Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tokyo Électrique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Livresse


avatar


Messages : 4777

Vos papiers SVP
Crédits: Evange
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Tokyo Électrique   Ven 4 Juin - 14:59

[Transfert de Accros à la lecture]

Présenté par un ancien membre


Tokyo Électrique
Collectif



informations
TITRE D'ORIGINE : /
DATE DE PARUTION : 1996
NOMBRE DE PAGES : 270
NOMBRE DE NOUVELLES : /
ÉDITION DE TON RECUEIL : Éditions Philippe Picquier
AUTEURS : Muramatsu Tomomi, Morita Ryûji, Hayashi Mariko, Shiina Makoto, Fujino Chiya
QUATRIÈME DE COUVERTURE : Il faisait nuit. Depuis un moment déjà Natsumi avait fini par réussir à coucher sa fille unique qui devait dormir maintenant. Pourtant, cheveux brun lâchés, légères boucles naturelles ondulant sur les épaules, la petite Mika fit soudain irruption dans le salon.
- Dis, maman, pourquoi est-ce qu'il n'y a pas de femmes dans les postes de la police ? Un brin de timidité perçait dans sa voix.
- "Hein ? j'en sais rien !" - répondit un peu sèchement Natsumi, plongée dans "Deep Impact" qu'elle venait de louer au magasin de vidéos. - Et puis regrettant immédiatement sa réaction : "C'est vrai ça, après tout, pourquoi n'y a-t-il pas de femmes dans les postes de police ?"
Des boîtes, des bars, des dancings à Shinjuku. Une prostituée philippine, un commissariat de police, la peluche Pi-Po. Un peu d'amour, beaucoup de rêves, une femme qui n'arrive pas à prendre le train et une autre qui réapparaît brusquement. Autant d'éclats d'histoires qui, de nuit comme de jour, illuminent la ville de Tokyo, ses rues, ses recoins, ses lignes de métro. Cinq écrivains japonais de premier plan, encore inconnus en France, nous livrent leur vision de leur ville dans des textes inédits.
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non.



© aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : /
LE RECUEIL EN UN MOT : /
TA NOUVELLE PRÉFÉRÉE : /
UN CITATION : /
UNE NOTE SUR 10 : /
TON AVIS : Je n'ai pas cité l'auteur dans le titre du topic pour la bonne raison qu'il y en a plusieurs ^^
Ce livre est un recueil de 5 nouvelles sur Tokyo, le Tokyo d'aujourd'hui évidemment.
Les cinq textes présentés sont le fruit d’une commande de l’éditeur français (même si par la suite il a été publié au Japon) et traitent toutes d’un même thème : Tokyo. Cela dit, même si en effet chaque texte prend racine dans un cadre urbain, leurs thèmes seraient plus à rechercher du côté des relations entre hommes, entre ces individus qui, justement, peuplent les quartiers tokyoïtes dans lesquelles ces nouvelles tiennent place. Mais là où ces cinq récits se rejoignent de façon inattendue, c’est que chacun se présente comme le récit d’une fascination, preuve entre d’autres que la capitale japonaise ne réserve pas son magnétisme qu’au gaijin.

Première nouvelle :
Yumeko de Muramatsu Tomomi, le premier texte de ce recueil, suit la conversation de cinq habitués d’un bar de Fukagawa. Comme souvent, la discussion tourne autour d’une femme. Mystérieuse, ils s’interrogent sur l’ombre de son passé. Criminelle en fuite ? Ils se posent la question de leur réaction à cette éventualité. Construit en flash-back rassemblés autour de la discussion principale, ce récit adopte un ton légèrement nostalgique et illustre le vide de la vie de ces protagonistes, entre leurs fabulations et leurs tentatives de combler ce vide, remettant au passage en question les liens sociaux et la solidarité traditionnelle des vieux quartiers.

Seconde nouvelle :
Les fruits de Shinjuku par Morita Ryûji, il est à nouveau question de fascination pour une femme. Enfin, pour une gamine. Celle d’un jeune paumé – dont le quotidien de parasite social se résume à se débrouiller pour chiper de quoi manger dans les supérettes, à squatter les salles de classe du collège pour profiter de la climatisation et à se shooter au détergeant – pour une jeune prostituée philippine qui emmène ses clients dans le love-hotel au vis-à-vis de son appartement. Au début il se contente de voler des clichés au téléobjectif, mais un jour il la croise dans la rue et passe la journée avec elle. Les fruits de Shinjuku est un texte tendre mais crû, voir cruel. Le style de Morita, sans fioritures, est incisif. À l’image de son récit, sans concessions, Morita démontre la dureté d'un Tokyo moderne.

Troisième nouvelle :
Amant pour un an de Hayashi Mariko, le troisième texte, est nettement plus soft, mais non moins ironique, puisqu’il est question d’une fille suppliant un jeune homme de la laisser jouer le rôle de bouche-trou durant un an, le temps que sa vraie petite amie rentre des États-Unis. Complexée par ses origines provinciales, elle est attirée par les études supérieures qu’il a pu faire et son emploi dans l’import-export, mais surtout par le fait qu’il est né à Tokyo. Cette nouvelle traite donc évidemment de l’importance de la classe sociale dans la société japonaise et du lot de frustration et de mal être qui en découle. Le tout sous un angle très féminin.

Quatrième nouvelle :
La tente jaune sur le toit de Shiina Makoto est sûrement le récit le plus atypique de Tokyo électrique : l’histoire d’un salaryman qui à la suite de l’incendie de son appartement campe sur le toit de l’immeuble de sa société – pour ce qui ne devrait être qu’une seule nuit, mais tout d’abord trop épuisé pour chercher un nouveau logement, il finit par prendre goût à cette existence loin de l’agitation des rues. Il se prend alors à rêver de liberté absolue... sur son toit d'immeuble, dans sa tente jaune. Et pourquoi pas y rester pour toujours ?

Cinquième nouvelle :
Une ménagère au poste de police de Fujino Chiya, un autre texte assez intrigant, sur l’histoire d’une femme fascinée par les postes de police de quartier (à la suite de la remarque de sa fille comme quoi on n’y voyait jamais de femmes). Elle se lance alors à la traque du moindre poste de police, pour se rendre compte de cette vérité, il n'y a donc pas de femme dans les commissariats japonnais ?
Son enquête sera-t-elle fructueuse ?

En somme, je dirais que c'est une anthologie enthousiasmante, les textes se valent tous à peu près, je vous conseille de le lire si vous vous intéressez au Japon moderne.
À QUI LE CONSEILLES-TU ? /





Dernière édition par Crazy le Mer 24 Oct - 17:40, édité 3 fois (Raison : Corrigé par Crazy (25/06/2012) + fiche 2.0 (24/10/2012))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: Tokyo Électrique   Jeu 9 Déc - 21:50

J'voulais poster la fiche et en cherchant des informations dessus, je suis tombée sur sa fiche ... ^^
Un livre complètement génial, qui montre beaucoup de facettes d'un même lieu. Les histoires sont plutôt originales et bien construites. Bref, un délice qui se lit un peu trop vite.


Dernière édition par Crazy le Lun 25 Juin - 20:50, édité 1 fois (Raison : Corrigé par Crazy (25/06/2012))
Revenir en haut Aller en bas
 

Tokyo Électrique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Autres formats :: Nouvelles :: Recueils-