Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Place

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Livresse


avatar


Messages : 4777

Vos papiers SVP
Crédits: Evange
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: La Place   Dim 13 Juin - 12:27

La Place
Annie Ernaux



informations
TITRE D'ORIGINE : /
DATE DE PARUTION : 1983.
NOMBRE DE PAGES : 113.
ÉDITION DE TON LIVRE : Gallimard.
QUATRIÈME DE COUVERTURE : " Enfant, quand je m'efforçais de m'exprimer dans un langage châtie, j'avais l'impression de me jeter dans le vide.
Une de mes frayeurs imaginaires, avoir un père instituteur qui m'aurait obligée à bien parler sans arrêt, en détachent les mots. On parlait avec toute la bouche. Puisque la maîtresse me "reprenait", plus tard j'ai voulu reprendre mon père, lui annoncer que "se par-terrer" ou "quart moins d'onze heures" n'existaient pas. Il est entré dans une violence colère. Une autre fois: "comment voulez-vous que je ne ma fasse pas reprendre, si vous parlez mal tout le temps!" Je pleurais. Il était malheureux. Tout ce qui touche au langage est dans mon souvenir motif de rancœur et de chicanes douloureuses bien plus que l'argent. "
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non.



© aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : /
LE LIVRE EN UN MOT : /
UNE CITATION : /
UNE NOTE SUR 10 : ?/10.
TON AVIS : Une écriture simple sans figures de style. J'aime ce livre car il me rappelle les liens que j'ai avec mes parents, c'est un peu comme elle.

À QUI LE CONSEILLES-TU ? /




Dernière édition par Jacana le Ven 8 Avr - 14:50, édité 2 fois (Raison : 2.0 Jaca / [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Livresse


avatar


Messages : 4777

Vos papiers SVP
Crédits: Evange
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: La Place   Mer 6 Oct - 17:44

Pour ma part, je me suis totalement ennuyé devant ce livre, il ne fait que 114 pages, mais je n'en voyais pas la fin, une écriture plate, une femme qui se plaint de sa vie car elle a fait ce que ses parents ont voulu, et pas ce que elle a voulu, une femme un peu paumée, qui m'a fait pitié, c'est triste à dire, mais c'est bien...

Je ne vois pas l'intérêt d'écrire un livre pareil...


Dernière édition par Jacana le Ven 8 Avr - 14:50, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michiko


avatar


Messages : 4013
Age : 24
Localisation : Lille
Emploi/loisirs : Professeur des écoles / Jeux vidéos/de rôle/de plateau


Vos papiers SVP
Crédits: Google
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: La Place   Mer 6 Aoû - 12:54

Euh, je ne le vois pas dans "Petits Romans" mais dans "Témoignages" par contre.


Voici un roman que je dois lire pour le second semestre. Comme il est très court et que la taille de police est plutôt grande, je vais me contenter de faire un commentaire sur ce livre qui est un témoignage.

Pour situer un peu ce témoignage, l'auteur arrive chez ses parents, peu de temps avant le décès de son père. Elle rentre alors chez elle et écrit la vie de son père jusqu'à terminer la boucle par la mort de celui-ci. Autant dire les choses tout de suite, je n'aime pas les témoignages et ce témoignage n'échappe pas à la règle. J'imagine très bien certaines réactions et j'y réponds tout de suite, nous ne sommes pas obligés de tout aimer et si je n'aime pas une œuvre, cela ne signifie pas que je n'y trouverai aucun bon côté. Je sais tout de même nuancer mes propos et tenir compte du regard objectif que l'on peut apporter à l’œuvre.

Ce qui est assez amusant vis-à-vis du texte, c'est que l'auteur nous annonce qu'il n'y a pas de recherche de style et que ce que nous lisons est volontairement plat. Rien de plus à dire de ce côté, l'auteur n'a pas menti, seul le contenu a de l'importance. Le contenu retrace la vie de son père qui a grandi dans l'espoir de ne pas finir ouvrier, de devenir quelqu'un de meilleur que son père en termes de métier et de place sociale. Nous retrouvons le point central du récit, la place que nous occupons et la volonté de toujours faire mieux que ses parents. C'est ainsi que l'homme lutte pour quitter la place qui lui est due au profit d'une autre, bien meilleure à ses yeux. Après de nombreux problèmes le poussant à travailler tout de même comme ouvrier, chose qu'il ne voulait pas faire, le père de l'auteur finit par ouvrir son commerce obtenant ainsi la place qu'il convoitait.

Il est intéressant de suivre son parcours grâce à cette question, de voir le décalage entre cet homme qui vit dans un autre monde que celui dans lequel il était destiné à vivre. Il n'est pas évident de se l'approprier, et je dois reconnaître que j'ai trouvé cela intéressant de voir que certaines choses de la vie courante nous paraissent logiques alors que pour lui, cela ne l'était pas comme dans le langage oral. Utiliser des expressions normandes au lieu de parler le « français correct » lui semble être quelque chose de normal, d'ailleurs, il pense même que la société « bourgeoise » fait des efforts constants pour parler correctement mais qu'en réalité, ils parlent le patois une fois rentrés chez eux, comme lui, alors que pas du tout.

Ce qui est plus intéressant encore vis-à-vis de ce décalage reste avec sa fille, l'auteur, qui a eu l'occasion de baigner dans un environnement culturel plus élevé que celui du père au même âge. Par conséquent, son niveau est plus élevé et ainsi elle se rend compte du décalage entre le monde dans lequel elle évolue et celui de son père. Ce sont ces aspects sociologiques qui méritent d'être approfondis et étudiés et c'est d'ailleurs ce que nous verrons à la fac.

Aussi, je le maintiens, ce livre peut plaire si vous aimez les témoignages ou les points qu'il aborde, ce qui n'est pas mon cas, mais c'est avant tout une question de goût. J'ai cherché à dépeindre ce livre tel qu'il est réellement, comme je le fais toujours, mais je préfère le préciser ici.

Bonne lecture.

_________________________________________________

[Correctrice]
Si vous voyez un [CPM] c'est que je suis passée par là wink

lis critique
Je lis, je critique


J'espère que tu passes un bon moment sur notre forum Invité et j'espère te voir ici très longtemps Smile
Bonne lecture.


Dernière édition par Jacana le Ven 8 Avr - 14:53, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jelisjecritique.wordpress.com/
Elya


avatar


Messages : 1180
Age : 32
Emploi/loisirs : Médiathécaire | Roliste


Vos papiers SVP
Crédits: Elya
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: La Place   Lun 9 Mai - 17:44

On m'a conseillé ce livre, pour que je puisse découvrir cette auteure.

Annie Ernaux nous offre une description de ses parents, surtout de son père. Il parlait peu, il avait eu une éducation brève. Elle n'était pas très proche de lui. Avec précision, elle brosse un tableau des mœurs de l'époque, la façon dont les gens concevaient la vie, la réussite sociale, se sortir de son milieu, faire mieux que la génération d'avant. Parfois, on sent qu'elle éprouve une certaine honte, vis-à-vis de la situation sociale de ses parents. On ressent aussi la différence d'éducation entre l'auteure et ses parents.

La froideur de l'écriture peut frapper, on ne sent aucun affect. On suppose qu'il y a de l'amour entre eux, mais on ne le sent pas du tout. La description de la toilette mortuaire, par exemple, est sidérante. On n'a pas l'impression qu'elle parle de son père.

Il y a beaucoup de non-dits, très peu de communication au propre, comme au figuré, entre ces trois êtres qui cohabitent.

C'est assez saisissant cette intrusion dans cette famille, mais ce témoignage est intéressant.

_________________________________________________

“Retenez bien ceci : Livre = connaissance = pouvoir = énergie = matière = masse. Une bonne bibliothèque n'est donc qu'un trou noir cultivé.”
Terry Pratchett



Profil Livreaddict : Elya



avatar = unicorn.


Dernière édition par Jacana le Lun 9 Mai - 18:39, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La Place

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature générale :: Romans biographiques/témoignages/réalistes-