Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vingt ans l'an quarante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lady Swan


avatar


Messages : 7484
Age : 21
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Lecture, musique, cinéma


Vos papiers SVP
Crédits: Gritsou
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Vingt ans l'an quarante   Lun 11 Avr - 2:16

Vingt ans l'an quarante
Michel Wyn



informations
TITRE D'ORIGINE : /
DATE DE PARUTION : 2010.
NOMBRE DE PAGES : 276.
ÉDITION DE TON LIVRE : Kyklos Éditions.
QUATRIÈME DE COUVERTURE : Ils ont vingt ans, ils sont étudiants et ils s'aiment.
Mais c'est la guerre, les Allemands occupent Paris.
Alors eux, les étudiants, les amants, veulent combattre. Ils vont s'engager, même s'il faut soutenir la Milice, même s'il faut faire semblant.
Ce sont des audaces qui se paient au prix fort...
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non.



© aurélie

Ton avis
Infos: Présenté dans le cadre d'un partenariat avec Kyklos Éditions.




_________________________________________________

"Quoi que tu rêves d’entreprendre, commence-le. L’audace a du génie, du pouvoir, de la magie."
Johannes Wolfgang von Goethe


"La seule connaissance authentique naît de l'amour universel. Lorsque nous aimons, nous souffrons de toutes les formes d'oppressions et de toutes les dictatures: et nous désirons lutter pour la liberté , pour la justice, et pour tous ce qui peut favoriser la dignité humaine" Antoni Tàpies, "La pratique de l'art"

Avatar par Poison Ivy


Dernière édition par Jacana le Mer 6 Avr - 20:00, édité 3 fois (Raison : 2.0 Jaca / [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Swan


avatar


Messages : 7484
Age : 21
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Lecture, musique, cinéma


Vos papiers SVP
Crédits: Gritsou
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Vingt ans l'an quarante   Dim 8 Mai - 21:33

Je souhaite remercier le forum Accros et Mordus et, bien évidemment, les Editions Kyklos pour ce partenariat qui fut pour moi véritable délice!


Vingt ans l'an quarante est l'histoire de Clotilde et Noël. Ils ont vingt ans et ils sont deux étudiants en médecine à Paris. Tout se déroule en plein cœur de la deuxième guerre mondiale. Nous suivons l'évolution de l'amour de ces deux jeunes gens, mais aussi les terribles événements qui sont arrivés, à cette époque.

Pour être honnête, je m'attendais à une histoire d'amour ayant pour arrière-plan la guerre.
J'avais l'impression que le livre serait plus centré sur la romance. Pourtant, je me suis trompée. C'est plutôt une histoire d'amour pendant la guerre. Cette petite nuance change bien des choses, puisqu'en plus de se plonger dans les sentiments de Clotilde et de Noël, nous nous plongeons dans une époque totalement inconnue pour la plupart des gens. J'ai perdu mes repères en lisant ce livre. Je me suis retrouvée dans un autre temps. Un temps où les mentalités n'étaient pas les mêmes et où les conditions de vie étaient différentes de celles que nous connaissons de nos jours.

Dans les premiers chapitres, l'histoire se concentre sur Clotilde et Noël. Ils relatent leur rencontre et la naissance de leur amour. Nous laissons de côté la guerre, mais nous ne pouvons l'oublier complètement. Nous nous concentrons sur la profondeur des sentiments et toute la beauté de ces simples mots: "Je t'aime". Nous nous glissons dans la vie des deux jeunes gens, autant leurs joies que leurs peines, pendant un certain temps.

Plus l'histoire avance plus les dommages de la guerre se font sentir. Les pages transpirent la violence et les atrocités. Ce sont des impressions plutôt indirectes. Nous suivons encore nos deux personnages du départ, mais l'auteur s'attarde plus sur la guerre pour en faire un sujet principal. Toutes les descriptions sont éloquentes et bouleversantes. J'ai peine à croire que des événements aussi atroces aient pu arriver, un jour dans notre histoire.
Cette seconde guerre est une page assez controversée de notre histoire à tous.
Après des décennies, nous en parlons encore et dans cinquante ans ce sera toujours un événement aussi vif, même pour ceux qui ne l'ont pas vécu...
Ce livre marque au fer rouge notre conscience. Quelques fois lorsque je lisais j'ai dû poser le livre pour me remettre de mes émotions. J'ai eu une petite boule qui se formait dans la gorge à mesure que j'avançais. Je réalisais peu à peu ce que ces gens avaient pu vivre. J'ai pu voir aussi qu'il y avait tout de même une certaine beauté dans la violence. Cruelle, certes, mais tout de même présente. J'ai été touchée par le sentiment d'union qui soudait ces personnes. Ils se sont battus pour avoir une meilleure vie après cette guerre. L'espoir de libération, la résistance. Je trouve cela infiniment beau.

Je me suis tout de suite sentie à l'aise avec le style d'écriture de Michel Wyn. Il possède une plume fluide et très précise. Il décrit parfaitement les scènes, sans pour autant s'attarder sur des détails tels que l'apparence de ses personnages ou de grandes descriptions des paysages.
Il en fait juste assez et c'est parfait ainsi. Il y a certaines expressions qui m'ont parue un peu étranges, puisque je ne connais pas toutes les expressions françaises. Certains bouts sont restés un petit peu incompréhensibles pour moi. C'est seulement une expression par ci par là. La majeure partie du texte est très claire. Michel Wyn nous livre ici un roman à savourer sur plusieurs jours. Je ne recommande pas de le lire d'une seule traite. Je crois que c'est mieux de le savourer comme il le mérite.

Je termine en vous disant qu'avec Vingt ans l'an quarante j'ai découvert un auteur exceptionnel et un livre que je n'effacerai jamais de ma mémoire.

_________________________________________________

"Quoi que tu rêves d’entreprendre, commence-le. L’audace a du génie, du pouvoir, de la magie."
Johannes Wolfgang von Goethe


"La seule connaissance authentique naît de l'amour universel. Lorsque nous aimons, nous souffrons de toutes les formes d'oppressions et de toutes les dictatures: et nous désirons lutter pour la liberté , pour la justice, et pour tous ce qui peut favoriser la dignité humaine" Antoni Tàpies, "La pratique de l'art"

Avatar par Poison Ivy


Dernière édition par Freelfe le Sam 1 Sep - 11:47, édité 1 fois (Raison : Correction)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myly


avatar


Messages : 1575
Age : 31
Localisation : Montpellier
Emploi/loisirs : Lecture, Graphisme, Ecriture


Vos papiers SVP
Crédits: Me
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Vingt ans l'an quarante   Lun 9 Mai - 8:40

Comme j' l'ai déjà dit, j'adore ta critique et elle me donne vraiment envie de découvrir ce livre!
Bravo Very Happy


Dernière édition par Freelfe le Sam 1 Sep - 11:48, édité 1 fois (Raison : Correction)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dautresplumes.wordpress.com/
Lady Swan


avatar


Messages : 7484
Age : 21
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Lecture, musique, cinéma


Vos papiers SVP
Crédits: Gritsou
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Vingt ans l'an quarante   Mer 11 Mai - 12:43

Je vais être gênée, myly, faut que tu arrêtes.  :P  :oops:

Je suis contente que ma critique t'ait donné envie de le lire ! ^^

_________________________________________________

"Quoi que tu rêves d’entreprendre, commence-le. L’audace a du génie, du pouvoir, de la magie."
Johannes Wolfgang von Goethe


"La seule connaissance authentique naît de l'amour universel. Lorsque nous aimons, nous souffrons de toutes les formes d'oppressions et de toutes les dictatures: et nous désirons lutter pour la liberté , pour la justice, et pour tous ce qui peut favoriser la dignité humaine" Antoni Tàpies, "La pratique de l'art"

Avatar par Poison Ivy


Dernière édition par Jacana le Mer 6 Avr - 20:00, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freelfe


avatar


Messages : 4052
Age : 23
Localisation : 22
Emploi/loisirs : Lycéenne, passe ses jours à lire et écrire


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Vingt ans l'an quarante   Ven 20 Mai - 22:00

Voici ma critique !


En première année de médecine à Paris, Noël et Clotilde s’aiment. Mais les temps sous l’occupation sont durs et les deux étudiants se sentent bien impuissants. Aussi décident-ils, malgré tous les risques, de faire de leur mieux pour aider la France comme ils le peuvent…

Avec son premier roman paru aux Edition Kyklos, Michel Wyn nous présente Vingt ans l’an quarante, un roman d’environ 270 pages.
L’histoire se déroule dans les années 40, sous l’occupation. A cette époque, les temps sont durs : les trahisons, la collaboration, la pénurie, la guerre… Le cadre spatiotemporel est bien posé et les faits semblent décrits à la perfection, comme s’il en avait été témoin. J’avoue mettre souvent demandé si cette histoire n’était pas réelle.

Durant le livre, nous suivons deux protagonistes qui se rencontrent lors d’un TP de médecine.
Tout d’abord, Noël, fils d’une petite famille pas très riche, avide d’aventures et qui n’a qu’une idée en tête : entrer dans la résistance pour aider son pays ! Noël est un personnage attachant, un peu naïf par moment, intrépide et jeune (ce dernier mot veut tout dire : il ne connaît rien de la vie et de ses dangers.)
Quant à Clotilde, elle descend d’une famille de petite bourgeoisie. C’est un personnage plus terre à terre, courageuse et attachante elle aussi, gentille et intelligente. Elle aussi partage l’envie de Noël d’entrer dans la résistante, mais elle est plus prudente et plus mesurée.

L’auteur nous décrit leur histoire d’amour avec une grande simplicité. En effet, j’ai trouvé le ton du livre plat, sans sentiment, sans action véritable, sans suspense non plus. Négatif donc ? Pas vraiment car l’auteur a une écriture plate mais fluide et qui a ce petit quelque chose qui nous fait poursuivre notre lecture, peut-être de par les personnages. Il y a tout de même quelques moments de tension véritable, mais ces derniers surviennent plus vers la fin du livre.

Que penser de ce livre ? J’ai laissé mûrir mon avis plusieurs jours avant de rédiger cette critique et pourtant, je ne me suis toujours pas décidée. L’histoire est plutôt plate et je reprocherai à l’auteur de ne pas la rendre assez trépidante de par le style de l’écriture : simple et plate, qui décrit les faits sans y mettre de sentiment. Le texte est pourtant fluide.
J’aurai jugé le livre plutôt bon s’il n’y a avait le coup de théâtre, l’horreur de la fin. C’est là que l’écriture de Michel Wyn devient « monstrueuse » car elle garde le même genre en décrivant d’horribles faits… mais je ne vous en dis pas plus.

De fait, je reste ambiguë quant au livre en raison de la fin. Est-il moyen ou vraiment bien ? Je ne me suis pas forgée une opinion précise, mais il faut retenir que ce livre m’a marqué. Je le recommande donc !

Merci aux Editions Kyklos pour ce partenariat !


_________________________________________________

[Chroniqueuse]





Dernière édition par Freelfe le Sam 1 Sep - 11:50, édité 1 fois (Raison : Correction)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freelfe.blogspot.com/
 

Vingt ans l'an quarante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature générale :: Romans historiques-