Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Maison des Damnés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amanite


avatar


Messages : 57
Age : 34
Emploi/loisirs : ...


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: La Maison des Damnés   Dim 8 Juil - 21:40

La Maison des Damnés
Richard Matheson




Et en bonus, une dédicace tip-top pour ce genre de romans... Le genre de choses que j'adore dénicher dans les livres que j'achète d'occase
Spoiler:
 

informations
TITRE D'ORIGINE : Hell House.
DATE DE PARUTION : 1974.
NOMBRE DE PAGES : 349.
ÉDITION DE TON LIVRE : J'ai Lu (avec la tranche rouge et la bonne odeur du vieux papier *-*, vivent les occases).
QUATRIÈME DE COUVERTURE : Parce qu'il sent venir la mort et veut savoir si la survie est ou une réalité, Deutsch, un vieux milliardaire, fait appel au physicien et parapsychologue Lionel Barrett. Deutsch a acquis, dans l'État du Maine, la maison Belasco -abandonnée depuis trente ans et que l'on dit maudite, fatale à tout visiteur : La maison des damnés. À Barrett de percer le mystère : le fantôme de Belasco hante-t-il encore le lieu ou n'est-ce que légende et superstition? Deux spirites - un homme et une femme - accompagneront Barrett dans sa mission.
Et voici que les visiteurs découvrent une demeure qui vibre encore de tous les meurtres et de toutes les profanations dont elle a été le théâtre, une demeure qui, douée d'un étrange pourvoir, bientôt métamorphose et "possède" ceux qui ont osé franchir son seuil. Dans une atmosphère de cauchemar et d'orgie s'engage une lutte atroce...
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non.



© aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : On suit le Pr Barrett, physicien réputé dont l'essentiel du travail repose sur des enquêtes paranormales. Mais ce monsieur n'est pas là pour crier au fantôme. Il est là pour "débunker" et des explications rationnelles à l'irrationnel, il en a des tas (phénomène électrique, maladie mentale, psychose, projection de l'esprit, hystérie collective, etc). Barrett est donc engagé par Deutsch, un milliardaire qui agonise et qui lui propose en échange d'une somme rondelette de lui ramener la preuve ou la non-preuve d'une vie après la mort. Pour parvenir à un résultat, il passera une semaine dans la maison Belasco. La Maison est bien évidemment le personnage principal. Demeure horrible et malsaine, au passé glauque, qui a déjà coûté la vie à de nombreuses personnes. Il y a une vingtaine d'années, une équipe y a été faire la même enquête. Tout le monde est mort, assassiné ou suicidé. Il n'y a eu qu'un seul survivant, un médium adolescent, retrouvé nu hors de la maison et qui ne s'est jamais expliqué sur ce qu'il s'y était passé. Barrett sera accompagné de trois personnes : sa femme, une spirite révérente et le survivant de l'ancienne expédition.
LE LIVRE EN UN MOT : Prenant... on sursaute au moindre craquement de plancher pendant la lecture. ^^
UNE CITATION : /
UNE NOTE SUR 10 : 8.
TON AVIS : Forcément, une histoire de méchant fantôme sadique, moi, ça m'interpelle. Surtout que Hell House a été plusieurs fois adapté au cinoche (plus ou moins bien mais je ne pourrai pas en parler, je n'ai vu que la version la plus récente).

Niveau histoire, on reste dans le classique. Je ne révèle rien sur l'histoire de la maison ici, car dans les histoires de maison hantée, c'est le passage le plus attendu et celle de Hell House vaut son pesant de cacahouètes. On a droit aux phénomènes récurrents de hantise : possessions, objets qui volent, voix désincarnées, animaux affolés, sexe, mais Matheson ne s'arrête pas là, il ajoute du grand guignol : ça tranche, ça suinte, ça pue et ça choque. J'avoue que ce nouvel aspect non négligeable est une riche idée. Ça "casse" un peu le genre qui a des règles, des codes et des lieux communs.
L'autre gros atout de Hell House, ce qui m'a scotchée, c'est son découpage. On passe une semaine dans la maison avec les personnages, c'est donc dans l'ordre chronologique (aucun flash-back) et on voit au fil des pages le temps s'égrener avec régularité (12h46, 14h26, 14h53, etc.) en passant d'un personnage à l'autre. Sensation de compte à rebours enclenché, on est accroché par cette minuterie qui n'est pas sans évoquer une bombe à retardement.
J'ai également apprécié l'opposition science-surnaturel, bien que les moyens employés par Barrett m'aient fait souvent sourire car désuets au XXIème siècle. Le débat entre ceux qui ont la foi (Florence, la spirite Révérente), ceux qui se sont déjà frottés à la maison (Fischer, autre spirite mais qui a eu ma préférence ^^), les sceptiques prêts à croire (la femme de Barrett) et les convaincus que c'est du vent (Barrett) est plus que présent. Même si certains passages donnent l'impression de "too much", l'opposition science-surnaturel permet de donner au roman un peu de profondeur. Le paranormal est un sujet que j'affectionne particulièrement et j'ai déjà vécu le genre de discussions animées qu'a Barrett avec Florence, la spirite religieuse.
Bref, j'ai passé un agréable moment en flippant bien à certains moments donnés, à croire que mon chat lisait le roman par-dessus mon épaule et me sautait dessus aux moments les plus tendus. x)
À QUI LE CONSEILLES-TU ? Aux amateurs d'histoires glauques avec des fantômes, aux émotifs qui aiment avoir peur. Une tranche d'âge ? Les grands ados. Certains passages sont assez crus, ça change du Matheson, enfin, de Je suis une Légende,





Dernière édition par Jacana le Ven 1 Avr - 17:46, édité 3 fois (Raison : 2.0 Jaca / [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La Maison des Damnés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature noire / à suspense :: Romans policiers/thrillers/horreur-