur de bière, broussard, tondeur hors pair qui va changer le cours de l'histoire en empêchant un tama de voler un mouton près d'un creek ?
Oui, tout ce qui se dresse entre ce pays et son funeste destin, c'est un mage bon à peau.
Enfin... casse pas la tête, hein ?
image

Tome 23 : Le Dernier Héros
C'est une légende vivante, le plus grand héros du Disque-monde. Il se souvient encore du temps de la grande aventure. Il se souvient du temps où les héros n'avaient pas à se soucier de clôtures ni de procès ni des contraintes de la civilisation. Il se souvient du temps où l'on ne se faisait pas enguirlander pour avoir abattu des dragons
Mais il ne se souvient pas toujours où il a rangé son dentier. Et c'est agaçant. Alors, à la tête de ses vieux (très vieux) compagnons de la Horde d'Argent, Cohen le Barbare s'est mis en marche pour sa dernière quête. A l'assaut de Cori Celesti, le Moyeu du Disque-monde, la montagne où résident les dieux. Il leur rapporte, lui le dernier héros, ce que le premier leur a volé. Avec les intérêts. On frémit. La fin du monde est proche. Va encore falloir s'y coller. Avec une pléiade de vedettes confirmées, de l'ineffable et calamiteux Rincevent au capitaine Carotte du Guet municipal d'Ankh-Morpork, et l'exceptionnelle participation de Léonard de Quirm, artiste et inventeur génial. Une aventure qui vous entraînera tout autour du Disque et jusqu'à la demeure des dieux..
image

Tome 24 : Carpe jugulum
« J'peux pas les vaincre, dit Mémé Ciredutemps. Ils ont l'esprit comme de l'acier. J'ai tout essayé. Toutes les ficelles que j'connais ! Le meilleur a failli m'avoir dans ma chaumière. Ma chaumière, tu t'rends compte ? J'ai jamais rien connu de tel. Ces vampires, ils ont appris des trucs. J'ai trouvé aucune faille chez eux, nulle part. Ils sont plus forts, ils réfléchissent vite... Moi je te l'dis, les affronter par l'esprit, c'est comme cracher contre une tempête.
— Tu vas faire quoi, alors ? demanda Nounou.
— Rien ! J'peux rien faire ! Tu comprends donc pas ce que j'te dis ? Ils connaissent tout en magie, ils sont rapides, ils nous prennent pour du bétail doué d'la parole... J'ai examiné le problème sous toutes les coutures et j'vois pas ce que j'peux faire. J'suis vaincue d'avance. »
image

Tome 25 : Le cinquième éléphant
Samuel Vimaire est en fuite ; la chasse à l'homme est ouverte. Hier préfet du Guet, duc et ambassadeur d'Ankh-Morpork dans le mystérieux royaume d'Uberwald (ses forêts de conifères, ses traditions identitaires, ses mines de graisse), il ne lui reste désormais que son astuce naturelle et la culotte tristounette d'oncle Vania. (Laissez tomber.)
Il neige. Il gèle. S'il ne traverse pas la forêt pour rejoindre la civilisation, une guerre abominable éclatera. Et des monstres sont à ses trousses. Intelligents. Rapides. Des loups-garous. Ils gagnent sur lui...
Voici le vingt-cinquième roman du Disque-monde. On y trouve des nains, des vampires, des intrigues diplomatiques, des héros, de la graisse antique.
image

Tome 26 : La Vérité
Quand un jeune homme de lettres, Guillaume des Mots, rencontre l'inventeur de l'imprimerie moderne, le nain Bonnement, le premier journal d'Ankh-Morpork paraît : Le Disque-Monde.
La presse d'investigation est née.
Et si le Patricien est accusé de meurtre, si le Guet patine et si MM. Lépingle et Tulipe, médiateurs à gages d'une organisation occulte de com­ploteurs, sévissent dans la cité, le journaliste doit payer de sa personne. Entre un vampire iconographe à la fascination suicidaire pour le flash, la concurrence peu loyale d'une presse poubelle et la grogne du commissaire Vimaire, Guillaume part en quête de la vérité. Laquelle peut blesser et même tuer.
image

Tome 27 : Procrastination
Pourquoi remettre au lendemain ce que l'on peut faire le jour même? Le très très vieux moine Lou-Tsé et son apprenti Lobsang en savent quelque chose puisque c'est à eux qu'incombe la tâche de gérer le temps et de le distribuer au mieux, veillant ainsi au bon déroulement de l'Histoire.
Jusqu'au jour où Jérémie, maître horloger d'Ankh-
Morpok reçoit une mystérieuse commande pour construire une horloge de verre parfaite. Celle-ci pourra tout simplement arrêter le temps et mettre fin au Chaos. Ah, cela ne serait-il pas le rêve des Contrôleurs que le Disque-Monde insupporte par ses activités incessantes?
Le temps est compté pour Lou-Tsé! Mais la Mort va s'en mêler, attirant dans son sillage les cinq Cavaliers de l'Apocalypse - oui, c'est une longue histoire...
image

Tome 28 : Ronde de nuit
C'est un homme comblé que le duc Sam Vimaire, commissaire divisionnaire du Guet d'Ankh-Morpork, heureux père bientôt. Hélas ! la poursuite d'un dangereux criminel entraîne un accident qui le ramène dans son propre passé, en un temps de tumulte et de violence. Vivre dans le passé n'est pas facile mais y mourir étonnamment simple. Il doit pourtant survivre car des tâches essentielles l'attendent : mettre le grappin sur un meurtrier, s'instruire lui-même, débutant, pour devenir un bon flic et changer l'issue d'une rébellion sanglante. A l'assaut des paradoxes temporels, un « conte d'une ville » façon Disque-Monde, avec sa collection de gavroches, de dames à l'affection négociable, de rebelles, de policiers de la Secrète et autres enfants de la révolution...
image

Tome 29 : Le Régiment monstrueux
RésuméLe frère de Margot Barrette est parti au front et ne donne plus de nouvelles. Qu'à cela ne tienne, la jeune femme se déguise en homme et s'engage dans l'armée. Ce qui brave tous les interdits de son pays, la Borogravie, ou les femmes n'ont même pas le droit de porter des pantalons... Voilà Margot plongée en pleine guerre, entourée par de nouvelles recrues tout aussi inexpérimentées qu'elle – dont un vampire, un troll et Igor – sous la houlette d'un caporal sadique. Ce monstrueux régiment saura-t-il vaincre l'ennemi ?
image

Tome 30 : Timbré
Moite von Lipwig, escroc patenté, a le choix entre la peine de mort ou la direction de la Poste. Un choix difficile car le service postal d'Ankh-Morpok est en pleine déroute. Tous ses prédécesseurs sont d'ailleurs morts dans des conditions mystérieuses... Sa mission sera d'autant plus compliquée qu'il devra faire face à un redoutable concurrent, Jeanlon Sylvère, maître de la technologie du clic-clac, bien plus rapide qu'une lettre !
Mais Moite a plus d'un tour dans son sac de facteur. Et une bien jolie assistante...
image

Tome 31 : Jeu de nains
La vallée de Koom ? C'est là que les trolls ont tendu une embuscade aux nains, ou peut-être les nains aux trolls. Dans un pays reculé. En des temps reculés. Mais, s'il ne résout pas le meurtre d'un unique nain, le commissaire Vimaire du Guet d'Ankh-Morpork assistera à la réédition de cette bataille, là dehors, sous les fenêtres de son bureau. Alors que son Guet se fissure autour de lui et que résonnent les tambours de guerre, il lui faut débrouiller chaque indice, se montrer plus malin que chaque assassin et braver les ténèbres. Des ténèbres qui le suivent. Oh... et à 18 heures tous les jours sans faute - aucune excuse ne sera tolérée - il ne doit rentrer chez lui. On n'échappe pas à certains devoirs.
image

Tome 32 : Monnayé
Cher M. Lipwig. Je sens en vous un homme charmant qui prendra soin de mon petit Pinaille. Soyez gentil avec lui, s’il vous plait. La somme de vingt mille piastres vous sera versée annuellement pour accomplir cette tâche que je vous supplie d’accepter. Si vous refusez, ou si Pinaille meurt de cause non naturelle, vos fesses seront confiées à la Guilde des Assassins. Qui refuserait ce job en or, diriger la banque royale d’Ankh-Morpork? Moite von Lipwig peut-être, ancien escroc et ministre des postes. Car l’hôtel de la Monnaie travaille à perte, tous les jours il faut aller promener le président et on se fait beaucoup d’ennemis. Or, ce qu’il faudrait, c’est faire de l’argent !
image

Tome 33 : Allez les Mages !
Menace sur le paisible et douillet quotidien des mages :si l'Université de l'Invisible ne renoue pas avec la tradition de fouteballe, d'intolérables restrictions sont à prévoir dans leur train de vie.
Il reste à former un staff et une équipe compétitifs. Par bonheur, l'université dispose, parmi le petit personnel, d'individualités remarquables. Citons Trevor Probable — inouï ce qu'on obtient d'une boîte de conserve — , Glenda, la reine des tourtes, Juliette, ravissante nunuche promise à un bel avenir dans l'univers de la mode, et le mystérieux monsieur Daingue. Qui est monsieur Daingue ? Le sait-il lui-même ? toujours est-il qu'on le surveille en haut lieu.
Tandis que le match fatidique approche, quatre vies s'entremêlent et quatre destins basculent. Car ce qu'il faut savoir du fouteballe — ce qu'il faut savoir d'important sur le fouteballe — , c'est qu'il dépasse le cadre du fouteballe.
image

Tome 34 : Coup de Tabac
Blousé, Vimaire. Dame Sybil, son épouse aimante, lui impose quinze jours de congés à la campagne dans le manoir familial. La vie de hobereau, rien de folichon pour le commissaire divisionnaire du Guet d’Ankh-Morpork, non plus que la déférence servile qu’on lui témoigne, à lui qui tient pour article de foi que les hommes sont tous les mêmes le pantalon baissé. La tradition le veut, le flic en vacances n’a pas ouvert sa valise que le premier cadavre lui saute à la figure. Mais ce n’est pas un meurtre ordinaire qui attend Vimaire, c’est un crime contre l’existence et la dignité d’une espèce entière. Qu’importe s’il est hors de sa juridiction, si les repères lui manquent dans le monde rural et si l’on s’acharne à le mener en bateau, la justice doit passer.


informations
TITRE D'ORIGINE : -
DATE DE PARUTION : Depuis 1993.
ÉDITION DE LA SAGA : Pocket / L'Atalante.
RÉSUMÉ DE LA SAGA : -
NOMBRE DE TOMES : 34.
EST-ELLE TERMINÉE ? Non.



© aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : -
LA SAGA EN UN MOT : Hilarante !
UNE CITATION : -
UNE NOTE SUR 10 : 9.5/10.
TON AVIS : T.1 : La huitième couleur est le premier roman de la série des annales du disque-monde. L'œuvre originale fut publiée en 1983 et seulement en 1993 en France.

L'histoire reste drôle du début à la fin. Les personnages sont tous plus déjantés les uns que les autres. Dans ce roman on fait donc la connaissance d'un personnage célèbre du disque-monde : Rincevent, le maje. Oui il n'est pas écrit mage sur son chapeau mais maje. On rencontre aussi pour la première fois la Mort, un être étrange mais qu'on adore. Car oui la Mort est masculine. Le bagage restera dès ce roman un compagnon fidèle et dangereux, doté d'une faim insatiable.

Ce roman utilise les clichés de la fantasy de A à Z pour en faire une comédie fantasy excellente. L'humour tient donc la plus grande place dans ce premier tome d'une série loin d'être terminée.

À lire donc pour passer un bon moment sans avoir besoin de réfléchir.

T.2 : Dans ce second tome, on pourra découvrir des parodies de la botte de sept lieues, la maison en pain d'épice. On découvrira également les premiers elfes du Disque-Monde, race pas si bonne et sage que ça. On découvrira aussi pourquoi Rincevent est un mage nul en magie.

Un petit aperçu :
« Vous auriez de très jolis pieds si vous en preniez soin, dit la vierge Bethan.
Ch'est bien aimable à toi, répondit Cohen le Barbare. Mais des pédicures j'en rencontre pas chouvent dans ma profechion. »

T.3 : Ce roman est indépendant des deux autres. Vous découvrirez la place des hommes et des femmes sur le Disque-Monde. Vous découvrirez la différence entre les mages et les sorcières (autre que leur sexe). Ce tome est aussi bon que les autres. Les personnages sont tous loufoques, une fois de plus et on ne peut que s'intéresser au sort de la jeune Eskarina. Comment compte-t-elle entrer dans l'université invisible alors que cet endroit est interdit aux femmes ?

Je vous laisse découvrir cette aventure…

T.4 : Ce quatrième tome de la série, permet de découvrir un personnage des plus énigmatiques : la Mort. Oubliez la Mort ennuyeuse et sans coeur. Car dans Mortimer, la Mort a même une fille et un majordome dans sa belle maison. Mais la mort est donc papa ? C'est-à-dire qu'il a une compagne quelque part ? Non, la Mort a juste recueilli une orpheline afin d'en apprendre davantage sur les humains.

Morty est un personnage attachant quoiqu'il n'en fasse qu'à sa tête lorsqu'il prend la place de la Mort. Au rendez-vous ? Des mages déjantés, des assassinats, des fanatiques religieux, le quatrième tome aura de quoi vous faire mourir de rire.

T.5 : Attention, ce tome-ci présente beaucoup plus d'action que les précédents ! L'apocralypse est proche ! Beaucoup plus rythmé que les précédents, ce tome-ci nous montre que Rincevent, même s'il est trouillard, cache bien son jeu, car il saura déjouer de nombreux obstacles ! On fera également la connaissance de Conina, la fille de Cohen le Barbare. C'est une jeune femme très belle mais qui a un penchant pour la violence. Oh bien sûr, elle tente de changer, mais c'est dans ses gênes. Nijel, le jeune héros est aussi un personnage attachant. Le fait qu'il ait sans cesse recours à son manuel du super barbare est très hilarant. Manuel écrit par Cohen le barbare lui-même ! Bref ce cinquième tome est très bien. L'humour, quoique moins présent, se fait chaque fois de la même manière. Il s'incruste dans un moment quasi dramatique ! Je vous laisse découvrir ce cinquième volet de la série la plus déjantée en fantasy !
À QUI LA CONSEILLES-TU ? À tout le monde !





Dernière édition par Jacana le Ven 11 Mar 2016 - 17:39, édité 7 fois (Raison : Fiche 2.0 par Chouquette / [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: [Saga] Les annales du disque monde   Mar 7 Sep 2010 - 18:03

Bizarrement, La Huitième couleur, le premier tome que j'ai lu, est le tome des Annales qui a failli m'éloigner de la saga. Une amie me l'avait prêté. Je l'ai vite lu. Le problème reste que, même si je reste une personne qui adore les grosses déconnades, ce tome possède tout ce que je n'aime pas en matière d'humour en littérature : de l'humour qui se veut frappadingue.

L'impression général que j'en ai finalement eue se limitait à une histoire décousue qui partait dans tous les sens (et ce que je ne supporte généralement pas, c'est justement que le scénario souffre - à mes yeux - de gags qui se veulent dingos mais qui me font à peine sourire), et des personnages auxquels je ne me suis pas vraiment attachée.

Bref, je comprends maintenant pourquoi on m'a dit, plus tard, que le tome 1 n'était pas le mieux pour commencer. Le tome 8, Au Guet ! (que t'es en train de lire, si j'ai bien compris, louve ^-^), est à mon sens mieux pour débuter le Disque-Monde (et il y en a sans doute d'autres, mais pour l'instant, je n'en ai lu que deux. ^-^

En tout cas pour ma part, j'ai bien plus apprécié les aventures de Carotte (mon nain préféré à ce jour Very Happy ) et de ses compagnons du guet (sans oublier le bibliothécaire) que celles du mage Rincevent (et je pense que dans un premier temps, je vais plus m'attacher, justement, à suivre les premiers...). Bien sûr, je n'exclus pas la possibilité de réessayer la lignée des Mages, et des autres, plus tard. Les univers récurrents, j'aime beaucoup, et il faut avouer que Pratchett a un talent certain. ^-^


Dernière édition par Jacana le Ven 11 Mar 2016 - 17:46, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Inlandsis


avatar


Messages : 1404
Age : 35
Localisation : Fin fond du Poitou
Emploi/loisirs : en dilettante...


Vos papiers SVP
Crédits: à moi même...
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Les annales du disque monde   Mar 7 Sep 2010 - 18:52

Terry Pratchett et les Annales du Disque Monde... ralala... un univers foisonnant !

Moi aussi j'adore... Et comme Ryuuchan, Rincevent et les mages ne sont pas mes héros préférés... J'aime mieux le Guet et les sorcières (Mémé Ciredutemps... c'est ce que j'appelle un sacré personnage)...

Ce que j'aime aussi dans le Disque Monde c'est que caché sous le burlesque se cache une vraie satire sociale, une vraie réflexion, une écriture recherchée... Bref pour moi c'est culte mais je ne conseillerais pas les Annales du Disque Monde à tout le monde il faut quand même prendre certaines choses au second degré (au moins !) et avouons que le burlesque en littérature ne plaît pas à tout le monde...

Un autre intérêt, c'est aussi que les histoires se suivent certes mais pour divers héros (les mages, les sorcières, le guet, Cohen le barbare...) donc à lire dans l'ordre pour chacun ayant ses caractéristiques plus ou moins loufoques...

_________________________________________________


No good deed goes unpunished


Dernière édition par Jacana le Ven 11 Mar 2016 - 17:47, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dodoniver.blogspot.com/
Freelfe


avatar


Messages : 4052
Age : 24
Localisation : 22
Emploi/loisirs : Lycéenne, passe ses jours à lire et écrire


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Les annales du disque monde   Mar 7 Sep 2010 - 20:50

J'ai lu un tome et mieux vaudrait que je n'en parle pas...

_________________________________________________

[Chroniqueuse]





Dernière édition par Jacana le Ven 11 Mar 2016 - 17:48, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freelfe.blogspot.com/
louve


avatar


Messages : 1766
Age : 30
Localisation : Dans une grotte obscure et humide
Emploi/loisirs : la lecture, le cinéma, les jeux vidéos


MessageSujet: Re: [Saga] Les annales du disque monde   Mar 7 Sep 2010 - 21:46

Lequel as-tu lu, Freelfe ?

_________________________________________________


http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/


Dernière édition par Jacana le Ven 11 Mar 2016 - 17:48, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Freelfe


avatar


Messages : 4052
Age : 24
Localisation : 22
Emploi/loisirs : Lycéenne, passe ses jours à lire et écrire


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Les annales du disque monde   Mer 8 Sep 2010 - 14:11

Le fabuleux Maurice et ses rongeurs savants. Ben c'était pas fabuleux du tout...

_________________________________________________

[Chroniqueuse]





Dernière édition par Jacana le Ven 11 Mar 2016 - 17:48, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freelfe.blogspot.com/
louve


avatar


Messages : 1766
Age : 30
Localisation : Dans une grotte obscure et humide
Emploi/loisirs : la lecture, le cinéma, les jeux vidéos


MessageSujet: Re: [Saga] Les annales du disque monde   Mer 8 Sep 2010 - 17:53

Je ne l'ai pas encore lu mais il ne fait pas parti de la saga des annales du disque monde donc je pense que tu devrais essayer la huitième fille. Les deux premiers étant un peu moins captivants !
Louve

_________________________________________________


http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/


Dernière édition par Jacana le Ven 11 Mar 2016 - 17:51, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: [Saga] Les annales du disque monde   Mer 8 Sep 2010 - 19:36

Ou Au Guet!  ? ^-^

Le Fabuleux Maurice, je crois que ma maman l'avait acheté (j'avais pas tilté à l'époque que c'était Pratchett ^-^).


Dernière édition par Jacana le Ven 11 Mar 2016 - 17:51, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Freelfe


avatar


Messages : 4052
Age : 24
Localisation : 22
Emploi/loisirs : Lycéenne, passe ses jours à lire et écrire


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Les annales du disque monde   Mer 8 Sep 2010 - 20:10

Il me semble que j'ai le huitième sortilège chez moi... que je n'ai pas lu. Il faudrait que je le fasse.

_________________________________________________

[Chroniqueuse]





Dernière édition par Jacana le Ven 11 Mar 2016 - 17:51, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freelfe.blogspot.com/
louve


avatar


Messages : 1766
Age : 30
Localisation : Dans une grotte obscure et humide
Emploi/loisirs : la lecture, le cinéma, les jeux vidéos


MessageSujet: Re: [Saga] Les annales du disque monde   Jeu 16 Déc 2010 - 23:25

Ajout du tome : Mortimer et Sourcellerie !

_________________________________________________


http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/


Dernière édition par Jacana le Ven 11 Mar 2016 - 17:52, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesvictimesdelouve.blogspot.com/
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: [Saga] Les annales du disque monde   Sam 19 Fév 2011 - 18:53

Je suis en train de lire la Huitième Couleur, le premier tome de la série que je lis d'ailleurs, et pour l'instant j'accroche pas vraiment... Bizarrement, alors que tout le monde les trouve hilarants, seulement quelques passages m'ont fait sourire. J'ai aussi le deuxième tome, mais je crois que j'aurais du commencer par un autre cycle que celui de Rincevent. ^^"


Dernière édition par Jacana le Ven 11 Mar 2016 - 17:53, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: [Saga] Les annales du disque monde   Sam 19 Fév 2011 - 19:44

Je suis exactement de ton avis, Mgn, et ça me rassure de voir que je ne suis pas la seule à être restée un peu de marbre face aux aventures de Rincevent... J'ai trouvé que c'était plus du n'importe quoi que du drôle.

Si je peux te conseiller, j'ai par la suite lu, Au guet !, et franchement, je te le conseille. Quelques points m'ont énervée, mais franchement, il est tout simplement hilarant !

Une question : comment trouves-tu la Mort ? Personnellement, c'est un personnage qui m'énerve plus qu'il ne me fait rire...


Dernière édition par Jacana le Ven 11 Mar 2016 - 17:53, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: [Saga] Les annales du disque monde   Sam 19 Fév 2011 - 20:10

Oui je vois partout que le Cycle du Guet est apparemment le meilleur... mais celui des Sorcières me tente bien aussi ^^ . En tout cas je  pense qu'après avoir fini le tome 1 j'attendrai un peu avant de lire le tome 2...
La Mort ? Eh ben, j'ai été surprise par ses répliques qui sont pour la plupart ridicules... Je ne m'attendais pas à ce que le personnage soit limite parodié à ce point... J'espère qu'elle est beaucoup plus intéressante dans son cycle parce que plusieurs tomes centrés sur un personnage comme ça, j'ai du mal à imaginer comment on peut arriver à finir le livre et se retenir de pas le balancer par une fenêtre  x_x. Bon OK, j'exagère un peu... *honte*


Dernière édition par Jacana le Ven 11 Mar 2016 - 17:54, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Elya


avatar


Messages : 1220
Age : 32
Emploi/loisirs : Médiathécaire | Roliste


Vos papiers SVP
Crédits: Elya
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Les annales du disque monde   Jeu 6 Oct 2011 - 18:31

Ah Terry Pratchett et les Annales.

Pour l'instant, je n'ai lu que les trois premiers tomes : La Huitième couleur, le Huitième Sortilège et la Huitième Fille.
Dans l'ensemble, j'ai adoré. L'auteur a réussi à construire un univers à la fois farfelu et fantastique. Mais cela peut aussi être une faiblesse, car parfois cela part dans tout les sens et des fois il passe d'un truc à un autre, au point qu'on puisse avoir du mal à le suivre.

Pour le 1er tome, au départ, j'ai eu un peu de mal à accrocher, j'avoue. Ce n'est pas l'univers qui me gênait, mais plus le style de l'auteur, tellement différent, et avec un humour parfois un peu lourd, et des allusions pas toujours simples à comprendre au premier abord. Mais au fil des pages, je me suis laissé séduire par ce style, mais aussi par les personnages. J'aime bien le bagage et le démon de la boîte ! xD

Pour le tome 2, j'ai eu moins de difficultés au départ, vu que l'histoire suivait les évènements du tome 1. Et je trouve que voir la Mort ainsi change, au lieu de toujours la voir comme un personnage toujours sérieux et 'coincé'. C'est aussi un portrait original des 'mages'.

Mais pour le moment, mon préféré est le Tome 3: La Huitième fille. J'ai adoré la petite Eskarina et Mémé Ciredutemps… Des personnages hauts en couleur ! Ce tome nous montre aussi la place des femmes dans le monde, mais aussi les stéréotypes qu'il peut y avoir et les différences hommes/femmes.
J'ai vraiment eu un coup de cœur pour ce livre par rapport au deux autres.

_________________________________________________

“Retenez bien ceci : Livre = connaissance = pouvoir = énergie = matière = masse. Une bonne bibliothèque n'est donc qu'un trou noir cultivé.”
Terry Pratchett



Profil Livreaddict : Elya



avatar = unicorn.


Dernière édition par Jacana le Ven 11 Mar 2016 - 17:57, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
missdeath


avatar


Messages : 2389
Age : 26
Localisation : Surprise !
Emploi/loisirs : Touriste


Vos papiers SVP
Crédits:
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: La huitième couleur [Les annales du Disque-Monde]   Sam 16 Juin 2012 - 13:43

Un mot pour définir le livre : Dérision.
Ta note : 8/10.
Ton avis :
Le disque monde est le lieu dans lequel Terry Pratchett donne vie à ses idées, au fil de ses 38 romans ! Un roman fantastique, un poil proche de la caricature, à la fois drôle et surprenant ! Mais aussi un monde tout à fait unique !

Tout ce qui doit se trouver dans un roman fantastique est présent dans ce livre, mais avec beaucoup de dérision. L'auteur semble aimer ce qu'il fait mais aussi s'en moquer. Rien ne paraît possible ou réel, c'est un monde à part avec ces personnages de fantasy qu'on ne peut pas enlever d'une œuvre tels que le Héros avec sa GRANDE épée plus fort que tout le monde qui a parcourue la terre entière !

Rien que pour l'humour et la singularité du roman je l'ai adoré.

Concernant l'histoire, elle est un peut difficile à suivre au début de la lecture, il y a beaucoup de noms de personnages et on change de scène très souvent. Mais une fois que tous les éléments se regroupent et que le lecteur s'est habitué au style de l'auteur, la lecture se fait aisément. Notre anti-héros subit les idées de l'auteur et se retrouve de nombreuse fois dans des situations absurdes ou tirées par les cheveux. D'ailleurs la fin m'a beaucoup surprise....

Finalement, j'ai adoré cette lecture ! Bien que difficile au début, je me suis habituée à ce monde quelque peu particulier et j'ai envie de poursuivre la lecture de ces aventures.

À qui le recommanderais-tu ? Aux amoureux d'humour et de fantastique

_________________________________________________

“The probability of global catastrophe is very high, and the actions needed to reduce the risks of disaster must be taken very soon.”


Dernière édition par Jacana le Ven 11 Mar 2016 - 18:00, édité 2 fois (Raison : Fusion avec topic existant déjà / [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
missdeath


avatar


Messages : 2389
Age : 26
Localisation : Surprise !
Emploi/loisirs : Touriste


Vos papiers SVP
Crédits:
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Les annales du disque monde   Sam 16 Juin 2012 - 19:36

Désolée j'avais mal cherché...

_________________________________________________

“The probability of global catastrophe is very high, and the actions needed to reduce the risks of disaster must be taken very soon.”


Dernière édition par Jacana le Ven 11 Mar 2016 - 18:00, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inlandsis


avatar


Messages : 1404
Age : 35
Localisation : Fin fond du Poitou
Emploi/loisirs : en dilettante...


Vos papiers SVP
Crédits: à moi même...
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Les annales du disque monde   Mer 18 Mar 2015 - 17:35

Le 12 mars dernier Terry Pratchett est mort... il ne nous livrera plus de nouvelles aventures dans le Disque Monde. :'(

_________________________________________________


No good deed goes unpunished


Dernière édition par Jacana le Ven 11 Mar 2016 - 18:00, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dodoniver.blogspot.com/
L'erreur sociale


avatar


Messages : 957
Age : 21
Emploi/loisirs : Prototype d'humanoïde artisanal


Vos papiers SVP
Crédits: Phosphore. Nuages et suie. L'été léger.
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Les annales du disque monde   Mer 18 Mar 2015 - 17:43

Pour le profane que je suis qui n'a lu que The Colour of Magic, je pense qu'il y a suffisamment de matériau dans ses écrits pour m'occuper un moment.

Mais effectivement, c'est bien dommage. :/

_________________________________________________



Dernière édition par Jacana le Ven 11 Mar 2016 - 18:01, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yasubei


avatar


Messages : 20
Age : 18
Emploi/loisirs : Paisible contemplationnisme estival


MessageSujet: Re: [Saga] Les annales du disque monde   Dim 12 Juil 2015 - 21:28

Série absolument géniale de mon point de vue *-*

Je n'ai lu que The Colour of Magic, Equal Rites et Eric (en VF) mais l'univers de ce livre est beaucoup trop bariolé et foisonnant pour s'en arrêter là ! Bon, c'est une série basée sur le nonsense, donc on accroche ou on n'accroche pas, mais dans le premier cas, c'est vraiment le pied. Avec Sir Terry Pratchett, l'Angleterre a perdu un grand chevalier. :'(


Dernière édition par L'erreur sociale le Dim 12 Juil 2015 - 21:32, édité 2 fois (Raison : Corrigé par L'erreur sociale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacana


avatar


Messages : 4074
Age : 26
Localisation : Genève
Emploi/loisirs : étudiante// escrime, théâtre


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Les annales du disque monde   Sam 27 Mai 2017 - 13:32

Je découvre cette saga et l'auteur grâce à un ami qui m'a prêté le tome 4, Mortimer. Il me l'a présenté comme une parodie de fantasy, avec toutes les caricatures possibles et imaginables, dans le but d'être drôle et de pointer le ridicule de certaines choses. Sur ce point, il ne s'est pas trompé, et j'ai trouvé certains passages vraiment rigolos.

Le sujet de ce livre, c'est la Mort en personne (un homme), qui cherche un apprenti. L'apprenti en question est Mortimer, un jeune garçon pas vraiment doué de ses dix doigts, mais qui va faire ce qu'il peut pour mener sa tâche à bien.

J'ai trouvé l'univers du Disque monde assez sympa, l'écriture plutôt drôle (surtout les petits commentaires laissés çà et là par l'auteur), les personnages ne sont pas tous attachants, mais ils sont là pour servir un rôle et sont assez marrants. Par contre, je trouve que l'histoire en tant que telle est parfois un peu brouillonne, et j'ai eu l'impression quelquefois d'être laissée en marge de cet univers, peut-être parce qu'il s'agit du premier tome que je lis, je ne sais pas. Heureusement, cela n'a pas duré beaucoup, et dans l'ensemble, j'ai plutôt apprécié cette lecture assez hors du commun, et certaines scènes vont certainement me rester en mémoire un bout de temps, notamment celles où la Mort tente de comprendre la signification du mot « s'amuser » en écumant les bars de la ville et en tentant de se reconvertir dans un domaine insoupçonné.

Il est certain que je ne lirai jamais tous les tomes, il y en a vraiment trop, mais pourquoi pas un deuxième, un jour. C'est le genre de petites lectures sympathiques comme tout entre deux plus gros ouvrages.

(Ma note : 7/10)

_________________________________________________

Profil Livraddict | Mon Blog !


Dernière édition par Aurélie le Lun 7 Aoû 2017 - 8:06, édité 1 fois (Raison : CPA)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Saga] Les annales du disque monde   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Saga] Les annales du disque monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature imaginaire / futuriste :: Romans fantastiques/fantasy/Bit-lit-