Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Prends soin de maman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lady Swan


avatar


Messages : 7503
Age : 22
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Lecture, musique, cinéma


Vos papiers SVP
Crédits: Gritsou
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Prends soin de maman   Mer 11 Mai - 12:58

Prends soin de maman
Shin Kyung-sook



informations
TITRE D'ORIGINE : Ommarul putkhe
DATE DE PARUTION : 2011
NOMBRE DE PAGES : 270
ÉDITION DE TON LIVRE : Oh ! Éditions
QUATRIÈME DE COUVERTURE : ici
Y A-T-IL UNE SUITE ? Le jour où Sonyŏ disparaît, égarée dans la métropole, ses enfants, devenus adultes, voient un abîme s’ouvrir devant eux.
Ensemble, ils se démènent pour la retrouver. Et, chacun à son tour, ils explorent ce lien unique qui les liait – les lie encore – avec celle qui leur a donné le jour. Les attentions quotidiennes, au village où ils ont été élevés, les espoirs que leur mère plaçait en eux, son soutien indéfectible…
Eux qui sont partis vivre leur vie, laissant derrière eux cette femme uniquement préoccupée de leur bonheur, se heurtent à son absence. Au vide auquel elle les confronte. Au vertige de la disparition…



© aurélie

Informations
INFOS : Présenté dans le cadre d'un partenariat avec Oh! Édition / XO Éditions




_________________________________________________

"Quoi que tu rêves d’entreprendre, commence-le. L’audace a du génie, du pouvoir, de la magie."
Johannes Wolfgang von Goethe


"La seule connaissance authentique naît de l'amour universel. Lorsque nous aimons, nous souffrons de toutes les formes d'oppressions et de toutes les dictatures: et nous désirons lutter pour la liberté , pour la justice, et pour tous ce qui peut favoriser la dignité humaine" Antoni Tàpies, "La pratique de l'art"

Avatar par Poison Ivy


Dernière édition par lolly le Jeu 7 Mar - 22:04, édité 4 fois (Raison : Corrigé par Lolly)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marly


avatar


Messages : 4031
Age : 27
Localisation : Valence
Emploi/loisirs : Etudiante en L3 Lettres Modernes


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Prends soin de maman   Mer 18 Mai - 12:52

Critique de Jotman dans le cadre du partenariat avec XO :

Un roman qui se situe très loin de mes favoris. Une totale déception ! Je pensais recevoir une grosse claque, mais j'ai reçu un boulet à la place. Un roman long, avec un rythme lent qui ne compense en rien la lecture. Peu de passages intéressants mais sombrant dans l'inconnu dans la suite de l'histoire. Néanmoins, j'ai quand même eu des remises en question sur le sujet principal particulièrement touchant et difficilement abordable : l'amour maternel.

Je n'ai pas du tout aimé ce roman alors que j'avais pensé l'inverse. L'auteur n'a pas su m'embarquer là où je m'y attendais avec son style d'écriture léthargique et ennuyeux qui ne donne en aucun cas envie de poursuivre la lecture. Une trame de narration enchevêtrée avec des alternances de "tu" au "je" totalement déstabilisantes et embrouillantes, bien qu'on ait du mal à se concentrer pour tout comprendre. L'histoire n'a pas du tout de cohérence et on a beaucoup de mal à s'y retrouver . Le rythme est très lent et le récit est bourré de descriptions longues et inutiles. Le roman est divisé en quatre chapitres avec des points de vue différents mêlant un mélange de narration.

Alors que jamais de leur vie ils n'auraient pensé être confronté à ce genre de situation, malheureusement pour la famille, leur mère (Sonyo) disparaît alors qu'elle prenait le train en direction de Séoul. Affolés, ils vont tous afficher et distribuer des tracts pour tenter de la retrouver, mais en vain... Beaucoup de gens ont beau l'avoir aperçue, avec sa plaie ouverte qui laisse entrevoir un os dans son pied et ses sandales bleues, mais la recherche ne mène à rien. Ils vont alors tenter le tout pour le tout pour la retrouver.

Les sujets comme l'amour maternel ou l'importance de la famille ne sont pas assez étudié. Des tragédies empathiques, mais qui restent trop superficielles alors qu'elles méritent d'être mises en valeur. J'avoue avoir été touché par ce personnage atypique qu'est Sonyo. Cette femme qui a toujours tout fait pour son foyer, mais qui, au final, se retrouve habitée par la solitude dès la majorité de ses enfants. On comprend totalement qu'elle sombre, même si c'était déjà le cas rien qu'en ayant épousé son mari totalement ingrat et très antipathique. Comme je le dis, j'ai beaucoup compati pour la mère qui va connaître des bouleversements, mais aussi des craintes.

L'histoire est racontée depuis les éléments présents (la disparition de la maman) qui se déroule dès la première page avec des flashbacks récurrents expliquant en détail la vie de famille de la maman disparue. Il n'y a d'ailleurs pratiquement que ça dans le roman avec très peu de présent de narration, ce que j'ai trouvé particulièrement dommage.

Pour ma part, cette lecture a suscité quelques réflexions autours des thèmes abordés, mais sans plus. J'ai pensé adorer ce roman, mais cela n'a pas était le cas et je suis déçu car pour moi il s'annonçait comme intéressant, mais aussi appréciable dans le rythme du récit et de la syntaxe à laquelle je n'aurais jamais pensé être confronté au méli-mélo. Une grosse déception et une lecture pour laquelle je n'ai éprouvé pratiquement aucun plaisir et que j'ai trouvé particulièrement longue !

Un roman à découvrir pour ceux qui sont particulièrement sensibles à l'amour maternel et à l'importance de la famille.

Je remercie le forum Accrocs & Mordus ainsi que les éditions XO pour ce partenariat.
● A qui le recommanderais-tu ? À ceux qui sont sensible à l'amour maternel.

Critique de Eighia, chroniqueuse prioritaire A&M, dans le cadre du partenariat :

Dans Prends soin de maman, l’auteur parcours les méandres de la vie familiale. Ce parcours est très particulier puisque la famille en question vit un choc des générations. Malgré tout l’amour qu’ils lui portent, les enfants adultes d’une vieille dame sont incapables de la comprendre. Cette femme, qu’un univers entier sépare de ses enfants, malgré tous ses efforts, n’arrive pas à de meilleurs résultats.

Lors d’une visite à Séoul, Pak Sonyo se perd dans le métro. Son mari, qui la précédait, ne s’en aperçoit qu’une fois dans le train, et la voit sur le quai, désemparée. Il revient sur ses pas mais, malgré ses recherches, n’arrive pas à la trouver. Il demande l’aide de ses enfants, qui, après avoir alerté la police, organiseront des recherches dans la ville.

Au fil des jours qui passent, sans nouvelle de leur mère, les frères et sœurs s’échangent des souvenir de cette femme forte qui a tout sacrifié pour les élever. Ces échanges sont bouleversants et mettent à jour le vrai drame de cette histoire : Pak Sonyo, qui a passé sa vie à travailler la terre de ses mains pour nourrir sa nombreuse famille en est abandonnée. Avec les nouvelles technologies et les études, ils se sont fait une vie ailleurs, loin de leur village reculé, et ils ont oublié leur mère.

J’ai été troublée de voir autant d’indifférence dans les échanges entre membres de la même famille. Lorsque l’aînée fait pleurer sa mère, elle ne comprend pas pourquoi celle-ci fait autant d’histoires pour un gâteau de riz. Pour moi il était clair que la mère pleurait de voir ses efforts si peu considérés, si peu importants pour ses enfants. Plusieurs anecdotes du même genre parsèment le livre, et page après page, on s’attache beaucoup à cette vieille femme qui donne tout ce qu’elle a à ceux qu’elle aime.

Le livre de Shin Kyung-Sook met en lumière un phénomène de société très perturbant : l’individualisme. Le monde dans lequel nous évoluons nous donne la possibilité de ne nous soucier que de nous-même, sans jamais accorder un instant à qui que ce soit autour de nous. Après la lecture d’un tel roman, on ne peut s’empêcher de tourner son regard vers l’intérieur, et de s’assurer que nous n’agissons pas ainsi avec nos proches. C’est une mise en garde très touchante.

C'est un livre assez court, qui se lit bien. N’importe qui peut s’intéresser à une telle histoire, et tous devrait le faire!

_________________________________________________

Je te souhaite de belles lectures et de doux moments sur le forum Invité !





Dernière édition par lolly le Jeu 7 Mar - 22:12, édité 1 fois (Raison : Corrigé par Lolly)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lestyledemarly.blogspot.com
Marly


avatar


Messages : 4031
Age : 27
Localisation : Valence
Emploi/loisirs : Etudiante en L3 Lettres Modernes


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Prends soin de maman   Mer 18 Mai - 12:57

Critique de Chtitepuce, dans le cadre du partenariat :

On commence le roman dans la peau de Chihôn. Sa mère, Sonyô, venue à Séoul avec son père pour l'anniversaire de celui-ci, n'est pas montée dans le métro et, depuis, a disparu.

À partir de là, on voit à travers ses lignes la recherche incessante des enfants de Sonyô et, surtout, le point de vue de ses proches face à cette femme qu'ils croyaient connaitre.

Au cours du roman, on rencontre trois des enfant de Sonyô, les trois aînés, et nous disposons également de la vision du père, qui se sent terriblement coupable. Chacun d'eux nous montre comment ils voyaient leur mère et, à travers leur regard, on apprends à la connaitre.

L'auteur nous peint des personnages très touchants face à la disparition de leur mère. On découvre la façon qu'ils avaient de l'aimer, mais aussi, malheureusement, comment parfois ils pouvaient l'ignorer. On commence et termine ce roman avec Chihôn, qui est écrivain. Je me demande s'il n'y a pas un rapport avec l'auteur.

Le roman se découpe en quatre chapitres et un épilogue. Chacun d'entre eux possède un personnage principal. Le narrateur est toujours extérieur au roman et le dernier chapitre est d'ailleurs assez particulier. Par contre, soit le narrateur emploie le tutoiement en s'adressant au personnage principal, soit il utilise la troisième personne. C'est assez déroutant et je n'ai d'ailleurs pas bien compris l'utilité de ses différentes utilisations. Mais, je trouve que l'emploi du tutoiement permet de mieux s'identifier au personnage et rend la lecture plus touchante ; c'est comme si le narrateur nous parlait.

Il ne faut pas chercher de l'action dans ce roman. Dans ce cas là vous vous ennuierez. Au contraire, ceux qui y cherchent de l'émotion et de la réflexion y trouveront leur compte.

Pour résumer, c'est un joli roman sur l'amour maternel et marital dans lequel je me suis retrouvée. On imagine trop souvent que nos mères sont simplement des mères et on oublie qu'elles sont des femmes uniques et qu'elles ont aussi leur secret.

Je remercie A&M pour ce partenariat et, bien sûr, la maison d'éditions XO pour ce roman.

_________________________________________________

Je te souhaite de belles lectures et de doux moments sur le forum Invité !





Dernière édition par lolly le Sam 23 Mar - 19:21, édité 1 fois (Raison : Corrigé par Lolly)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lestyledemarly.blogspot.com
Marly


avatar


Messages : 4031
Age : 27
Localisation : Valence
Emploi/loisirs : Etudiante en L3 Lettres Modernes


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Prends soin de maman   Mer 18 Mai - 12:58

Réponse de Léna à Jotman :

@Lena a écrit:
Jotman a écrit:
Même si certains passages m'ont plu, je n'allais quand même pas spoiler. Et je ne rabaisse pas du tout le roman, c'est une critique personnelle. Après ça ne dépend que de moi.

J'ai lu tout le sujet (les deux critiques et les commentaires).
Je ne pense pas que tu doives spoiler. Tu peux juste dire que certains passages t'ont plu (parce que c'était bien écrit, car les sentiments étaient bien retransmis, car c'était drôle...)
À toi de nous l'expliquer.
Et, en plus, c'est tout de même un livre offert, donc le valoriser un petit peu ne fait pas de mal. Mais si tu n'as pas du tout aimé, on peut comprendre que tu ne veuilles pas mentir. Mais bon, en général, les livres ne sont jamais complètement "noirs" ou "blancs".
Il y a beaucoup de gris, parfois clair, parfois foncé (je pars dans mes métaphores ^^)

Jotman a écrit:
Bon, il y a un partenariat, je fais ma chronique et j'ai rempli le contrat ! Après, dire que je descend le roman, pas du tout ! C'est une chronique complètement personnelle et j'ai bien aimé certains passages, par exemple, quand la maman a le cancer du sein et qu'elle va en subir toutes les conséquences, puis aussi les mœurs racontées à travers la plume de l'auteur. Cette chronique n'est que mon simple avis, après, que vous soyez contre ou pas c'est mon avis personnel.

@myly a écrit:
Le soucis. Jotman, c'est que dans ta critique, on ne voit pas du tout qu'il y a des choses que tu as aimées. Enfin, personnellement, je ne vois pas, ou alors je ne sais pas lire xD.
En la lisant, j'ai l'impression que tu n'as pas aimé. Tu dis tout ce que tu n'as pas aimé, point. Donc voilà pourquoi on a l'impression que tu descends le roman. C'est un peu contradictoire de dire que tu as aimé certaines choses, mais de ne pas le retranscrire dans ta critique, surtout que les critiques sont là pour éclairer le négatif et le positif. Et puis, prendre l'excuse que tu ne peux pas en parler pour ne pas spoiler n'est pas très juste.

Et désolée de dire ça, mais je ne suis pas d'accord avec ta phrase "Bon il y a un partenariat, je fais ma chronique et j'ai rempli le contrat !", que je trouve assez choquante d'ailleurs. Il ne faut quand même pas oublier que des personnes se démènent pour obtenir ces partenariats derrière; ça ne tombe pas tout cuit sur le forum, donc c'est quand même normal qu'il y ait une attention particulière quant aux critiques qui en découlent et que, parfois, il soit demandé de retravailler une critique si le besoin s'en fait ressentir. On ne te demandera jamais de dire que tu aimes le livre alors que tu ne l'as pas aimé, histoire de faire "bien" auprès de la maison d'édition. Dans ce type de partenariat il faut accepter qu'entre toi et la maison d'édition, il y a le forum, qui juge la qualité de la critique et s'efforce de rendre ensuite des critiques bien travaillées. Et ce n'est pas dans le but de t'embêter, au contraire, ça te permet d'améliorer ton travail et de le remettre en question, aussi. On n'est pas des professionnels des critiques, il y aura toujours mieux à faire. Je ne connais les part' que depuis peu, mais ça me semble logique. Alors peut-être que dans tes autres part', ça ne se passe pas comme ça, mais chacun gère comme il l'entend. Quand tu fais un part' c'est pour le forum aussi. Plus les critiques seront travaillées et de bonne qualité, plus il y aura de bonnes opportunités sur le forum...
Tout ça pour dire que ça ne sert à rien de prendre la mouche si on commente ta critique.

@Babynoux a écrit:
@myly a écrit:
Et désolée de dire ça, mais je ne suis pas d'accord avec ta phrase "Bon il y a un partenariat, je fais ma chronique et j'ai rempli le contrat !", que je trouve assez choquante d'ailleurs. Il ne faut quand même pas oublier que des personnes se démènent pour obtenir ces partenariats derrière; ça ne tombe pas tout cuit sur le forum, donc c'est quand même normal qu'il y ait une attention particulière quant aux critiques qui en découlent et que, parfois, il soit demandé de retravailler une critique si le besoin s'en fait ressentir. On ne te demandera jamais de dire que tu aimes le livre alors que tu ne l'as pas aimé, histoire de faire "bien" auprès de la maison d'édition. Dans ce type de partenariat il faut accepter qu'entre toi et la maison d'édition, il y a le forum, qui juge la qualité de la critique et s'efforce de rendre ensuite des critiques bien travaillées. Et ce n'est pas dans le but de t'embêter, au contraire, ça te permet d'améliorer ton travail et de le remettre en question, aussi. On n'est pas des professionnels des critiques, il y aura toujours mieux à faire. Je ne connais les part' que depuis peu, mais ça me semble logique. Alors peut-être que dans tes autres part', ça ne se passe pas comme ça, mais chacun gère comme il l'entend. Quand tu fais un part' c'est pour le forum aussi. Plus les critiques seront travaillées et de bonne qualité, plus il y aura de bonnes opportunités sur le forum...
Tout ça pour dire que ça ne sert à rien de prendre la mouche si on commente ta critique.

Je suis du même avis que Myly ; un partenariat ce n'est pas simplement avoir un livre gratuit, c'est faire un travail pour la maison d'édition, pour l'auteur et pour le forum qui t'a aidé à l'obtenir. C'est un honneur, je trouve de pouvoir découvrir un livre dans le cadre d'un échange avec une maison d'édition. Ça m'est déjà arrivé de ne pas aimer un livre offert en partenariat, mais jamais je ne l'aurais rabaissé comme ça. Certes, il faut donner son avis, mais vraiment essayer de nuancer les propos et de mettre quelques points positifs quand même, sinon c'est pour moi comme un manque de respect envers l'auteur et la maison d'édition qui a offert l'opportunité de travailler sur le livre =/

Pommesucre a écrit:
Jotman a écrit:
Bon, il y a un partenariat, je fais ma chronique et j'ai rempli le contrat ! Après, dire que je descend le roman, pas du tout ! C'est une chronique complètement personnelle et j'ai bien aimé certains passages, par exemple, quand la maman a le cancer du sein et qu'elle va en subir toutes les conséquences, puis aussi les mœurs racontées à travers la plume de l'auteur. Cette chronique n'est que mon simple avis, après, que vous soyez contre ou pas c'est mon avis personnel.

Es-tu sûr d'avoir compris le concept d'un partenariat ?

J'ai un doute Jotman, vu ta critique et tes commentaires réfractaires. Il est un moment où il faut se dire qu'on est là pour aider les gens, aider les maisons d'édition. D'où les partenariats.

Le but n'est pas d'avoir un livre gratos pour après faire une diatribe sur le fait que tu n'as pas aimé le roman, sans pour autant argumenter de manière cohérente. (Ta cohérence s'est fait la malle durant la lecture ?) Tes phrases ne ressemblent à rien : sujet verbe complément, c'est largement suffisant et beaucoup mieux! Il y a un minimum de recherche et de respect à avoir.
Je pense sincèrement que tu n'a pas compris le roman, ou que tu n'as pas cherché à le comprendre, d'où ton manque d'appréciation.

Ta réaction est choquante, comme dit myly, mais aussi immature. Si, à la base, tu vois qu'un livre pourrait ne pas te plaire, ne te lance pas dans sa lecture au risque de te retrouver dans la situation dans laquelle tu es.

De plus, ta critique est bien trop longue pour un avis aussi péjoratif. Tant qu'à faire, si on t'écoutes, tu aurais pu écrire "j'aime pas", et pour toi tu aurais "rempli le contrat", comme tu dis. Tu réagis aussi comme ça avec les gens de ton entourage ? Si c'est le cas, pas étonnant que tes parents soient constamment sur ton dos (je te cite).

De plus, tu ne participes pas à la vie du forum et on ne te vois que quand un partenariat en livre broché est proposé, ce qui fait que ton comportement est encore PLUS déplacé. Sans compter que tu mendies pour avoir les parts sans jamais montrer le bout de ton nez ailleurs que dans la section maisons d'éditions.

Jotman, c'est pas papa Noël qui apporte les livres !

_________________________________________________

Je te souhaite de belles lectures et de doux moments sur le forum Invité !





Dernière édition par lolly le Sam 23 Mar - 19:34, édité 1 fois (Raison : Corrigé par Lolly)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lestyledemarly.blogspot.com
Marly


avatar


Messages : 4031
Age : 27
Localisation : Valence
Emploi/loisirs : Etudiante en L3 Lettres Modernes


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Prends soin de maman   Mer 18 Mai - 13:01

Jotman a écrit:
Bon, écoutez je ne participe plus à vos partenariats si c'est comme ça. C'est du grand n'importe quoi là.

_________________________________________________

Je te souhaite de belles lectures et de doux moments sur le forum Invité !





Dernière édition par Jacana le Ven 8 Avr - 13:07, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lestyledemarly.blogspot.com
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: Prends soin de maman   Mer 18 Mai - 13:08

Ça ne me dérange pas du tout. Je ne participe plus à vos partenariats si c'est comme ça. C'est du grand n'importe quoi si on peut pas donner son réel avis.


Dernière édition par lolly le Sam 23 Mar - 19:36, édité 1 fois (Raison : Corrigé par Lolly)
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: Prends soin de maman   Mer 18 Mai - 13:10

Je pense qu'il est grand temps de te remettre un minimum en question...
Tu frises l'aberration (comme tu te plais à le dire).


Dernière édition par Jacana le Ven 8 Avr - 13:07, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Myly


avatar


Messages : 1575
Age : 32
Localisation : Montpellier
Emploi/loisirs : Lecture, Graphisme, Ecriture


Vos papiers SVP
Crédits: Me
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Prends soin de maman   Mer 18 Mai - 13:13

Mais tu ne veux pas comprendre ! Tu dois donner ton avis, c'est le but ! Mais ton avis est erronné, là. Dans ta critique, qui ira à la maison d'édition, tu ne dis pas une seule fois ce que tu as aimé de ce livre, pourtant, tu dis clairement qu'il y a des choses que tu as aimées, mais pas dans cette critique!
Il faut que tu comprennes que ce que tu fais n'est pas parfait, et qu'il est normal qu'on te demande parfois de retoucher des choses ! C'est arrivé à d'autres. Et ce n'est pas la fin du monde. Mais tu prends la mouche chaque fois qu'on ose dire un truc négatif de ce que tu fais...
Je crois que tu n'as vraiment pas compris le principe du partenariat, au moins sur ce forum... Si tu restes fermé à ce qu'on dit, aucune raison qu'on continue à perdre du temps avec toi, il faut que tu comprennes.


Dernière édition par lolly le Sam 23 Mar - 19:37, édité 1 fois (Raison : Corrigé par Lolly)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dautresplumes.wordpress.com/
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: Prends soin de maman   Mer 18 Mai - 13:14

Bien évidemment, je frise l'aberration ! Je te signale qu'une chronique est une chronique. J'ai fais ma chronique et c'est tout. Je n'ai pas aimé le livre, et alors ? On ne peut pas tout aimer non plus. Où est le problème ? Nulle part, alors arrêtez de faire des histoires pour rien. Je te signale que je sais ce qu'est un partenariat, que j'en reçois autant que des services presses, alors n'essaye pas de m'apprendre quelque chose. Quand je dis remplir la part du contrat, c'est une exception au cas où tu ne l'aurais pas compris.


Dernière édition par lolly le Sam 23 Mar - 19:39, édité 1 fois (Raison : Corrigé par Lolly)
Revenir en haut Aller en bas
eighia


avatar


Messages : 307
Age : 34
Localisation : Québec, Montréal
Emploi/loisirs : lecture


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Prends soin de maman   Mer 18 Mai - 22:49

Dans Prends soin de maman, l’auteur parcourt les méandres de la vie familiale. Ce parcours est très particulier puisque la famille en question vit un choc des générations. Malgré tout l’amour qu’ils lui portent, les enfants adultes d’une vieille dame sont incapables de la comprendre. Cette femme, qu’un univers entier sépare de ses enfants, malgré tous ses efforts, n’arrive pas à de meilleurs résultats.

Lors d’une visite à Séoul, Pak Sonyo se perd dans le métro. Son mari, qui la précédait, ne s’en aperçoit qu’une fois dans le train, et la voit sur le quai, désemparée. Il revient sur ses pas mais, malgré ses recherches, n’arrive pas à la trouver. Il demande l’aide de ses enfants qui, après avoir alertés la police, organiseront des recherches dans la ville.

Au fil des jours qui passent, sans nouvelles de leur mère, les frères et sœurs s’échangent des souvenir de cette femme forte qui a tout sacrifié pour les élever. Ces échanges sont bouleversants et mettent à jour le vrai drame de cette histoire : Pak Sonyo, qui a passé sa vie à travailler la terre de ses mains pour nourrir sa nombreuse famille, est abandonnée d’eux. Avec les nouvelles technologies et les études, ils se sont fait une vie ailleurs, loin de leur village reculé, et ils ont oubliés leur mère.

J’ai été troublée de voir autant d’indifférence dans les échanges entre des membres de la même famille. Lorsque l’aînée fait pleurer sa mère, elle ne comprend pas pourquoi celle-ci fait autant d’histoires pour un gâteau de riz. Pour moi, il était clair que la mère pleurait de voir ses efforts si peu considérés, si peu importants pour ses enfants. Plusieurs anecdotes du même genre parsèment le livre et, page après page, on s’attache beaucoup à cette vieille femme qui donne tout ce qu’elle a à ceux qu’elle aime.

Le livre de Shin Kyung-Sook met en lumière un phénomène de société très perturbant : l’individualisme. Le monde dans lequel nous évoluons nous donne la possibilité de ne se soucier que de soi-même, sans jamais accorder un instant à qui que ce soit autour de nous. Après la lecture d’un tel roman, on ne peut s’empêcher de tourner son regard vers l’intérieur, et de s’assurer que nous n’agissons pas ainsi avec nos proches. C’est une mise en garde très touchante.

C'est un livre assez court, qui se lit bien. N’importe qui peut s’intéresser à une telle histoire, et tous devrait le faire !


Dernière édition par lolly le Sam 23 Mar - 20:17, édité 1 fois (Raison : Corrigé par Lolly)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eighia


avatar


Messages : 307
Age : 34
Localisation : Québec, Montréal
Emploi/loisirs : lecture


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Prends soin de maman   Jeu 19 Mai - 2:41

Hum... Après avoir lu la discussion, je te donnerais deux conseils, Jotman :
premièrement, apprends à accepter les critiques constructives, et appliques-les au mieux...

Deuxièmement, lis comme il faut les commentaires qui te sont faits et comprends-les avant de les rejeter. Selon ma lectures des échanges, tu rejettes en bloc les arguments qui te sont présentés sans tenir compte de tous les éléments !

Tu sais, on m'a déjà demandé de refaire une critique car elle n'était pas à la hauteur... Je l'ai relue, je me suis dit : "C'est vrai, c'est pas ma meilleure !" Et je l'ai refaite au complet, de la première à la dernière phrase. Il n'y a pas de quoi se sentir insulté pour un travail qui n'atteint pas les standards de qualité qui sont exigés par les gens avec qui tu as un contrat, comme tu le dis si bien. ILS fixent les critères, tu obtempères, c'est tout.


Dernière édition par lolly le Sam 23 Mar - 20:21, édité 1 fois (Raison : Corrigé par Lolly)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: Prends soin de maman   Jeu 19 Mai - 16:29

Eighia : Je n'ai pas lu ton message et d'ailleurs, je vais continuer à le faire. L'affaire est réglée donc voilà.


Dernière édition par Jacana le Ven 8 Avr - 13:07, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Lady Swan


avatar


Messages : 7503
Age : 22
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Lecture, musique, cinéma


Vos papiers SVP
Crédits: Gritsou
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Prends soin de maman   Lun 23 Mai - 20:46

Je tiens à remercier le forum Accros & Mordus ainsi que XO Éditions pour ce partenariat.

Prends soin de maman débute lorsque Sonyo disparaît. Elle se rendait à Séoul avec son mari pour rendre visite à l'un de leurs enfants. C'est à la gare que tout se déclenche. Le mari de Sonyo embarque dans le train et ce n'est qu'une fois dans ce dernier qu'il se rend compte que sa femme ne l'accompagne plus. Lui et ses enfants feront tout pour retrouver Sonyo, égarée dans la grande métropole coréenne.

Prends soin de maman est un hommage déchirant à l'amour maternel. Un amour inconditionnel que rien n'efface. Tout au long des pages, nous sommes confronté aux souvenirs des enfants de Sonyo, ainsi qu'à ceux de son mari. Présent et passé s'entrechoquent constamment.
Pak Sonyo a tout fait pour le bonheur de ses enfants et de son mari. Elle est très souvent incomprise et, surtout, oubliée.
Aucun d'eux ne s'était vraiment rendu compte de l'importance de sa présence avant d'être confronté au vide de son absence. Le choc des générations est flagrant. Petit à petit, nous découvrons des aspects de la vie de cette famille. Chaque membre semble si différent des autres et, pourtant, le lien qui les attache à cette femme les rend plus unis que jamais. Ils vont la rechercher partout dans la ville et chacun d'eux va se rendre compte de l'égoïsme dont ils ont fait preuve. C'est une histoire bouleversante et sutout marquante.

Je ne crois pas que ce soit un livre à la portée de tout le monde. Premièrement, il faut une certaine maturité et un regard neutre sur l'histoire pour bien la comprendre.
Je veux dire que nous devons, avant tout, chercher à comprendre toutes les situations et ne pas porter de jugement avant d'avoir terminé la lecture. Dans le cas contraire, je crois que cela pourrait brouiller la pleine compréhension du texte.

J'ai remarqué la différence entre la société d'aujourd'hui et celle d'autrefois...
Aujourd'hui, tout le monde s'occupe de ses affaires sans réellement penser aux autres.
De l'individualisme pur, tandis que dans celle d'autrefois, il y avait plus d'entraide. C'est ce qui choque énormément lors de la lecture, et du même coup, nous fait réfléchir sur la société que nous sommes en train de devenir. C'est un phénomène qui touche tous les hommes, à travers le monde. Ce livre est un exemple puisqu'il se déroule en Corée du Sud.

J'ai tout suite aimé le style d'écriture de l'auteur. Elle nous plonge dans l'univers de cette contrée inconnue. Dans son passé et dans son présent. On s'introduit dans les traditions et les croyances de ce peuple. C'est un véritable voyage pour quelqu'un ne connaissant pas ce pays. J'ai trouvé que les descriptions étaient sublimes. Malgré leur longueur, elles ne me gênaient aucunement dans ma lecture. De plus, les émotions décrites sont vives. Elles nous transportent de la colère à la tristesse, tout en pensant par la joie. Certains passages étaient tout simplement magnifiques et m'ont fait monter les larmes aux yeux.

Chaque chapitre a un style de narration différent. Quelquefois, la personne utilisée est le "tu" ou bien le "il" et le "je". C'était la deuxième fois que je lisais un livre en "tu". J'apprécie énormément ce style ; je trouve que nous arrivons mieux nous mettre dans le peau du personnage. Chaque chapitre avait ses particularités et explorait le passé des personnages, leur lien avec Sonyo.

Je pourrais continuer ainsi sur plusieurs paragraphes, mais je vais m'arrêter ici et vous laisser découvrir ce roman par vous-même. En conclusion, Prends soin de maman est un roman bouleversant et magnfique. Je vous le conseille vivement.


_________________________________________________

"Quoi que tu rêves d’entreprendre, commence-le. L’audace a du génie, du pouvoir, de la magie."
Johannes Wolfgang von Goethe


"La seule connaissance authentique naît de l'amour universel. Lorsque nous aimons, nous souffrons de toutes les formes d'oppressions et de toutes les dictatures: et nous désirons lutter pour la liberté , pour la justice, et pour tous ce qui peut favoriser la dignité humaine" Antoni Tàpies, "La pratique de l'art"

Avatar par Poison Ivy


Dernière édition par lolly le Sam 23 Mar - 20:32, édité 1 fois (Raison : Corrigé par Lolly)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
satine


avatar


Messages : 68
Age : 31
Emploi/loisirs : étudiante en cinéma


Vos papiers SVP
Crédits: photo promotionnelle de l'album The Beekeeper de Tori Amos. Photographe: Brie Childers. Avatar créé par mes soins.
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Prends soin de maman   Ven 3 Juin - 12:13

Au nom de la mère

Sonyŏ, une vieille femme coréenne de passage à Séoul avec son mari pour rendre visite à leurs enfants, se perd dans la gare et ne réapparaît pas. Ces derniers se lancent à la recherche de la disparue, tandis que leurs souvenirs rejaillissent, éclairant la place de leur mère dans leur vie.

Prends soin de maman est un roman fragile et délicat, à l’écriture étonnante, aussi fébrile qu’émouvante et qui captive de plus en plus le lecteur jusqu’à son puissant dénouement. Récit familial dans ce qu’il peut y avoir de plus intime, le roman de Shin Kyung-sook alterne les points de vue, nous donnant à ressentir le drame en nous plongeant dans la tête des enfants de Sonyŏ, de son mari… et enfin, d'elle-même. A l'exception de cette dernière, tous disent "tu" pour dire "je", d'où un ton certes un peu curieux au début, mais qui a le don d'interpeller et de faciliter l'identification aux personnages.

L'histoire est simple, le drame de cette famille qui perd leur mère, presque absurde (point qui revient souvent dans le roman) et, pourtant, les sentiments des protagonistes sont retranscrits avec une grande subtilité par l'auteur et ne cessent de se complexifier de page en page. Ode à l'amour maternel, Prends soin de maman n'est cependant jamais un récit dégoulinant de bons sentiments. Avant la disparition de Sonyŏ, ses enfants et son mari ne se rendent pas compte du pilier qu'elle était dans leur vie, de l'influence qu'elle a eu sur chacun d'eux, et la culpabilité ne tarde pas à les rattraper.

Portrait croisé subtil et complexe

Tous les protagonistes sont complexes, contrastés, avec leurs bons côtés, mais aussi leurs zones d'ombres ; générosité et égoïsme sont présents chez eux, de sorte qu'il serait réducteur de parler d'un mari et d'enfants indifférents et ingrats vis-à-vis de leur mère qui s'est saignée pour eux. Élevée en Corée à une époque où la pauvreté dominait, elle avait épousé son mari non par amour, mais par obligation et sera restée toute sa vie celle qui soudait sa famille en préparant avec amour de bons petits plats, en soutenant chacun dans ses projets du mieux qu'elle pouvait, malgré sa préférence manifeste pour un de ses fils.

Cependant, au fil du récit, des flashbacks apparaissent et, grâce à la multiplicité des points de vue, nous découvrons une femme qui n'était pas forcément entièrement la femme au foyer victimisée que l'on aurait pu croire, une femme qui avait en elle une force insoupçonnée et avait une vie au-delà de son statut de simple mère, que ses enfants ne connaissaient pas forcément. Alors que leurs recherches deviennent de plus en plus désespérées, les enfants de Sonyŏ se heurtent de plus en plus à un mur : qui était vraiment leur mère ? Pourquoi n'ont-ils jamais cherché à mieux la connaître ?

Sensations et onirisme

La maladie de la mère, caractérisée par des migraines, des absences et des pertes de mémoire, intervient en outre assez vite, rendant les recherches plus urgentes. Connu de la plupart des membres de la famille, mais plus ou moins ignoré, cet élément pèse sur leur conscience. Les tensions entre frères et sœur font également jour, les ramenant à leur enfance. Tous ces passages, très réalistes, participent à la complexité du roman, peu fourni en action ou en rebondissements à proprement parler, mais riche en sentiments, paradoxes... et sensations.

En effet, l'écriture de Shin Kyung-sook nous transporte avec une aisance remarquable aux côtés des personnages, que ce soit dans le présent ou lors des flashbacks. Les petites manies et tics émotionnels de chacun, entre autres, nous permettent de nous mettre dans leur peau comme c'est assez rarement le cas et, lorsque Sonyŏ fait la cuisine, prépare du kimchi ou du soja, on croirait presque se trouver dans la cuisine avec elle et en humer les odeurs.

Je ne révélerai évidemment pas la fin, mais les deux derniers chapitres sont puissants et brillent par leur poésie, pour ne pas dire leur onirisme, qui tranche un peu avec le reste du roman, tout en étant des plus cohérents. Je ne m'attendais pas forcément à ce parti pris, ni à ce dénouement, mais celui-ci m'a profondément touchée et m'a emportée au point de tourner avec fébrilité chaque page jusqu'à la dernière. Cela élève également le roman (déjà plus qu'excellent) au rang de livre singulier, unique en son genre. Belle ode à l'amour maternel, mais aussi à la nature ambiguë et paradoxale des rapports parents-enfants et mari et femme, Prends soin de maman prouve qu'il n'y a pas qu'une seule façon de traiter le sujet. Un livre à conseiller, non pas uniquement aux amateurs de romans familiaux, mais à tous ceux qui aiment les récits subtils, nourris de sentiments aussi riches que complexes.

Je remercie les éditions XO et le forum Accros & Mordus de lecture de m'avoir permis de découvrir ce roman dans le cadre d'un partenariat littéraire.


Dernière édition par lolly le Sam 23 Mar - 20:39, édité 1 fois (Raison : Corrigé par Lolly)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Prends soin de maman   

Revenir en haut Aller en bas
 

Prends soin de maman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature générale :: Romans biographiques/témoignages/réalistes-