Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jane Eyre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aurélie


avatar


Messages : 7235
Age : 25
Localisation : Hérault
Emploi/loisirs : Reine des cailloux


Vos papiers SVP
Crédits: (c) sweet disaster
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Jane Eyre   Mer 16 Fév - 14:02

JANE EYRE
Charlotte Brontë



informations
TITRE D'ORIGINE : Jane Eyre
DATE DE PARUTION : Octobre 1847, sous le pseudonyme de Currer Bell (le nom de l'auteur est dévoilé en 1848).
NOMBRE DE PAGES : 475 pages (avec une préface et un repère chronologique).
ÉDITION DE TON LIVRE : GF - Flammarion
QUATRIÈME DE COUVERTURE : «Relu une partie de Jane Eyre, simplement pour ne pas oublier ce que c'est qu'un grand roman. J'aime les maladresses de ce livre, ce mélange de gaucherie et d'audace, l'intraitable sérieux de l'auteur». Julien Green
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non



© aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : C'est l'histoire d'une toute petite fille orpheline, élevée par la femme de son oncle, Mrs Reed. La petite Jane Eyre subit les remontrances injustes de sa tante et les coups de son horrible cousin, John, jusqu'au jour où, âgée d'une dizaine d'années, elle rend le coup que lui porte son cousin. Toute sa rage enfouie se lève d'un seul coup et elle dit à Mrs Reed ce qu'elle pense d'elle. Elle est alors envoyée en pension. Un nouveau départ : elle s'y fait une amie qui meurt assez tôt mais trouve du réconfort auprès d'une des institutrices. Elle excelle dans son éducation et enseigne par la suite deux ans dans cette pension. Elle décide alors, âgée d'environ 18 ans, de trouver une place d'institutrice dans une famille. Elle est vite engagée à Thornfield. La petite fille dont elle s'occupe gagne vite son coeur, Mrs Fairfax, la gouvernante, aussi. Mais le maître, Mr Rochester, est un être bien complexe : Jane aime à décrypter les personnalités et elle a du mal à percer le regard mystérieux et le caractère taciturne de son maître. Mais peu à peu, elle finit par s'éprendre de cet homme qui la fascine tant... C'est le début d'une longue suite d'aventures et mésaventures pour notre petite Jane Eyre...
LE LIVRE EN UN MOT : Bouleversant.
UN CITATION : "- Vous avez froid, vous êtes malade et vous êtes sotte.
- Prouvez-le, rétorquai-je aussitôt.
- Je vais vous le prouver en peu de mots. Vous avez froid, parce que vous êtes seule; aucun contact ne fait jaillir la flamme qui est en vous. Vous êtes malade, parce que le sentiment le meilleur, le plus doux, le plus sacré que l'homme puisse éprouver vous est interdit. Vous êtes sotte parce que, vous ne lui ferez pas signe d'approcher, vous ne ferez pas un seul pas à sa rencontre, quelles que soient vos souffrances. "

UNE NOTE SUR 10 : 9/10
TON AVIS : Ce livre m'appelait depuis un an déjà. Je devais voir la pièce en classe de Terminale mais ça ne s'est pas fait alors j'ai eu envie de le lire. Seulement, je ne l'ai acheté que récemment. J'ai été conquise dès le départ par le style de Charlotte, très proche de celui de sa soeur à mon goût, mais surtout, par son personnage.
Jane Eyre est une petite fille attachante qui n'a jamais connu l'amour familial et surtout, le respect et la tendresse. Elle a été élevée dans la haine et le mépris et a dû se forger toute seule. Être envoyée en pension est la meilleure chose qu'il pouvait lui arriver car c'est là-bas qu'elle s'est découvert des talents pour l'enseignement et surtout, pour le dessin. Elle s'est peu à peu construite mais l'éducation rigoureuse d'une telle pension ne lui a pas permis de devenir totalement elle-même. C'est lorsqu'elle part de la pension et qu'elle entre dans une maison nouvelle pour enseigner qu'elle devient cette petite femme nommée Jane Eyre. Elle a quelque chose qui me plait beaucoup dans son caractère : elle répond avec une franchise déconcertante et prend le temps de la réflexion quand elle n'est pas sûre d'elle ou qu'elle sait que son état ne lui permet pas d'être claire dans ses idées et ses désirs. Elle est une personne assez impulsive mais ses impulsions, elle les garde dans son esprit pour les modeler de façon à ce qu'elles soient efficaces et justifiées. Son éveil à l'amour est aussi très agréable à lire et contempler : elle qui n'a jamais connu la réalité des sentiments, a du mal à réaliser qu'elle tombe éperdument amoureuse de Rochester. Ce n'est que la jalousie qui lui fait comprendre ce qu'elle ressent : elle sait que la jalousie se manifeste ainsi, grâce à ses lectures. Charlotte Brontë nous permet de suivre à la perfection cet éveil aux sentiments grâce au "je" utilisé dans tout le roman et c'est vraiment plaisant. Malgré l'amour qu'elle porte à Rochester, cet amour inconditionnel et indéfectible, elle reste maître de ses actes et de ses pensées et décide de ce qui est le meilleur pour elle mais surtout, pour elle en tant que chrétienne. Elle ne peut affronter Dieu et ne peut se résoudre à vivre un amour interdit alors elle se raisonne. C'est ce trait de caractère qui force l'admiration du personnage : elle est capable de ne pas céder à la passion pour Dieu et préfère se consumer lentement, jusqu'à vouloir mourir. Elle est touchante et c'est une véritable héroïne. Je n'ose pas trop en dire de peur de trop révéler sur l'histoire alors je ne vais pas m'étaler beaucoup plus.
Mon réel problème avec ce livre vient du style Brontë lui-même : l'écriture tragique, l'angoisse, la présence de la religion à chaque page et surtout, le fait de n'accorder le bonheur qu'après une longue série de malheur. C'est plaisant, bien sûr, mais je préfère le style de Jane Austen. Ce qui m'a réellement dérangée, c'est surtout la présence de la religion à chaque page : ça fait absolument partie des moeurs de l'époque, je le sais, et c'est toujours ce qui a freiné de nombreuses passions, mais j'avoue que ça me révolte à chaque fois. Au final, c'est peut-être même positif vu que ça crée chez moi des émotions !
À QUI LE CONSEILLES-TU ? Aux passionnés de littérature anglaise, à ceux qui ont aimé Les Hauts de Hurlevent de Emily Brontë, à ceux qui aiment les histoires traitant des moeurs à l'époque victorienne... Et à tous ceux qui aiment les histoires d'amour impossibles et compliquées aussi !




_________________________________________________



Dernière édition par Aurélie le Mer 11 Fév - 15:59, édité 2 fois (Raison : Correction par Aurélie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rambalh.blogspot.com/
Opale


avatar


Messages : 569
Age : 27
Localisation : 93
Emploi/loisirs : libraire


Vos papiers SVP
Crédits:
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Jane Eyre   Jeu 17 Fév - 10:19

J'ai adoré "Les Hauts de Hurlevent" de Emily Brontë donc forcément il fallait que j'attaque "Jane Eyre" un jour ou l'autre. ^^
Et j'ai aussi beaucoup aimé, un peu moins. J'étais plus captivée au début qu'à la fin mais on s'attache tout de même à tous ces personnages !

_________________________________________________



Dernière édition par Jacana le Jeu 7 Avr - 20:22, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://livres-and-cie.blogspot.com/
Aurélie


avatar


Messages : 7235
Age : 25
Localisation : Hérault
Emploi/loisirs : Reine des cailloux


Vos papiers SVP
Crédits: (c) sweet disaster
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Jane Eyre   Jeu 17 Fév - 12:38

C'est exactement ça : on est plongé directement dans la vie de Jane dès le début, mais une fois qu'elle se retrouve chez les Rivers, ça se tasse. Le reste est un peu rapide sur la fin je trouve, pas le temps de s'émouvoir.

_________________________________________________



Dernière édition par Jacana le Jeu 7 Avr - 20:22, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rambalh.blogspot.com/
L*


avatar


Messages : 31
Age : 22
Emploi/loisirs : Lecture


MessageSujet: Re: Jane Eyre   Dim 20 Fév - 17:39

Je n'ai rien compris au livre d'Emily Brontë alors, lorsque j'ai commencé Jane Eyre, je ne partais pas favorablement !
Et là, renversement, les quatre fers en l'air.
Ce livre est profond, noir, réaliste, subjuguant. Il dénonce et révoque la société durant laquelle il a vu le jour, il se révolte contre le stéréotype de l'héroïne magnifique qui les fait tous tomber.
Jane Eyre est une perle rare, un chef-d'œuvre comme on n'en fait presque plus.

_________________________________________________

L'univers de L*


Dernière édition par Jacana le Jeu 7 Avr - 20:23, édité 2 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://planete-lecture.skyrock.com/
lilia


avatar


Messages : 61
Age : 20
Emploi/loisirs : lecture, tir à l'arc, écriture....


MessageSujet: Re: Jane Eyre   Sam 30 Avr - 21:39

J'ai trouvé cette histoire étrange... ce qui fait que j'ai adoré !!!


Dernière édition par Jacana le Jeu 7 Avr - 20:23, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://universdeslivresdejulie.blogspot.fr/
Chouquette


avatar


Messages : 1756
Age : 24
Localisation : Ardèche
Emploi/loisirs : Etudiante en L3 Droit


Vos papiers SVP
Crédits: Chouquette
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Jane Eyre   Dim 1 Mai - 14:25

Ce livre est vraiment magnifique. On est plongé dans la triste vie de Jane qui est méprisée par sa famille qui la traite comme une moins que rien et qui est maltraitée par son cousin. Jusqu'au jour où toute la haine qu'elle retient depuis des années sort et qu'elle rende un jour son coup à son cousin et dise ce qu'elle pense à sa tante. On se rend compte alors que Jane deviendra une femme de caractère de part l'éducation qu'elle a eue. Quand elle est envoyée en pension dans un pensionnat très strict où elle est souvent battue et humiliée, Charlotte nous montre toute la force de caractère de son personnage qui va passer par bien des épreuves douloureuses. A la fin de ses études, s'étant attachée à l'une de ses institutrices, elle décide d'enseigner deux ans dans cette école où les choses ont bien changé. Mais quand cette institutrice part, elle finit par elle aussi décider de partir pour enseigner dans une maison. Elle se retrouve alors chez Mr Rochester chez qui elle va enseigner à la nièce capricieuse de celui-ci. C'est dans cette maison qu'elle va devenir la femme qu'elle est à la fin du roman, une femme épanouie et de caractère qui a traversé de nombreuses épreuves.
Ce livre est aussi une admirable leçon de vie puisque Jane a été élevée dans le mépris mais lorsqu'elle arrive en pension, elle se découvre une passion pour le dessin et l'enseignement qu'elle pratiquera longuement et dont elle fera son métier. Mais dans ce pensionnat où sa seule amie va mourir rapidement et où son seule modèle est une institutrice qui finira par "l'abandonner", elle ne peut pas s'épanouir complètement. Néanmoins, la force de Jane est de s'être construite elle-même, d'avoir découvert les sentiments tels que celui d'amour toute seule et de savoir se raisonner et se remettre en question sans cesse. Elle préférera mourir plutôt que d'espérer un amour impossible. Et même en étant une femme impulsive, elle ne se laisse jamais aller à sa colère du fait qu'elle préfère que ses actes soient réellement justifiés.
Ce que j'aime énormément dans ce livre, c'est déjà le fait que c'est un classique de la littérature anglaise qui est un style qui me passionne vraiment de part son écriture, son style en lui-même et le fait de voir et même vivre à travers le livre, les mœurs de la société de l'époque. C'est un moyen de mieux comprendre comment les gens vivaient à travers les personnages d'un roman. Ensuite, j'aime énormément la plume de Charlotte. Comme sa sœur, Emily, elle a un talent indéniable ! Elle manie l'art des mots avec une aisance surprenante. Même si la présence de la religion peut parfois gêner, elle sait la mêler à son histoire pour que l'on ne trouve pas ça trop "lourd" si l'on peut dire. On peut dire que c'est un livre qui peut, certes, sembler noir et triste mais c'est un livre qui a une réelle profondeur, qui n'hésite pas à analyser et dénoncer certaines mœurs ou pratiques. C'est une véritable perle.


Dernière édition par Aurélie le Mer 11 Fév - 16:02, édité 2 fois (Raison : Correction par Aurélie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://htpp://frozen-memories.1fr1.net
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: Jane Eyre   Mer 25 Mai - 14:08

J'adore, tout simplement.  cheers


Dernière édition par Jacana le Jeu 7 Avr - 20:23, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: Jane Eyre   Mer 25 Mai - 18:17

Je l'ai lu il y a un certain temps. J'ai été concquise par la romance entre Jane et Mr Rochester. Mais je dois avouer que mon souvenir est vague et que je dois absolument le relire, quand du temps libre, du vrai, s'offrira à moi. -_-"


Dernière édition par Jacana le Jeu 7 Avr - 20:23, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
leonards


avatar


Messages : 43
Age : 37
Localisation : Québec / Canada
Emploi/loisirs : Blogueur


MessageSujet: Re: Jane Eyre   Mar 13 Mar - 6:03

J'avais bien aimé ce bouquin. Je ne connaissais rien de la famille Brontë et après avoir lu celui-ci, je vais bientôt m'apprêter à lire Les hauts de Hurlevent d'Emily Brontë.

C'est le genre de classique incontournable qu'il faut absolument avoir lu.

(Voici ma chronique pour ceux que ça intéresse. ^^)

_________________________________________________

Mon blogue | Ma page Facebook


Dernière édition par Jacana le Jeu 7 Avr - 20:24, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sergeleonard.net
Arwen


avatar


Messages : 2872
Age : 30
Localisation : Seine et marne
Emploi/loisirs : Professeur des écoles - Loisirs: lecture - cinéma


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Jane Eyre   Mar 13 Mar - 11:24

Toujours dans ma PAL il va falloir que je me lance un de ces jours... ^^

_________________________________________________

[Chroniqueuse du sanctuaire]



Mes lectures actuelles / Ma PAL + Wish / Ma présentation


Dernière édition par Jacana le Jeu 7 Avr - 20:24, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leschroniquesdarwen.blogspot.com/
chtitepuce


avatar


Messages : 1525
Age : 28
Localisation : Essonne
Emploi/loisirs : BTS édition


Vos papiers SVP
Crédits:
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Jane Eyre   Mar 13 Mar - 17:16

Mon avis:

Après avoir lu les Hauts de Hurle-vent qui était un réel coup de coeur, j’ai décidé de rester en famille avec la sœur d’Emily Brontë, Charlotte, avec son roman, Jane Eyre.

Moins charmée qu’avec les Hauts de Hurle-vent, je ressors tout de même satisfaite de ma lecture.

Jane Eyre est une jeune orpheline, adoptée par son oncle à la mort de ses parents. Quand son oncle décède à son tour, elle se retrouve à la charge de sa tante qui la considère plus comme un fardeau.
A l’âge de dix ans, elle sera envoyée en pension où elle y restera six ans en tant qu’élève et deux ans en tant que maîtresse.
En quête d’indépendance et après le départ de la plupart des gens qu’elle apprécie, elle deviendra gouvernante d'une petite fille française sous la tutelle de Mr Rochester à Thornfield.

Ce petit pavé de quelques 400 pages nous compte environ dix années de la vie de Jane, genre de roman d’apprentissage, mélange de drame et de fantaisie.
On peut dire que Jane enchaîne les malheurs, entre les maltraitances de sa famille adoptive, l’état déplorable du pensionnat, où elle a échappé de peu à l’épidémie, c’est ainsi qu’on voit aussi la force de caractère de ce personnage.

Jane est d’une constitution faible, il en est fait référence plusieurs fois dans le roman mais au contraire, elle a une grande force de caractère, sa foi en Dieu l’aide beaucoup dans ses décisions. Malgré les années difficiles, elle garde une grande confiance en l’âme humaine.
Lorsqu’elle rencontre Mr Rochester, rien ne la dispose à tomber amoureuse de cette homme froid, plein de démons secrets.
Malgré leurs différences, au fil des mois, un sentiment se profile dans le cœur de Jane, la jalousie ne fait que confirmer ce qu’elle ne doit pas ressentir et pourtant Mr Rochester a des sentiments réciproques. Il est comme un enfant perdu que Jane a remis sur le droit chemin.

« Vous comprenez bien la situation, n’est ce pas? continue-t-il. Après une jeunesse et une virilité passées soit dans une inexprimable souffrance, soit dans une douloureuse solitude, j’ai enfin trouvé ce que je puis aimer sincèrement; je vous ai trouvée. Vous sympathisez avec moi, vous êtes la meilleure partie de moi-même, mon bon ange. Je suis lié à vous par un fort attachement; je vous crois bonne, généreuse et aimante; j’ai conçu dans mon coeur une passion fervente et solennelle; elle me conduit à vous, vous attire à moi, enlace votre existence à la mienne: flamme pure et puissante, elle fait un seul être de nous deux. » (Mr Rochester. p 339)

Tout est bien qui finit bien, c’est ce que le lecteur croit… Et bien non, Mr Rochester a un secret bien gardé, une première femme, on rappelle qu’à l’époque le mariage n’existait pas. En pleine nuit Jane décide de partir, elle devient une vagabonde, miséreuse, personne ne lui ouvre sa porte.

» Vous tous qui lirez ce livre, puissiez-vous ne jamais éprouver ce que j’ai éprouvé ! Puissent vos yeux ne jamais verser un torrent de larmes aussi amères et aussi déchirantes que les miennes ! Puissent vos prières ne jamais s’élever aussi douloureuses et aussi désespérées vers le ciel! » (Jane Eyre p 346)

Un aspect du roman que j’ai apprécié, ce sont ces passages où Jane parle directement au lecteur, le prend à parti voir à témoin. On rentre un peu plus dans le roman, et surtout on partage les sentiments de Jane comme dans ce passage.

Pendant trois long jours, elle erre, jusqu’à arriver devant une petite maison, où vivent deux jeunes filles et leur servante. Leur frère, Sir John rentre un soir et recueille notre Jane à l’agonie.
Une nouvelle vie commence pour elle, Sir John lui offre un poste de maîtresse pour les petites filles du village.
Pourtant elle n’arrive pas à oublier Mr Rochester. Charlotte Brontë décrit l’amour que se portent ses deux personnages avec une telle passion que l'on y sent la souffrance de la séparation, la force des sentiments. Cela reste très chaste, pas de gestes, ni trop d’effusion, mais l’amour est là.

Sir John est un homme bon, mais passé cette première impression, j’ai fini par ne pas trop l’apprécier. La façon qu’il a de promouvoir son but de missionnaire, de vouloir à tout prix forcer Jane au mariage, et sa façon de la juger quand celle-ci a refusé, m’a quelque peu déroutée.
Ses deux sœurs sont charmantes en tout point, elles sont cultivées, calmes et apportent de la paix à Jane.

Malgré ces jours de bonheur, elle ne pourra s’empêcher de retourner vers Mr Rochester après avoir eu de mauvaises nouvelles.
Elle retrouve un Mr Rochester qui a perdu un peu de splendeur, le pauvre est devenu aveugle, il demande à Jane d’être ses yeux. J’ai « aimé » cette référence, puisque que Jane aime beaucoup le dessin et qu’elle est très douée d’ailleurs.

Après 490 pages de péripéties malheureuses, ils sont enfin réunis, l’amour plus fort que tout, c’est beau…
En tout cas j’ai passé un bon moment, le personnage de Jane m’a plu, sa force, son courage, sa générosité.
Je passerai sur la trop grande présence de la religion au cours du roman puisque c’est ce qui pousse Jane à avancér.

En conclusion, je n’ai pas été déçue, ça fait du bien de remettre le nez dans un bon classique, à lire.

_________________________________________________

Don't look at the years in your life, look at the life in your years.[Abraham Lincoln]




Dernière édition par Aurélie le Mer 11 Fév - 16:06, édité 1 fois (Raison : Correction par Aurélie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.blog-de-puce.com
missdeath


avatar


Messages : 2366
Age : 26
Localisation : Surprise !
Emploi/loisirs : Touriste


Vos papiers SVP
Crédits:
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Jane Eyre   Mar 13 Mar - 21:30

Alala, encore un livre qui m'attend patiemment..

Mais pourquoi les PàL sont-elles toujours si grandes ?!!

Vos critiques me donnent très envie de m'y mettre prochainement =)

_________________________________________________

“The probability of global catastrophe is very high, and the actions needed to reduce the risks of disaster must be taken very soon.”


Dernière édition par Aurélie le Mer 11 Fév - 16:07, édité 1 fois (Raison : Correction par Aurélie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enigma


avatar


Messages : 187
Age : 25
Localisation : Yvelines
Emploi/loisirs : Etudiante / lecture, danse, musée, ciné


Vos papiers SVP
Crédits: Enigma
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Jane Eyre   Mar 15 Mai - 19:18

Mon avis :

Tout d'abord j'ai été plutôt étonnée que le livre soit écrit à la première personne du singulier, je ne m'attendais pas du tout à lire une sorte d'autobiographie du personnage principal Jane Eyre. Je dois avouer que cela m'a un peu déroutée au début.
J'ai eu un peu de mal avec les dix premiers chapitres qui sont exclusivement consacrés à son enfance, mais qui sont importants pour comprendre à mon sens la psychologie du personnage, l'esprit que Jane Eyre a pu se forger avec une enfance comme la sienne.
Jane, jeune orpheline confiée à sa tante Mrs Reed, subit une enfance douloureuse, malheureuse. Elle est entre autre méprisée par sa tante et tyrannisée par son cousin. Elle est par la suite envoyée à l'institution de charité pour jeune fille pauvre de Lowood. Elle y restera confinée pendant plus de huit ans en tant qu'élève puis maîtresse. Au bout des huit années Jane Eyre réalise qu'elle ne connaît rien au monde extérieur :« Lowood avait été mon univers pendant quelques années ; je n'avais eu d'autre expérience que ses règles et ses méthodes ; il me venait maintenant à l'esprit que le monde réel était immense, qu'une perspectives changeante d'espoirs, de craintes, de sensations, d'exaltations, attendait ceux qui ont le courage de s'aventurer dans ses étendues pour y chercher, au milieu de ses périls, la véritable connaissance de la vie ».

Elle quitte alors l'institution pour se charger de l'éducation d'une certaine Adèle Varens, pupille de Mr Rochester maître des lieux du manoir de Thornfield. Elle y mènera là-bas une vie calme jusqu'à l'arrivée du fameux Mr Rochester. Dans un premier abord, ce dernier ne semble guère sympathique et plutôt brutal dans ses manières : «Mr Rochester avait un ton si impératif pour donner des ordres, qu'il semblait tout naturel de lui obéir avec promptitude ».
Jane Eyre arrivera t-elle à changer sa nature?...

J'ai trouvé cette œuvre plein de rebondissement, de suspense même.
L'écriture de Charlotte Brontë est merveilleuse, chaque phrase, chaque mot sont délectables !
J'ai aussi apprécié que les chapitres soient concis, cela m'a permis de ne pas me coucher trop tard (j'essaye de toujours finir sur un chapitre^^).
Un autre point positif sur ce livre est le réalisme des personnages, notamment Jane qui est très réaliste, très humaine avec ses défauts et ses qualités. Elle subit une enfance douloureuse, malheureuse, avec un physique ingrat. Elle devient une jeune femme déterminée, franche. J'ai aimé que ces personnages ne soient pas parfaits et ne vivent pas dans le meilleur des mondes possibles.
De plus, on voit dans ce roman les positions de Charlotte Brontë concernant la culture française qui n'est apparemment pas à son goût. On voit cela dans les personnages de Cécile Varens et sa fille Adèle : « en grandissant, une solide éducation anglaise corrigea dans une large mesure les défauts qu'elles tenait de son origine française ». Je trouve qu'elle caricature beaucoup trop les Français à travers ce roman. On constate cependant que la langue française est omniprésente dans tout le texte ce qui est plutôt paradoxal...

En bref, je conseille vivement ce chef d’œuvre de la littérature anglaise, on  ressort dans un état de béatitude totale!!


Dernière édition par Aurélie le Mer 11 Fév - 16:10, édité 1 fois (Raison : Correction par Aurélie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://metamorphoselivresque.blogspot.fr/
Catlinel


avatar


Messages : 25
Age : 39
Emploi/loisirs : Assistante d'éducation/Lecture, tissage de perles


MessageSujet: Re: Jane Eyre   Lun 1 Déc - 13:49

Je ne sais même plus à quelle occasion je me l'étais acheté, mais mon premier exemplaire, au temps antédiluvien de mon adolescence, est littéralement tombé en morceaux tellement je l'ai lu et relu.
Je l'ai largement préféré à "Les hauts de Hurlevent". Peut-être parce que je l'ai lu en premier et que son héroïne m'a vraiment fait une très forte impression.


Dernière édition par Jacana le Jeu 7 Avr - 20:24, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siaru


avatar


Messages : 73
Age : 20
Localisation : Toulouse
Emploi/loisirs : Se perdre.


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Jane Eyre   Ven 28 Aoû - 18:00

Suite à ma lecture des Hauts de Hurelevent, ça faisait quelque temps ( plusieurs années ? ^^' ) que ce livre traînait dans un coin en attendant d'être lu...
J'ai commencé ma lecture avec une petite appréhension (histoire d'amour trop niaise ? style d'écriture lourd ? ...), mais il s'est avéré que mes inquiétudes n'avaient pas de raison d'être !
J'ai trouvé ce livre très prenant malgré quelques longueurs à certains passages, l'histoire sombre et triste ne nous donnant qu'une seule envie : en savoir plus ! Le personnage de Jane Eyre a une réelle profondeur et cela la rend humaine. Autre point positif : l'écriture de Charlotte Brontë, fluide et belle, qui rajoute à la beauté de l'histoire.

Après Les Hauts de Hurlevent et Orgueils et Préjugés, ce livre ne fait qu'augmenter mon amour pour la littérature anglaise !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Jane Eyre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature générale :: Romans classiques-