Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les tangences divines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lady Swan


avatar


Messages : 7874
Age : 22
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Lecture, musique, cinéma


Vos papiers SVP
Crédits: Gritsou
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Les tangences divines   Dim 18 Sep - 17:17

Les tangences divines
Franck Ferric



informations
TITRE D'ORIGINE : -
DATE DE PARUTION : 2011.
NOMBRE DE PAGES : 320.
ÉDITION DE TON LIVRE : Éditions du Riez.
QUATRIÈME DE COUVERTURE :  Lorsque Théodule, égoutier à Paris, décide de lever le pied sur un job qui l'épuise et une vie de couple bancale, il espère pouvoir se la couler douce un moment. Mais c'est sans compter sur l'arrivée de deux vieilles gloires décaties persuadées que leur salut tient à la redécouverte d'un dieu antique, qui viennent frapper à sa porte pour le contraindre à leur prêter main forte.
Embringué dans une histoire qui le concerne sans doute plus qu'il ne l'imagine, l'égoutier croisera des nains ratatinés, des dieux amateurs de blues, des déchus à tête de chacal et des nymphes rapiécées. Autant de guides splendides et misérables, qui le conduiront aux confins des tangences divines.
Une chose est certaine : si les dieux de jadis ont salement perdu de leur superbe, ce sont toujours de fieffés escrocs.
Y A-T-IL UNE SUITE ? -



© aurélie

Informations +
Infos : Présenté dans le cadre d'un partenariat avec les Éditions du Riez.




_________________________________________________

"La seule connaissance authentique naît de l'amour universel. Lorsque nous aimons, nous souffrons de toutes les formes d'oppressions et de toutes les dictatures: et nous désirons lutter pour la liberté , pour la justice, et pour tous ce qui peut favoriser la dignité humaine" Antoni Tàpies, "La pratique de l'art"

Avatar par CAF-POW


Dernière édition par Jacana le Sam 8 Aoû - 17:30, édité 3 fois (Raison : Fiche 2.0 par Chouquette / [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spleen la Jeune


avatar


Messages : 918
Age : 28
Localisation : HANNOVER
Emploi/loisirs : ATTACHIANTE A PLEIN TEMPS


Vos papiers SVP
Crédits:
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Les tangences divines   Jeu 17 Nov - 12:00

Introduire la mythologie dans le monde moderne ? Cela peut sembler surprenant au premier abord, mais la fantasy urbaine a gagné ses lettres de noblesse depuis quelques années et elle a surtout gagné mon cœur. L’idée de mêler des époques, des religions m’a tout de suite plu et c’est donc avec un réel plaisir que j’ai pu ouvrir Tangences Divines.

Théodule Emporos. N’ayant jamais fait de grec, je hausse les épaules en me disant « soit ». Ce personnage, qui se révèle être un véritable héros, remplit tous les critères nécessaires pour obtenir mon respect, mon amour et ma passion. Il est apathique, cynique, froid, distant, perdu dans une vie qu’il ne s’était jamais imaginé vivre, marié à une femme qu’il ne reconnaît plus, asocial. Connaissant les égouts comme sa poche, il les arpente pour réparer ce que les gens du haut détruisent sans vraiment le savoir. Sur ce point, je tiens à souligner les connaissances expertes de l’auteur. J’imagine que Frank Ferric a dû faire de nombreuses recherches sur les souterrains de Paris afin de connaitre le vocabulaire adéquat, mais surtout afin de décrire ce qui s’y cache.

Nous entrons donc dans la vie de ce banal égoutier Parisien. Une vie routinière. Rien ne sort de l’ordinaire hormis cette rencontre avec ce vieillard alcoolique répondant au doux prénom de Silène. Une rencontre pas si fortuite que ça, qui le mènera tout droit dans une aventure digne des épopées antiques.

Cette épopée est simple. Du moins, en principe. Il faut dire que Théodule doit retrouver un Dieu supposé mort. Des dieux ? Difficile d’admettre pour un athée ou agnostique que Dieu existe, que des Dieux existent. Imaginez-vous deux secondes à la place de ce cher Théodule ? Est-ce que vous y auriez cru ? Sa vie morose l’a poussé à y croire, à vouloir y croire. Après tout, il n’avait rien à perdre ; à part du temps. Nous suivons donc les pas de Théodule, découvrant la mythologie antique et moderne. Aux côtés de Pan, nous découvrons de nouveaux Dieux comme Publicité (anciennement Echo) ou encore Dollar (un Dieu quasiment invincible digne de notre société capitaliste). J’ai trouvé vraiment amusant – voire ironique – d’ajouter de tels Dieux à ce roman. Après tout, il est vrai que désormais peu de personnes se disent croyantes. Les mortels perdent la Foi ou du moins, ils n’ont plus foi en Dieu. Ils s’en sont créent d’autres : comme l’argent, Dollar. Tout passe par l’argent désormais. Triste portrait de nos sociétés modernes …

Comme si cela ne suffisait pas, il faut que l’auteur nous aide à prendre conscience que la vie des mortels n’a aucun sens. « La poussière seule résume l’homme ». Joli portrait de nos existences. Nous ne sommes que les pantins des Dieux ? Cela me rappelle quelques nouvelles que j’ai pu lire il y a quelques années, quelques films également (Constantine par exemple) au cours desquels nous voyons Dieu et Lucifer se battre pour les âmes des mortels : savoir qui aura le plus « d’influence » sur l’homme. En résumé, nous ne sommes que les misérables moutons des Divinités.
Mais rassurez-vous, les Divinités aussi rencontrent un tas de problèmes. Elles risquent de s’endormir si on ne croit plus en elles. Elles risquent de disparaître et se battent à travers les différents lieux qui leur sont accessibles dont les fameuses Tangences Divines (concept que j’ai particulièrement apprécié et qui m’a semblé… logique ?!).

En résumé, j’ai beaucoup apprécié ce roman. Je pense que la plume de l’auteur m’a beaucoup aidée sur ce point. Les descriptions sont la plupart sublimes grâce au vocabulaire, au lexique, à la syntaxe. Il y a une certaine fluidité dans la plume de l’auteur qui permet de tourner les pages sans vraiment se fatiguer… Nous suivons réellement les pas de Théodule comme si nous vivions nous-mêmes l’aventure. Inventif, ce roman m’a fait découvrir une fantasy urbaine parisienne que je ne connaissais pas : le Panthéon Parisien qui devient un champ de bataille, de nouveaux dieux jusque-là méconnus, une humanité poignante qui ne sombre (heureusement) pas dans le mélodrame. Et, surtout, une fin qui n’est pas attendue. Une fin qui me surprend, qui est libre d’interprétation. Une fin poétique qui m’a laissé une lueur d’espoir : suis-je utopiste ?…

Je remercie par conséquent Accros et Mordus de m’avoir fait découvrir ce roman, mais également les Éditions du Riez qui m’ont permis de parcourir avec gourmandise ce roman que je conseille à tous les curieux et aux amoureux de la Mythologie.


Dernière édition par Jacana le Sam 8 Aoû - 17:39, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://antredespleenlajeune.wordpress.com/
 

Les tangences divines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature imaginaire / futuriste :: Romans fantastiques/fantasy/Bit-lit-