Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Saga] Les Annales du Disque-monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Jacana


avatar


Messages : 4496
Age : 27
Localisation : Genève
Emploi/loisirs : étudiante// escrime, théâtre


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Les Annales du Disque-monde   Mer 10 Jan - 21:50

Bah dis donc, tu nous en ponds des pavés :P

_________________________________________________

Profil Livraddict | Mon Blog !


Dernière édition par L'erreur sociale le Lun 22 Jan - 13:12, édité 1 fois (Raison : Corrigé par L'erreur sociale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'erreur sociale


avatar


Messages : 1548
Age : 22
Emploi/loisirs : Prototype d'humanoïde artisanal


Vos papiers SVP
Crédits: Clara Lieu
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Les Annales du Disque-monde   Mer 10 Jan - 22:03

Ça va aller, pour la correction ? :P

_________________________________________________

One was a wayfaring knight on an endless, forbidden search.
Only the Abyss granted closure, if not reunion, with his beloved.
Fear not the Dark, my friend.
And let the feast begin.


Dernière édition par L'erreur sociale le Lun 5 Fév - 18:20, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacana


avatar


Messages : 4496
Age : 27
Localisation : Genève
Emploi/loisirs : étudiante// escrime, théâtre


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Les Annales du Disque-monde   Mer 10 Jan - 22:24

T'inquiète, c'est bon, c'est fait, et c'était très intéressant. J'ai vu sur un site dédié à La Ballade de Pern qu'une personne avait conseillé une lecture, dirons-nous, essentielle, avec environ 5 tomes sur 16, une autre dite « étendue » avec environ 10 tomes sur 16, et la totale. En fonction des tomes qui lui semblaient indispensables pour comprendre l'histoire et, aussi, plus subjectivement, en écartant ceux qui n'avaient pas trouvé grâce à ses yeux.

J'arrive voir vaguement quels sont les tomes qui valent la peine grâce à tes avis, mais ça a l'air bien compliqué de comprendre déjà le cycle. Je n'ai lu que Mortimer, donc, si j'ai bien compris, je peux passer à Le Faucheur sans souci. J'ai cru comprendre aussi que Trois soeurcières était sympa. Et je me dis que le premier qui parle de Pern, ça peut être drôle...

Mais sinon, ça te semble pas mal comme choix l'un des deux que je cite ? (J'ai beaucoup aimé aussi le personnage de la Mort Smile)

_________________________________________________

Profil Livraddict | Mon Blog !


Dernière édition par L'erreur sociale le Lun 22 Jan - 13:14, édité 1 fois (Raison : Corrigé par L'erreur sociale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'erreur sociale


avatar


Messages : 1548
Age : 22
Emploi/loisirs : Prototype d'humanoïde artisanal


Vos papiers SVP
Crédits: Clara Lieu
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Les Annales du Disque-monde   Jeu 11 Jan - 9:02

Okay, j'avais un doute parce que le légendaire [CPJ] n'apparaissait pas (je l'ai rajouté du coup), mais en fait on pouvait voir que tu l'avais corrigé autrement : éditer un post avec des balises list met le chaos dans lesdites balises (les sauts de ligne disparaissent, le mise en forme italique/gras/etc. disparaît aussi...), faut tout retaper après xD

(Ceci étant dit, si vous avez besoin d'aide à la correction de manière générale, n'hésitez pas !)

En ayant lu Mortimer, tu peux effectivement passer à Le Faucheur : tu sais comment le personnage de la Mort fonctionne et son univers également, toute l'importance des sabliers et tout, donc tu ne devrais pas être perdue. Trois soeurcières est effectivement sympa, et tu peux commencer le cycle des Sorcières par celui-ci étant donné que le premier livre officiel des Sorcières, La Huitième fille, n'a aucune importance narrative sur la suite des livres des Sorcières. Donc en effet, Le Faucheur et Trois soeurcières me paraissent pas mal, ± La Huitième couleur pour avoir peut-être une idée plus claire du fonctionnement de l'univers, parce que c'est un tome qui crache beaucoup d'exposition, mine de rien (quoique chaque tome le fasse à sa manière, chaque livre apporte des idées supplémentaires qui viennent étendre l'univers du Disque-monde, donc...). Et sinon les quelques livres hors cycle, en particulier Les Petits dieux, que j'avais beaucoup aimé (⚠️ les tomes que je considère hors cycle apparaissent parfois comme faisant partie d'un cycle alors qu'ils sont déconnectés les uns des autres, certains sous la mention Anciennes civilisations, d'autres sous la mention Révolution industrielle [en dehors des livres qui concernent Moist Von Lipwig, c'est-à-dire Going Postal, Making Money et Raising Steam, qui eux sont interconnectés] : pour être plus clair, sont considérés hors cycle, selon moi, Pyramids (T7), Moving Pictures (T10), Small Gods (T13), The Truth (T25), The Amazing Maurice and his Educated Rodents (T28), et Monstrous Regiment (T31)). Après, j'ai du mal à conseiller les livres qu'il a fait après Thief of Time, et en particulier à partir de Thud!, non seulement parce que je ne les ai pas lus, mais également parce que beaucoup de critiques en font de mauvais retours (Unseen Academicals tout particulièrement), et beaucoup font remonter que la démence d'Alzheimer a beaucoup affecté son écriture... À voir !

J'espère que c'est à peu près clair, j'ai du mal à me rendre compte xD

Tu as lu Mortimer en français du coup ? Tu as trouvé la traduction comment ? (La question est peut-être un peu difficile si tu n'as pas l'original à côté pour comparer, cela dit.) L'humour ne rend pas trop lourd en français ? Smile

EDIT: Aaaargh, 1001 messages au compteur, un joli palindrome numérique ! Je ne vais plus oser poster de peur de briser ce joli nombre maintenant ^^
EDIT 2: Tant pis, j'ai craqué, j'ai posté de nouveau.


_________________________________________________

One was a wayfaring knight on an endless, forbidden search.
Only the Abyss granted closure, if not reunion, with his beloved.
Fear not the Dark, my friend.
And let the feast begin.


Dernière édition par L'erreur sociale le Lun 5 Fév - 18:20, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacana


avatar


Messages : 4496
Age : 27
Localisation : Genève
Emploi/loisirs : étudiante// escrime, théâtre


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Les Annales du Disque-monde   Jeu 11 Jan - 11:44

Ahhhh merde pour les balises list, comment ça se fait ? C'est trop nul !... Désolée... À voir si c'est une bonne idée de les utiliser du coup :/ Merdouille.

Oui, lu en français (un ami me l'avait prêté). En ce qui concerne l'humour, dur de comparer, en effet, sans avoir l'original entre les mains... Mais ça allait, peut-être même qu'un peu plus ça n'aurait pas fait de mal, ce qui me fait dire que pas mal d'éléments sont passés à la trappe, et que, du coup, ça n'en devient pas lourd, mais qu'on y perd quelque chose.

Je prends note de tes commentaires, camarade, merci pour tes conseils :P

_________________________________________________

Profil Livraddict | Mon Blog !


Dernière édition par L'erreur sociale le Lun 22 Jan - 13:15, édité 1 fois (Raison : Corrigé par L'erreur sociale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'erreur sociale


avatar


Messages : 1548
Age : 22
Emploi/loisirs : Prototype d'humanoïde artisanal


Vos papiers SVP
Crédits: Clara Lieu
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Les Annales du Disque-monde   Jeu 11 Jan - 11:48

@Jacana a écrit:
Ahhhh merde pour les balises list, comment ça se fait ? C'est trop nul !... Désolée... À voir si c'est une bonne idée de les utiliser du coup :/ merdouille.

Je ne comprends pas pourquoi ça fait ça. :/ Peut-être qu'il faut ouvrir et fermer une balise par ligne, mais ça ne change rien au fait que les autres balises disparaissent. Et ça n'a pas de sens. Je vais chercher un autre moyen pour afficher les citations (la balise quote affiche clairement « Citation » et ça ne me plaît pas trop >_< #ToiAussiFaisLeDifficile).

Citation :
Exemple

Alors que la balise list me permet de faire des alinéas sans que ça se voie... mais il n'y a pas de balise alinéa comme alternative xD


    Exemple





@Jacana a écrit:
Oui, lu en français (un ami me l'avait prêté). En ce qui concerne l'humour, dur de comparer, en effet, sans avoir l'original entre les mains... Mais ça allait, peut-être même qu'un peu plus ça n'aurait pas fait de mal, ce qui me fait dire que pas mal d'éléments sont passés à la trappe, et que, du coup, ça n'en devient pas lourd, mais qu'on y perd quelque chose.

D'accourd ! Smile

@Jacana a écrit:
Je prends note de tes commentaires, camarade, merci pour tes conseils :P

Pas d'quoi ! :P

EDIT: Oh, petite anecdote sur Pratchett que je n'ai pas pensé à inclure dans mon pavé : il a été adoubé chevalier de l'ordre de l'Empire britannique, et le fait est qu'il voulait une épée pour accompagner ce titre, mais qu'aucune ne lui a été offerte (contrairement à l'Académie française, l'ordre de l'Empire britannique ne fournit pas d'épée). Du coup, il a appris à forger lui-même, et s'est fabriqué sa propre épée... à partir de météorite.


EDIT 2: J'ai trouvé une solution ! La balise blockquote fait un incrément de paragraphe sans tout supprimer des marques de mise en page à la moindre édition !

_________________________________________________

One was a wayfaring knight on an endless, forbidden search.
Only the Abyss granted closure, if not reunion, with his beloved.
Fear not the Dark, my friend.
And let the feast begin.


Dernière édition par Jacana le Lun 5 Fév - 15:55, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'erreur sociale


avatar


Messages : 1548
Age : 22
Emploi/loisirs : Prototype d'humanoïde artisanal


Vos papiers SVP
Crédits: Clara Lieu
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Les Annales du Disque-monde   Sam 12 Mai - 14:12

T12 — Witches Abroad (VF : Mécomptes de fées)

''S called the Vieux River.'
'Yes?'
'Know what that means?'
'No.'
'The Old (Masculine) River', said Nanny.
'Yes?'
'Words have sex in foreign parts', said Nanny hopefully.


Suite à la mort de Desiderata, une sorcière un peu particulière puisqu'elle était une fée marraine chargée de s'occuper d'Emberella dans la contrée un peu lointaine de Genua, Magrat, une des trois sorcières de Lancre dont on suit les aventures depuis Wyrd Sisters, se voit chargée de partir loin de Lancre pour reprendre ce rôle, laissé de fait vacant. Mais, à Genua, une vieille femme joue avec des miroirs...

Bon, j'ai enfin terminé Witches Abroad, des mois après l'avoir commencé. Cela faisait longtemps que je n'avais pas autant peiné dans une lecture du Disque-monde. Pas depuis The Light Fantastic, je dirais. Laissons tout de suite de côté les points positifs : l'écriture est drôle, les blagues sont justes, et les personnages sont toujours aussi attachants. On se plait largement à voir Esme râler, et comme d'habitude dans les livres consacrés aux sorcières, elle est le point central du livre. Ceci étant dit, ses deux consoeurs prennent peu à peu du poids, tout particulièrement Magrat qui, n'ayant pas dépassé le stade de comic relief dans Wyrd Sisters, s'affirme dans ce tome-ci. Elle devient décisionnaire à part entière, et se laisse de moins en moins écraser par Esme, tout en gardant un brin de naïveté qui mettra à plusieurs reprises le cast dans le pétrin. De nouveaux personnages font leur apparition qui ne réapparaîtront sûrement plus jamais dans le Disque-monde mais qui s'avèrent particulièrement marquants : Lilith est, malgré ses actions, une grande idéaliste dont on pourrait se trouver assez proche, et Gogol est un ajout particulièrement intéressant à la troupe (quoiqu'elle fasse à nouveau se poser la question du racisme dans les écrits de Pratchett).

L'idée nodale qui parcourt Witches Abroad, bien que simple, est particulièrement efficace : les histoires ont, en elles-mêmes, du pouvoir et peuvent, dans certaines circonstances, prendre vie. Et cela donne lieu à de nombreuses situations comiques qui prennent à contre-pieds les histoires traditionnelles et certaines méthodes de narration classiques, et pose avec beaucoup d'humour la questions des stéréotypes dans les contes : pourquoi certains ressorts scénaristiques existent-ils ? Et pourquoi ont-ils perduré ? Et c'est également l'occasion de détourner des histoires connues de tou·te·s : ainsi on croisera des nains réparateurs de balais volants, un simili-Gollum, le magicien d'Oz...

Mais le fait est que le livre met beaucoup trop de temps à démarrer. La première moitié est consacrée au périple de Magrat, Esme et Gytha depuis Lancre jusqu'à Genua, et rien qui fasse avancer l'histoire ne s'y produit. Ce sont des petites saynettes secondaires, des blagues qui suivent des blagues. Et de fait, l'intrigue se traîne lentement, avance à petits pas, et ça a vraiment été difficile pour moi de passer ça. Et, comme si Pratchett n'avait pas voulu faire dans la demi-mesure, une fois nos protagonistes arrivées à Genua, tout s'accélère, au point qu'on n'a plus le temps de trouver son souffle, qu'action après action la narration ne prend plus la peine de se poser, et la vitesse ne fait que croître jusqu'au dénouement. Et cela aussi, je l'ai trouvé pénible. Couplé au fait qu'il y ait bien trop de personnages, on finit rapidement par ne plus s'y retrouver.

Ceci étant dit, quel dénouement... Ça n'a jamais été la force de Pratchett, les fins ; en attestent l'affreuse confusion que constitue la conclusion de Mort et la fin bâclée de Soul Music. Certaines sortent un peu de l'ordinaire, et apportent une touche fraîche voire poétique au livre à laquelle on ne s'attendait pas, comme celle de Pyramids ou celle de Small Gods (qui, à y bien réfléchir, sont relativement similaires). Mais la fin de Witches Abroad est grandiose. Magnifique. Puissante. Poignante. Ingénieuse. Philosophique.

Enfin bref.

Witches Abroad est un livre correct qui souffre d'un problème de rythme certain et qui, parce qu'il offre une réinterprétation humoristique du genre du conte de fée (qui n'est vraiment pas mon truc), n'a pas vraiment su m'accrocher. Mais il est plein de bonne volonté et d'humour, et, sans être un incontournable, est plutôt agréable.




Prochaine critique de la série : Lords and Ladies !

_________________________________________________

One was a wayfaring knight on an endless, forbidden search.
Only the Abyss granted closure, if not reunion, with his beloved.
Fear not the Dark, my friend.
And let the feast begin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Saga] Les Annales du Disque-monde   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Saga] Les Annales du Disque-monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature imaginaire / futuriste :: Romans fantastiques/fantasy/Bit-lit-