Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 À l'abri de rien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lireparelora


avatar


Messages : 192
Age : 27
Localisation : Auxerre (89)
Emploi/loisirs : Lecture, Equitation


Vos papiers SVP
Crédits:
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: À l'abri de rien   Ven 20 Juil - 15:00

À L'ABRI DE RIEN
Olivier Adam



informations
TITRE D'ORIGINE : -
DATE DE PARUTION : 2007.
NOMBRE DE PAGES : 217.
ÉDITION DE TON LIVRE : Éditions de l'Olivier.
QUATRIÈME DE COUVERTURE : Marie se sent perdue. Son mari, ses enfants sont le dernier fil qui la relie à la vie. Ce fragile équilibre est bouleversé le jour où elle rencontre les « Kosovars », ces réfugiés dont nul ne se soucie et qui errent, abandonnés, aux confins de la ville. Négligeant sa famille, Marie décide de leur porter secours. Et de tout leur donner : nourriture, vêtements, temps, argent, elle ne garde rien pour elle. Entraînée par une force irrésistible, elle s’expose à tous les dangers, y compris celui d’y laisser sa peau.

Avec ce roman, Olivier Adam nous rappelle que la violence qui frappe les plus faibles est l’affaire de chacun. Et trace le portrait inoubliable d’une femme dépassée par la force de ses sentiments.
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non.



© aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : -
LE LIVRE EN UN MOT : Triste.
UNE CITATION : -
UNE NOTE SUR 10 : 5/10.
TON AVIS : D’Olivier Adam, je ne connaissais que Je vais bien, ne t’en fait pas grâce à l’adaptation de Philippe Lioret avec Kad Mérad, Mélanie Laurent, Aïssa Maïga et Julien Boisselier. J’avais lu le roman, par la suite, et celui-ci ne m’avait pas laissé un souvenir impérissable tant par l’histoire que par l’écriture de l’auteur. Tandis que le film m’avait touchée, le livre s’était contenté de me traverser.
À l’abri de rien, sixième publication de l’auteur, m’attendait sur les étagère de ma bibliothèque… mais je ne me souviens pas par quel miracle il est arrivé là sachant que le sujet ne m’attirait pas particulièrement.

Marie est une personne dans ce qu’il y a de plus agaçant. Elle plonge, s’en rend compte mais ne change rien. Elle brise sa famille mais ne semble pas s’en préoccuper. Il est vraiment amoureux, Stéphane, pour se battre à ce point pour la sortir de cette (très) mauvaise passe. Combien de fois a-t-on envie de la secouer au long du roman ? Une fois mais ça dure tout au long des 219 pages du roman…

Le récit apporte une question qui m'a mise mal à l'aise  : comment Marie peut-elle préférer des étrangers à sa propre famille ?

Pour en venir à la plume, elle est relativement désagréable à lire : une écriture parlée par des quidams lambdas, brute de décoffrage, parfois vulgaire. Il ne faut vraiment pas lire ce roman pour la beauté de la langue française.

Le malheur semble être une obsession chez Olivier Adam et c’est assez écœurant. De plus, si, pour lui, la province, c’est forcément triste et déprimant… Et bien Bravo !
À QUI LE CONSEILLES-TU ? Le souci, c'est que je n'ai aucune envie de le conseiller. Dès l'adolescence.




_________________________________________________



Dernière édition par Crazy le Ven 21 Fév - 19:56, édité 1 fois (Raison : Corrigé par Crazy (21/02/14))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lireparelora.wordpress.com
 

À l'abri de rien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature générale :: Littérature contemporaine/générale-