Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Editions Praelego] "Le Dernier Week End"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marly


avatar


Messages : 4031
Age : 27
Localisation : Valence
Emploi/loisirs : Etudiante en L3 Lettres Modernes


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: [Editions Praelego] "Le Dernier Week End"    Mar 3 Mai - 15:27

J'ai reçu Le dernier week-end de Terry Tremblay dans le cadre d'un partenariat avec les Editions Praelago. Ayant des parents divorcés, le résumé m'a intriguée, pensant que je pourrai entrevoir les sentiments du héros, mais j'étais loin d'imaginer ce que j'allais rencontrer : les personnages et leurs histoires hors du commun...

Un divorce comme une plaie, les espoirs d'un jeune garçon voulant nouer une complicité avec son père grâce à leur nouvelle vie commune à Toulouse, qui se retrouvent brisés lorsqu’il rencontre la nouvelle amie de son père, ex prostituée à l'attitude exaspérante... Des chamboulements qui modifient totalement ce qu'imaginait Eric pour sa nouvelle vie et qui le forcent à envisager une cohabitation au sein d'une famille composée. Il rencontre sa demi-sœur, Julie, qui emménage avec lui. Celle qu'il ne considérera jamais comme une sœur.

Julie est une véritable découverte pour lui. "Sa" Julie est parfaite, radieuse, éblouissante. Elle lui apporte tout ce qu'un jeune homme en devenir peut espérer. La connaissance de l'amour, des relations charnelles et de la vie adulte. Julie est au centre du récit comme au centre de la vie d'Eric. Sa vie change totalement lorsque celui-ci la rencontre et tombe amoureux d'elle, et nous, lecteurs, nous sommes totalement entraînés dans le sillage de Julie, de ses décisions, de son lien avec Eric, et de ses incertitudes omniprésentes. On s'attend dès le départ à lire la banale histoire d'une famille recomposée où chacun se découvre, s'apprécie, et apprend enfin à vivre ensemble. Mais ici, chez Jean et Eric, lorsqu'Eva et Julie s'installent, la cohésion ne sera jamais au rendez-vous. On peut y croire certaines fois, mais les interactions entre les personnages, surprenantes, sont telles que la situation en vient à être bouleversée, et jamais le bonheur n'apparaîtra dans cette famille.
L'originalité de l'histoire tient dans la complexité des personnages, forts de leur tempérament et de leurs vices imprévisibles qui viennent sans arrêt bouleverser le cours des évènements. On ne s'attend pas aux changements totalement inattendus et on est emportés dans les conséquences de leurs actes, tout autant que les personnages, mais en tant que spectateurs impuissants et effrayés.

Dans ce récit, on est témoin des conséquences des défauts de l'homme ou des relations humaines : les liens sociaux qui se tissent tant bien que mal ; les ravages que peuvent créer des liens tissés à contrecœur et des relations instables provoquant des rapports de plus en plus détériorés. Les incompatibilités entre des êtres qui ne se parlent pas et croient être en relation alors que leurs vices restent des obstacles à leurs relations.
On découvre des défauts, comme le comportement violent dû à l'alcoolisme, le mensonge par omission, les secrets de familles et le "manque de communication", la manipulation malsaine d'une femme sur les hommes, les conséquences de la drogue et des fréquentations douteuses qui ont forgé des esprits sournois...

Le texte semble être organisé comme le recueil de deux témoignages, racontés par un confident qui les a reçus, mais on ignore à la lecture du récit de qui il s'agit. On ne le découvrira qu'à la fin. Les deux témoins qui se confient à cette instance narrative invisible semblent à l'aise pour se confier. Ils ont confiance et décrivent les moindres petits détails et émotions, comme si ils revivaient les scènes de l'histoire. Ce sont directement les témoignages de ces deux personnes, Eric et Julie, que l'ont lit au fil des pages, entrecoupés au début et à la fin par l'instance narrative qui les a reçus. Ces témoignages directs donnent plus de force et de véracité aux propos, puisque ce sont ceux qui ont vécu l'histoire qui la raconte, au plus proche des sentiments d'alors.

Eric est le premier narrateur du récit et le héros. Jeune garçon de 15 ans, il s'installe avec son père, alors que sa mère et sa sœur restent à Bordeaux. Il est heureux de se retrouver seul avec son père qu'il adule. Ancien militaire, fier guerrier, homme qui le protège depuis toujours, il n'a aucun défaut à ses yeux et l’adolescent espère tout apprendre de la vie à ses côtés. C'est parce qu'il adule tellement sont père qu'il sera totalement ébranlé lorsqu'il découvrira sa véritable personnalité, ses secrets et les véritables raisons du divorce avec sa mère.

Jeune et impétueux, Eric misera tout sur Julie et sa relation avec elle, mais c'est un personnage à la limite de la folie, qui alterne des passages d'extrême lucidité et de folle violence. Narrateur partageant ses souvenirs, mais garçon totalement perdu dans ses sentiments, il offre au lecteur le récit de sa vie, et montre en quoi les rencontres et les décisions peuvent bouleverser le cours de l'existence. Il revient sur ses erreurs et semble comprendre où elles se situent et pourquoi il était sur la mauvaise voie, à certains moments. Cependant, il est aussi heureux de revivre les bons moments avec Julie, dans ses souvenirs.

Julie, jeune femme d'environ 21 ans, est la deuxième narratrice du récit qui décrit ses souvenirs et ses ressentis. Fière de son corps et de sa personnalité, elle se connaît et a déjà les moyens de manipuler les hommes. Elle a vécu des moments difficiles, ayant été élevée en foyer, loin de sa mère, n'ayant jamais entretenu une vraie relation avec cette dernière. La jeune femme s'est élevée seule, au gré de ses rencontres et de ses aventures. Elle a rencontré des hommes et des femmes qui lui ont montré les possibilités du corps et ce qu'il permettait d'obtenir, comment séduire et manipuler. Lorsqu'elle rencontre Eric, c'est tout de suite l'envie de séduire le jeune garçon qui l'anime. Elle utilise son corps et sait le troubler. Mais le trouble l'envahit à son tour lorsqu'elle pense tomber amoureuse de lui. Avec sa peur de la vie, des hommes, de la stabilité, et de prendre des décisions pour son avenir, elle vit en perpétuelle fuite et donne peu de chances à sa relation avec Eric. Certes plus jeune, il lui apporte la possibilité de vivre au sein d'une famille et d'en former une plus tard. Mais Julie, ayant bien trop peur de s'engager, se rappellera son passé et se servira de son expérience pour faire ses choix d'avenir. Sa peur des hommes et sa connaissance de leurs vices ne lui permettront pas d'être heureuse, mais lui permettront de protéger sa vie, ce qui reste le plus important pour tout homme, plus que personnage.

Jean, le père d'Eric, est un homme qui a voulu se donner une deuxième chance dans la vie, mais aussi une deuxième chance à Eva et à sa fille. Homme profondément généreux, ouvrant ses portes à de nouvelles arrivantes, il va pourtant tout perdre à cause de son alcoolisme qui le rend violent et il va recommencer à perpétrer les mêmes erreurs que dans sa relation passée. Homme détruit qui se reconstruit, il sera de nouveau détruit par ses vices et achevé par le mal qu'il apporta aux nouvelles femmes partageant sa vie.

Eva est un personnage flou dans l'intrigue. Nouvelle compagne de Jean, ancienne droguée et prostituée des rues de Toulouse, on sait seulement qu'elle ne veut pas travailler, mais semble se prélasser. Pourtant elle essaie d'avoir les qualités d'une femme d'intérieur dans son nouveau foyer, préparant de temps à autres le repas et s'occupant de la maison. Cependant, son inaction dans la vie de la maison et dans ses rapports avec Eric restent un point provocateur des violents bouleversements du foyer. On ne sait pas grand chose sur cette femme, mais on peut l’expliquer : les deux narrateurs ne sont pas proches d'elle. Julie n'a retrouvé sa mère que depuis quelques années et n'a pas de véritable relation avec elle, même si elle souhaite la protéger. Eric la rencontre lorsqu'elle vient vivre avec son père et lui alors qu'il est récalcitrant à cette nouvelle venue et ne souhaite pas en savoir plus sur elle. C'est pourquoi on a peu d'éléments sur ce personnage...

La mère d'Eric, Agnès, et sa sœur, Laura, lui permettent de garder un pied dans la réalité de la société et des vraies valeurs familiales. Lorsqu'il retourne chez elles, il renoue avec les liens familiaux et retrouve un peu de bonheur, même si ses souvenirs avec Julie le hantent.
L'auteur semble écrire un récit tiré de faits réels, mais on ne sait pas d'où vient cette histoire, si c'est lui qui a reçu les témoignages ou bien s’il les véhicule pour les transmettre. Son écriture est simple. Pas fluide ou coulante, elle est facile, ponctuée de phrases choc issues des pensées des deux personnages narrateurs. Des mots coupants, comme les pensées et les jugements, nous montrent la violence de leurs sentiments. Le vocabulaire n'est pas recherché, peut-être parce que ce sont les témoignages de deux jeunes gens qui sont racontés, ce qui implique un langage simple et qui peut être lu par tous.

Dans ce récit, on a un portrait négatif et péjoratif des femmes, désavouées et violentées par les hommes. On peut choisir de les détester comme Eric et Jean, ou on peut choisir de les soutenir, de les plaindre et de les comprendre, comme lorsque Julie se demande pourquoi les hommes s'acharnent sur elle et sur sa mère, et pourquoi les hommes s'acharnent sur les femmes. Certains passages peuvent être durs à lire par leur connotation violente et sexuelle, mais le fait que ce soit tiré d'une histoire vraie donne une puissance aux épisodes, qui peuvent choquer car on se demande comment cela a pu se passer.

Ce livre n'est pas à mettre entre toutes les mains. Il faut s'accrocher et pouvoir lire des scènes adultes qui peuvent choquer le lecteur. Les attitudes et les décisions des personnages créent des bouleversements tellement violents dans la vie que de telles conséquences valent la peine d'être lues et envisagées. L'auteur semble vouloir donner une vision des dégâts créés par le manque de communication et les rencontres. Un livre étonnant, remettant en cause la nature de certains liens familiaux, qui aurait mérité d'être peaufiné par une orthographe irréprochable. Malheureusement, le correcteur travaillant sur ce manuscrit a semblé lâcher l'affaire sur certains chapitres. Une correction douteuse, qui a enlevé un certain plaisir é la lecture et qui m’a donné l'envie de prendre le crayon pour noter les fautes... vraiment trop nombreuses ! La correction est étonnamment irrégulière : on peut trouver une vingtaine de fautes dans le chapitre 2 et 3, puis plus aucune dans le 4, puis de nouveau dans le suivant, puis plus dans celui d'après ... Le récit de Terry Tremblay aurait mérité une finition plus aboutie après ce tel bouleversement de sentiments dans lequel il nous emporte ! Une vision à exploiter de la vie, de l'homme et d’une famille étonnamment retournée par la tempête du divorce et de la nouvelle vie qu'il peut offrir!

_________________________________________________

Je te souhaite de belles lectures et de doux moments sur le forum Invité !





Dernière édition par Aurélie le Ven 29 Mar - 20:33, édité 2 fois (Raison : Corrigé par Lolly)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lestyledemarly.blogspot.com
Virginie


avatar


Messages : 999
Age : 23
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Lecture/Lycéenne


MessageSujet: Re: [Editions Praelego] "Le Dernier Week End"    Mar 3 Mai - 19:13

Et certaines personnes sur mon blog disent que je fais des chroniques trop longue :lol!:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://love-of-book.skyblog.com
Marly


avatar


Messages : 4031
Age : 27
Localisation : Valence
Emploi/loisirs : Etudiante en L3 Lettres Modernes


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Editions Praelego] "Le Dernier Week End"    Mar 3 Mai - 19:34

désolée :oops:

_________________________________________________

Je te souhaite de belles lectures et de doux moments sur le forum Invité !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lestyledemarly.blogspot.com
Virginie


avatar


Messages : 999
Age : 23
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Lecture/Lycéenne


MessageSujet: Re: [Editions Praelego] "Le Dernier Week End"    Mer 4 Mai - 7:14

ça veut pas dire qu'elle est pas bien ! ^^ Surtout qu'elle est très bien faite (tu as réussi à faire ce que l'éditeur voulait en parlant de ton expérience non ? (le divorce))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://love-of-book.skyblog.com
Marly


avatar


Messages : 4031
Age : 27
Localisation : Valence
Emploi/loisirs : Etudiante en L3 Lettres Modernes


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Editions Praelego] "Le Dernier Week End"    Mer 4 Mai - 11:46

Nan je pense pas, enfin j'y ai pas pensé, c'est venu tout seul comme intro.
Je pense que Tê veut quelque chose de plus poussé, et il est d'une autre maison d'édition alors j'ai pas fait la démarche des recherches :P
Mais quand je lirai chez eux, peut être....

_________________________________________________

Je te souhaite de belles lectures et de doux moments sur le forum Invité !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lestyledemarly.blogspot.com
 

[Editions Praelego] "Le Dernier Week End"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: MAISONS D'EDITION :: Partenariats passés :: Partenariats ponctuels-