Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les chroniques de Xin Tseu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lady Swan


avatar


Messages : 7499
Age : 21
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Lecture, musique, cinéma


Vos papiers SVP
Crédits: Gritsou
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Les chroniques de Xin Tseu    Sam 14 Mai - 19:43

Les chroniques de Xin Tseu
Xavier Lauprêtre


image

La tour sarrasine (tome 1)
Que fait un chevalier chinois accompagné de sa fille en royaume franc au milieu du XIIe siècle ? Xin Tseu, médecin et général, a été envoyé par l'Empereur des Song avec le titre d'ambassadeur au royaume des Abbassides pour trouver des alliances contre les ennemis de toujours les Jin. Mais ses pas vont le mener plus loin, jusqu'en Terre Sainte, où au contact des lettrés arabes et des Templiers chrétiens, il va partager une juste admiration pour la culture classique islamique et son bouillonnement. Les Maqâmât y tiennent une place éminente. Ce genre littéraire, composé de courts récits en prose rimée agrémentée de poésie, créé par al-Hamadhâni, a culminé avec la virtuosité stylistique d'Al-Harîrî. L'admiration engendrant la convoitise, certains Croisés indélicats se sont emparé de ces manuscrits luxueusement enluminés, véritables trésors inestimables. C'est dans ce contexte que débute l'épopée de Xin Tseu, parti à la recherche de ces manuscrits rares rapportés par les Templiers sur leurs terres de Normandie et de Bourgogne. Mais des fanatiques de la secte des Ismaéliens, aussi appelés les Assassins, sont également sur leurs traces...
image

TITRE ET N° DU TOME
Résumé
image

TITRE ET N° DU TOME
Résumé
image

TITRE ET N° DU TOME
Résumé


informations
TITRE D'ORIGINE : /
DATE DE PARUTION : 2011.
ÉDITION DE LA SAGA : Éditions de la Frémillerie.
RÉSUMÉ DE LA SAGA : Que fait un chevalier chinois accompagné de sa fille en royaume franc au milieu du XIIe siècle ? Xin Tseu, médecin et général, a été envoyé par l'Empereur des Song avec le titre d'ambassadeur au royaume des Abbassides pour trouver des alliances contre les ennemis de toujours les Jin. Mais ses pas vont le mener plus loin, jusqu'en Terre Sainte, où au contact des lettrés arabes et des Templiers chrétiens, il va partager une juste admiration pour la culture classique islamique et son bouillonnement. Les Maqâmât y tiennent une place éminente. Ce genre littéraire, composé de courts récits en prose rimée agrémentée de poésie, créé par al-Hamadhâni, a culminé avec la virtuosité stylistique d'Al-Harîrî. L'admiration engendrant la convoitise, certains Croisés indélicats se sont emparé de ces manuscrits luxueusement enluminés, véritables trésors inestimables. C'est dans ce contexte que débute l'épopée de Xin Tseu, parti à la recherche de ces manuscrits rares rapportés par les Templiers sur leurs terres de Normandie et de Bourgogne. Mais des fanatiques de la secte des Ismaéliens, aussi appelés les Assassins, sont également sur leurs traces...
NOMBRE DE TOMES : 1.
EST-ELLE TERMINÉE ? Non.



© aurélie

Ton avis
Infos: Présenté dans le cadre d'un partenariat avec les Éditions de la Frémillerie.




_________________________________________________

"Quoi que tu rêves d’entreprendre, commence-le. L’audace a du génie, du pouvoir, de la magie."
Johannes Wolfgang von Goethe


"La seule connaissance authentique naît de l'amour universel. Lorsque nous aimons, nous souffrons de toutes les formes d'oppressions et de toutes les dictatures: et nous désirons lutter pour la liberté , pour la justice, et pour tous ce qui peut favoriser la dignité humaine" Antoni Tàpies, "La pratique de l'art"

Avatar par Poison Ivy


Dernière édition par Jacana le Mer 6 Avr - 15:00, édité 3 fois (Raison : 2.0 Jaca (jan15)[CPM])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ianesthan


avatar


Messages : 1109
Age : 25
Localisation : Isére
Emploi/loisirs : étudiante


Vos papiers SVP
Crédits: Misstigri
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Les chroniques de Xin Tseu    Mer 18 Mai - 19:54

Surprenant et instructif.
À la première lecture Les Chroniques de Xin Tseu m'ont déçue. Et je serais certainement restée sur cette idée si la critique que je m'étais engagée à faire ne m'avait pas poussée à aller plus loin. Tant mieux, car l'éclairage que m'ont apporté les recherches que j'ai pu faire m'ont permis de relire ce roman avec un regard neuf et plus averti.

Nous sommes au XIIème siècle. Xin Tseu a quitté la Chine il y a déjà bien longtemps. Aujourd'hui, il voyage à travers le royaume franc en compagnie de sa fille Yu pour tenter de retrouver de précieux manuscrits arabes que des seigneurs francs ont emportés avec eux en regagnant leur terres.
Dans le comté normand, il décide pourtant de mettre de côté sa quête pour venir en aide au jeune comte de Louvigny dont les terres sont menacées par les brigands et la pauvreté. Bien lui en prend car grâce à ça, il ne tardera pas à retrouver la piste des manuscrits. Commence ensuite une véritable chasse au trésor au cours de laquelle, indice après indice Xin Tseu, Yu et Tancréde de Louvigny se rapprochent de leur but. Ils sont malheureusement menacés par des fanatiques, venus de Terre Sainte pour récupérer les manuscrits, et je peux difficilement vous en dire plus sans trop en révéler.

L'un des points forts de ce livre est pour moi son originalité. Des Chinois ? en France ? au Moyen-âge ? Le résumé m'intriguait et je me demandais comment tout cela allait se passer, quelle serait la réaction des Francs que l'on imagine assez méfiants face à ces gens aux yeux bridés venus d'Orient.
En fait l'auteur a, à mon sens, contourné ce problème en donnant aux personnages occidentaux une grande ouverture d'esprit. Dommage, mais je pense que l'objectif de l'auteur était d'abord de donner un aperçu de la culture chinoise en marquant ses différences (et peut être sa supériorité) avec celle de nos ancêtres. Parler de leurs difficultés à s'accepter l'une et l'autre aurait sûrement influencé l'intrigue sans que cela ne soit vraiment nécessaire, même si cela aurait pu être un plus.
J'ai d'ailleurs été un peu déçue par le développement général de l'intrigue qui, s'il est clair et bien structuré, me laisse une impression de "superficialité", un peu comme si j'avais lu le "squelette" détaillé d'un roman.

On voit bien, en revanche, la grande importance que l'auteur attache (dans son livre comme dans sa vie, visiblement) à la pensée chinoise, particulièrement à travers le personnage de Xin, savant et philosophe, citant souvent ses maîtres à penser. Même si je ne saurais distinguer une citation m'ayant particulièrement plu en elle même, l'ensemble apporte au livre un charme particulier.
Côté personnages, c'est pourtant à Yu que je me suis le plus attachée. Muette suite à un traumatisme, elle est aussi une redoutable guerrière maîtrisant la "boxe secrète" d'un grand maître chinois. Elle reste relativement secondaire, dans l'ombre de son père, mais apporte une agréable touche de "féminité".

J'ai vraiment été séduite par le style très aéré de l'auteur. Parmi tous les longs paragraphes et autres phrases interminables que j'ai croisés dans certaines de mes dernières lectures, ce livre est une véritable bouffée d'air ! J'apprécie aussi beaucoup le ton qui laisse une place à l'humour et la répartie de l'auteur que l'on ressent derrière chaque dialogue.

Très documenté, ce roman m'a permis de découvrir le Moyen-âge du XIIème siècle, période rendue particulière par le contexte des croisades. Dans mon ignorance, certains aspects de cette époque m'ont d'abord paru anachroniques (et c'est pour moi fatal dans un roman historique, d'où ma déception à la fin de ma première lecture), notamment concernant la position de la femme (avec la sœur du comte), et les relations homme-femme (avec Yu). Par exemple, on apprend que deux des personnages, dont l'un est très pieux, ont couché ensemble sans même prévoir de mariage... surprenant mais réaliste.
En effet, à cette époque, le mariage chrétien en est à ses débuts et, devant d'abord s'adapter aux mœurs de l'époque pour pouvoir s'imposer, il n'est pas encore aussi strict qu'il le sera par la suite. De plus, la période des croisades, comme plus tard la Seconde Guerre mondiale, a eu pour conséquence une certaine émancipation des femmes en l'absence de leur mari, même si elles restaient encore des "objets d'échange" entre les familles...
Je regrette un peu l'absence de notes auxquelles se référer pendant la lecture : un éclaircissement sur ces points, par exemple, aurait été bienvenu.
Parallèlement au "présent", les personnages parlent aussi des événements survenus dans le passé, notamment en Chine, avec l'histoire et l'exil de Xin, et en Palestine. Cet aspect "international" m'a séduite dans ce roman qui, en explorant l'Histoire, ne se limite pas à une seule zone géographique.

Ce roman n'a pas été un coup de cœur à proprement parler, mais je le classe tout de même parmi les bons livres que j'ai lus cette année et je suis très heureuse d'avoir pu le découvrir. Je n'ai pas trouvé d'informations sur un tome 2, mais s'il devait en paraître un, je pense que je le lirais.

Je remercie Xavier Lauprêtre pour son roman, et le forum Accros et Mordus ainsi que la maison d’Édition La Frémillerie de m'avoir fait confiance en acceptant de me laisser chroniquer ce livre.

_________________________________________________



Dernière édition par Michiko le Jeu 2 Juil - 10:53, édité 1 fois (Raison : [CPM])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Les chroniques de Xin Tseu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature générale :: Romans historiques-