Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Saga] A comme association

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Siaru


avatar


Messages : 73
Age : 21
Localisation : Toulouse
Emploi/loisirs : Se perdre.


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] A comme association   Mar 13 Sep - 16:50

Je me souviens avoir adoré les quatre premiers tomes, mais je les ai lus il y a un moment, peut-être faudrait-il que je m'y remette. Mais j'avais été vraiment dégoûtée de la mort de Pierre Bottero, et ça m'avait coupé l'envie...
Attention gros spoiler :
Spoiler:
 


Dernière édition par Kassyna le Mar 13 Sep - 17:15, édité 1 fois (Raison : Corrigé par Kassyna)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacana


avatar


Messages : 4128
Age : 26
Localisation : Genève
Emploi/loisirs : étudiante// escrime, théâtre


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] A comme association   Sam 15 Oct - 14:05

Tome 1 – La Pâle Lumière des ténèbres :

Depuis le temps qu’on me parle de cette saga et que je vois passer de nombreux avis sur le forum, je me suis enfin lancée dans la lecture de A comme Association. Seul petit bémol avant même d’ouvrir le livre, je connaissais l’élément crucial de cette saga, mais bon, ce n’est pas ça qui allait me faire renoncer.

Dans ce premier tome, nous découvrons Jasper, un adolescent qui travaille pour l’Association, un groupe de Paranormaux devant gérer les interactions entre les Normaux et les Anormaux. J’ai trouvé l’idée de l’Association assez sympathique, il y a une réelle hiérarchie et on sait qu’elle a des branches dans plusieurs pays du monde. Il s’agit donc d’un univers à part entière qui s’entremêle à celui des humains et des Anormaux.

Rapidement, j’ai été ravie de découvrir que ceux qui sont en fait les Anormaux (loups-garous, vampires, trolls et compagnie) sont des personnages hauts en couleur et assez rigolos. Ils sont décrits d’une telle manière qu’on finit presque par les prendre pour des humains, avec malgré tout leurs caractéristiques « anormales » de base.

L’histoire est assez simple dans ce premier tome, on apprend surtout à découvrir le personnage de Jasper, un petit plaisantin qui adore faire des blagues et des jeux de mots qui n’ont pas toujours fait mouche au départ et qui finalement m’ont fait sourire, parce qu’on commence à le connaître et que ses réflexions collent tout à fait avec son caractère. Il devient attachant à sa manière, en somme.

En ce qui concerne sa première mission, elle n’est pas des plus exceptionnelles, car tout est mis en œuvre pour nous montrer qu’il n’est qu’un agent stagiaire, je m’attends donc à des aventures plus poussées dans les tomes suivants, c’est donc très prometteur !

(Ma note : 8/10)

_________________________________________________

Profil Livraddict | Mon Blog !


Dernière édition par Jacana le Lun 24 Oct - 20:15, édité 2 fois (Raison : Corrigé par Kassyna)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacana


avatar


Messages : 4128
Age : 26
Localisation : Genève
Emploi/loisirs : étudiante// escrime, théâtre


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] A comme association   Dim 16 Oct - 14:59

Tome 2 - Les Limites obscures de la magie :

Me voici donc avec le tome 2 entre les mains. Je pense que tout le monde le sait déjà, cette saga a été écrite en binôme par Erik L'Homme et Pierre Bottero, le premier rédigeant les tomes impaires, qui mettent en scène le personnage de Jasper et le second les tomes paires avec le personnage d'Ombe, dont je vais vous parler ci-après. Je trouve l'idée magnifique et on sent dès le début que l'amitié entre les deux hommes était grande et que leurs styles d'écriture se marient très bien.

Dans ce deuxième tome, nous rencontrons Ombe, une jeune femme de dix-huit ans qui est également agent stagiaire à l'Association. Son caractère est radicalement différent de celui de Jasper: avec elle, on ne rigole pas, on va droit au but, et pas toujours de façon pacifique. Elle fonce tête baissée sans prendre le temps de réfléchir, mais son impulsivité est plutôt efficace, car son pouvoir joue grandement en sa faveur, elle est presque incassable et n'hésite donc pas trop à se mettre en danger puisqu'elle ne risque pas grand-chose.

Contrairement à Jasper, elle est assez médiocre en magie, mais montre de grandes qualités dans d'autres domaines, notamment les arts martiaux et tout ce qui a trait à la bagarre. Plutôt solitaire et renfermée, elle peut paraître un peu désagréable de prime abord, mais dès que sa carapace se fendille, on se rend compte qu'elle a un grand cœur et un passé tourmenté et flou qui m'a donné envie d'en savoir beaucoup plus à son sujet. En réalité, j'en suis déjà au tome 6 lorsque j'écris cet avis; j'avoue que j'ai commencé réellement à l'apprécier au tome 4, mais malgré tout, j'ai déjà senti du potentiel au cours de cette lecture, même si j'avais préféré le tome avec Jasper, qui lui est plus rapidement attachant (selon moi).

On sent que les deux personnages sont fait pour s'entendre et semblent très complémentaires, il va falloir attendre la suite pour savoir en quoi cependant, car en réalité, les deux tomes se passent en parallèle et servent tous deux à présenter leur personnage phare.

Pour l'instant, je dirai qu'il s'agit d'une saga sympathique qui se lit sans prise de tête, qui est certes jeunesse, mais moins que les sagas d'Ewilan ou celle du Livre des étoiles.

(Ma note : 8/10)

_________________________________________________

Profil Livraddict | Mon Blog !


Dernière édition par Jacana le Lun 24 Oct - 20:16, édité 2 fois (Raison : Corrigé par Kassyna)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kassyna


avatar


Messages : 312
Age : 30
Emploi/loisirs : lecture, cinéma, jeux de société


MessageSujet: Re: [Saga] A comme association   Jeu 20 Oct - 22:05

Mon avis sur le Tome 1 : Ce premier tome d’A comme Association, qui fait au total huit volumes, a avant tout pour but de nous présenter l’univers et les personnages imaginés par nos deux auteurs. L’action se déroule à Paris, et Jasper fait la rencontre de Walter, un homme d’une cinquantaine d’années qui tient une organisation. Il lui explique que les humains ne sont pas seuls sur notre belle planète, et que de nombreuses créatures vivent à nos côtés – vampires, trolls, loups-garous, gobelins, goules, etc. –, sans que nous parvenions à les distinguer. Le rôle de l’Association est de veiller à la cohabitation des Anormaux – lesdites créatures – avec les Normaux – les humains. Pour ce faire, elle recrute divers agents, dont Jasper. Sa mission sera de surveiller un groupe de vampires, car il semblerait qu’il y ait une histoire de trafic de drogue sous-jacente. Mais pour cela, il devra être discret afin de ne pas se mettre en danger…

Le personnage principal et narrateur de « La pâle lumière des ténèbres » est Jasper, un adolescent d’une quinzaine d’années. Fréquemment livré à lui-même du fait des absences de ses parents, il découvre qu’il a des prédispositions pour la magie – pour cela, il a une parfaite maîtrise du haut elfique, car le recours à la magie nécessite la pratique de langues anciennes, comme le latin, le sanskrit ou le gaélique. Mais Jasper, c’est avant tout le roi du calembour, la star des jeux de mots pourris (mais follement drôles), et il a un don pour se mettre dans des situations délicates. C’est un personnage amusant et attendrissant. Il n’a pas un physique avantageux, mais sa verve le rend irrésistible aux yeux du lecteur. Il a deux amis, Jean-Lu et Romu, avec lesquels il forme Alamanyar, un groupe de rock médiéval. Walter est une figure tutélaire, et même s’il est parfois quelque peu dur avec son stagiaire, c’est toujours pour son bien. Il est pour cela épaulé de Mademoiselle Rose, une sorte de secrétaire qui le supplée dans sa tâche en s’occupant de tout ce qui a trait à la paperasse.

L’écriture d’Érik L’Homme est savoureuse. Il parsème son récit de notes d’humour, et l’intrigue est de surcroît remplie d’action : le tout formant un mélange explosif pour créer un parfait page turner. C’est frais, léger, et on a envie d’en savoir plus. Le suspense distillé chapitre après chapitre aiguise notre intérêt, et nous invite à tourner les pages pour connaître davantage cet univers maîtrisé de A à Z. Un mot sur l’introduction de l’ouvrage : avec beaucoup d’humilité, Érik L’Homme confie à son lecteur sa rencontre avec Pierre Bottero, au Salon du Livre de Montreuil, en 2003. Cinq ans plus tard ils entreprennent l’écriture d’A comme Association, mais la mort emporte son ami en novembre 2009. Pierre Bottero ayant écrit deux tomes, Érik L’Homme dut prendre une décision : jeter leur projet, ou le finir seul. Toute son amitié pour l’auteur disparu transparaît dans cette introduction, et c’est avec beaucoup d’émotion que nous la découvrons.

À recommander : À tous. Les adolescents seront captivés par l’intrigue, et les adultes apprécieront le personnage de Jasper et la plume de l’auteur.

Une citation : « Je déteste mentir, encore plus à mes deux seuls amis, mais que faire d’autre ? Leur annoncer de ma plus belle voix : “Désolé, j’appartiens à une société secrète et je suis tenu de suivre une formation spéciale” ? (p. 35)

Une note : 8/10


Dernière édition par Kassyna le Jeu 20 Oct - 22:05, édité 1 fois (Raison : CPJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loasislivresque.wordpress.com/
Kassyna


avatar


Messages : 312
Age : 30
Emploi/loisirs : lecture, cinéma, jeux de société


MessageSujet: Re: [Saga] A comme association   Sam 22 Oct - 22:52

Mon avis sur le Tome 2 : Ce deuxième tome d’A comme Association est le pendant du premier volet. En effet, les intrigues se déroulent en même temps, et deux scènes sont présentées sous des angles différents : un coup de fil passé par Ombe à Jasper et un cours organisé par l’association. Alors que le narrateur était Jasper dans le premier tome, c’est cette fois-ci Ombe qui prend la parole. Dès les premières pages, nous apprenons qu’elle tente de se faire passer pour une lycéenne. Mais en réalité, elle a été envoyée sur ordre de Walter, puisque des gobelins souhaitent prendre possession d’une école. Mais c’est sans compter sur le caractère de notre Paranormale – les Paranormaux sont les gens qui appartiennent à l’Association et veillent à ce que tout se passe bien entre les Normaux et les Anormaux, autrement dit à ce que chacun reste à sa place ! Elle sera par la suite affectée à une seconde mission, à la campagne, afin de se faire oublier… Nous croiserons donc Walter, Mademoiselle Rose, ou encore Jasper, et découvrirons ce qui a fait qu’Ombe est la femme forte et indépendante dont nous allons faire la connaissance.

Le personnage créé par la plume de Pierre Bottero est presque diamétralement opposé à celui de Jasper. Ombe est une héroïne piquante, déjà adulte, folle de moto, et casse-cou. Elle n’a pas de réelles prédispositions pour la magie, mais peu importe, tant qu’elle a la possibilité de se servir de ses poings. Dès les premières pages, elle nous relate son histoire, et nous apprenons qu’elle est d’origine canadienne. Elle a été abandonnée sur un chemin, c’est pourquoi elle a été baptisée Ombe Duchemin. Faisant preuve de capacités hors normes, elle a été repérée alors qu’elle n’avait pas encore quinze ans, et on lui a fait part de ses dons – elle semble être dotée d’un corps incassable, et se bat bien mieux que la plupart des autres êtres humains – et de l’existence de l’Association. C’est pour rejoindre cette organisation qu’elle s’est installée à Paris, et nous allons découvrir une fille assez distante avec ses congénères, qui semble sortir les griffes dès que l’on s’adresse ou s’intéresse à elle – ses seules amies étant ses deux colocataires. Elle a un profond respect pour Walter, qui est une sorte de figure paternelle, même si elle ne se prive pas de l’égratigner quand elle commence à évoquer ses goûts vestimentaires. Elle a un sens de l’ironie très développé et peut clouer le bec à quiconque en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Si elle peut paraître dure au premier abord, nous découvrons peu à peu qu’elle s’est avant tout forgé une carapace pour se prémunir, car elle a quelques fêlures malgré ce qu’elle laisse transparaître.

À mon sens, l’écriture de Pierre Bottero fonctionne très bien avec celle d’Érik L’Homme. Ils se répondent au travers de ces deux tomes, qui, certes, ont des similitudes présentes pour servir l’histoire (puisque les intrigues du premier et du deuxième volume d’A comme Association se déroulent simultanément), mais ils parviennent à captiver le lecteur sans temps mort. Les actions s’enchaînent avec rapidité, même si elles sont entrecoupées de quelques explications en aparté à notre attention. J’ai d’ailleurs beaucoup apprécié ce procédé mis en place, présent également dans l’opus précédent, qui fait que le narrateur s’adresse directement à nous, lecteurs, nous donnant la qualité de confidents. J’ai aimé l’ironie distillée tout au long du récit, la bravoure de l’héroïne qui semble n’avoir peur de rien, son caractère bien trempé… Tout un univers prend vie sous nos yeux, et une fois la dernière page refermée, nous pourrions presque croire que nous allons croiser un troll ou une autre créature au coin d’une rue.

À recommander : À tous. L’Association captivera les lecteurs et le personnage d’Ombe ne pourra que le séduire.

Une citation : « Physiquement, je joue dans la catégorie haut de gamme […], j’adore sentir l’adrénaline courir dans mes veines et je ne me souviens pas avoir reçu autre chose que des félicitations en sports de combat. En revanche, quand il faut finasser ou couper les cheveux en quatre dans le sens de la longueur, je m’énerve et je manque euh… d’efficacité. » (p. 22-23)

Une note : 8/10


Dernière édition par Kassyna le Sam 22 Oct - 22:54, édité 1 fois (Raison : CPJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loasislivresque.wordpress.com/
Jacana


avatar


Messages : 4128
Age : 26
Localisation : Genève
Emploi/loisirs : étudiante// escrime, théâtre


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] A comme association   Lun 24 Oct - 20:15

Tome 3 - L'Étoffe fragile du monde :

Dans ce tome, c'est de nouveau Jasper qui se retrouve sous le feu des projecteurs. Dès les premières pages du livre, Jasper pressent qu'Ombe est en danger et, remontant la piste, il découvre la moto de la jeune fille délaissée, un casque fendu en deux et son téléphone portable au sol. Pas de doute, il lui est arrivé quelque chose ! Et c'est là qu'un troll de deux mètres et fort comme un ours lui tombe dessus...

Bon, je ne sais pas trop par où commencer pour décrire ma lecture. Ce n'est pas le tome qui m'a le plus marquée, même si j'ai retenu certains éléments clés qui m'ont beaucoup plu. J'ai adoré la rencontre avec Erglug (même si les passages très philosotrollophiques sont un peu longs) et j'ai trouvé chouette de mettre les pieds dans l'Île aux oiseaux (l'habitat des trolls). On en apprend plus sur la magie de Jasper et celle des autres créatures, ce qui est indispensable pour la suite de la saga, mais qui n'est pas passionnant pour autant.

Le personnage de Jasper prend aussi un peu de relief, ce qui n'est pas plus mal. On en sait plus sur sa vie en dehors de l'Association, mais aussi dans celle-ci. Il est vraiment attachant ce Jasper et on sent qu'il est prêt à tout pour protéger « sa » chère Ombe.

Je garde donc un bon souvenir du duo Jasper-Erglug, de leurs touches d'humour, d'Arglaë ainsi que de l'Île aux oiseaux, mais c'est un peu tout. Quelques explications sur la magie sont indispensables certes, mais le reste m'a semblé long et peu utile. Notamment un face-à-face avec Siyah dans un, euh, temple moyenâgeux (?) m'a paru complètement inutile, ridicule et très lourd. Je vais m'empresser d'oublier ce passage qui entache un peu mon affection pour la saga.

(Ma note : 6/10)

_________________________________________________

Profil Livraddict | Mon Blog !


Dernière édition par Kassyna le Lun 24 Oct - 21:09, édité 1 fois (Raison : Corrigé par Kassyna)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kassyna


avatar


Messages : 312
Age : 30
Emploi/loisirs : lecture, cinéma, jeux de société


MessageSujet: Re: [Saga] A comme association   Mer 26 Oct - 22:15

Mon avis : Dans ce troisième tome d’A comme Association, nous retrouvons le personnage de Jasper. Ayant été mis à pied par l’Association suite aux évènements du premier tome, il est censé mener une vie tout à fait paisible pendant deux semaines. Mais lorsqu’il subodore qu’Ombe est en danger, il ne tarde pas à faire fi des recommandations de Walter, le dirigeant parisien de l’Association. Grâce à un sort de localisation, il se retrouve dans un hangar désaffecté où une bagarre semble avoir eu lieu. Il y fait la connaissance d’un troll répondant au nom d’Erglug Guppelnagemanglang üb Transgereï, un géant friand d’humour et philosophe de surcroît – sa référence étant un certain Hiéronymus. Ils vont se lier dans un but commun : détruire Siyah, un puissant magicien noir. S’ils y parviennent, non seulement Erglug retrouvera sa liberté, mais Ombe sera ainsi sauvée. Jasper va alors se rendre dans le repaire des trolls, un lieu insoupçonné situé sur l’Île-aux-Oiseaux, proche de la forêt de Vincennes.

Jasper reprend ici la narration le temps de ce troisième tome. Nous découvrons un jeune homme plus mature, davantage soucieux de bien faire, se retrouvant face à des choix qui porteront à conséquence : laisser ses amis en plan, et ainsi les décevoir, mais avoir un espoir de sauver Ombe ; se lier avec un troll, créature réputée dangereuse, pour battre un être encore plus malfaisant… Il voit ses capacités de mage se développer, et va devoir composer avec un comparse qui lui était inconnu quelques jours plus tôt. J’ai beaucoup aimé le personnage d’Erglug, qui est très travaillé. Un troll – donc un être plutôt violent – qui prend plaisir à philosopher et qui est doté d’une réelle culture. Cependant, le naturel n’est pas loin, car il n’hésite pas à menacer Jasper de faire usage de ses poings si celui-ci s’approche un peu trop d’Arglaë. Cette dernière est la jeune sœur d’Erglug, et elle a craqué pour notre Jasper. Elle est vraiment touchante - drôle d'adjectif pour décrire un troll n'est-ce pas ? Alors que celui-ci se pensait amoureux d’Ombe, il découvre, à sa grande surprise, qu’il n’est peut-être pas totalement insensible au charme de cette jeune créature de deux mètres de haut… Le duo formé par Jasper et Erglug m’a beaucoup plu, car une réelle amitié naît entre ces deux individus, et leurs différences s’effacent au fil des pages pour laisser place à une belle complicité.

Cependant, je dois reconnaître que ce troisième opus d’A comme Association m’a moins séduite que les deux précédents. En effet, il y a plusieurs chapitres qui se déroulent dans une espèce de château médiéval durant lesquels je me suis un peu ennuyée. L’intrigue, bien que présente, n’a pourtant pas réussi à me captiver. Par conséquent, même si je passais un bon moment à la lecture de ce roman fantastique, je dois reconnaître que je n’étais pas particulièrement impatiente de me replonger dans cet ouvrage lorsque je vaquais à d’autres occupations. Quant à Siyah, le « méchant » de l’histoire, j’aurais aimé qu’il soit davantage présent, car nous ne faisons finalement que l’entrapercevoir. Plus que le récit mis en scène dans ces quelque deux cents pages, c’est avant l’humour de l’auteur et les protagonistes nés de sa plume qui m’ont plu.

À recommander :
Aux lecteurs de la série, car même si ce tome est un peu en dessous des deux premiers, il reste cependant de bonne facture. De plus, le personnage d’Erglug vaut le détour !

Une citation : « Je sais, j’ai l’air d’un cinglé. Je parle aux arbres. Je souris aux fleurs. Je caresse les pierres. Mais la folie est avant tout affaire de perspective. Personnellement, je trouve bien plus fou de croire que les arbres n’entendent pas. Que les fleurs n’aiment pas qu’on leur sourie. Que les pierres sont insensibles. » (p. 78-79)

Ma note : 6/10


Dernière édition par Jacana le Mer 26 Oct - 22:21, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loasislivresque.wordpress.com/
Kassyna


avatar


Messages : 312
Age : 30
Emploi/loisirs : lecture, cinéma, jeux de société


MessageSujet: Re: [Saga] A comme association   Sam 29 Oct - 21:47

Mon avis sur le tome 4 : « Le subtil parfum du soufre » nous permet de découvrir un nouvel aspect du personnage d’Ombe. Alors que dans le deuxième tome, elle était une femme forte, dotée d’une carapace incassable – à l’image de sa spécificité physique –, qui semblait n’avoir aucune attache, un beau mâle va parvenir à toucher son cœur. Mais ce n’est pas tout : Ombe va se retrouver à combattre à ses côtés, afin que Nacelnik, puisque c’est son nom, réussisse à récupérer son statut de membre Alpha au sein de son clan. Par ailleurs, elle va tomber par hasard sur un dossier dissimulé et protégé par un mot de passe sur l’ordinateur de Lucile, une de ses colocataires, portant son nom. Pourquoi cette dernière semble-t-elle mener une enquête sur Ombe ? Et qui sont les trois individus à sa recherche ? Sans oublier celui qui a l’air d’en vouloir à sa vie… De nombreux rebondissements jalonnent ce quatrième tome d’A comme Association, apportant ainsi un nouveau souffle à la saga.

Ici, Ombe n’est plus la dure à cuire indépendante prête à casser la figure au premier qui osera lui marcher sur les pieds, mais une femme amoureuse – en fait, non, même amoureuse il est préférable d’éviter de se frotter à elle. Cependant, un petit côté fleur bleue naît en elle, qui se développe au fur et à mesure de sa relation avec Nacelnik. Notre héroïne envisage même avec plaisir de porter une robe pour lui, chose absolument inimaginable jusqu’alors ! Elle est toujours la guerrière que l’on connaît, mais elle est plus touchante. Elle est aussi plus gentille avec Jasper, et se rend compte qu’il a davantage d’importance pour elle que ce qu’elle croyait. Nous pouvons également assister à une évolution dans sa relation avec Walter et mademoiselle Rose, puisqu’elle semble plus sereine lorsqu’elle s’adresse à eux. Nacelnik est aussi un personnage central de ce tome, car il n’est pas un garou comme les autres. Cependant, il reste un garou, et bien qu’il ait un physique à tomber par terre, du charisme et tout ce qu’on veut, avoir une relation avec une humaine n’est pas forcément chose facile, même si la femme en question est incassable…

Ce quatrième tome d’A comme Association est sans conteste mon préféré depuis le début de ma lecture. J’ai aimé la façon dont Pierre Bottero a fait évoluer son personnage. Nous sentons qu’elle mûrit, et en même temps nous en apprenons davantage sur elle grâce aux souvenirs qui refont surface. Bien que l’action soit loin d’être laissée de côté, l’auteur porte une grande attention à la psychologie des protagonistes. Il rend Ombe plus humaine, et, de ce fait, le lecteur s’attache davantage à elle. Néanmoins, elle n’a pas perdu son sens de la répartie, et plusieurs de ses répliques teintées d’ironie ne manqueront pas de faire mouche… Ce récit est le dernier qui fut rédigé par Pierre Bottero avant que la mort ne le fauche dans un accident de moto, et il y apposa le point final quelques jours avant son décès. C’est donc avec beaucoup d’émotion que l’on en tourne la dernière page, d’autant plus quand on lit le sens de ses ultimes mots. Et la postface d’Érik L’Homme est bouleversante.

À recommander : À tous. Les fragilités du personnage d’Ombe toucheront le lecteur, qui sera aussi captivé par l’intrigue tournant autour des garous.

Une citation : « Je lui dis tout. Mes actes et mes pensées. […] Mes certitudes et mes doutes. Surtout mes doutes. Mes peurs. Mon bonheur et ma détresse. Surtout ma détresse. Il m’écoute. Jusqu’au bout. Et, lorsque j’ai fini, il a la délicatesse de se taire. De ne rien ajouter, rien commenter, rien expliquer. Il se contente d’être là, et cela suffit à ce que j’ailleL73)

Ma note : 10/10



Dernière édition par Kassyna le Sam 29 Oct - 21:47, édité 1 fois (Raison : CPJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loasislivresque.wordpress.com/
Miss Carotte


avatar


Messages : 1131
Age : 20
Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : Étudiante / Lecture, jeux vidéos, sciences…


Vos papiers SVP
Crédits:
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] A comme association   Sam 29 Oct - 22:51

Je suis trop contente que ça vous plaise. Very Happy

_________________________________________________

Anciennement Crazy


Dernière édition par Jacana le Jeu 3 Nov - 10:02, édité 1 fois (Raison : CPJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacana


avatar


Messages : 4128
Age : 26
Localisation : Genève
Emploi/loisirs : étudiante// escrime, théâtre


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] A comme association   Dim 30 Oct - 11:11

J'adore ! Very Happy

_________________________________________________

Profil Livraddict | Mon Blog !


Dernière édition par Jacana le Jeu 3 Nov - 10:02, édité 1 fois (Raison : CPJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Saga] A comme association   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Saga] A comme association

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature imaginaire / futuriste :: Romans fantastiques/fantasy/Bit-lit-