Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Griffe d'encre] Votre mort nous appartient de Antoine Lencou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ellie


avatar


Messages : 138
Age : 22
Localisation : Bretagne
Emploi/loisirs : Etudiante en Lettres Modernes / Rire, sortir, lire, courir...


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: [Griffe d'encre] Votre mort nous appartient de Antoine Lencou   Dim 5 Juin - 13:49

Votre mort nous appartient
Antoine Lencou


Informations
Date de parution : 2009
Nombre de pages : 129
Edition de ton livre : Griffe d'Encre
Quatrième de couverture :
C'est l'histoire d'un homme...
« le Bureau des Suicides, s'il vous plaît ? »
... qui voudrait en finir...
« Vous avez rendez-vous ? »
... mais quand la bureaucratie s'en mêle...
« le suicide est une affaire sérieuse, monsieur. Revenez dans six mois. »
... et qu'il prend en main son destin...
Splash !
... il a une drôle de surprise au réveil...
« Je ne suis pas mort ?

Y a-t-il une suite ? Non.



(c) Mary

Ton avis
Un mot pour définir le livre : Technologique.
Une citation du livre :
"Il avait surtout oublié que la société, sa société, ne pouvait tolérer un décès qui n'entrait pas dans ses préceptes de vie. Elle l'avait donc ressuscité, et ses interrogations de son vivant laissaient place à des craintes sur son après-mort. Qui était-il devenu? Comment? Dans quelles conditions? Chaque cellule de ses chairs, chaque pore de sa peau, chaque pensée de sa conscience lui posaient tous la seule et même question : suis-je encore moi-même? Nul - et surtout pas lui - ne pouvait l'affirmer. Il en souffrait le martyre. "

Ta note 7.5/10
Ton avis :
  Antoine Lencou nous raconte l'histoire de Roïn Venkoo, un homme vivant sur Terre dans une époque qui nous est futuriste. Or cet homme a des envies suicidaires...dans une société où la mort  n'existe plus vraiment. Voilà la trame de l'histoire. Tout d'abord il faut savoir que je ne suis pas du tout habituée au fantastique et à l'anticipation. Vous n'aurez donc pas l'avis d'une experte.
 
  Dès les premières pages l'auteur nous plonge dans son univers. J'ai été perdue par tant de technologie et j'ai vite compris que Roïn l'était autant que moi. J'ai beaucoup apprécié cette immersion dans ce monde surorganisé, surcontrôlé, où l'homme n'a plus qu'une place minime dans le fonctionnement de la société et de sa vie en elle-même. La machine règne. L'évolution de Roïn dans cette société, l'évolution de sa vision des choses au cours du récit m'a beaucoup plu, tout est intelligemment construit et s'installe petit à petit. Belle critique de ce que pourrait devenir la société, dans un avenir très lointain.
 
  Cependant cette histoire est principalement portée par ses personnages farfelus, tous plus tordus les uns que les autres. Premièrement Roïn qui s'obstine à vivre comme « avant », à être en désaccord complet avec sa société, plus par esprit de contradiction que par réel désaccord... Mais aussi Olcéana, sa compagne, totalement différente, totalement adaptée à la société, se moquant de ses manières d'un autre temps, le ridiculisant continuellement. Extravagante et quelque peu hystérique quand lui est renfermé et désespéré, voire désespérant, elle est obnubilée par son « art », et ne vit que pour elle-même. C'est l'incarnation de la société décrite dans le livre : elle est l'égoïsme. Troisième personnage principal : Ahtaïn, homme sans scrupules, voulant richesse et vie éternelle. C'est ce qu'il considère comme la vie parfaite, mais en rencontrant Roïn il va se remettre en cause... Chute très maligne, et même si on la sent venir d'une certaine façon elle n'en reste pas moins intelligente. J'ai accroché à ce personnage tellement détestable.

  En bref, la force de cette histoire réside dans le caractère antipathique de ses personnages, même si je me suis attachée à Roïn et à ses faiblesses (peurs, doutes, incompréhensions, soumission...), mais aussi dans l'univers où elle se développe, technologique et robotique, une vision du futur poussée à son extrême. J'ai apprécié cette lecture et passé un bon moment à suivre l'avancée de Roïn dans ce monde. La vraie force de Votre mort nous appartient est son ton humoristique, ironique, qui permettra aussi à un non-adepte de fantastique, de passer un bon moment, et de dévorer cette novella.


Je remercie les Éditions Griffe d'Encre et  Accros et Mordus pour cette agréable lecture.


Dernière édition par Aurélie le Ven 13 Sep - 14:11, édité 2 fois (Raison : Corrigé par Lolly)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Griffe d'encre] Votre mort nous appartient de Antoine Lencou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: MAISONS D'EDITION :: Partenariats passés :: Partenariats ponctuels-