Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 En vieillissant les hommes pleurent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
BINA


avatar


Messages : 43
Age : 40
Localisation : Seine et Marne
Emploi/loisirs : enseignante en lettres-histoire. Passionnée de lecture, collectionnite dès qu'un auteur me plait


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: En vieillissant les hommes pleurent   Dim 1 Avr - 14:51

En vieillissant les hommes pleurent
Jean-Luc Seigle



informations
TITRE D'ORIGINE : /
DATE DE PARUTION : 2012
NOMBRE DE PAGES : 247
ÉDITION DE TON LIVRE : Flammarion
QUATRIÈME DE COUVERTURE : "9 juillet 1961.
Dès le lever du jour, il fait déjà une chaleur à crever. Albert est ouvrier chez Michelin. Suzanne coud ses robes elle-même. Gilles, leur cadet, se passionne pour un roman de Balzac. Ce jour-là, la télévision fait son entrée dans la famille Chassaing. Tous attendent de voir Henri, le fils aîné, dans le reportage sur la guerre d'Algérie diffusé le soir même. Pour Albert, c'est le monde qui bascule.
Saura-t-il y trouver sa place? Réflexion sur la modernité et le passage à la société de consommation, En vieillissant les hommes pleurent jette un regard saisissant sur les années 1960, théâtre intime et silencieux d'un des plus grands bouleversements du siècle dernier. "
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non



© aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : /
LE LIVRE EN UN MOT : touchant
UNE CITATION : /
UNE NOTE SUR 10 : 10
TON AVIS : Albert, la cinquantaire, ouvrier chez Michelin, arrive à un âge où il se pose des questions, où il cherche sa place dans sa vie.
Il est marié à Suzanne, qu'il voit changer, mais qu'il ne comprend plus vraiment.
Il a un fils aîné en Algérie, Henri, qu'il n'aime pas particulièrement, qu'il perçoit plutôt comme le fils de sa femme ; un fils cadet, Gilles, dévoreur de livres incompris par sa mère, une vieille mère qui ne reconnaît plus personne.
Un premier déclic survient le matin du grand jour, lorsqu'il doit faire la toilette de sa mère. Il se découvre des sentiments, jusque là enfouis au fond de lui. Les larmes viennent. Il comprend qu'il passe un cap.

Cette transition survient le jour où la télévision entre pour la première fois dans son village, dans sa maison. le Grand Jour pour sa femme, qui veut effacer le passé et faire entrer la modernité chez elle. Cette télévision qui lui montre son fils en Algérie et qui lui fait prendre conscience qu'il s'agit, là-bas, d'une vraie guerre, comme celle vécue par son père. Alors, il va trouver sa voie. Il sait ce qu'il doit faire pour que Henri, le fils chéri de sa femme, reviennent.
Il sait quelle doit être sa place, Partir pour faire revenir ce fils. Après avoir trouvé pour son fils cadet un père de substitution.
C'est un livre dans lequel je suis un peu entrée à reculons, en ayant peur du thème, avec la crainte de tomber dans le pathétique. Mais non. Je n'ai pas pu le lâcher. C'est beau, émouvant. En même temps, ce roman pose des questions sur le couple, sur la place de chacun, sur la compréhension que l'on a des uns et des autres. Et on sent que ce livre répond aussi aux interrogations de l'auteur . On se pose tous la question de savoir ce qu'on fout là.
À QUI LE CONSEILLES-TU ? tout public




_________________________________________________

:flower:


Dernière édition par Jacana le Dim 1 Fév - 21:26, édité 3 fois (Raison : Corrigé par Lolly)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

En vieillissant les hommes pleurent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature générale :: Romans biographiques/témoignages/réalistes-