Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Carmilla

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mimili


avatar


Messages : 65
Age : 33
Localisation : Essonne
Emploi/loisirs : En reconversion/sans emploi


MessageSujet: Carmilla   Jeu 16 Juin - 18:13

CARMILLA
Sheridan Le Fanu



informations
TITRE D'ORIGINE : Carmilla
DATE DE PARUTION : 2004
NOMBRE DE PAGES : 124
ÉDITION DE TON LIVRE : Le Livre de Poche
QUATRIÈME DE COUVERTURE : Dans un château de la lointaine Styrie, au début du xixe siècle, vit une jeune fille solitaire et maladive. Lorsque surgit d’un attelage accidenté près du vieux pont gothique la silhouette ravissante de Carmilla, une vie nouvelle commence pour l’héroïne. Une étrange maladie se répand dans la région, tandis qu’une inquiétante torpeur s’empare de celle qui bientôt ne peut plus résister à la séduction de Carmilla… Un amour ineffable grandit entre les deux créatures, la prédatrice et sa proie, associées à tout jamais « par la plus bizarre maladie qui eût afßigé un être humain ». Métaphore implacable de l’amour interdit, Carmilla envoûte jusqu’à la dernière ligne… jusqu’à la dernière goutte de sang ! Maître du récit de fantômes et de vampires, dans la tradition romantique du roman noir, l’Irlandais Sheridan Le Fanu (1814-1873) est l’un des pionniers du roman de mystère anglais. Carmilla (1872), texte fondateur du récit de vampires, annonce le Dracula (1897) de Bram Stoker.
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non



© aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : -
LE LIVRE EN UN MOT : Envoûtant
UN CITATION : -
UNE NOTE SUR 10 : 7/10
TON AVIS : Jolie découverte pour moi qui n'avais jamais entendu parler de Sheridan Le Fanu. Le récit est haletant, on ne peut s'empêcher de le lire d'une traite! L'atmosphère est dérangeante, saisissante. Néanmoins, j’avoue que la fin m'a laissée sur ma faim^^. Dans les deux derniers chapitres, l'histoire s'accélère, comme si l'auteur avait été pressé de la terminer. De plus, la naïveté de l’héroïne et sa façon de raconter les évènements ne m'ont pas emballée. Pour moi, ce récit n'arrive pas aux chevilles du magnifique Horla de Maupassant, maître du suspens. Il faut tout de même replacer l'oeuvre dans son contexte et, pour le coup, il est clair que Le Fanu mérite amplement son statut de pionnier du roman de mystère anglais!
À QUI LE CONSEILLES-TU ? A tous les amoureux du roman noir (à partir de 11 ans)




_________________________________________________

« Il est des moments où il faut choisir entre vivre sa propre vie pleinement, entièrement, complètement, ou traîner l'existence dégradante, creuse et fausse que le monde, dans son hypocrisie, nous impose. » Oscar Wilde


Dernière édition par Aurélie le Mar 10 Fév - 16:57, édité 1 fois (Raison : Correction par Aurélie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://afaimdenlire.over-blog.com/
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: Carmilla   Lun 4 Juil - 10:07

Mon avis :
Je découvre de plus en plus les romans gothiques et je dois dire qu'à chaque fois c'est un pur plaisir. Ces romans sont souvent de qualité et passionnants, comme me l'a prouvé Carmilla de Sheridan Le Fanu.
Carmilla, j'aime beaucoup ce prénom et la jeune fille qui le porte m'a passionnée, intriguée. Elle est mystérieuse... Mais de quoi parle Carmilla, un des derniers ouvrages publiés (1871) de Joseph Sheridan Le Fanu ?
Laura est témoin, alors qu'elle se promène avec son père, d'un violent accident de carrosse. A l'intérieur, une mère et sa fille. La mère semble ne rien avoir mais la jeune fille Carmilla semble en mauvais état. La mère de Carmilla se laisse convaincre par le père de Laura de lui confier sa fille afin qu'elle se remette de cet accident (la mère devant repartir sur-le-champ). Une amitié va naître entre les deux jeunes filles et, bien que Carmilla ne souhaite jamais parler de son passé, Laura va vite être subjuguée par cette jeune fille qui tient des discours bien étranges. Dans le même temps, des événements étranges se déroulent au dehors. Il semblerait que des jeunes filles/femmes meurent après avoir été, semble-t-il, victimes d'un "monstre" !

Je me suis beaucoup attachée à Laura et à Carmilla. Elles m'ont passionnées, subjuguées. Ce roman gothique m'a vraiment beaucoup plu. J'ai beaucoup aimé l'écriture de l'auteur qui est très posée ; j'ai aimé cette écriture, ce style classico-gothique. Par contre, j'ai trouvé que parfois le texte était répétitif, mais honnêtement ça n'a rien gâché à mon plaisir de lecture. Carmilla est l'un des textes fondateurs de la mythologie vampirique et, d'ailleurs, il parait que Sheridan Le Fanu et son Carmilla ont inspiré ce cher Bram Stoker pour son magnifique roman, Dracula.
Dans tous les cas, vous l'aurez compris, je me suis régalée avec ce petit roman, qui franchement me comble (je préfère ces vampires là à ceux que l'on voit actuellement depuis le phénomène Twilight !). Qu'est-ce que j'aime les classiques anglais !
Du coup, pour ceux qui ne l'ont pas encore lu, je vous conseille vivement ce joli livre.


Dernière édition par Aurélie le Mar 10 Fév - 16:59, édité 2 fois (Raison : Correction par Aurélie)
Revenir en haut Aller en bas
Lunatic


avatar


Messages : 19
Age : 27
Localisation : Nancy
Emploi/loisirs : A la recherche d'un emploi dans le domaine du secrétariat.


Vos papiers SVP
Crédits: Avatar (c) Lunatic - Signature (c) Lumi
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Carmilla   Dim 31 Juil - 21:24

Je me souviens, j'ai lu ce bouquin en une après-midi. Comme Ellcrys, j'ai été subjuguée par le récit et les personnages. Complètement happée par l'histoire, j'ai eu du mal à lâcher le bouquin et je désirais connaitre la suite. Carmilla est une fille entourée de mystère. Bien qu'on se doute de la nature véritable de cette étrangère, il n'en demeure pas moins qu'on se demande comment les choses vont se passer. Est-ce que Laura va être victime de la belle et ravissante Carmilla? Ou est-ce que Laura va percer le secret de la sublime Carmilla? Au fil du récit, on démêle un peu cet halo de mystère. Et je trouve intéressant de faire la comparaison entre les vampires d'aujourd'hui et celui dépeint dans ce livre. On retrouve une subtilité dans le roman de Sheridan qu'on ne retrouve plus vraiment dans les récits actuels.

_________________________________________________



Dernière édition par Aurélie le Mar 10 Fév - 17:00, édité 1 fois (Raison : Correction par Aurélie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Swan


avatar


Messages : 7808
Age : 22
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Lecture, musique, cinéma


Vos papiers SVP
Crédits: Gritsou
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Carmilla   Sam 4 Fév - 18:07

Laura et son père sont témoins d'un accident particulièrement violent.
Une mère et sa fille se trouvaient à l'intérieur du carrosse. La fille, Carmilla, semble avoir subi quelques dommages lors de cet accident. La mère de Carmilla demande au père de Laura d'héberger sa fille pour une durée de trois mois. Ce dernier accepte et c'est là le début d'une fascination entre les deux jeunes filles.

Je n'avais jamais entendu parler de Sheridan le Fanu, auteur irlandais de la même époque que Bram Stoker. "Carmilla" a été écrit quelques années avant le célèbre "Dracula". Ce petit roman est un mélange entre un roman fantastique et un roman noir. On pourrait le qualifier aussi de roman gothique. On retrouve dans le style de l'auteur les marques d'une autre époque, quelque chose de...discret, subtil  si c'est le bon mot que les auteurs d'aujourd'hui n'ont pas. Les majestueuses descriptions de l'architecture et des contrées slaves ajoutent un sentiment de lourdeur dans l'atmosphère. Je crois que c'est à ce moment là que l'univers gothique est beaucoup plus pesant. J'ai lu ce roman d'un coup sans m'arrêter. Il m'a fascinée du début à la fin.
Je désirais très fortement connaître la fin de l'histoire. Un mystère plane tout au long faisant plonger le lecteur dans une incompréhension la plus totale.

Les personnages ont une une personnalité très mystérieuse, intrigante.
La fascination et l'amour inconditionnel que se portent les deux jeunes filles ont quelque chose de très imprécis. Je me suis souvent demandée ce qui allait se passer, Laura allait-elle percer le mystère entourant Carmilla ou cette dernière allait-elle le dévoiler? La fin est surprenante...

Dès le début, le mythe du vampirisme nous accable.
C'est l'idée centrale du récit. J'aime beaucoup la culture et les mythes de ces régions.
On se sent tout de suite pris dans les méandres de cette culture.

En conclusion, je suis très contente d'avoir fait cette découverte! Sheridan le Fanu est sans aucun doute l'un des meilleurs livres mais aussi l'un des pionniers du mythe vampirique.
Je regrette sincèrement qu'aujourd'hui les histoires comme celle-ci ne soient plus écrites! Je le recommande très fortement!

_________________________________________________

"La seule connaissance authentique naît de l'amour universel. Lorsque nous aimons, nous souffrons de toutes les formes d'oppressions et de toutes les dictatures: et nous désirons lutter pour la liberté , pour la justice, et pour tous ce qui peut favoriser la dignité humaine" Antoni Tàpies, "La pratique de l'art"

Avatar par CAF-POW


Dernière édition par Aurélie le Mar 10 Fév - 17:03, édité 2 fois (Raison : Correction par Aurélie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Carmilla   

Revenir en haut Aller en bas
 

Carmilla

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature imaginaire / futuriste :: Romans fantastiques/fantasy/Bit-lit-