Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 XXL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Livresse


avatar


Messages : 4777

Vos papiers SVP
Crédits: Evange
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: XXL   Ven 4 Juin - 23:18

[Transfert de Accros à la lecture]
Présenté par Freelfe

XXL
Julia Bell



informations
TITRE D'ORIGINE : /
DATE DE PARUTION : 2004.
NOMBRE DE PAGES : 285.
ÉDITION DE TON LIVRE : Éditions Milan.
QUATRIÈME DE COUVERTURE : " Si j'étais aussi grosse qu'elle, je me tuerais ", dit Maman en montrant du doigt une photo de Marilyn Monroe dans son magazine. Je suis dans la cuisine, en train de faire griller du pain. Maman n'achète que du pain danois à faible teneur en sel, le genre qui contient plus d'air que de farine. Son nouveau régime l'autorise à en manger deux tranches au petit déjeuner. " Tu me préviendrais, hein, si j'étais grosse comme ça ? " Je me tourne vers elle, je vois ses os à travers ses vêtements. Je mens : " Évidemment. " Le poids a toujours été un sujet épineux pour Carmen. Rien de surprenant : sa propre mère lui répète comme une litanie qu'être mince, c'est être belle ; c'est réussir dans la vie ; c'est obtenir tout ce que l'on veut... Alors c'est simple: Carmen sera mince. Quel qu'en soit le prix.
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non.



© aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : /
LE LIVRE EN UN MOT : /
UNE CITATION : /
UNE NOTE SUR 10 : 9,5/10.
TON AVIS : Une vérité.

Voici un roman très fort émotionnellement qui relate l’histoire d’une anorexique mentale, d’une boulimique et d’une anorexique psychotique voire maniaco-dépressive ainsi que de leur famille. Dit en ces termes, voilà un roman pas très gai et pourtant, Julia Bell sait rendre son roman fort sans pour autant le rende noir. Les termes sont forts, les mots claquent. Les personnages sont attachants et par expérience, je peux dire que l’anorexie y est particulièrement bien décrite, sans aucun jugement porté. En effet, je juge le ton de l’auteur neutre et sans parti pris ce qui permet d’aborder tout aspect et de laisser le lecteur libre de juger sans être influencé.
Ce livre aborde aussi le thème de l’adolescence et la quête de la recherche de soi-même.
Une écriture soignée, des émotions fortes et des personnages attachants, des merveilleux ingrédients pour un roman sensible et fabuleux.
À QUI LE CONSEILLES-TU ? /





Dernière édition par Jacana le Sam 9 Avr - 18:03, édité 3 fois (Raison : 2.0 Jaca / [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livresse


avatar


Messages : 4777

Vos papiers SVP
Crédits: Evange
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: XXL   Ven 4 Juin - 23:20

[Transfert de Accros à la lecture]

Commentaire de Marly :

Alors, je viens de le finir à l'instant et... je suis assez troublée.

Tout d'abord, il se lit vraiment très vite ! commencé avant hier, fini aujourd'hui... et j'aurais pu le lire en un jour !

Je pensais lire un livre sur l'anorexie, et en fait, ce thème est abordé seulement à partir de la moitié du livre.

Attention, la suite peut ressembler à des spoilers même si je vais tenter de rester évasive !

Ça m'a perturbée car au début la mère semble "accro aux régimes" et la fille s'empiffre, s'empiffre... on n'a aucune indication sur le poids qu'elle fait, seule la mère dit qu'elle ne rentre pas dans du XXL, mais est-ce vrai ?
Donc on la voit manger, désobéir à sa mère, prendre des Big Mac après les cours, des sucreries... sans penser aux régimes ou à la minceur jusqu'à bien la moitié du livre.
Et ça m'a perturbée ! Moi qui suis assez mince, ne grossis pas, mange beaucoup de sucre mais qui n'at aucun problème d'alimentation... ben j'ai commencé à me poser des questions sur mon attitude ! J'avais peur de me reconnaître en elle quand elle mangeait des sucreries (bon les Big Mac et les frites ça ne risque pas ^^).
Et hier, j'ai même eu du mal à manger à table, vu que c'était particulièrement gras et que j'étais en train de lire juste avant. Oo

Non mais j'en venais à me poser des questions !!! C'est dingue !!!

Par contre, ensuite, quand vient le revirement de situation, la fille qui change de comportement, radicalement, la mère qui devient "névrosée"...
Là, on voit la maladie chez la mère, la décadence... physique et morale.
Alors que pour la fille, comme l'a bien dit Freelfe, ça semble plus une recherche de soi, d'un modèle : le père, ses amies, Lisa, puis la mère, quand il ne reste plus qu'elle à aimer, à aider, à copier... pour être aimée !

J'ai aimé la fin avec son retour au bonheur, ou bien un début de bonheur ...

Par contre, sadique la fin avec les poupées, même si on peut comprendre la comparaison avec les "poupées" et "robots" de notre société !

Donc, pour conclure, une bonne lecture, agréable, qui trouble et choque, avec des mots bien choisis, des termes expressifs qui font réfléchir...
à l'alimentation, la santé, l'amour, l'amitié, la vie...

Un livre d'adolescence en sorte ! Mais qui aborde un sujet profond... qui reste ancré après la lecture.


Dernière édition par Jacana le Sam 9 Avr - 18:08, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livresse


avatar


Messages : 4777

Vos papiers SVP
Crédits: Evange
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: XXL   Ven 19 Nov - 8:02

Pour ma part,

J'ai trouvé ce livre extrêmement bizarre. Pour commencer, nous entrons dans une famille de "dégénérés". Nous avons le tableau de la mère accro aux régimes, qui ne mange que des plats Weight Watchers, qui force sa fille Carmen à faire de même, et le "beau-père" complètement desespéré par cette situation, qui glisse en douce de l'alimentation grasse à Carmen.
Je trouve déjà cette attitude très pénible de voir qu'une mère pousse une jeune fille à faire des régimes, au lieu de l'alimenter de manière équilibré, et de voir que de son côté le beau-père ne donne que de la graisse... Cela fait très contraste pour l'estomac de la jeune fille...

Puis, nous en venons au déménagement, qui inclut la séparation de sa mère et de son beau-père. Et nous rencontrons alors la grand-mère qui s'empiffre à longueur de journée devant la télé, le grand-père toujours au bar, et l'arrivée au collège de Carmen. Carmen que je ne plains pas, et même qui m'irrite de manière extrême, en s'en prenant à une de ces camarades... Une véritable peste... Puis nous pourrons voir la situation s'inverser pour elle, et personnellement, j'ai trouvé même cela bien, puisque je ne supporte pas ce genre de comportement.

A l'arrivée dans cette nouvelle ville, nous ne nous apercevons que très légèrement du début des régimes draconniens, puisque Carmen n'est pas souvent chez elle, elle vadrouille entre la Mémé, sa tante, et Billy, qui l'a nourrisse tant bien que mal. C'est seul passage chez elle, nous la sentons malheureuse, elle a faim, ne se sent pas aimé par sa mère, et y est presque indifférente...
Puis, elle commence à se faire vomir, nous voyons que cela devient une obsession pour elle, se goinffrait et vomir, tel est désormais son rituel, tout le monde est choqué par son changement corporel, sauf sa mère, qui l'encourage même à faire du sport, et à moins manger

Jusqu'au déménagement dans la maison, et c'est à ce moment que nous nous rendons compte que cela devient grave, sa mère devient totalement folle, séquestre sa fille pour qu'elles jeûnent ensemble... Heureusement, Carmen peut enfin sortir,... et je ne vous dirai pas la fin...

Les dernières pages m'ont quelque peu deçu, une courte révélation, qui pour ma part, n'est même pas surprenant, puis les dernières pages ne sont meme pas vraiment uile je trouve...

Personnellement, cela ne m'a pas fait poser de questions sur mon alimentation, car de un, même en mangeant gras, je ne grossis pas, et de deux, se priver d'alimentation ne me vient meme pas à l'esprit, je pense que le mieux pour ne pas manger n'est pas de se priver, mais de manger de manière équilibrée, des exces de temps en temps ne font pas bien de mal... mais la privation de nourriture, c'est vraiment "stupide" à mes yeux... Lorsque c'est une maladie, on ne peut hélas pas y faire grand chose, puisque cela touche au mental, comme tel est le cas pour la mère. Si elle ne veut pas changer, personne ne pourra le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marly


avatar


Messages : 4031
Age : 27
Localisation : Valence
Emploi/loisirs : Etudiante en L3 Lettres Modernes


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: XXL   Ven 19 Nov - 11:34

"qui l'a nourrisse tant bien que mal. C'est seul passage chez elle, "
"se goinffrait et "


Une critique postée à 8h, et bien construite en plus, tu l'avais préparée à l'avance?
Merci pour ton avis, j'ai eu raison de te le passer, ça fait plaisir de partager les mêmes lectures et de pouvoir en parler !
(Ah mais c'est à ça que sert ce forum ? :P)

Pour revenir sur tes commentaires, cette lecture est un peu loin pour moi, mais je crois que les passages où la mère séquestrait sa fille pour jeûner m'ont le plus touchée.
Les dernières pages dont tu parles, je viens de voir en cours l'idée du théâtre romain où à certains moments un acteur prend la parole au nom de l'auteur pour exprimer ses idées. On peut peut-être imaginer que c'est la même chose ici, à la fin, ses personnages prennent la parole, peut-être pour exprimer l'idée de l'auteur sur la société ?

Enfin, ton premiers avis "livre extrêmement bizarre", ne m'a pas surprise !
Je me rappelle encore un livre fait de contrastes, et d'extrêmes, entre les parties différentes du livre, les thèmes abordés changeants, ainsi que les attitudes...

Encore un point me faisant penser au théâtre romain, tous les personnages ici pourraient représenter des stéréotypes : le père qui fait tout pour amour de son enfant, l'enfant qui poursuit son but et traverse l'âge de l'adolescence, la mère au mœurs douteuses, les courtisanes, le proxénète... Tant de personnages traités à l'excès et qui font ressortir les défauts de l'humain !

_________________________________________________

Je te souhaite de belles lectures et de doux moments sur le forum Invité !





Dernière édition par Jacana le Sam 9 Avr - 18:09, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lestyledemarly.blogspot.com
Livresse


avatar


Messages : 4777

Vos papiers SVP
Crédits: Evange
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: XXL   Ven 19 Nov - 16:40

Je l'ai écrit à 8h même puisque je me suis endormie hier après avoir fini les dernières pages. Smile

J'étais motivée, petit entraînement pour mon BTS blanc français que j'avais à 8h30, mdr. Smile

Donc oui, un livre spécial, mais pas désagréable, il se lit facilement, et d'ailleurs, j'en ai parlé dans mon BTS blanc, étant donné que c'était la transmission d'une génération à l'autre. :P


Dernière édition par Jacana le Sam 9 Avr - 18:10, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freelfe


avatar


Messages : 4052
Age : 24
Localisation : 22
Emploi/loisirs : Lycéenne, passe ses jours à lire et écrire


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: XXL   Dim 21 Nov - 14:23

Moi, c'était surtout contre la mère que j'étais révoltée !

_________________________________________________

[Chroniqueuse]





Dernière édition par Jacana le Sam 9 Avr - 18:10, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://freelfe.blogspot.com/
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: XXL   

Revenir en haut Aller en bas
 

XXL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature générale :: Romans biographiques/témoignages/réalistes-