Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 À l'endroit où elles naissent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lady Swan


avatar


Messages : 7503
Age : 22
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Lecture, musique, cinéma


Vos papiers SVP
Crédits: Gritsou
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: À l'endroit où elles naissent   Jeu 9 Juin - 20:44

À L'ENDROIT OÙ  ELLES NAISSENT
Diane Peylin



informations
TITRE D'ORIGINE : -
DATE DE PARUTION : 2011.
NOMBRE DE PAGES : 381.
ÉDITION DE TON LIVRE : Les Nouveaux Auteurs.
QUATRIÈME DE COUVERTURE : Deux femmes, deux vies, une seule Terre.
Eva et Miangaly ne sont pas nées avec les mêmes paillettes au fond des yeux. De France jusqu'à Madagascar, de l'enfance à l'âge adulte, elles traverseront les années, les époques, parleront de leur famille, découvriront la musique, les hommes, les icebergs à la grenadine, les zébus et le chocolat. Si Miangaly vit dans l'extrême pauvreté entourée des siens, Eva possède l'essentiel matériel mais manque cruellement d'amour.
Tout les sépare et pourtant tout les rapproche : sur le chemin de leur légende personnelle, elles partagent la rage de vivre, le cœur plein de rêves et d'espoir...
Y a-t-il une suite ? -
Y A-T-IL UNE SUITE ? -



© aurélie

informations
Infos: Présenté dans le cadre d'un partenariat avec les Nouveaux Auteurs.




_________________________________________________

"Quoi que tu rêves d’entreprendre, commence-le. L’audace a du génie, du pouvoir, de la magie."
Johannes Wolfgang von Goethe


"La seule connaissance authentique naît de l'amour universel. Lorsque nous aimons, nous souffrons de toutes les formes d'oppressions et de toutes les dictatures: et nous désirons lutter pour la liberté , pour la justice, et pour tous ce qui peut favoriser la dignité humaine" Antoni Tàpies, "La pratique de l'art"

Avatar par Poison Ivy


Dernière édition par Jacana le Ven 8 Avr - 18:03, édité 3 fois (Raison : Corrigé par Crazy (31/12/13))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goblinlaya


avatar


Messages : 725
Age : 31
Localisation : Seine et Marne
Emploi/loisirs : Assistante coordination dans une société d'édition


Vos papiers SVP
Crédits: white rabbit
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: À l'endroit où elles naissent   Jeu 9 Juin - 21:22

J'ai hâte de lire la critique de ce livre qui me tente énormément.

_________________________________________________

Ma pile à lire
Mes lectures du moment



Dernière édition par Jacana le Ven 8 Avr - 18:03, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lavoixdulivre


avatar


Messages : 2870
Age : 20
Emploi/loisirs : Lire, écrire !


Vos papiers SVP
Crédits: Moi :)
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: À l'endroit où elles naissent   Ven 10 Juin - 16:15

Je vais le recevoir !

_________________________________________________

{Chroniqueur}
_________________________________________________




Dernière édition par Jacana le Ven 8 Avr - 18:03, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: À l'endroit où elles naissent   Sam 11 Juin - 0:08

Il me tarde de le lire !!


Dernière édition par Jacana le Ven 8 Avr - 18:03, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Lady Swan


avatar


Messages : 7503
Age : 22
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Lecture, musique, cinéma


Vos papiers SVP
Crédits: Gritsou
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: À l'endroit où elles naissent   Sam 11 Juin - 22:43

On a tous hâte de le lire à ce que je vois. ^^

_________________________________________________

"Quoi que tu rêves d’entreprendre, commence-le. L’audace a du génie, du pouvoir, de la magie."
Johannes Wolfgang von Goethe


"La seule connaissance authentique naît de l'amour universel. Lorsque nous aimons, nous souffrons de toutes les formes d'oppressions et de toutes les dictatures: et nous désirons lutter pour la liberté , pour la justice, et pour tous ce qui peut favoriser la dignité humaine" Antoni Tàpies, "La pratique de l'art"

Avatar par Poison Ivy


Dernière édition par Jacana le Ven 8 Avr - 18:03, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: À l'endroit où elles naissent   Dim 12 Juin - 17:21

Oui !! Je n'ai encore jamais lu de livre de ce genre, et pourtant, je me sens tellement concernée... ^^


Dernière édition par Jacana le Ven 8 Avr - 18:04, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
lavoixdulivre


avatar


Messages : 2870
Age : 20
Emploi/loisirs : Lire, écrire !


Vos papiers SVP
Crédits: Moi :)
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: À l'endroit où elles naissent   Sam 18 Juin - 11:17

Ton avis

Un mot pour définir le livre : Grisant
Une citation du livre (facultatif)
Ta note 8,5/10
Ton avis :

C'est avec une amertume non feinte ainsi qu'un enthousiasme par tant de
poésie que j'ai fini ce roman ô combien passionnant et poétique !
Par une fine écriture fluide et poétique, Diane Peylin nous offre ici
un roman hors du commun, où se mêle origines, amour, amitié, tristesse
et bien d'autres sentiments décrits avec la finesse d'un poète.

Je tiens à dire que ce style de romans n'est habituellement pas du
tout le mien, préférant le fantastique et la jeunesse. Et pourtant, la
plume de l'auteur m'a emporté dans son histoire qui raconte deux vies.
Deux vies comme la vôtre ou la mienne, deux vies à chaque bout du monde.
Un magnifique roman, comme une perle délicate au creux de la langue,
fondante et savoureuse ! Une
très belle leçon de vie, qui nous montre que notre destin, même tracé
par nos origines, nos terres d'enfance, peut changer. "Yes, we can !"
Le roman commence, à la naissance bien sûr. Une pure poésie, au milieu
de la forêt pour la jeune africaine, un moment glaciale pour la petite
française, repoussée par ses parents à l'"avant" mystérieux. Les
chapitres s'alternent, en racontant une fois sur deux la vie de chacune.
On
découvre deux quotidiens très différents, on voyage à chaque bout du
monde et on apprend la vie de manières différentes, avec ses coutumes,
ses apprentissages, et toutes les différences de ces deux vies.
D'un côté, on a Eva, une vie française, monotone, et bien morne. Ses
parents sont froids, distants, sans amour, sans câlins bisous et autres
prouesses parentales. On se questionne, (ou pas !). Ses parents sont
horribles, tellement froids. On a envie de prendre cet enfant dans nos bras, de la réconforter. Mais en fait, sa famille cache quelque chose, qui fait que la vie de ses parents est triste.
De l'autre côté on découvre Miangaly. Une vie pauvre et vétuste, mais
elle est remplie d'amour et de poésie. Au milieu de la nature, avec des
coutumes ancestrales et des divinités naturelles, on découvre une vie où
les gens n'ont presque rien, mais ils sourient. Des fois je me prends à rêver. Dans la douleur des pertes infantiles et de la pauvreté, ici, la solidarité et l'amour règne. Un amour considérable.
Leurs vies passent. On découvre leur évolution, leurs amours, leurs
amis, leur famille. Chacune rêve d'un avenir meilleur. Chacune a ses
rêves d'enfants, ou d'adolescent, ou d'adulte. Le livre se distingue en
cinq parties : Naissance; Enfance; Adolescence; Adulte - Errance; Quand
tout recommence. Les personnages sont vraiment "vivants".
Tous différents par leurs caractères. Du côté d'Eva, on attache pas aux
personnages, très peux nombreux. Les parents sont horripilants, mais on
peut les comprendre. On se prend à les apprécier, même à espérer, mais
le plus souvent, la glace revient vite. On attache par contre à Eva,
pauvre jeune fille abandonnée, très intelligente, belle et sentimentale.
Et particulièrement à Olenka, qu'elle va aimer, et prendre pour sa
mère. On s'attache à elle comme Eva s'attache à cette femme, pleine
d'amour à donner. Du
côté de Miangaly, on attache à tous les personnages. Pauvres et
malheureux, aimants et solidaires, ils s'entraident et s'aiment. J'aime
beaucoup Bako, pour son caractère très protecteur et grand frère, mais
aussi viril ! J'adore Tahiry, ce grand-père proche de la mort, mais qui
résiste et fait découvrir aux autres des joies inconnues.
On s'attache au décor de cette île africaine, Madagascar, bien sûr que
l'on s'imagine colorée et pleine de vie. Mais du côté Français, les
paysages sont connus, et je les ai trouvés mornes à côté de cette île
loin de la civilisation.
Pour conclure, je dirais que j'ai strictement et amoureusement adhéré
ce roman. D'un seul mot, je le décrirais comme grisant. Ou bouleversant.
On se fond dans cet univers renversant et plein de poésie, où l'auteur
sait nous décrire parfaitement deux vies différents, décrites avec les
bons mots, et où l'on verse parfois des larmes. Je termine donc avec un remerciement concret avec le forum Accros et mordus de lecture, maintenant transformé en Le sanctuaire de la lecture, et l'édition Les nouveaux auteurs ! J'espère vous avoir donné envie de lire ce livre !
À qui le recommanderais-tu ?(+tranche d'age) À partir de 15 ans

_________________________________________________

{Chroniqueur}
_________________________________________________




Dernière édition par Crazy le Mar 31 Déc - 15:03, édité 2 fois (Raison : Corrigé par Crazy (31/12/13))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kathy


avatar


Messages : 1424
Age : 26
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Littérature, Cinéma, Sport, Cuisine ...


Vos papiers SVP
Crédits: Moi même
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: À l'endroit où elles naissent   Dim 3 Juil - 12:00

Je suis heureuse de ne pas être passée à côté de ce chef d’œuvre !

Nous suivons l’histoire, la vie, de deux petites filles, de leur naissance à leur trentaine d’années environ. Beaucoup de choses les différencient, la principale est que l’une, Miangaly, est née à Madagascar alors que l’autre, Eva, est née en France. Conséquence : Miangaly, même si elle ne connait aucune richesse, est parfaitement aimée, malheureusement, Eva, elle, ne parvient pas à trouver le bonheur parmi les siens.

La première chose qui m’a stupéfaite, c’est ce style, cette écriture hors du commun. Elle est fantastique ! On voit, et on sent qu’elle est extrêmement travaillée, recherchée. Elle est incroyablement poétique, les rimes sont nombreuses, superbement trouvées et tournées. Il n’y a aucune lourdeur, la fluidité des phrases est presque magique. Diane Peylin a un talent qui nous saute aux yeux et nous gonfle le cœur. Elle capte toute notre attention. Les idées sont simples, mais la forme qu’elles prennent est fabuleuse. En bref, beaucoup d’originalité, très fine.

J’ai beaucoup apprécié la construction du roman : il y a un parallélisme avec les chapitres et une alternance entre les deux petites filles que l’on suit. Cette forme est parfaite. Elle crée un équilibre juste entre les deux personnages. Je n’ai pas réussi à éprouver une préférence pour l’une ou l’autre. Les deux sont attachantes au plus haut point, elles ont chacune leurs traits de caractère et on les découvre au fil des pages. Il y a beaucoup de cohérence.

Les thèmes sont accrocheurs, touchants. La beauté des mots choisis décrit les sentiments avec justesse et naturel. On éprouve de la douleur lorsque l’on lit ce qui touche à la mortalité infantile, la famine, les tempêtes face aux petites cabanes de Madagascar… La douleur lorsque des personnages secondaires disparaissent. Et l’incompréhension face à la mère d’Eva qui est « glacée » et hermétique avec ses filles. Mais quand même beaucoup de joie à travers les chants de Miangaly qu’on entend presque si on tend bien l’oreille, à travers les odeurs qui nous transportent, et la cuisine d’Olenka, qui nous fait rêver dès qu’Eva passe sa porte. Et du plaisir en les imaginant déguster leur mince carré de chocolat avec délectation. La scène d’amour entre Miangaly et son « copain » est par ailleurs extraordinairement réussie. Irrésistible, sensuelle, belle à couper le souffle !

J’ai calculé que nous suivions à peu près 30 ans de leur vie, de 1986 à 2008 et quelques, tout en revivant les moments forts de notre Histoire : Tchernobyl, le 11 septembre 2001, un ouragan à Madagascar, … Le roman est ancré sur la réalité et cela renforce son intensité.

Depuis le début de cette critique, je cherche à caractériser ce roman avec un seul mot. Beaucoup me viennent à l’esprit tels que poignant, envoutant, puissant, émouvant… mais je pense que celui qui y correspondrait le mieux est Unique.

Ce livre est un gros coup de cœur, mais je pense qu’il rentre également dans mes livres préférés tant il m’a happée dès la première ligne, et ce jusqu’à la dernière. Aucune déception, un plaisir constant, voire crescendo. Des centaines d’images, d’odeurs et de sons qui nous traversent. Œuvre poétique, musicale et tellement… réelle. Elle nous touche profondément, et même quelques jours après l’avoir englouti, je me dis encore « J’étais si bien dans cette histoire ». Merci infiniment à la maison d’édition et surtout à Diane Peylin pour ce moment éblouissant en tout point. Émotions fortes garanties. Merci au forum pour cette découverte.

À lire et, sans doute à relire !

_________________________________________________



Dernière édition par Crazy le Mar 31 Déc - 15:05, édité 1 fois (Raison : Corrigé par Crazy (31/12/13))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.book-and-cook.blogspot.com
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: À l'endroit où elles naissent   Lun 4 Juil - 17:43

Citation :
Mon avis :

Avant tout je tiens à remercier du fond du cœur le forum Le sanctuaire de la lecture des Accros et Mordus et les Éditions Les Nouveaux Auteurs de m'avoir permis de lire ce roman qui est absolument magnifique et bouleversant !

Il est vrai que je n'ai jamais lu ce genre de roman et en lisant le quatrième de couverture qui parle de choses importantes à mes yeux telles que les différences entre les pays, j'ai tenté ma chance. Et grâce à ce superbe forum, j'ai pu me plonger au cœur d'un des problèmes que connait le monde: les différentes classes sociales.
Nous entrons dans l'univers de Miangaly du peuple de Madagascar et de Eva, jeune française. En vérité, nous assistons à leurs naissances respectives. Et juste ce début de roman nous prouve bien des choses. La mère d'Eva, Sylvie, accouche dans un hôpital français tandis que la maman de Miangaly, Tsiky,  accouche au sein de la forêt, là où personne ne pourra la voir. On pourrait croire que l'accouchement dans la forêt va mal se passer comparé à celui qui se déroule dans un hôpital. Mais cela est tout le contraire. Ou presque. L'accouchement de Tsiky au pied d'un manguier n'est que poésie alors que celui de Sylvie dans la bâtisse n'est que douleur et cris. Ce qui est le plus surprenant est l'état d'esprit des femmes en couches. La jeune Malgache appelle son bébé par un chant des plus magnifiques, l'invitant auprès d'elle pour lui donner tout son amour. La jeune française quant à elle n'attend qu'une chose : que le bébé sorte et qu'enfin tout soit fini. Je ne suis pas vraiment sûre que tout cela soit tiré par les cheveux ou très imagé, mais ce passage est celui qui m'a fait le plus réfléchir. Nous qui vivons tout de même dans un milieu aisé, entourés d'aides, sommes nous plus heureux que ceux qui ont beaucoup moins de moyens que nous ?

Et cette question va revenir sans cesse dans ce livre plein d'émotions. Ce roman nous fait prendre conscience que le bonheur ne se trouve pas là où l'on s'y attend. Il se trouve dans des choses simples et non pas dans les choses matérielles. Certes, j'en avais déjà conscience, seulement les descriptions  et les événements dans lesquels nous plonge l'auteure nous donne comme un coup de fouet. Un rappel à l'ordre.
Diane Peylin arrive à nous faire réagir sur des questions que plus d'un d'entre nous devrait se poser. De plus, elle nous transmet à chaque page de son roman – sans exception – différentes émotions plus fortes les unes que les autres. On passe de la beauté à la tristesse, de l'amour à la haine... Tout les sentiments se mélangent pour ne former qu'un et nous bouleverser.
L'auteure a une écriture fluide et poétique qui nous montre les monstruosité de la vie avec une telle finesse que l'enseignement à en tiré rentre beaucoup mieux dans notre tête pour y rester.

En bref, un livre que j'ai dévoré, avec des larmes dans les yeux à chaque pages tournées. Une histoire qui met en scène la vie de deux jeunes femmes très attachantes et pleines de rêves malgré leurs malheurs. Mais c'est aussi un récit d'où l'on retire de grands enseignements et une fois fini, on continue à se poser plein de questions sur le sens de la vie.
Encore un grand merci au forum Le sanctuaire de la lectures des Accros et Mordus et aux Éditions Les Nouveaux Auteurs car ce roman est mon plus gros coup de cœur ! Je conseille '' À l'endroit où elles naissent '' à toutes les personnes qui liront cette modeste critique.


Dernière édition par Crazy le Mar 31 Déc - 15:07, édité 1 fois (Raison : Corrigé par Crazy (31/12/13))
Revenir en haut Aller en bas
Lady Swan


avatar


Messages : 7503
Age : 22
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Lecture, musique, cinéma


Vos papiers SVP
Crédits: Gritsou
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: À l'endroit où elles naissent   Mer 13 Juil - 21:08

Je commence par remercier le forum "Le Sanctuaire de la Lecture" ainsi que les Éditions les Nouveaux Auteurs pour m'avoir permis de lire un autre superbe roman !

Dans ce roman, nous vivons en parallèle les vies de deux jeunes filles de leur naissance jusqu'à l'âge adulte. Chaque chapitre correspond à un pan de la vie de ces deux jeunes filles. Le livre est quant à lui séparer en trois partie. "Naissance", "Adolescence" & "Adulte". Nous suivons donc l'évolution de ces deux personnages à la fois différents mais si semblable.

La première se prénomme Miangaly, jeune malgache orpheline de mère. Elle vit entourée de ses proches et de leur amour. Cependant, elle vit aussi entourée de la misère et de la famine. Ces fléaux font partie de la vie quotidienne de Miangaly et sa communauté. Pourtant, on a l'impression que ces épreuves les rapprochent, qu'ils deviennent plus forts et plus unis. Malgré les épreuves Miangaly a des rêves, des buts et cherche désespérément à trouver sa voie. Elle qui ne connait pas les richesses de la France, rêve de s'y rendre un jour et de les découvrir à son tour.
De plus, à travers les yeux de Miangaly nous nous plongeons dans cette culture étrangère à beaucoup de gens, nous nous plongeons dans les mœurs et les traditions de ce pays. J'avais déjà eu l'occasion de m'initier à la culture malgache avec le roman d'Annick de Commarmond aussi édité chez Les Nouveaux Auteurs. J'ai adoré me replonger ainsi dans cet univers encore une fois.

La seconde se prénomme quant à elle, Eva Hubert. Elle habite à la France et malgré qu'elle vit dans l'abondance au niveau matériel elle n'a pas vraiment d'affection de ses proches. Elle vit en solitaire entourée de froidure. Au début, à travers ses yeux d'enfant on voit qu'elle cherche à comprendre le climat dans lequel elle vit. Un climat de solitude manquant cruellement d'amour. Je me suis beaucoup attachée à ce personnage. Le courage et la détermination qui illuminent ses yeux sont remarquables. Elle ne se laissera pas influencer par l'état de ses parents. Au contraire, elle va juste chercher à se trouver et à réaliser ses rêves et ses buts.

Ce roman nous montre que peut importe le sol que tu foules, peu importe l'endroit où tu es né les buts sont les mêmes. L'important c'est le chemin que tu prends pour parvenir à tes fins. Ces deux jeunes filles ont les mêmes aspirations et les mêmes rêves dont celui se trouver qui elles sont. Ce roman est une important leçons de vie et je pense que tous devrait le lire au moins une fois pour bien l'assimiler.

La plume de Diane Peylin est magnifique et poétique. Elle peut nous transporter à travers les ravenales autant qu'elle peut nous transporter dans les rues de France.
Il m'est rarement arrivé d'être enchantée ainsi par les mots d'un auteur et Diane Peylin vient de se rajouter sur ma liste des auteurs qui m'ont marquée pour la vie. Je la remercie pour ce splendide roman qui m'a touché comme peu d'autres l'avait fait avant. Je vous recommande très (très) fortement de lire ce livre car si vous ne le faites pas vous passerez à côté d'une merveille touchante et bouleversante.

_________________________________________________

"Quoi que tu rêves d’entreprendre, commence-le. L’audace a du génie, du pouvoir, de la magie."
Johannes Wolfgang von Goethe


"La seule connaissance authentique naît de l'amour universel. Lorsque nous aimons, nous souffrons de toutes les formes d'oppressions et de toutes les dictatures: et nous désirons lutter pour la liberté , pour la justice, et pour tous ce qui peut favoriser la dignité humaine" Antoni Tàpies, "La pratique de l'art"

Avatar par Poison Ivy


Dernière édition par Crazy le Mar 31 Déc - 15:08, édité 1 fois (Raison : Corrigé par Crazy (31/12/13))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: À l'endroit où elles naissent   

Revenir en haut Aller en bas
 

À l'endroit où elles naissent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature générale :: Littérature contemporaine/générale-