Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Elle s'appelait Sarah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Miss Carotte


avatar


Messages : 1131
Age : 20
Localisation : Nantes
Emploi/loisirs : Étudiante / Lecture, jeux vidéos, sciences…


Vos papiers SVP
Crédits:
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Elle s'appelait Sarah   Dim 8 Mai - 16:16

Elle s'appelait Sarah
Tatiana de Rosnay



informations
TITRE D'ORIGINE : Sarah's key
DATE DE PARUTION : 1er mars 2007
NOMBRE DE PAGES : 356
ÉDITION DE TON LIVRE : Éditions Héloïse d'Ormesson
QUATRIÈME DE COUVERTURE : Paris, mai 2002. Julia Jarmond, journaliste pour un magazine américain, est chargée de couvrir la commémoration de la rafle du Vel’ d’Hiv. Au cours de ses recherches, elle est confrontée au silence et à la honte qui entourent le sujet. Au fil des témoignages, elle découvre, avec horreur, le calvaire des familles juives raflées, et en particulier celui de Sarah. Contre l’avis des siens, Julia décide d’enquêter sur le destin de la fillette et de son frère. Soixante ans après, cela lui coûtera ce qu’elle a de plus cher.

Paris, le 16 juillet 1942 : la rafle du Vel’ d’Hiv’. La police française fait irruption dans un appartement du Marais. Le petit Michel, paniqué, se cache dans un placard, et sa grande sœur Sarah, dix ans, l’enferme et emporte la clef en lui promettant de revenir. Mais elle est arrêtée et emmenée avec ses parents...
Y A-T-IL UNE SUITE ? non



© aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : /
LE LIVRE EN UN MOT : Prenant
UN CITATION : /
UNE NOTE SUR 10 : 9/10
TON AVIS : Tout d'abord, j'ai beaucoup aimé le principe de lier le passé au présent de cette manière. Il y a un chapitre au passé et le suivant au présent. Contrairement à la plupart des romans traitant du passé, et particulièrement de la 2e guerre mondiale, on n'est pas tout le temps sur ce sujet, bien qu'il soit omniprésent. Très original et réussi à mon sens.
Le style de Tatiana de Rosnay est léger et coule tout seul, elle écrit à merveille.
L'histoire de cette petite Sarah transformée à jamais à cause de ce vécu si terrible, cette histoire qui atteindra profondément Julia, cette journaliste américaine qui vit à Paris et fera tout pour retrouver sa trace, m'a profondément touchée.
Tatiana de Rosnay aborde le sujet encore délicat qu'est la deuxième guerre mondiale et la rafle du Vél d'Hiv. Elle relate le quotidien horrible de ces personnes comme toi ou moi. C'est très dur mais tellement vrai...
Un petit bijou à lire absolument.
À QUI LE CONSEILLES-TU ? Pour tout le monde. Particulièrement ceux qui aiment savoir ce qu'il s'est passé. À partir de 14 ans. Avant, ça peut être choquant et trop marquant.




_________________________________________________

Anciennement Crazy


Dernière édition par lolly le Mer 5 Déc - 0:10, édité 2 fois (Raison : Corrigé par Lolly)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: Elle s'appelait Sarah   Dim 29 Mai - 22:39

Je l'ai lu, je l'ai apprécié mais ce n'est pas le livre qui m'a le plus marquée sur ce délicat sujet. J'ai préféré le journal d'Anne Franck par exemple.


Dernière édition par lolly le Ven 3 Aoû - 0:32, édité 1 fois (Raison : Corrigé par Lolly)
Revenir en haut Aller en bas
letteratura


avatar


Messages : 56
Age : 22
Localisation : France
Emploi/loisirs : Lecture, Ecriture, Cinema, Télévision


Vos papiers SVP
Crédits:
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Elle s'appelait Sarah   Jeu 16 Juin - 11:08

C’était véritablement une lecture très émouvante, sur un sujet sensible. Ce livre est incontestablement un coup
de cœur, l’histoire m’a complètement bouleversé. Le thème principal est la rafle, qui est très sensible au yeux des Français, mais l’histoire se déroule autour d’une petite fille. L’histoire est bien
roulée sans défauts. Le petite Sarah est déportée avec ses parents, son frère reste dans un placard. Elle vit cela comme un choc, donc elle décide de s’enfuir, pour être recueillie par une famille.
Mais quel est le rapport avec la famille de Julia Jarmond ? A l’intérieur, se cache un secret familial. Le personnage de Sarah est très émouvant, on en arrive à pleurer pour ses chagrins, elle est si
impuissante face à ce monde de brute. Tout d’abord, on peut dire qu’elle est naïve, peut être beaucoup trop, c’est aussi ce qui fait l’effet. Elle se sent responsable du malheur de son frère, on l’écoute exprimer ses arguments, mais on a davantage envie de pleurer pour cette culpabilité dû à la naïveté de la personne.
Pendant la lecture, on vit avec Sarah, on est malheureux quand elle l’est, heureux quand elle
l’est. C’est tout à fait le talent de Tatiana de Rosnay que je lis pour la première fois, alors que je l’ai déjà vue à la télévision. Le monde que décrit l’auteur est composé de nombreuses brutes, mais il y a quand même quelques gens bons et justes, qui aideront à faire vivre la petite Sarah. Ce juste dans un monde horrible apporte vraiment de la joie de lire ce livre.
On croirait aussi que la vie de Julia Jarmond, la journaliste et la petit Sarah se situe à la même époque, ce qui permet de créer une lecture continue, car s’il n’y avait pas cela, on se croirait dans deux histoires complètement différentes. Mais pour arriver à ce sentiment, il faut comprendre quelques éléments de l’intrigue, donc le début est quelque peu déroutant, on croit que l’on ne se rappellera jamais de tant de personnages. Mais par la suite, on comprend le sens de ses deux histoires d’époques différentes.
Les thèmes principaux abordés dans ce roman sont, bien sûr, la rafle, la fuite, le culpabilité à vie, la psychologie de l’enfant, le secret familial mais aussi le devoir de mémoire qui se reflète autour de la
journaliste. Ce sont tout ces thèmes sensibles et émouvants qui permettent de faire un livre complètement magnifique. Le secret familial, voilà le sujet parallèle qu’entretient le narrateur, il y a de nombreuses suppositions sur les problèmes que cela pose. Et aussi, faut-il le révéler ? De plus, on apprend parfois qu’il est indispensable de le révéler car la majorité le sait.
L’écriture de Tatiana de Rosnay est pour moi une première, je ne m’attendais pas à cela, car elle
écrit d’une fluidité impressionnante, qui atténue le choc de l’intrigue. Donc, je constate que son écriture est pour l’instant logique avec son sujet. Je pense lire d’autres livres de cette auteure.
Pendant toute l’histoire, on se pose tellement de questions que la continuation devient seulement une nécessité pour atténuer notre curiosité. Tout d’abord, les questions portent sur le lien de ces deux
textes, dont la réponse apparait des le début, mais la suite est “Qu’est-ce-que le secret ?”, mais la réponse apparait avec de nombreuses ambigüités qui se définissent au fur et à mesure. C’est un coup de cœur et j’ai lu ce livre avec haleine, car le sujet était très intéressant, car la lecture est facile avec une écriture de qualité. Je
vous le conseille fortement. J’ai surtout aimé les moments en italique, quand il y a le point de vue de Sarah. Lire une page de ce point de vue, et on est littéralement rongés par la tristesse.

_________________________________________________

C'est une étrange prétention des hommes de vouloir que l'amour conduise quelque part.
Victor Hugo.


Dernière édition par lolly le Ven 3 Aoû - 0:37, édité 1 fois (Raison : Corrigé par Lolly)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://litteraire-en-herbe.blogspot.com/
Zoé


avatar


Messages : 57
Age : 20
Localisation : Est de la France
Emploi/loisirs : Lecture, photo


MessageSujet: Re: Elle s'appelait Sarah   Mar 5 Juil - 10:37

J'ai lu ce livre pour mon challenge, et celui auquel je participe sur le blog d'Enna lit. D'autant plus que que je suis passionnée par cette période de l'Histoire et, en n'ayant vu que des critiques favorables vis-à-vis de ce roman, j'ai décidé de le lire.

Dès les premières pages, j'ai littéralement été emportée par le style d'écriture de Tatiana de Rosnay. Il est parfaitement adapté au contexte. On entre très vite dans le vif du sujet.
L'auteure a parfaitement bien réussi à immerger le lecteur dans l'Histoire, c'est-à-dire dans le contexte historique du roman, la Seconde Guerre Mondiale, ou plus particulièrement l'Occupation de Paris durant cette période ; et l'histoire du roman.

Les parties alternées en parallèle dans le roman, qu'on retrouve dans la première moitié, n'empêchent aucunement le bon déroulement de votre lecture. Les chapitres sont courts, ce qui facilite encore plus le passage de l'histoire de l'une à celle de l'autre.
J'ai dévoré ce roman en deux soirs seulement, après que le challenge d'Enna ait été lancé.

Nous vivons aux côtés de Julia, cette journaliste partagée entre le sex appeal de son mari, son bien-être, et celui de sa fille et de Sarah, jeune juive innocente enlevée avec sa famille comme tant d'autres de sa religion le 16 juillet 1942.

Julia, cette journaliste américaine, presque blasée au début du roman, enquêtant sur la rafle du Vel d'Hiv en raison de son article sur la commémoration des 60 ans de cet évènement, va véritablement croiser la route de Sarah qui, elle, a vécu cette rafle. Mais ce n'est pas seulement cet évènement qui lie les deux héroïnes. Quelque chose de bien plus secret va changer le cours de sa vie à jamais...

Ce livre est le portrait de ces deux femmes qui luttent parallèlement face aux évènements impromptus qui leur arrivent.
Coup de cœur.

_________________________________________________

Mon blog de lectures : http://l-e-c-t-u-r-e-s.over-blog.com


Dernière édition par lolly le Ven 3 Aoû - 0:40, édité 1 fois (Raison : Corrigé par Lolly)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://l-e-c-t-u-r-e-s.over-blog.com
Mimipouss


avatar


Messages : 1424
Age : 29
Localisation : Ile de la Réunion
Emploi/loisirs : Infirmière


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Elle s'appelait Sarah   Sam 26 Mai - 6:03

Habituellement, je n'aime pas les livres ou films qui parlent de l'horreur de la Seconde Guerre mondiale, mais j'avais été très surprise avec La voleuse de livres , donc je me suis dit que je pouvais l'être par celui-là aussi. Et bien je ne suis pas déçue, ce roman est un vrai coup de cœur.

On suit deux personnages à deux époques différentes. Tout d'abord Sarah, une petite fille juive, qui va connaître l'horreur de la déportation, et Julia, une journaliste quarantenaire qui va faire des recherches pour les soixante ans de la rafle du Vel d'Hiv.

Sarah m'a impressionnée par sa détermination, son courage, son amour pour son petit frère. C'est cet amour qui va lui faire déplacer des montagnes, mais c'est lui-aussi qui va la détruire à tout jamais.

J'ai apprécié Julia quand elle commence son enquête sur Sarah. Avant, elle a une vie banale de Parisienne active. Ce qui m'a vraiment plu chez elle, c'est le fait qu'elle voie les choses avec un regard d'Américaine. Elle parle de nos habitudes de "Français" d'une façon très drôle et détachée, sans pour autant porter de jugement.

L'histoire est très émouvante, je vous conseille de sortir vos mouchoirs! Je ne connaissais pas du tout l'histoire de cette rafle (et oui je n'écoutais pas trop en cours d'histoire) et c'est vraiment atroce. Déporter tous ces enfants, les parquer comme des bêtes dans des conditions de vie insoutenables, tous les tuer.... Comment des hommes ont-ils pu faire ça? Mais c'est toute la question de cette horrible guerre.

L'auteure pose la question du devoir de mémoire de façon fine et non dramatique. Cette rafle fait partie des moments les plus sombres de l'histoire française, et il a fallu un moment pour que la France reconnaisse ses fautes.

L'écriture est fluide, agréable. Le début de roman est très rythmé, on alterne la vie de Sarah et celle de Julia avec des chapitres courts et prenants. L'auteur nous tient en haleine avec la quête de Sarah. J'avais des doutes jusqu'au bout, Michel serait-il vivant? Une famille l'a-t-elle accueilli? Est-il mort seul dans ce placard? Des questions que je n'arrêtais pas de me poser, tout comme la petite héroïne.

Vers le milieu du livre on ne suit plus que Julia, qui elle-aussi part à la recherche de quelqu'un. C'est un peu moins rythmé, mais toujours aussi agréable à lire.

_________________________________________________

Mes lectures du moment :cherry: L'épée de vérité , tome 1 de Terry Goodkind

Mon blougounet :albino:

Ma page facebook :rendeer:


Dernière édition par lolly le Ven 3 Aoû - 0:44, édité 2 fois (Raison : Corrigé par Lolly)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vivrenlivres.blogspot.com
Patty07


avatar


Messages : 133
Age : 27
Localisation : Suisse
Emploi/loisirs : Etudiante / Equitation, Handball


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Elle s'appelait Sarah   Mar 27 Nov - 12:40

Depuis un certain temps je voulais lire ce livre, j'avais déjà entendu parler du film mais jamais eu l'occasion de le lire.
Premièrement j'ai été déçue d'apprendre que Elle s'appelait Sarah était le premier live de Tatiana de Rosnay écrit en anglais et non pas, comme les précédents, en français parce que je préfère lire les livres dans leur version originale.
Surmontant ma première "déception", je me lance dans la lecture. Je suis curieuse de tout ce qui s'est passé pendant la 2ème Guerre mondiale. J'ai découvert l'histoire de la rafle du Vel'Hiv avec un film ( La Rafle de Roselyne Bosch avec Gad Elmaleh), mais avec ce roman, on découvre ce drame sous un autre angle.
Sarah et Julia ont soixante ans d'histoire qui les sépare, mais le souvenir va les unir tout comme Sarah va hanter la vie de Julia.

L'alternance des chapitres rend le rythme du livre très intéressant.
Quelque chose d'important est que nous ne découvrons le prénom de la petite fille que vers la fin de l'histoire, lorsque se mêlent les deux récits pour atteindre enfin l'épilogue du roman. Son prénom apporte enfin la réponse que l'on se pose dès le début : qui est cette fille, quel est son prénom ?

Une lecture bouleversante qui m'a fait voyager entre des époques si différentes, mais qui se retrouvent dans une étonnante harmonie. Comme une sorte de nostalgie du temps qui flotte dans l'espace.

Un des thèmes principaux, mis à part la déportation, est la puissance du passé sur la vie présente. Sarah a tout fait pour ne plus penser aux horreurs qu'elle a vécues et Julia recherche le plus d'informations possible, jusqu'à se laisser hanter.


_________________________________________________

"Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, c'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles. " - Sénèque

« Il y a certainement plus de richesse en un seul livre que dans tout le butin rapporté par les pirates de l'Île au Trésor. » -Walt Disney


Dernière édition par lolly le Mer 5 Déc - 0:14, édité 1 fois (Raison : Corrigé par Lolly)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vesta


avatar


Messages : 75
Age : 20
Localisation : Au pays de nulle part
Emploi/loisirs : Lycéenne


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Elle s'appelait Sarah   Mer 13 Fév - 20:11

J'ai seulement vu le film, mais l'histoire est très belle ! Et j'ai même pleuré, l'histoire est vraiment triste.

_________________________________________________

"Il faut toujours viser la lune, car même en cas d'échec, on atterrit dans les étoiles." Oscar Wilde

"S'aimer soi-même est le début d'une histoire d'amour qui durera toute une vie." Oscar Wilde




Dernière édition par Jacana le Ven 8 Avr - 12:13, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adelinedddd


avatar


Messages : 32
Age : 38
Emploi/loisirs : adjointe de direction


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Elle s'appelait Sarah   Lun 8 Avr - 15:25

Ce livre m'a tellement touchée, étant née à Paris pas loin de l'ancien Vel d'Hiv, je me suis dit que j'aurais pu être là et voir tellement d'horreurs !
Je me suis demandé si les achats de ma famille n'étaient pas des endroits vidés de leurs occupants sans que ces derniers le sachent ! Apparemment non, mais bon, on ne sait jamais... et comment cette horreur a pu avoir lieu il y a si peu de temps ? Qu'est-ce qui nous met à l'abri de retrouver un jour cette horreur ? Qui me dit qu'un jour nous ne revivrons pas cela et qu'en plus nous pourrons être "enlevés" à cause de notre couleur de cheveux ou d'une petite différence ?  
J'ai aussi vu le film, mais je n'ai pas été aussi touchée que par le livre !  Le livre est magnifiquement écrit et une tonne d'émotions sont au rendez-vous ! Je le conseille à tout le monde !


Dernière édition par Jacana le Ven 8 Avr - 12:14, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Elle s'appelait Sarah   

Revenir en haut Aller en bas
 

Elle s'appelait Sarah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature générale :: Romans biographiques/témoignages/réalistes-