Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une charogne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
chtitepuce


avatar


Messages : 1525
Age : 28
Localisation : Essonne
Emploi/loisirs : BTS édition


Vos papiers SVP
Crédits:
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Une charogne   Sam 16 Juil - 22:16

Une Charogne
Charles Baudelaire


Rappelez-vous l'objet que nous vîmes, mon âme,
Ce beau matin d'été si doux :
Au détour d'un sentier une charogne infâme
Sur un lit semé de cailloux,

Les jambes en l'air, comme une femme lubrique,
Brûlante et suant les poisons,
Ouvrait d'une façon nonchalante et cynique
Son ventre plein d'exhalaisons.

Le soleil rayonnait sur cette pourriture,
Comme afin de la cuire à point,
Et de rendre au centuple à la grande nature
Tout ce qu'ensemble elle avait joint ;

Et le ciel regardait la carcasse superbe
Comme une fleur s'épanouir.
La puanteur était si forte, que sur l'herbe
Vous crûtes vous évanouir.

Les mouches bourdonnaient sur ce ventre putride,
D'où sortaient de noirs bataillons
De larves, qui coulaient comme un épais liquide
Le long de ces vivants haillons.

Tout cela descendait, montait comme une vague,
Ou s'élançait en pétillant ;
On eût dit que le corps, enflé d'un souffle vague,
Vivait en se multipliant.

Et ce monde rendait une étrange musique,
Comme l'eau courante et le vent,
Ou le grain qu'un vanneur d'un mouvement rythmique
Agite et tourne dans son van.

Les formes s'effaçaient et n'étaient plus qu'un rêve,
Une ébauche lente à venir,
Sur la toile oubliée, et que l'artiste achève
Seulement par le souvenir.

Derrière les rochers une chienne inquiète
Nous regardait d'un oeil fâché,
Épiant le moment de reprendre au squelette
Le morceau qu'elle avait lâché.

Et pourtant vous serez semblable à cette ordure,
A cette horrible infection,
Étoile de mes yeux, soleil de ma nature,
Vous, mon ange et ma passion !

Oui ! telle vous serez, ô reine des grâces,
Après les derniers sacrements,
Quand vous irez, sous l'herbe et les floraisons grasses.
Moisir parmi les ossements.

Alors, ô ma beauté ! dites à la vermine
Qui vous mangera de baisers,
Que j'ai gardé la forme et l'essence divine
De mes amours décomposés !

informations
TITRE D'ORIGINE : (si étranger)
DATE DE PARUTION : ici
LE POÈME EST-IL ISSU D'UN RECUEIL ? Les fleurs du mal
Y A-T-IL UNE SUITE ? ici



© aurélie

Ton avis
LE POÈME EN UN MOT : ici
PASSAGE PRÉFÉRÉ : Superbe
Les formes s'effaçaient et n'étaient plus qu'un rêve,
Une ébauche lente à venir,
Sur la toile oubliée, et que l'artiste achève
Seulement par le souvenir.

UNE NOTE SUR 10 : 10
TON AVIS : J’adore Baudelaire ! J’ai découvert Une charogne au collège et j’ai tout de suite adoré. Il y avait quelque chose que j’adorais, quelque chose de profond. Tout le monde était dégoûté alors que moi j’étais extasiée. Marier un contenu aussi « morbide » avec des mots si poétique.
Je trouve que c’est une très belle démonstration d’amour. Qu’importe la forme qu’aura celui qu’on aime, il sera toujours beau à nos yeux.





Dernière édition par Michiko le Sam 8 Sep - 17:44, édité 2 fois (Raison : [CPM])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.blog-de-puce.com
Michiko


avatar


Messages : 4013
Age : 25
Localisation : Lille
Emploi/loisirs : Professeur des écoles / Jeux vidéos/de rôle/de plateau


Vos papiers SVP
Crédits: Google
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Une charogne   Dim 5 Aoû - 18:27

Je n'ai jamais réussi à aimer Baudelaire. J'ai dû l'étudier en première pour le bac et je n'ai jamais réussi, alors que tout le monde autour de moi s'extasiait devant ce poète. Je n'ai aucun problème avec la poésie, j'adore Victor Hugo, Verlaine, Rimbaud et De Ronsard (et j'en passe) mais pas Baudelaire.

Ce que je n'aimais pas, c'était le symbolisme, principalement. J'invente, mais tu lis un poème qui parle de chats, tu ne vas pas t'imaginer que ça parle de marguerites en fleurs. Ben si...

D'ailleurs, sur le même thème que ce poème-ci, De Ronsard a écrit un poème beaucoup plus poétique à mon goût. Il n'y avait pas le côté morbide, mais je pense que pour offrir à une femme dans le but de la courtiser, parler de charogne n'est pas très engageant. xD

_________________________________________________

[Correctrice]
Si vous voyez un [CPM] c'est que je suis passée par là wink

lis critique
Je lis, je critique


J'espère que tu passes un bon moment sur notre forum Invité et j'espère te voir ici très longtemps Smile
Bonne lecture.


Dernière édition par Jacana le Jeu 7 Avr - 16:01, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jelisjecritique.wordpress.com/
chtitepuce


avatar


Messages : 1525
Age : 28
Localisation : Essonne
Emploi/loisirs : BTS édition


Vos papiers SVP
Crédits:
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Une charogne   Lun 6 Aoû - 10:42

J'adore Baudelaire, autant sa poésie que le poète en lui même.
Ce n'est pas un poème pour courtiser. C'est peut être horrible mais moi je trouve ça très beau de dire que malgré le temps, malgré la façon dont nous finissons tous, le seul souvenir qu'on gardera sera l'amour tout simplement.

_________________________________________________

Don't look at the years in your life, look at the life in your years.[Abraham Lincoln]




Dernière édition par Michiko le Lun 6 Aoû - 11:00, édité 1 fois (Raison : [CPM])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.blog-de-puce.com
Michiko


avatar


Messages : 4013
Age : 25
Localisation : Lille
Emploi/loisirs : Professeur des écoles / Jeux vidéos/de rôle/de plateau


Vos papiers SVP
Crédits: Google
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Une charogne   Lun 6 Aoû - 11:05

Ici, Baudelaire "s'adresse" à quelqu'un en particulier, il n'explique pas à une tierce personne ce qu'il ressent pour une femme, mais il dit à la femme directement qu'il l'aimera toujours. On évite de parler charogne avec une demoiselle. Il ne la courtise pas selon toi mais pour moi ça s'en rapproche.

En fait, pour ce poème-ci, c'est surtout le contexte qui me "choque". Mais c'est une question de point de vue, on n'aborde jamais un poème de la même manière.

Mais je remarque que Baudelaire a écrit des choses qui auraient pu me plaire. Dommage que ma prof de français de première ait choisi les plus bizarres et incompréhensibles poèmes. (Je ne sais plus ce qu'on a étudié exactement mais "Une Charogne" n'en faisait pas partie.)

_________________________________________________

[Correctrice]
Si vous voyez un [CPM] c'est que je suis passée par là wink

lis critique
Je lis, je critique


J'espère que tu passes un bon moment sur notre forum Invité et j'espère te voir ici très longtemps Smile
Bonne lecture.


Dernière édition par Jacana le Jeu 7 Avr - 16:02, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jelisjecritique.wordpress.com/
chtitepuce


avatar


Messages : 1525
Age : 28
Localisation : Essonne
Emploi/loisirs : BTS édition


Vos papiers SVP
Crédits:
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Une charogne   Lun 6 Aoû - 14:44

Je sais qu'il ne parle pas à une tierce personne, c'est pour ça que je te dis qu'il ne courtise pas.
Malgré sa misogynie, Baudelaire était un passionné, il a eu plusieurs muses qui ont traversé sa vie et qui l'ont inspiré.
La beauté de ce poème, c'est justement son horreur, parce que la vie, la mort, c'est horrible, mais malgré cela, nous continuons d'aimer, même quand la personne n'est plus. On ne se souvient que de ce qui était beau.

_________________________________________________

Don't look at the years in your life, look at the life in your years.[Abraham Lincoln]




Dernière édition par Michiko le Lun 6 Aoû - 14:50, édité 1 fois (Raison : [CPM])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.blog-de-puce.com
Custardtart


avatar


Messages : 22
Age : 24
Localisation : Si c'est une île..
Emploi/loisirs : Futur étudiante en congés, aime lire, écrire, et faire la fête!


MessageSujet: Re: Une charogne   Sam 8 Sep - 22:34

Baudelaire, c'est à double tranchant, soit on adore, soit on déteste. Moi j'adore, j'aime ce côté passionné et torturé associé à l'arrogance et à la provocation ! Baudelaire fait et fera toujours parler de lui, ses poèmes entraîneront toujours un grand nombre de débats, et de querelles. Mais n'est-ce pas là tout le talent d'un grand poète ?

_________________________________________________


Un jour viendra, nous aurons des rêves à nouveau.
Et le coeur vierge de tout passé nous ouvrirons les yeux sur un nouveau monde ...


Damien Saez


Dernière édition par Michiko le Sam 8 Sep - 22:47, édité 1 fois (Raison : [CPM])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crustardtart.skyrock.com/
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Une charogne   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une charogne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Autres formats :: Poésie-