Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Joué

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Livresse


avatar


Messages : 4777

Vos papiers SVP
Crédits: Evange
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Le Joué   Sam 6 Nov - 19:02

Le Joué
Marc-Aurèle Guerrier



informations
TITRE D'ORIGINE : /
DATE DE PARUTION : 2009
NOMBRE DE PAGES : 136
ÉDITION DE TON LIVRE : Editions Praelego
QUATRIÈME DE COUVERTURE : Grenoble, début des années 90. Deux protagonistes, étudiants de leur état : JF et JC. JF tourne en rond dans son existence et JC veut faire tourner JF en bourrique. Sommes-nous produits du hasard, ou pris dans l'étau du destin ? A qui demander de mieux qu'au hasard lui-même ? Et y a-t-il plus hasardeux que les jeux... de hasard ? Il existe la roulette française, l'anglaise, l'américaine... et la roulette russe. JC s'est mis dans le crâne de faire tourner la roue du destin avec un barillet de pistolet, et de faire retourner   ... Lire la suite   sa veste à JF. Il va sans dire que les deux amis vont se retrouver flingues en pogne... Et JF n'aura pas d'autre choix que de mettre du plomb dans la tête à JC. Encore un roman à se tirer des balles... de ping-pong, bien sûr. Mais par-delà des duels dont les notables du coin sont les spectateurs, les joueurs de roulette russe sont en quête d'un mythe que seuls quelques valeureux combattants ont le privilège de contempler : l'aura de l'adversaire, qui s'esquisse, spectrale, au seuil du passage vers l'au-delà.Vous aimez les intrigues qui prennent aux tripes ? Vous êtes par dessus le marché un nostalgique des années 90 ? Vous étiez jeune, étudiant et l'esprit délétère de la décennie vous manque... Ne soyez pas timide : lisez " Le Joué ". Court, puissant et surprenant, il claque comme une détonation.
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non



© aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : Présenté dans le cadre d'un partenariat avec les Éditions Praelego.
LE LIVRE EN UN MOT : /
UNE CITATION : /
UNE NOTE SUR 10 : 10/10
TON AVIS : Le Joué, c'est l'histoire de deux bons amis, deux amis qui vont être emportés dans un tourbillon infernal entre sexe et violence.

Dès le début, nous comprenons que nos deux protagonistes ont des caractères bien distincts : JC, un peu farfelu, qui vit au jour le jour, sans vraiment se poser de questions et fonçant tête baissée dans tout ce qu'il entreprend ; puis il y a JF, le petit sérieux, qui ne croit que ce qu'il voit, qui au fond est un bon petit gars.

L'histoire commence de manière assez "hard, c'est pour cela que je déconseillerais donc ce roman aux jeunes lecteurs. Nous sommes amenés dans une tournée des bars, pour ensuite continuer dans une partouze entre amis ; très peu courant comme approche devrais-je dire. On se demande si l'auteur est tout à fait normal, mais ce début va nous plonger dans l'esprit du roman.

C'est alors que nous entrons dans le thème principal du livre : "la culture du gun", qui nous amène donc au célèbre jeu de "la roulette russe". Nous sommes alors hypnotisés par ce que nous lisons, tout comme JC et JF sont hypnotisés par ce jeu... Nous les voyons, tous deux, complètement obnubilés, nous sentons un mélange de fascination, d'excitation, de tension, d'angoisse, nous devenons spectateur des scènes de jeu, aussi avide que les personnages, et nous nous laissons prendre au jeu à notre tour...

Nous pouvons voir le comportement étrange de JF envers Naomi, et sommes perturbés par cette alternance entre multitude de sentiments et indifférence totale.

Ce roman vous hypnotisera, vous gardera dans les griffes de son jeu, et vous laissera sortir indemne, mais vide... un vide causé par cette fin qui n'en est pas une... La vérité, c'est que nous ne finissons jamais ce roman, nous en restons prisonnier, puisque la fin de l'auteur n'est pas vraiment la fin du roman...

Je ne pensais pas être autant prise à cette lecture que j'ai littéralement dévorée !

Je remercie donc Marc-Aurèle Guerrier ainsi que les éditions Praelego pour cette magnifique découverte.

Je vais suivre les écrits de cet auteur qui m'a énormément intriguée et emportée dans son délirium.
À QUI LE CONSEILLES-TU ? À tout le monde, sauf les jeunes lecteurs, car certains passages sont choquants.





Dernière édition par Jacana le Sam 28 Fév - 22:58, édité 2 fois (Raison : [CPJ] / 2.0 Jaca (jan15))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satine


avatar


Messages : 68
Age : 31
Emploi/loisirs : étudiante en cinéma


Vos papiers SVP
Crédits: photo promotionnelle de l'album The Beekeeper de Tori Amos. Photographe: Brie Childers. Avatar créé par mes soins.
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Le Joué   Dim 26 Déc - 21:15

Résumé personnel : Deux amis que tout oppose se retrouvent unis par une fascination aussi ambivalente que singulière pour les parties de roulettes russes. De duels en duels, ils repoussent la mort... Mais sauront-ils s'arrêter avant le coup de trop ?

Ma note : 7,5/10

Mon avis : Je lis principalement des auteurs anglo-saxons en ce qui concerne ce genre littéraire et les histoires de ce type sont devenues tellement légion depuis Fight Club, entre autres, qu’il est de plus en plus difficile de s’y repérer et de trouver des œuvres fortes et sincères, ou, plus simplement, réellement prenantes. Qui n’a jamais eu l’impression d’ouvrir un roman et de deviner sans effort où l’intrigue menait ? D’avoir déjà lu la même chose dix mille fois et d’être exaspéré que l’auteur ne se donne même pas la peine de surprendre un tant soit peu son lecteur, en s’appropriant ces formules rabâchées pour les rendre stimulantes ?

Telles étaient mes craintes avant d’ouvrir le roman de Marc-Aurèle Guerrier. Avec une telle intrigue (deux amis étudiants affrontent la mort par le biais de la roulette russe et le résumé nous annonce sans ambage qu’il ne pourra en rester qu’un) et une telle ambition (un affrontement psychologique haletant imprégné de « l’esprit délétère » des années 90 et sa culture), je soupçonnais que Le Joué ne pouvait être qu’un roman réellement atypique et puissant ou un pétard mouillé un rien prétentieux.

Heureusement, c’est finalement cette première possibilité qui l’a emporté. Même si je n’irai pas jusqu’à dire qu’il s’agit d’un roman exceptionnel ou novateur, le roman de Marc-Aurèle Guerrier est en effet surprenant de finesse et de tension parfaitement maîtrisées. L’écriture, aussi simple et dépouillée que l’intrigue, va à l’essentiel et nous maintient scotchés au livre jusqu’au dénouement. Parler de suspense serait peut-être déplacé puisque la quatrième de couverture (et les premières pages du roman lui-même) nous révèle déjà l’inéluctabilité de l’affrontement final entre JF et JC, entités jumelles diamétralement opposées qui s’attirent comme des aimants, mais la mécanique de cette danse de mort est déroulée de manière si implacable qu’on ne peut être que pendu aux mots de l’auteur. Auteur, qui dit « écrire pour les masses pas pour les élites » mais atteint ici son but de manière tout à fait intelligente.

Si on pensera pêle-mêle à Voyage au bout de l’Enfer pour la roulette russe, au « Smells Like Teen Spirit » de Nirvana pour la culture grunge et le désespoir dépourvu de fatalité d’une jeunesse sacrifiée ou encore à Fight Club pour sa résonance générationnelle et son affrontement entre deux anti-héros que tout oppose et réunit, Guerrier ne se laisse pas engloutir par ces influences présumées, ne prend pas de pose, ne cherche pas à écrire le roman parfait pour le public parfait. Le Joué ne vise ni l’originalité ni la simple application de recette testée et approuvée en somme et grand bien lui en prend.

En parlant de Fight Club, justement, au moment du dénouement, j’ai cru un bref instant que, la symbolique aidant, l’auteur allait nous réserver le même retournement, mais non : pas de tentative de plagiat éhontée ou d’esbroufe, le roman va simplement jusqu’au bout de sa démarche et s’achève de manière abrupte mais juste, en cohérence avec le ton sec et posé du récit. Voici donc une excellente surprise dans un genre littéraire très convoité, où il est difficile pour un jeune auteur de se démarquer dans les flots de volumes publiés chaque année. En espérant entendre parler de Marc-Aurèle Guerrier très prochainement pour un second roman affûté.

Merci aux Editions Praelego et au forum Accros & Mordus de Lecture pour m’avoir fait parvenir ce roman.

Je recommande ce livre : aux lecteurs avides de thrillers psychologiques prenants et intelligents. Il faut également apprécier les romans perturbants, puisque Le Joué possède un sujet sombre et un certain nombre de scènes glauques et/ou violentes.


Dernière édition par Jacana le Sam 28 Fév - 23:04, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le Joué

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature noire / à suspense :: Romans policiers/thrillers/horreur-