Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Partenariat Auteur] D'ombre et de lumière de Mathieu Dombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lady Swan


avatar


Messages : 7442
Age : 21
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Lecture, musique, cinéma


Vos papiers SVP
Crédits: Gritsou
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: [Partenariat Auteur] D'ombre et de lumière de Mathieu Dombre   Jeu 17 Mai - 1:22

Postez vos chroniques à la suite Smile

Aëla => envoyé le 24.04 - Jamais rendue
leonards => envoyé le 24.04 - Jamais rendue
BINA => envoyé le 24.04 - chroniqué dans les temps
Chtitepuce => envoyé le 24.04 - chroniqué dans les temps
lolly => envoyé le 24.04 - chroniqué dans les temps

_________________________________________________

"Quoi que tu rêves d’entreprendre, commence-le. L’audace a du génie, du pouvoir, de la magie."
Johannes Wolfgang von Goethe


"La seule connaissance authentique naît de l'amour universel. Lorsque nous aimons, nous souffrons de toutes les formes d'oppressions et de toutes les dictatures: et nous désirons lutter pour la liberté , pour la justice, et pour tous ce qui peut favoriser la dignité humaine" Antoni Tàpies, "La pratique de l'art"

Avatar par Poison Ivy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LaraEmilie


avatar


Messages : 1656
Age : 25
Localisation : CH
Emploi/loisirs : ACO, étudiante


MessageSujet: Re: [Partenariat Auteur] D'ombre et de lumière de Mathieu Dombre   Jeu 24 Mai - 17:08

Père bourreau, cancer, situation familiale précaire, perte d’emploi, décès de son frère, puis de sa mère, alcoolisme… Les événements tragiques semblent ne jamais s’arrêter pour Mathieu Dombre. Dans D’Ombre et de Lumière, sa biographie, il partage son histoire avec les lecteurs, sans gêne, sans tabou.
Son récit commence en juin 2009, lors de son quatrième jour de sevrage. De là, on assiste à de nombreux retours en arrière, tout d’abord après sa séparation de Michèle avant les fêtes de Noël de l’année précédente, puis de plus en plus loin, jusque dans son enfance. Devenu SDF, Mathieu dort chez qui veut bien l’accueillir et gagne de l’argent comme il le peut. Ce mode de vie le mène à beaucoup voyager à l’intérieur de la France, ce qui a pour effet de ramener de nombreux souvenirs à sa mémoire. Ces derniers s’enchaînent de manière naturelle et fluide, bien qu’il soit parfois quelque peu difficile de les situer les uns par rapport aux autres. Ils nous font petit à petit découvrir son histoire et comprendre l’enchaînement d’événements qui a provoqué sa descente aux enfers.
On a l’impression que le sort s’acharne contre l’auteur et ses proches. Toutefois, à chaque nouveau malheur, il se relève et reprend sa route… jusqu’au prochain malheur. Dans ce milieu où tout le monde semble peiner à survire à la crise, on remarque toutefois l’importance des relations et de l’entraide. L’auteur connaît un grand nombre de personnes – dont la plupart sont également dans une situation précaire – et il obtient toujours de l’aide lorsqu’il en a besoin, que ce soit pour trouver un toit pendant quelques temps, emprunter un peu d’argent ou simplement pour ne pas être seul. A son tour, il apporte un peu de bonheur quand il en a l’occasion et qu’il rencontre plus malheureux que lui. Ces rencontres avec différents personnages égayent le roman de petites scènes touchantes et plus légères.
L’alcool, ou plutôt la bête, pour reprendre les termes de l’auteur, est omniprésent. La quantité consommée augmente au fil des pages, alors que sa qualité diminue en même temps que l’argent disponible. Mathieu a toutefois conscience de son problème et s’efforce de s’en sortir. Il sait que la solution à un seul de ses problèmes – que ce soit l’argent, le travail ou l’amour – l’aidera à résoudre les autres.
Les passages concernant ses activités professionnelles sont parfois difficiles à comprendre pour quiconque ne possède pas de solides connaissances en informatique. L’auteur sait de quoi il parle et cela se voit. Ce n’est pourtant pas toujours le cas du lecteur, qui doit s’accrocher pour se représenter les différentes étapes qui ont marqué la carrière de Mathieu Dombre, ainsi que les problèmes légaux qui ont suivi le piratage du logiciel qu’il avait mis en place.
La même critique s’applique aux passages traitant d’astrologie. C’est un sujet plutôt inhabituel, qui devrait donc attirer l’attention des lecteurs, mais ils nous laissent sur notre faim, car nous ne comprenons pas vraiment où l’auteur veut en venir. Quelle est la différence entre un astrologue, un tarologue, un numérologue et un médium ? Quels est le rôle des planètes dans ce domaine ? Et celui des signes astrologiques ? Autant de questions qui auraient pu être développées, mais qui malheureusement restent sans réponse.
Dans de nombreux passages, intercalés entre le récit en lui-même, l’astrologie et l’informatique, l’auteur se penche sur des considérations philosophiques et sociales très intéressantes. Ainsi, nous avons un petit aperçu de sont point de vue sur différents sujets, tels que l’évolution de la société, l’euthanasie, les problèmes de logement et le fonctionnement du monde de la finance. Exposé de manière simple, son avis donne de la profondeur à ‘histoire et nous aide à la situer dans notre société actuelle.
Du point de vue du contenu, D’Ombre et de Lumière est donc très intéressant. Du point de vue du style toutefois, il y a de nombreux problèmes. Le ton familier et les tournures quelque peu orales utilisées par l’auteur ne dérangent pas le lecteur, car ils donnent l’impression que l’auteur s’adresse directement à nous, sans qu’une distance ne soit créée par un vocabulaire trop recherché. Toutefois, la présence de nombreuses fautes de français, d’orthographe et de frappe entravent la compréhension. De plus, la ponctuation n’est pas adéquate et certaines phrases sont difficiles – voire impossible – à comprendre. Ces défauts nuisent clairement l’effet qui devrait se dégager d’un tel roman.
Cette autobiographie mérite donc, à mon avis, d’être retravaillée. On ne peut pas nier que l’auteur a une histoire extrêmement intéressante à partager, mais pour qu’elle soit appréciée à sa juste valeur, il faut absolument que les différents types de fautes soient éliminés. De plus, du point de vue de l’organisation et des détails, certains passages mériteraient d’être améliorés. Malgré ces importants défauts, l’histoire en elle-même est touchante et émouvante, et mérite d’être connue.
Je remercie le forum A&M et l’auteur, qui m’ont permis de découvrir ce roman, pour leur confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iletaitun-livre.blogspot.com
chtitepuce


avatar


Messages : 1525
Age : 28
Localisation : Essonne
Emploi/loisirs : BTS édition


Vos papiers SVP
Crédits:
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Partenariat Auteur] D'ombre et de lumière de Mathieu Dombre   Jeu 24 Mai - 20:36

Ma chronique:


Tout d’abord, je tiens à remercier l’auteur pour ce partenariat.

Dans son roman, il nous raconte son parcours avec ses nombreux déboires.
D’abord touchée par son malheur, la maladie, l’alcool, ses séparations, son état de SDF et de chômeur, j’ai quand même fini par me lasser. Malgré une réflexion sur les différents problèmes qu’il rencontre, l’auteur passe trop rapidement sur les événements. Certains passages ne manquent pas d’intérêt, tout comme la partie où il est question d’astrologie, qui donne un petit côté sarcastique de l’auteur face à son destin, mais le rythme trop rapide m’a empêché de retrouver une chronologie cohérente ou de me faire un jugement sur les personnages, comme par exemple son père, le « bourreau ».
Je me suis assez vite sentie gavée d’informations et de personnages sans pouvoir apprécier réellement ma lecture.
A contrario, la fin est plus « douce », le rythme ralentit, en parrallèle de la vie de l’auteur qui se stabilise alors qu’il sort de ce cercle vicieux.

Mathieu Dombre expose dans ce roman son combat contre la maladie, même si il ne s’étale pas au fil de pages.
Mais nous sommes surtout confrontés à son plus grand démon : l’alcool, sa seule consolation quand rien ne va. C’est d’ailleurs à cause d’elle que sa dernière compagne le quitte.
Là, on rentre dans un mode de survie, trouver du travail, trouver un endroit où dormir, c’est une recherche au jour le jour, dans une société où avoir cinquante « balais » c’est déjà trop tard, on est plus bon à rien.
Et comme dans un conte, l’amour viendra souffler un vent de renouveau pour offrir une renaissance à notre auteur qui s’était perdu dans les ténèbres du démon.

En résumé, malgré quelques points positifs, je n’ai pas accroché…le fond est pourtant vraiment intéressant, dommage que la forme le gâche car, en effet, je pense que le texte aurait mérité d'être retravaillé et les fautes corrigées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.blog-de-puce.com
BINA


avatar


Messages : 43
Age : 40
Localisation : Seine et Marne
Emploi/loisirs : enseignante en lettres-histoire. Passionnée de lecture, collectionnite dès qu'un auteur me plait


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: d'ombre et de lumière   Sam 23 Juin - 16:50

Vingt et un mille lieux sous les verres est un récit autobiographique de Mathieu Dombre, dans lequel il a le courage de nous raconter un parcours atypique avec des hauts et des bas.
L'histoire commence en 2009, et ponctuellement, nous avons des retours en arrière pour expliquer certaines situations, familiales ou professionnelles.
Ce livre est l’occasion pour lui d’aborder, dans de courts chapitres, des sujets très actuels dans la société.

Deux thèmes sont récurrents et s'imbriquent : le travail et l’alcool. Il retrace son parcours professionnel dans le milieu de l’informatique, jusqu’à la création de son logiciel facilitant la logistique de certaines entreprises. Il est reconnu dans son métier. Mais le piratage informatique et la trahison lui font tout perdre dans ce domaine. En parallèle, sa situation amoureuse se dégrade. Il doit partir, et se retrouve sans rien, au RMI, et la bière est sa fidèle compagne. On suit sa plongée en enfer en même temps que la qualité de la bière se dégrade. Sont alors alternés les passages sur sa situation professionnelle, financière, et amoureuse, entrecoupés de prise de boissons, de rencontres amicales, de coups de chance, ou de déveine. Il essaie de porter un regard lucide sur ce qui lui arrive. Il croit à la chance, au destin, et pour cela il analyse les astres. Mais ses commentaires divinatoires nous échappent, à nous, lecteurs ignorants de ce domaine.
Sa plongée alcoolique est décrite au fil des chapitres avec précision. Toutes ces prises de bières, à toute heure, le démon qui rôde, qui lance des messages d’alerte ignorés. La main qui, petit à petit se met à trembler dès le matin. Allez, encore un petit verre pour donner du courage.

Ce livre est l’occasion d’aborder aussi d’autres sujets qui touchent de près ou de loin notre auteur. Le rapport au père, violent, l’argent, qui manque cruellement, l’euthanasie, au sujet de sa mère malade, la place des seniors au travail.
Tout semble noir, désespéré, une vie de m…, mais tout n’est pas perdu. Mathieu Dombre a une très grande force de caractère qui lui permet de rebondir, de profiter de toutes les occasions qui se présentent. Rencontres fortuites avec des personnes qui lui offrent temporairement un toit, emplois provisoires pour se nourrir, jusqu’à ce qu’il rencontre une femme sur internet. Chat des heures durant, rencontres, nouveau départ. C’est l’amour qui lui permet de reprendre pied, qui l’aide à se sevrer de l’alcool, et qui l’incite à se réorienter professionnellement, à passer de l’informatique à un autre domaine qu’il maîtrise : les astres, les tarots, la numérologie. La résurrection.

Toutes ces expériences pourraient faire de ce récit une lecture très agréable. Il ne faut pas le nier, l’auteur a des choses à dire. Cependant, la lecture est pénible. De nombreuses fautes polluent l’écriture, la syntaxe n’est pas toujours au point. La vulgarité ou une écriture parfois facile peut s’accorder au type de récit ou d’expériences vécues, mais ici, c’est trop maladroit. L’écriture est plate, on a plus envie de parcourir que de lire, le style ne permet pas d’accrocher. Je me suis justement ‘’accrochée ‘’ pour mener ma lecture à son terme. Le texte mériterait d’être refondu, retravaillé.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Partenariat Auteur] D'ombre et de lumière de Mathieu Dombre   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Partenariat Auteur] D'ombre et de lumière de Mathieu Dombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: MAISONS D'EDITION :: Partenariats passés :: Partenariats ponctuels-