Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Thérapie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mimipouss


avatar


Messages : 1424
Age : 29
Localisation : Ile de la Réunion
Emploi/loisirs : Infirmière


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Thérapie   Jeu 31 Mai - 6:19

Thérapie
Sebastian Fitzek



informations
TITRE D'ORIGINE : Die Therapie.
DATE DE PARUTION : 2006.
NOMBRE DE PAGES : 278.
ÉDITION DE TON LIVRE : L'archipel.
QUATRIÈME DE COUVERTURE : Josy, douze ans, la fille du célèbre psychiatre berlinois Viktor Larenz, est atteinte d'une maladie qu'aucun médecin ne parvient à diagnostiquer. Un jour, après que son père l'a accompagnée chez l'un de ses confrères, elle disparaît.

Quatre ans ont passé. Larenz est toujours sans nouvelles de sa fille quand une inconnue frappe à sa porte. Anna Spiegel, romancière, prétend souffrir d'une forme rare de schizophrénie : les personnages de ses récits prennent vie sous ses yeux.

Or, le dernier roman d'Anna a pour héroïne une fillette souffrant d'un mal étrange, qui s'évanouit sans laisser de traces... Le psychiatre n'a dès lors qu'un seul but, obsessionnel : connaître la suite de son histoire.
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non.



© aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : /
LE LIVRE EN UN MOT : Excellent.
UNE CITATION : /
UNE NOTE SUR 10 : 8/10.
TON AVIS : Ce roman est incroyable !! Je me suis pris une bonne grosse claque en le lisant. Du début à la fin, ce n'est que surprise ; je croyais avoir compris certaines choses, et paf ! Deux pages plus tard, tout est faux.

Tout d'abord, la façon dont l'histoire commence : on est dans une salle d'attente chez un médecin, et là, tout bascule. Une petite fille, atteinte d'une maladie dont on ne trouve pas la cause, disparaît. Son père fou d'inquiétude la cherche partout.

Sans transition, on se retrouve dans un hôpital psychiatrique 4 ans plus tard. Le père de la petite fille, Viktor, est attaché à son lit, et il va raconter son histoire à un psychiatre. C'est à ce moment que tout devient très intéressant.

Viktor est un personnage auquel je me suis attachée très vite. Il est difficile d'être insensible à la douleur de cet homme qui n'a pour seul but dans sa vie de retrouver son enfant. La moindre piste est cherchée, même la plus incongrue. Et celle-ci arrive sous le nom d'Anna. Une jeune femme qui se dit schizophrène et qui a peut-être une piste pour retrouver la petite Josy. Ce qu'elle ne dit pas, c'est qu'elle va totalement chambouler la vie de notre petit docteur.

Le dénouement de l'histoire est vraiment ce qui fait que ce roman est incroyable. C'est une fin hallucinante, que je n'ai même pas pu imaginer. J'aime être surprise, et ce roman fait partie de ceux que je n'oublierai pas.

L'écriture de l'auteur est agréable, sans chichi ni description longue de trois pages. Il va à l'essentiel tout en nous faisant tourner en bourrique. Les chapitres courts donnent un rythme frénétique, j'en finissais un, je voulais tout de suite lire le suivant.

À QUI LE CONSEILLES-TU ? À tous les fans de thrillers !! Mais à partir de 15/16 ans, je pense, parce qu'il est très subtil et c'est ce qui fait tout son charme.




_________________________________________________

Mes lectures du moment :cherry: L'épée de vérité , tome 1 de Terry Goodkind

Mon blougounet :albino:

Ma page facebook :rendeer:


Dernière édition par Jacana le Lun 4 Avr - 14:07, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vivrenlivres.blogspot.com
Owllie


avatar


Messages : 790
Age : 44
Emploi/loisirs : lecture, jeux videos


Vos papiers SVP
Crédits: moi
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Thérapie   Jeu 31 Mai - 17:29

Je l'ai regardé plusieurs fois et j'ai beaucoup hésité. Ton avis me donne très envie...

_________________________________________________

Chaque assassin est probablement le vieil ami de quelqu'un.
[Agatha Christie]

Lorsque le premier bébé rit pour la première fois, son rire se brisa en un million de morceaux, et ils sautèrent un peu partout. Ce fut l'origine des fées.
[James Barrie]


Dernière édition par Jacana le Lun 4 Avr - 14:07, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patsyjo


avatar


Messages : 8
Age : 51
Emploi/loisirs : lecture, cinéma


MessageSujet: Re: Thérapie   Ven 3 Mai - 22:52

J'adore cet auteur, Thérapie a été ma première lecture.

Pas mal du tout, un peu déçu par rapport à un élément à la fin pas crédible du tout... bon je ferme les yeux...  

Par contre, depuis j'ai lu plusieurs Fitzek, il me faudra vous préparer les fiches.

Thérapie : pas mal du tout.

Tu ne te souviendras pas : je me souviens pas de la fin, je suis pas allée au bout du livre, on peut oublier celui-là.

Ne les crois pas : j'ai adoré.

Le briseur d'âme : génial.

Et à côté de moi, dans un sac, j'ai Le voleur de regards, yessssssss, je vais me régaler.

Je file au pays des lecteurs.


Dernière édition par Jacana le Lun 4 Avr - 14:08, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tari


avatar


Messages : 211
Age : 24
Localisation : Alsace
Emploi/loisirs : Etudiante / lecture, musique


Vos papiers SVP
Crédits:
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Thérapie   Ven 14 Juin - 21:42

Viktor Larenz est un psychiatre de renom. Toutefois, quatre ans après la disparition tout aussi brutale qu’incompréhensible de sa fille Josy, douze ans, alors qu’elle venait de consulter un énième médecin pour tenter de diagnostiquer l’étrange maladie dont elle souffrait, il décide de cesser d’exercer et se retire sur l’île de Parkum, où il avait l’habitude de passer ses vacances dans son enfance. C’est alors qu’une jeune femme se présente à lui : Anna Spiegel, écrivain, qui prétend souffrir de graves crises de schizophrénie durant lesquelles les personnages de ses romans prennent vie sous ses yeux, et voudrait être suivie par le docteur Larenz. D’abord réticent, l’intérêt de Viktor pour sa nouvelle patiente se ravive soudainement lorsqu’il découvre que le dernier roman d’Anna, dont elle n’a écrit que quelques chapitres, présente des ressemblances troublantes avec l’histoire de sa fille disparue. Trop pour être de simples coïncidences. Anna saurait-elle quelque chose qui pourrait lui permettre de retrouver sa fille ? Alors que la tempête fait rage sur l’île débute un huis-clos angoissant, un compte à rebours vers la vérité sur ce qui est arrivé à Josy.
 
Ce récit est en fait raconté rétrospectivement, puisqu’on sait dès le début que Viktor est interné dans un hôpital psychiatrique spécialisé pour les patients les plus difficiles.
Bien que la narration se fasse à la troisième personne, nous vivons vraiment l’histoire en même temps que l’ex-psychiatre, nous n’en savons pas plus que lui. Exactement comme lui, on subit les évènements, on se demande s’il faut faire confiance à Anna ou non, et on sent l’ambiance se faire de plus en plus oppressante à mesure que les mystères s’accumulent ainsi que les évènements étranges et inquiétants, ambiance renforcée par le déchaînement des éléments à l’extérieur de la petite maison de Viktor.
 
La raison pour laquelle le docteur Larenz s’est retrouvé « de l’autre côté de la barrière » semble rapidement apparaître comme évidente, mais détrompez-vous, rien n’est simple dans ce roman ! C’est mon premier roman de Sebastian Fitzek donc j’ignore s’il est coutumier du fait ou non, mais dans Thérapie, il est impossible d’avoir la moindre certitude sur l’issue du roman. Et même lorsque vous pensez en avoir, l’auteur prend un malin plaisir à vous les faire voler en éclats avec un nouvel élément qui rend le mystère complet à nouveau.
En fait, je comparerais cette lecture à la reconstitution d’un puzzle de mille pièces dont vous n’avez pas le modèle sous les yeux. Au départ, les pièces éparpillées ne vous donnent aucune idée de ce que peut bien être le motif, puis à mesure que vous assemblez les pièces entre elles, vous émettez des hypothèses qui changent à chaque fois que vous avez reconstitué un nouveau fragment, et ce n’est qu’après avoir posé la dernière pièce que vous avez l’image dans son intégralité. Oui, vraiment la toute dernière pièce, pas l’avant-dernière. Car ici, c’est bien l’épilogue qui vous révèle le fin mot de l’histoire, un dernier rebondissement tout aussi inattendu que les autres.
 
Puisque j’en suis à parler de la fin, il faut que j’en profite pour vous parler aussi du dénouement. Il m’a tellement surprise ! Même si j’avais effectivement trouvé un des éléments de la conclusion (un seul !), j’étais très loin d’avoir tout deviné et je ne m’attendais absolument pas à ce que l’intrigue se résolve comme ça. Thérapie peut sans aucun doute figurer au palmarès des romans-dont-le-dénouement-m’a-laissée-sans-voix. En fait, j’ai continué à y repenser longtemps après avoir refermé le livre, me demandant « mais attends, pourquoi il s’est passé ça à tel moment alors ? ». Et je n’ai pas trouvé de faille, aucune de mes questions n’est restée sans réponse. Ce roman est une machine parfaitement huilée, tout tombe en place une fois qu’on a reconstitué le puzzle. Chapeau bas, Herr Fitzek !

_________________________________________________

"You know you've read a good book when you turn the last page and feel a little as if you have lost a friend"
"You can't buy happiness, but you can buy books and it's kind of the same thing"



Dernière édition par Jacana le Lun 4 Avr - 14:12, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://i-read-therefore-i-am.blogspot.fr/
Elya


avatar


Messages : 1180
Age : 32
Emploi/loisirs : Médiathécaire | Roliste


Vos papiers SVP
Crédits: Elya
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Thérapie   Mer 31 Mai - 15:38

J’ai choisi le livre Thérapie afin de découvrir son auteur Fitzek et ce fut une assez belle découverte.
En le commençant, je ne savais pas trop à quoi m’attendre. J’étais assez sceptique au début, je me disais que c’était encore une histoire d’enfant disparu. Mais au fil des pages, mon scepticisme s’est envolé.
On suit l’histoire d’un psychiatre renommé dont la fille a disparu. Sanglé sur un lit d’hôpital psy’, il nous dévoile l’histoire. Très vite, on suit sa plongée dans l’isolement. La qualité d’écriture est forte. Fitzek alterne nerveusement les chapitres (hôpital/île) pour faire monter le suspense et la pression. La fin m’a surprise, je m'y attendais pas !
C’est vraiment un bon suspense qui se laisse dévorer sans souci !

_________________________________________________

“Retenez bien ceci : Livre = connaissance = pouvoir = énergie = matière = masse. Une bonne bibliothèque n'est donc qu'un trou noir cultivé.”
Terry Pratchett



Profil Livreaddict : Elya



avatar = unicorn.


Dernière édition par Jacana le Mer 31 Mai - 19:01, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacana


avatar


Messages : 3954
Age : 26
Localisation : Genève
Emploi/loisirs : étudiante// escrime, théâtre


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Thérapie   Mer 31 Mai - 19:02

Oh chouette, ça donne envie ! Je vais probablement lire celui-ci de Fitzek aussi. Smile

_________________________________________________

Profil Livraddict | Mon Blog !


Dernière édition par Goblinlaya le Mer 31 Mai - 21:11, édité 1 fois (Raison : CPG)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elya


avatar


Messages : 1180
Age : 32
Emploi/loisirs : Médiathécaire | Roliste


Vos papiers SVP
Crédits: Elya
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Thérapie   Mer 31 Mai - 20:45

Il pourrait te plaire je pense. Après dans certaines critiques que j'ai lu, certaines lui reprochaient une "ressemblance " avec Shutter Island. ^^ Mais vu que je ne l'ai pas lu, je n'ai pas trouvé. x)

_________________________________________________

“Retenez bien ceci : Livre = connaissance = pouvoir = énergie = matière = masse. Une bonne bibliothèque n'est donc qu'un trou noir cultivé.”
Terry Pratchett



Profil Livreaddict : Elya



avatar = unicorn.


Dernière édition par Goblinlaya le Mer 31 Mai - 21:11, édité 1 fois (Raison : CPG)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Thérapie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature noire / à suspense :: Romans policiers/thrillers/horreur-