Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Polska

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Michiko


avatar


Messages : 4013
Age : 24
Localisation : Lille
Emploi/loisirs : Professeur des écoles / Jeux vidéos/de rôle/de plateau


Vos papiers SVP
Crédits: Google
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Polska   Mar 8 Mai - 18:55

POLSKA
Henry Dubos



informations
TITRE D'ORIGINE : -
DATE DE PARUTION : 1er Janvier 2012.
NOMBRE DE PAGES : 151.
ÉDITION DE TON LIVRE : Société des Ecrivains
QUATRIÈME DE COUVERTURE : Guerre et Maternité : ces deux axes se croisent incessamment dans les récits tissés par Henry Dubos qui scelle dans le drame, la désillusion, la déréliction ou la terreur le sort de ses personnages, qu’ils se situent du côté des bourreaux ou de celui des victimes. C’est qu’à travers les destinées d’une jeune mère délaissée, d’une veuve appelant à la vengeance, d’une scientifique prenant conscience de l’horreur dans laquelle elle est entraînée, ou même d’une adolescente sombrant dans la perversion, l’auteur arrive à ce constat terrible que le pouvoir maternel de donner la vie ou de la protéger est dérisoirement fragile quand la folie s’empare de la volonté des hommes et guide leurs capacités de destruction.
Au fil des récits composés par Henry Dubos, eux-mêmes entrelacés à des textes poétiques plus intimistes, se révèlent les portraits torturés d’êtres emportés dans les rouages déments de l’Allemagne nazie… Et si l’obscurité règne évidemment sur cette période, elle se perpétue aussi, dans ces récits, bien après, dans ce qui est promis à ces survivants des camps, à ces enfants abandonnés, à tous ceux laissés à la dérive, dans un monde dénué de repères.
Une œuvre souvent glaçante, qui dit les crépuscules infinis de l’histoire, le vacillement de la raison, les pertes que rien ne soigne, cette odeur de sang et de cendres qui suffoque les consciences.
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non.



© aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : Plusieurs personnages, des victimes, des bourreaux, des enfants, des mères, des hommes… Un grand mélange, plusieurs récits, tous tournent autour de deux thèmes liés tout en étant bien différents. Il s’agit de la guerre et de la maternité. Mais attention, l’auteur ne vous transporte pas dans n’importe quelle guerre. En effet, chaque récit d’Henry Dubos se situe pendant la période de la seconde guerre mondiale, en Allemagne, en Europe de l’Est… On se doute que chaque histoire se termine mal et c’est exact. Contraste remarquable mais terrible entre les mères qui donnent la vie, la protègent et les hommes qui luttent, s’entretuent. Entre chaque petite histoire, on retrouve des poèmes plus personnels, comme des souvenirs, ainsi que plusieurs photos. Un livre bien étrange.
LE LIVRE EN UN MOT : Étrange.
UN CITATION : -
UNE NOTE SUR 10 : 6/10
TON AVIS : Que dire ? Ce roman me laisse vraiment perplexe. Pour commencer, bien que ce livre se classe dans les inclassables, j’aurais eu tendance à le considérer comme un recueil de nouvelles puisqu’il s’agit bien de petits récits, donc de nouvelles. Cependant, l’auteur y a ajouté des poèmes. Il y a également des photos, des dessins, ils ne choquent pas, sont tout public mais je n’y reviendrai pas car j’ai eu du mal à comprendre. C’est pourquoi je le garde en « roman » mais comme je vous l’ai dit, en « inclassable ».
Commençons par les nouvelles. Comme l’intégralité du roman, elles sont étranges, au premier abord. Et puis on commence à se faire une idée de l’auteur bien qu’il soit demeuré un mystère me laissant avec beaucoup de questions sur lui, son histoire, sa personnalité. Au début, on ne comprend pas trop où il veut en venir, ce qu’il cherche à nous faire passer comme message. On relit les nouvelles et puis, une illumination. Chaque nouvelle se termine mal comme annoncé dans la quatrième de couverture mais je dois reconnaître que j’ai adoré. C’était émouvant de suivre la vie des personnages, la sympathie pour eux était inévitable. Savoir à l’avance que cela finira mal est un plus, on cherche à deviner, anticiper et même à espérer… Malgré tout, la chute nous étonne, nous énerve. Faire intervenir les mères et leurs enfants nous fait oublier la guerre comme étant une lutte entre soldat et crée en nous un sentiment de révolte d’injustice. Henry Dubos dénonce les vrais problèmes liés à la guerre et l’Allemagne nazie.
Je dois reconnaître qu’au début j’étais sceptique et puis finalement je me suis laissée entraîner. J’ai vraiment adoré même si j’ai eu un peu de mal à comprendre certaines histoires. Mais rassurez-vous, l’auteur ne nous laisse pas trop dans le flou.
Passons aux poèmes à présent. J’ai eu beaucoup de mal à comprendre. On a la réelle impression que l’auteur divague, j’ai eu beaucoup de mal à saisir le sens de ses mots. Certaines phrases étaient logiques, j’arrivais à comprendre leur sens mais d’autres… impossible. Il n’y avait aucune rime, pas vraiment de sonorités harmonieuses ni de mélodie dans ses mots. C’est comme si tout d’un coup, l’auteur se rappelait quelque souvenirs très flous et qu’il tentait de les décrire. Mais comme nous ne sommes pas dans sa tête, nous ne pouvons pas tout comprendre, c’est indéniable.
Vers la fin, ses souvenirs m’ont semblé moins flous, moins incohérents. Est-ce parce que c’était le cas ou parce que j’ai réussi à mieux le comprendre au fil des textes ? Je l’ignore. En tous cas, j’aimerais beaucoup le rencontrer parce que j’ai quelques questions à lui poser.
Par exemple, celles-ci : Vos poèmes reflètent-ils de vrais souvenirs ? Avez-vous vraiment vécu cela ? Et qu’avez-vous vécu concrètement ?
Pour information, l’auteur est né aux environs de 1942-1943 et il a été trouvé.
En résumé, un livre intrigant qui m’a rendu perplexe.
Bonne lecture.
À QUI LE CONSEILLES-TU ? Plutôt à ceux qui connaissent l'histoire (des fans d'histoire ?) plutôt adultes car cela n'intéressera pas les plus jeunes.




_________________________________________________

[Correctrice]
Si vous voyez un [CPM] c'est que je suis passée par là wink

lis critique
Je lis, je critique


J'espère que tu passes un bon moment sur notre forum Invité et j'espère te voir ici très longtemps Smile
Bonne lecture.


Dernière édition par Crazy le Mer 19 Fév - 21:58, édité 1 fois (Raison : Corrigé par Crazy (19/02/14))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jelisjecritique.wordpress.com/
 

Polska

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature générale :: Littérature contemporaine/générale-