Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Céléphaïs] Black Mamba N°21

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lady Swan


avatar


Messages : 7499
Age : 21
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Lecture, musique, cinéma


Vos papiers SVP
Crédits: Gritsou
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: [Céléphaïs] Black Mamba N°21   Mer 27 Juin - 15:58

Veuillez poster ici vos chroniques!  Smile

_________________________________________________

"Quoi que tu rêves d’entreprendre, commence-le. L’audace a du génie, du pouvoir, de la magie."
Johannes Wolfgang von Goethe


"La seule connaissance authentique naît de l'amour universel. Lorsque nous aimons, nous souffrons de toutes les formes d'oppressions et de toutes les dictatures: et nous désirons lutter pour la liberté , pour la justice, et pour tous ce qui peut favoriser la dignité humaine" Antoni Tàpies, "La pratique de l'art"

Avatar par Poison Ivy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelda


avatar


Messages : 384
Age : 29
Localisation : Ardèche (vers Annonay)
Emploi/loisirs : vendeuse


Vos papiers SVP
Crédits: elwing (me)
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Céléphaïs] Black Mamba N°21   Jeu 19 Juil - 16:40

Black mamba est un magazine où l’on trouve principalement des nouvelles et des BDs. Je me suis donc dis pourquoi ne pas tenter ? Cela changerait des romans d’autant plus que les titres des nouvelles promettaient d’être pas mal. Je remercie donc le forum Accros et Mordus et l’édition Celephaïs de m’avoir permis de lire cette revue.

La revue commence avec des news sur les livres, les films, les séries… tout cela sous la forme sympathique du journal. Mais, j’ai trouvé que ce n’était pas pratique car il faut tourner le livre pour pouvoir lire les deux pages en même temps.
Ensuite, nous avons la nouvelle « Le conteur », c’est certainement la nouvelle que j’ai préférée. Elle parle de pirates : un thème qui me plait beaucoup. Il y a ensuite la première bande dessinée « Bête de foire » que j’ai trouvée très sympa. Bien qu’il n’y ait pas de bulles, elle est tout à fait compréhensible et les dessins sont superbes.
Puis il y a la nouvelle « La machine » dans laquelle j’ai eu du mal à rentrer car il n’y a presque pas de dialogues. J’ai trouvé cela un peu monotone et la fin est horrible ! J’ai trouvé cette nouvelle un peu trop philosophique, avec peut-être une morale. Elle était très bizarre voire un peu dérangeante. Le personnage reste devant sa machine à écrire tout le long de la nouvelle, comme s'il était possédé, il ne fait rien d'autre. Il ignore sa femme complètement et devient même agressif. A la fin, on peut se dire que l'isolement n'est pas vraiment bénéfique.
Il y a ensuite « Olympic Shadow of Rome » dont je ne me souviens plus précisément ; c’est la nouvelle que j’ai le moins aimée. Il n’y a que des combats, des gladiateurs, de la violence.
La deuxième BD arrive à ce moment là. Et là, je n’ai pas tout compris, dommage qu’il n’y ait pas de bulles car elles m’auraient beaucoup aidée. Il y avait des cerveaux, des personnages parfois monstrueux : rien de très beau à voir. Par contre, j’ai trouvé les dessins superbes et les détails parfaits.
Il y a ensuite la nouvelle « Exil » que j’ai beaucoup aimée. C’est la plus courte mais elle est intense du début à la fin. Je l’ai même trouvée touchante. Enfin, il y a « Mirage » qui ne m’a pas marquée. Elle parle de joueurs de cartes. Tout le long, on assiste à une partie de cartes qui finit mal…
Puis, il y a le dossier de la revue : La dystopie. Il parle de ses débuts, des films qui ont marqué le cinéma, les meilleurs films du genre… etc. J’ai pu en apprendre pas mal, je ne savais pas qu’il y avait autant de films là-dessus, je ne pensais pas que ça avait commencé aussi tôt. Cela a été très instructif.
Enfin nous avons une interview de 16 diffusions qui permet la diffusion et la distribution de livres.

En conclusion, on peut dire que c’était un très bon magazine. De plus, il est très bien présenté. Je vous le conseille. Je pense en acheter dès que je tomberais dessus ou peut-être m’abonner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eighia


avatar


Messages : 307
Age : 34
Localisation : Québec, Montréal
Emploi/loisirs : lecture


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Céléphaïs] Black Mamba N°21   Lun 13 Aoû - 1:35

J’ai participé au partenariat pour la publication Black Mamba, parce que le graphisme me semblait superbe et attirant. Lorsque j’ai reçu la revue chez moi, je n’ai pas été déçue ! C’est vraiment un recueil magnifique. Merci au Forum Accro & Mordu et aux éditions Céléphaïs de m’avoir offert ce volume !

Première impression donc, elle est très belle la revue. La qualité du papier est intéressante : puisqu’on le feuillette souvent, il est agréable que les pages restent assemblées et ne se déchirent pas ! De plus, le graphisme est effectivement très beau et professionnel. En première partie de la publication, il y a des nouvelles technos, livres et télé. J’ai lu des résumés qui vont me donner envie d’écouter certaines séries, et découvert des jeux forts intéressants. J’ai bien aimé le ton intime et populaire sur lequel sont écrits les textes. Étant Québécoise, les termes utilisés ne me sont pas tous familiers, ainsi que les expressions populaires, mais c’est très clair et agréable à lire. J’ai aimé l’allure de vieux journal donné à cette section, et comme la revue est de petite taille, la tourner pour pouvoir lire se fait bien. Par contre quand on la ferme pour lire plus tard, on l’ouvre souvent à l’envers ! Ce qui ne dérange pas vraiment...!

Il y a ensuite la nouvelle, « Le conteur », par Paul S. Kemp, que j’ai beaucoup aimée. Elle est bien construite, l’intrigue est dévoilée un évènement à la fois, et les personnages sont profonds, ils ont une personnalité, une histoire, une culture, des rêves… évidemment, comme il s’agit d’une nouvelle, on s’imagine la plupart de ces informations, mais l’auteur nous donne de très bonnes pistes pour nous diriger vers son idée. Excellente nouvelle ! Les illustrations de Ablayee Marie sont très vivantes et leur ambiance s’accorde très bien à celle du texte. Beau travail à tous les deux.

Il y a quelques BDs sans texte que j’ai trouvées intéressantes quoi que courtes. Je suppose que c’est typique du genre ! « Bête de foire » par Gaet’s et Benjamin Delande est sympa et la deuxième (dont je ne trouve pas les infos sur les créateurs) est superbe. Peut-être plus par son contenu que le contenant par contre, mais j’ai beaucoup aimé tout de même.

La nouvelle, « La machine », de Benoît Soulié et Fred Grivaux était courte et bonne. Elle m’était familière… si vous avez lu Stephen King, vous allez peut-être trouver quelques ressemblances avec « Christine » et une autre nouvelle qui mettait en vedette une machine à écrire dans d’autres circonstances.

Les autres nouvelles sont excellentes aussi. « Olympic Shadow of Rome » par Marc-Olivier Aiken et PAP est weird ! Je ne vois pas d’autre façon de la décrire. Il s’agit d’un gladiateur qui raconte son premier combat, mais les références technologiques, culturelles et historiques qu’il utilise sont modernes. Comme cet extrait de « The end » de The Doors...! C'est violent et sanglant, assez vulgaire aussi, mais la nouvelle ne serait pas complète sans ça. Pour ce qui est de « Exil » de Sybille Marchetto et Johan Corgie, je la verrais bien en roman. Le sujet est très intéressant et je suis restée sur ma faim, je sais que c’est le but des nouvelles, mais je suis certaine qu’elle pourrait en faire un ouvrage plus volumineux et superbe. La dernière nouvelle, « Mirage » de Maxime Le Dain et Gaeriell, est très intéressante aussi et le sujet se prête très bien au format nouvelle.

À la fin de la revue, il y a deux derniers articles que j’ai beaucoup aimés. Le premier, sur la dystopie au cinéma, m’a donné toute une liste de films à voir ! Et le propos est très bien expliqué. La publication rejoint ici son rôle de revue avec des articles. Ensuite, il y a une entrevue avec Soline Scutella, sur une nouvelle structure éditrice, que j’ai trouvée aussi très formatrice.

En somme, la description rapide de cet ouvrage est presque plus volumineux que la revue elle-même, qui est d’un format très compact, mais elle en vaut le détour. Je suis très heureuse d’avoir pu la lire et je recommande chaudement à toute personne de se la procurer. Chaque article ne vous intéressera peut-être pas mais tous y trouveront leur compte à un endroit ou un autre, c’est certain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Céléphaïs] Black Mamba N°21   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Céléphaïs] Black Mamba N°21

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: MAISONS D'EDITION :: Partenariats passés :: Partenariats ponctuels-