Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le maître des rêves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
eighia


avatar


Messages : 307
Age : 34
Localisation : Québec, Montréal
Emploi/loisirs : lecture


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Le maître des rêves   Ven 24 Juin - 14:54

Le maître des rêves
Roger Zelazny



informations
TITRE D'ORIGINE : The Dream Master
DATE DE PARUTION : 1966.
NOMBRE DE PAGES : 258.
ÉDITION DE TON LIVRE : Folio SF.
QUATRIÈME DE COUVERTURE : Branché directement sur le cerveau de ses patients, Charles Render y injecte des songes de sa composition. Maître dans son domaine, il est l'auteur des mondes imaginaires les plus achevés. Eileen Shallot, belle à se damner, aveugle de naissance, se présente un jour à sa porte. Elle veut voir le monde par les yeux de Render, à travers ses rêves. Ensemble, ils vont arpenter les univers qu'il a créés pour elle.
Mais un jour Eileen refuse de s'arracher aux rêves de Render, dont elle prend peu à peu le contrôle pour transformer l'utopie en un piège mortel.

Roger Zelazny (1937-1995) a consacré la majeure partie de son œuvre à explorer les mythologies de l'humanité, s'interrogeant sur l'immortalité et la divinité. Le cycle des Princes d'Ambre, inspiré des mythes celtes, constitue sa réussite majeure, saluée par un succès public considérable.
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non.



© aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : Dans un futur pas si lointain, l'homme a fait de grands progrès technologiques qui lui permettent d'agir directement dans le cerveau des gens. Ceci ne vient pas sans quelques dangers, car malgré sa toute puissance, l'homme ne maîtrise que très peu de choses dans l'esprit humain.
LE LIVRE EN UN MOT : Extravagant.
UN CITATION : -
UNE NOTE SUR 10 : 4/10.
TON AVIS : J'ai aimé l'idée de l'histoire, ainsi que tous les à-côtés qui devraient rendre le contexte de vie des personnages vivant. Par contre, l'écriture est maladroite, manque de continuité dans les événements et beaucoup d'entre eux se révèlent carrément inutiles à la lecture. Ceci dit, j'ai vu que ce livre serait une extension d'un autre Le Façonneur que je n'ai pas lu, alors je n'ai peut-être pas toutes les cartes en main.

Le personnage principal est un psychiatre qui exerce l'art de la « neuroparticipation » qui consiste à entrer dans les rêves des gens pour les manier et leur faire prendre conscience de ce qui les perturbe (dépression, phobie, etc.) L'idée est géniale, très science-fiction, mais a très mal vieilli (écrit en 1966...). Les événements se produisent en 1995 et aujourd'hui, on sait bien qu'une console munie de 90 boutons ne sera jamais assez complexe pour créer des univers oniriques... on aurait plutôt tendance à mettre un écran tactile virtuel ou je ne sais quoi d'autre !

Aussi le contexte social est resté le même qu'en 1966, manque de vision de l'auteur ! Les gens utilisent le même type de formule de politesses et la relation homme/femme est sensiblement la même aussi, ce qui fait manquer encore un peu de réaliste à cet ouvrage.

Autre point que je n'ai pas aimé, c'est que l'auteur tente vraiment d'inclure un contexte socio-culturel particulier à son univers : les gens semblent devenir de plus en plus dépressif, on décrit plusieurs scènes de suicide, mais en 258 pages, on comprend que le thème n'est pas du tout développé ! Sans compter toutes ces phrases alambiquées pour créer l'ambiance psychiatrique qui ne rendent pas la lecture palpitante du tout.

Finalement, on comprend facilement que l'auteur tente de brouiller la frontière entre réalité et rêve. Il a envie de nous plonger dans l'un pour nous en sortir et nous plonger tout aussi vite dans l'autre et recommencer. L'effet est raté. Les transitions sont maladroites et les descriptions des scènes ne sont pas assez longues pour nous faire entrer vraiment dans son manège : deux phrases par-ci et hop ! on va ailleurs ; encore deux phrases, etc...

En gros, je suis déçue de ce roman, mais j'en vois tout le potentiel ! S'il était écrit par quelqu'un d'autre, ou même par le même auteur mais avec plus d'application, ce pourrait être un chef-d’œuvre ! En attendant, je n'ai pas pris plaisir à ma lecture, je me suis dépêchée d'en finir.
À QUI LE CONSEILLES-TU ? À toute personne qui aime la science-fiction vintage. N'importe qui au dessus de 12 ans pourra lire ce livre, qui n'est pas très choquant.





Dernière édition par L'erreur sociale le Jeu 6 Aoû - 11:55, édité 2 fois (Raison : Fiche 2.0 par Chouquette. + Corrigé par L'erreur sociale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inlandsis


avatar


Messages : 1403
Age : 36
Localisation : Fin fond du Poitou
Emploi/loisirs : en dilettante...


Vos papiers SVP
Crédits: à moi même...
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Le maître des rêves   Ven 24 Juin - 19:55

Petite question : as-tu fait quelques recherches sur l'auteur ? Il est connu pour avoir écrit sous l'influence de drogues (en particulier du LSD), ce qui explique je pense de nombreux points que tu n'as pas aimés.

Maintenant, je n'ai pas lu Le Maître des rêves donc je ne sais pas ce que ça vaut. Le Cycle d'Ambre, pour moi, c'est simplement culte !

_________________________________________________


No good deed goes unpunished


Dernière édition par Jacana le Jeu 14 Avr - 21:15, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dodoniver.blogspot.com/
eighia


avatar


Messages : 307
Age : 34
Localisation : Québec, Montréal
Emploi/loisirs : lecture


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Le maître des rêves   Ven 24 Juin - 19:58

Qu'il soit sous cette influence ou pas ne change rien au résultat pour moi. Bien des compositeurs de talent ont fait de la musique grandiose sous influence de drogues dures.


Dernière édition par Jacana le Jeu 14 Avr - 21:15, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: Le maître des rêves   Lun 27 Juin - 18:02

x) En même temps, c'est du Zelazny tout craché, ça. ^-^ Des trucs à moitié barrés et qui donnent une impression de non-développement. Après, ça ne veut pas dire que l'auteur ne le fait pas, ou en tout cas qu'il n'approfondit pas ses ouvrages. Certes, il a fait du bon et du moins moins bon — je n'ai pas lu celui-ci — mais c'est très souvent qu'il donne l'impression de passer à fond la caisse sur un thème alors que ce n'est pas le cas.

Mais le pire — et le meilleur également — je crois que c'est le fait qu'il soit un sacré érudit et qu'il bourre ses textes de clins d’œil dont on n'a pas toujours les réf'. Le Cycle d'Ambre donne cette impression d'écriture rapide (quoique moins que sur ses OS), mais en fait il n'en est rien. J'ai beau l'avoir lu une dizaine de fois, je trouve des nouveaux trucs à chaque lecture.

Côté passages nébuleux, parfois à moitié barbares niveau syntaxe/vocabulaire, des histoires complètement space... je dirais que ça aussi, c'est son lot. Deus Irae, bien qu'écrite avec K. Dick, donne cette impression. À la première lecture j'ai trouvé ça incroyablement chiant. Mais avec le recul je me rends compte que l'ensemble est tout simplement géant. C'est sûr, il n'explique pas du tout ses réflexions, mais elles sont néanmoins là.

Globalement, il fait aussi bien des trucs légers et très drôles (Le Troqueur d'âmes, avec Alfred Bester) que d'autres qui le sont moins (Aujourd'hui, nous changeons de visage).

Après, on aime ou on n'aime pas. Pour ma part, je suis assez fan. Et ton avis me donne bien envie de hâter la lecture de cet ouvrage (me suis amusée à acquérir toutes ses publications françaises, j'en ai lu une bonne moitié, et l'autre pas, il serait temps que je m'y mette ^-^).


Dernière édition par Jacana le Jeu 14 Avr - 21:17, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
eighia


avatar


Messages : 307
Age : 34
Localisation : Québec, Montréal
Emploi/loisirs : lecture


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Le maître des rêves   Lun 27 Juin - 21:11

Effectivement, on aime ou on n'aime pas ! Mais, pour moi, c'est une déception... Il ne m'a pas livré ce que j'attends d'un bon livre, alors pour ceux qui cherchent la même chose que moi, ne lisez pas ça. :lol:


Dernière édition par Jacana le Jeu 14 Avr - 21:17, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Le maître des rêves   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le maître des rêves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature imaginaire / futuriste :: Romans fantastiques/fantasy/Bit-lit-