Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Saga] Le Dit de la Terre Plate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erine


avatar


Messages : 1291
Age : 29
Emploi/loisirs : assistante pédagogique/ lecture, informatique, histoire


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: [Saga] Le Dit de la Terre Plate   Mer 8 Juin - 23:04

Le Dit de la Terre Plate
Tanith Lee


image

Le Dit de la Terre Plate, Intégrale Livre I
« Ensorcelant et merveilleux. Une œuvre majeure de la Fantasy. » Le Dit de la Terre plate Intégrale
¤ Le Maître des Ténèbres (nomination au World Fantasy Award 1979)

¤ Le Maître de la Mort (British Fantasy Award 1980, nomination au Locus Award 1980)

¤ Le Maître des Illusions (nomination aux Mythopoeic Award & Locus Award 1982)

En ces temps-là la Terre n'était pas une sphère, et d'innombrables démons vivaient dans de vastes royaumes souterrains, s'amusant parfois à remonter à la surface pour tourmenter les humains, leur accorder mille merveilles pour mieux les faire sombrer dans d'innommables horreurs.
Le plus grand d'entre eux, le plus cruel aussi, était Ajrarn, le Seigneur des Ténèbres, le Maître des cauchemars et des créatures de la nuit. Nombre de mortels avaient vu leur destinée brisée pour simplement assouvir ses caprices, et pourtant il cachait dans son cœur démoniaque un profond mystère qui allait changer à jamais la nature même de la réalité...
Bienvenue dans un antique monde de ténèbres et de beauté, de palaces scintillants et d'êtres extraordinaires, de passions cruelles et d'amours éternels. Bienvenue dans le monde merveilleux de la Terre Plate.
image

Le Dit de la Terre Plate, Intégrale Livre II
Au sommaire:
- La Maîtresse des Délires
- Les Sortilèges de la Nuit

À l'époque où la Terre était toujours plate, où les démons venaient hanter les rêves et l'existence des hommes, naquit de l'union d'une beauté mortelle et d'Ajrarn, le Seigneur des Ténèbres, une fille qui fut nommée Ajriaz.

On la cacha sur une île entourée d'une brume magique pour qu'elle passe sa vie à rêver, mais sa beauté et sa puissance attirèrent bientôt l'attention d'un autre puissant seigneur-démon, ennemi intime d'Ajrarn : le prince Chuz, le Maître des Illusions, qui œuvra alors pour la libérer de sa prison et la métamorphoser en Maîtresse des Délires.

Ainsi serait-elle connue dans les royaumes humains et démoniaques, et sa destinée en ferait successivement une déesse, une reine, une guerrière, une sage, devant laquelle même le Seigneur des Ténèbres finirait par s'incliner.


informations
TITRE D'ORIGINE : The Flat-Earth Cycle
DATE DE PARUTION : 2010
ÉDITION DE LA SAGA : Editions Mnémos
RÉSUMÉ DE LA SAGA : « Ensorcelant et merveilleux. Une œuvre majeure de la Fantasy. »Le Dit de la Terre plate Intégrale
¤ Le Maître des Ténèbres (nomination au World Fantasy Award 1979)

¤ Le Maître de la Mort (British Fantasy Award 1980, nomination au Locus Award 1980)

¤ Le Maître des Illusions (nomination aux Mythopoeic Award & Locus Award 1982)

En ces temps-là la Terre n'était pas une sphère, et d'innombrables démons vivaient dans de vastes royaumes souterrains, s'amusant parfois à remonter à la surface pour tourmenter les humains, leur accorder mille merveilles pour mieux les faire sombrer dans d'innommables horreurs.
Le plus grand d'entre eux, le plus cruel aussi, était Ajrarn, le Seigneur des Ténèbres, le Maître des cauchemars et des créatures de la nuit. Nombre de mortels avaient vu leur destinée brisée pour simplement assouvir ses caprices, et pourtant il cachait dans son cœur démoniaque un profond mystère qui allait changer à jamais la nature même de la réalité...
Bienvenue dans un antique monde de ténèbres et de beauté, de palaces scintillants et d'êtres extraordinaires, de passions cruelles et d'amours éternels. Bienvenue dans le monde merveilleux de la Terre Plate.
NOMBRE DE TOMES : 2 intégrales.
EST-ELLE TERMINÉE ? Oui.



© aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : /
LA SAGA EN UN MOT : Bluffant (#1), merveilleux (#2).
UNE CITATION : /
UNE NOTE SUR 10 : 8/10 (#1), 7, 5/10 (#2).
TON AVIS : Intégrale 1 : Je donne un avis de débutante, dirai-je, car dans ce genre de dark fantasy, j’ai lu peu de romans, mais pour une fois par défaut, je m’y suis tentée et j’en ressors bluffée, tout en étant toute chamboulée.

Dark fantasy pour moi signifie tout de suite sombre, terrifiant ; cependant, ce livre commence par un vocabulaire, une écriture qu’on retrouverait plus dans des contes, peut-être de la littérature antique même, j’ai cru me retrouver l’espace d’un instant dans Les Métamorphoses d’Ovide. Dès le début, j’ai été troublée, ajouté à cela la couverture laissait penser aussi un univers sombre.

Au fur et à mesure, l'auteure place ses personnages, elle déroule des histoires, des sortes de contes, de mythes qui font la genèse du monde qu’elle a créé, celui de la « Terre Plate » et les personnages de ces histoires sont pour les plus principaux, bien sombres. Les démons, des maîtres maléfiques du monde accompagnés d’autres créatures, peuplent ce monde où vivent des hommes aussi. Des relations humains-maîtres ou démons naissent, les seigneurs des Ténèbres sans être des dieux y sont semblables, d’où mon parallèle avec la littérature antique. Tout se contient dans les mains de ses maîtres et on s’étonne de l’amour qu’ils peuvent porter à de simples êtres humains ou on s’offusque de leur cruauté dès qu’un acte ne leur plaît pas. On découvre un monde où ces sortes de dieux dominent et manient le monde, mais on découvre aussi que sans les hommes, ils ne seraient rien. Ces dieux ont un côté bien humains quoique cruels, ils ont des sentiments comme vous et moi et souffrent des actes des hommes aussi. On réfléchit beaucoup sur la nature humaine et je dirais même qu’on la découvre au travers des diverses histoires.

J’ai aussi apprécié les parallèles se rapportant à la Tour de Babel et autres mythes célèbres qui donnent du piquant et plus de rationalité aux histoires qu’elle raconte, on se sent plus en territoire connu ça a quelque chose de rassurant, elle a une telle imagination que ça nous tranquillise un peu je crois.

J’admire tout le travail qu’elle a développé autour de cette œuvre, toutes ces intrigues sont rondement menées, on ne sait pas pourquoi le début commence ainsi, mais à la fin, tout est clair, rien n'est oublié, tout est très détaillé, les personnages s’imposent à nous, on connaît leur vie, on sait leurs origines, elle dépose tout entre nos mains et tout est net. Elle me laisse vraiment émerveillée et me donne hâte de lire le second tome.
Par contre, et c’est un des seuls points négatifs que je relève, le style de l'auteure est très étonnant et impose le respect, mais devient pesant à la longue dans un tome si long.

Intégrale 2 : Cela faisait un peu plus d’un an que j’avais lu le livre I du Dit de la Terre Plate, quand j’ai enfin lu le second, oui j’insiste sur le « enfin », car j’ai mis du temps, je l’avoue. Ce premier tome, à l’époque, m’avait laissée en mémoire le paradoxe entre l’écriture typique d’un conte et son genre : la dark fantasy, mais surtout la beauté de son style.

Mes impressions ont été dans un premier temps semblables à celles que j’avais eues pour le premier livre, c'est-à-dire que je suis tout autant tombée sous le charme du ton employé pour conter et tout autant stupéfaite de l’ambiance décrite. Toujours aussi paradoxal, aussi merveilleux, aussi étonnant… Dans les points positifs de ces premières pages, j’ai eu aussi la bonne surprise de voir qu’on retombait vite sur nos pieds puisque le récit reprenait directement la suite sans prendre les intrigues ou problèmes de loin comme Tanith Lee en avait joué dans le tome précédent. La carte de la simplicité dans le jeu des intrigues a même été utilisée en continu. En effet, je n’ai jamais retrouvé ces intrigues si bien ficelées, dont tout devenait clair seulement à la fin et où l’on constatait que l’auteur avait vraiment débuté loin en arrière pour la compréhension du lecteur. J’ai été un peu déçue, car j’aimais ce jeu qu’elle menait de manière phénoménal, ici à par quelques rappels de certains faits du Livre I, rien n’a eu de manière à surprendre. Ma lecture m’a donc cette fois-ci plus ennuyée, car l’action et le suspense ont largement été moins présents. Il y a seulement eu une partie qui se détache à mon goût et qui m’a vraiment plu dans le 2ème livre de ce pavé intitulé « Ajriaz, la déesse ». Cette partie a été totalement inédite car elle est sortie de ces principes récurrents comme la puissance, le pouvoir qu’elle maniait au fil des histoires. Ici, la peur nous envahit vis-à-vis des évènements que les personnages principaux ne maîtrisent plus. J’ai apprécié cette découverte d’une facette d’eux totalement à l’opposé de ce qu’ils ont toujours été. Ce passage totalement contradictoire a donc été une bouffée de fraîcheur, puisqu’on sortait des sentiers battus des éléments essentiels composant le récit…

Cependant, la suite restera dans l’ensemble fidèle à ce qui nous a été dit jusqu’ici, c'est-à-dire des récits parlant de dieux ou demi-dieux avec les caractéristiques allant avec. Bien que, tout est décrit dans des contes, légendes, récits ; les uns plus originaux que les autres, j’ai quand même fini par me lasser de ce lot de récurrences. La dernière partie m’aura de plus étonnée par son étrangeté. Elle s’intitule « La maîtresse des Sortilèges », elle nous raconte les contes et légendes qui ont tourné autour d’Ajriaz, son amoureux et son père. À ce stade de la lecture, j’ai trouvé assez désopilant de lire ces lignes si tardivement, j’aurais peut-être préféré les lire en alternance avec le fil conducteur principal.

Concernant les thématiques, comme dans le tome précédent, de nombreuses réflexions seront déclenchées à chaque étape de la lecture sur ce qui est conté. Ce thème et d’autres qui en découleront comme l’amour interdit, « l’enfant-roi » seront aussi intéressants que ce qui avait été évoqué auparavant.

Et concernant les personnages, mes sentiments ont évolué suivant l’avancée du récit et ce que le personnage représentait. Ajriaz, m’a beaucoup plu quand elle a enfin été un peu plus « sage » et au contraire, je l’ai détestée quand elle n’en faisait qu’à sa tête.  Ajrarn m’a déçue par son comportement de père, il a passé pour un égoïste qui a voulu créer son jouet sans en assumer les conséquences, même s’il a tenté de rattraper les évènements, mais pour moi ce n’était pas suffisant. En conséquence, j’ai aimé ou haï les personnages suivant ce que l’auteur faisait d’eux…

Dans l’ensemble, je dirais que je suis contente d’avoir pris le temps de découvrir cet œuvre dans son intégralité, ce livre est une véritable fresque de ce monde de la Terre Plate. Tanith Lee a le génie de proposer des histoires très diverses qui ne se ressemblent pas, qui font voyager le lecteur même si comme je l’ai dit pour ce livre II cela m’ait moins plu mais comme on dit les goûts et les couleurs… Mes sentiments ont été plus mitigés à l’égard de ce tome, peut-être déjà car vu le nombre de pages conséquent, il était tant que ça se finisse. Malgré tout, je pense que les accros à la fantasy ne doivent pas passer à côté, c’est un chef-d’œuvre, il faut le lire même s’il ne peut pas forcément plaire dans son entièreté.
A QUI LA CONSEILLES-TU ? À un public presque adulte voire adulte, il demande de la maturité même si les scènes érotiques sont presque absentes en comparaison avec le tome qui le précédait.




Dernière édition par Jacana le Jeu 14 Avr - 21:22, édité 7 fois (Raison : [CPJ] / 2.0 Jaca)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inspireretpartager.wordpress.com/
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: [Saga] Le Dit de la Terre Plate   Jeu 9 Juin - 8:09

Ah ben super. Depuis le temps que je guettais un retour sur ces bouquins. Tanith Lee est vraiment une auteure qu'il faut que je découvre. J'ai bien Cyrion et la dilogie du Bain des limbes dans ma PaL, et Le Dit de la Terre Plate me tentait aussi, sauf que le prix m'engageait plutôt à entamer les autres avant d'investir dans une édition récente et grand format. ^-^

Un avis qui motive sa prochaine mise en lecture, merci de nous l'avoir fait partager. ^-^


Dernière édition par Jacana le Mer 5 Aoû - 21:56, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Erine


avatar


Messages : 1291
Age : 29
Emploi/loisirs : assistante pédagogique/ lecture, informatique, histoire


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Le Dit de la Terre Plate   Jeu 9 Juin - 11:12

De rien c'est avec plaisir que je partage avec vous et ça me fait chaud au cœur si ça te motive de le lire en plus. Je ne connaissais pas l'auteure, même pas de nom avant cette lecture, je pensais qu'elle n'était pas connue, c'est ensuite que j'ai compris qu'au contraire elle l'était. Pour le prix je comprends que ça rebute un peu, je l'ai emprunté à la médiathèque, sinon je n'aurais pas tenté personnellement de piocher ce roman au hasard. Et j'espère réussir à trouver le livre 2 aussi pour vous faire part de la suite.


Dernière édition par Jacana le Mer 5 Aoû - 22:00, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inspireretpartager.wordpress.com/
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Saga] Le Dit de la Terre Plate   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Saga] Le Dit de la Terre Plate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature imaginaire / futuriste :: Romans fantastiques/fantasy/Bit-lit-