Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pension Vanilos et Les Pendules

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erine


avatar


Messages : 1285
Age : 28
Emploi/loisirs : assistante pédagogique/ lecture, informatique, histoire


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Pension Vanilos et Les Pendules   Jeu 4 Aoû - 15:34

Pension Vanilos et Les Pendules
Agatha Christie



informations
TITRE D'ORIGINE : The Clocks.
DATE DE PARUTION : 2011.
NOMBRE DE PAGES : 684 pages au total. Pension Vanilos : 297 pages, Les Pendules : 374 pages.
ÉDITION DE TON LIVRE : Éditions France Loisirs.
QUATRIÈME DE COUVERTURE : Dans une pension de famille, il s'est produit toute une série de menus larcins. La liste des méfaits si bizarre que l'attention du célèbre détective Hercule Poirot en est piquée. Mais, alors que l'enquête commence, les choses se gâtent: Célia, la principale suspecte est empoisonnée. Deux autres cadavres resteront sur le carreau. Le prix à payer pour découvrir un dangereux trafic...
Sheila Webb, jeune dactylo, est envoyée en mission chez Miss Pebmarsh. Mais, arrivée sur place, c'est avec horreur qu'elle découvre un cadavre au milieu du salon de sa cliente. Qui plus est, cette dernière est aveugle et ignore tout du drame qui s'est opéré chez elle... Il est temps pour Hercule Poirot d'entrer en scène!
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non.



© aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : /
LE LIVRE EN UN MOT : Original.
UNE CITATION : /
UNE NOTE SUR 10 : 8.
TON AVIS : Pension Vanilos
J’ai lu de nombreux romans de l’auteur et le début de ce roman-ci m’a paru bien différent de mes précédentes lectures policières. La banalité et le détail marquent le départ de cette enquête, fait surprenant, même trop, car les intuitions des personnages et du lecteur sont attirés de suite sur la partie de l’intrigue qu’il faut et on ne se laisse pas piéger comme cela nous arrive parfois dans ces livres. Le début pour cette raison me paraît long à démarrer mais me surprend malgré tout car on assiste vraiment impuissant aux crimes qui vont être perpétrer. Cette drôle de liste qui attire l’attention de Poirot est étonnante mais il ne démêle pas le vrai du faux rapidement malheureusement, bien qu’on soit sur la piste depuis le début, on voit les victimes tombées. On s’approche vite aussi des personnes qui pourraient être les principales suspectes à moins que ça soit l’habitude que j’ai de lire ces romans qui m’a mise sur la piste trop vite, mais les caractères, les personnalités, sont trop flagrants pour ne pas comprendre qui est coupable. Cependant, j’ai adoré la mise en scène, une pension de jeunes étudiants étrangers à Londres, originale, typique de l’époque. J’aime vraiment à chaque fois revenir dans cette époque si particulière des livres d’Agatha Christie.
Par contre, un gros bémol, la traduction en français qui est faite ne donne pas un texte fluide, la recherche de la traduction des mots en anglais dans des mots français recherchés qui m’a quand même valu de sortir le dictionnaire à plusieurs reprises. C’est dommage car on n’arrive pas vraiment à s’installer et profiter de l’intrigue et du suspense.

Les Pendules

J’ai lu cette œuvre quelques semaines après avoir lu Pension Vanilos, les deux récits sont dans le même volume, j’avais opté pour ces titres car je ne les avais encore jamais lus.
Dans les Pendules, j’ai vraiment trouvé un des meilleurs romans policiers qu’à fait Agatha Christie, après Dix Petits Nègres, Le Crime de l’Orient Express ou encore Le meurtre de Roger Ackroyd. Le meurtre imaginé par Agatha Christie est tout à fait original et mystérieux, comment un homme est-il venu ici juste pour se faire tuer, telle est la question qu’on se pose et qui est-il ? Tout un mystère où on ne voit pas du tout ce qui a pu se passer, quel lien avec les personnes en présence, avec les voisins qu’on interroge au fur et à mesure, on ne sait pas. Et ces pendules quelle place ont-elles ? Par l’intermédiaire de Colin Lamb, Poirot entre en scène, il est plus en retrait que dans la plupart des romans, mais il résout quand même l’enquête grâce à ce qu’on lui rapporte, remarquable. La résolution des deux meurtres nous laisse surpris, bref une enquête comme je les aime ou on se fait bluffer. Par contre, je suis déçue du rôle dérisoire à mon goût qu’ont joué les pendules avec en plus une si belle couverture qui les mettait en scène, je me serais attendue à autre chose et je ne trouve pas en soi que le titre du roman soit si adapté.
À QUI LE CONSEILLES-TU ? Deux titres que je conseille à tous ceux qui aiment les romans d’Agatha Christie ou qui souhaitent lire deux bons romans policiers.






Dernière édition par Jacana le Mer 30 Mar - 12:29, édité 2 fois (Raison : 2.0 Jaca / [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inspireretpartager.wordpress.com/
 

Pension Vanilos et Les Pendules

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature noire / à suspense :: Romans policiers/thrillers/horreur-