Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les enfants des cendres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lady Swan


avatar


Messages : 7449
Age : 21
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Lecture, musique, cinéma


Vos papiers SVP
Crédits: Gritsou
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Les enfants des cendres   Dim 5 Aoû - 19:39

Les enfants des cendres
Kristina Ohlsson



informations
TITRE D'ORIGINE : Askungar.
DATE DE PARUTION : 2010.
NOMBRE DE PAGES : 448.
ÉDITION DE TON LIVRE : J'ai lu (disponible aussi chez Michel Lafon).
QUATRIÈME DE COUVERTURE : Au milieu d'un train bondé, une petite fille disparaît. En dépit d'une centaine de témoins potentiels, personne n'a remarqué quoi que ce soit. Sa mère était descendue sur le quai pour passer un coup de fil, et n'a pu regagner le train à temps. Affolée, elle a alerté les contrôleurs qui ont gardé un oeil protecteur sur l'enfant endormie. Pourtant, à l'arrivée en gare de Stockholm, la fillette s'est volatilisée. On ne retrouve que ses chaussures sous la banquette... Une équipe de police, assistée par l'enquêtrice Fredrika Bergman, est chargée de l'affaire. Mais quand l'enfant est découverte dans le nord de la Suède, morte, les mots « non désirée » inscrits sur le front, le dossier se transforme en cauchemar : un tueur impitoyable est dans la nature, et la petite Liliane n'est que la première d'une longue liste...
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non.



© aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : /
LE LIVRE EN UN MOT : Sympathique.
UNE CITATION : /
UNE NOTE SUR 10 : 7.5/10.
TON AVIS : Après avoir lu Stieg Larsson et Camilla Läckberg, deux auteurs suédois ayant connu un immense succès à travers le monde, c'est avec beaucoup d'enthousiasme que j'ai débuté la lecture de ce roman. Les enfants des cendres est le premier roman de Kristina Ohlsson et j'espère sincèrement que ce ne sera pas le dernier. Il y a bien sûr des points forts tout comme quelques points faibles, mais je ressors de cette lecture assez satisfaite. Je suis décidément une adepte de la littérature scandinave !

Le train qui devait amener Sara et Lilian Sebastiansson à la gare de Stockholm était bondé. Les gens étaient tous ancrés dans leur routine habituelle, perdus dans leurs pensées et personne n'a remarqué que la petite Lilian était restée dans le train alors que sa mère restait sur la quai. Arrivé à la gare, on ne retrouve que les souliers rouges de la petite fille restées sur le banc. Cette dernière manque à l'appel. Pour Fredrika Bergman et ses collègues c'est le début d'une longue et difficile enquête. Lorsque le corps de Lilian est finalement retrouvé mort à des kilomètres de l'endroit de sa disparition l'enquête se corse et les enquêteurs Recht, Peter et Bergman doivent faire vite avant que le meurtrier ne recommence.

Tout d'abord, l'histoire à la base semble assez peu originale mais elle reste poignante. Je m'attendais à une histoire assez simple et vite résolue. La disparition et le meurtre d'un enfant est un thème qui touche inévitablement une corde sensible chez tout le monde. On ne peut pas rester de marbre devant une histoire comme celle-là. Elle commence très vite dès le premier ou le deuxième chapitre. Les éléments de l'enquête sont amenés au compte-gouttes ce qui est à la fois frustrant mais divertissant. Le point très positif de ce roman tourne autour de l'enquête. L'auteur sait nous tenir en haleine car l'enquête n'est résolue qu'à la toute fin. Le côté mystère et investigation est bien présent mais j'aurais aimé que l'on approfondisse un peu plus le côté thriller. Il manquait quelque chose. J'ai eu constamment l'impression que l'auteur avait peur d'approfondir dans les détails sordides qui font d'un thriller ordinaire un très bon thriller. Elle se contente de rester en surface, d'énoncer distraitement les faits comme si elle se gardait une certaine réserve. J'ose espérer que les prochaines aventures de Fredrika Bergman auront plus de consistance.

Deuxièmement, j'ai trouvé les personnages assez insipides. Une fois de plus, j'ai eu l'impression que l'auteur ne voulait pas approfondir.
Ils possèdent tous des personnalités qui devraient être mieux exploitées. Ils ont chacun une histoire, un passé et une façon de penser très différente et je trouve dommage que l'on ne creuse pas assez dans leurs émotions et mentalité. J'ai trouvé que l'auteur restait à la surface et ne se permettait pas d'aller dans le vif du sujet. Il y avait un très grand déséquilibre entre l'enquête et la vie des personnages. Je ne me suis pas particulièrement attachée à l'un d'eux justement à cause de cela. Je tiens pourtant à souligner que le travail effectué en ce qui concerne la vie cachée des personnages liés à l'enquête est particulièrement réussi. Il y a beaucoup d'éléments et beaucoup de liens à faire mais l'auteur a su semer le doute dans mon esprit à plusieurs reprises.

Troisièmement, j'ai été plutôt surprise par la plume de l'auteur bien que je le répète, j'aurais préféré beaucoup plus de détails et de profondeur. On se sent tout de suite à l'aise avec sa plume, fluide et direct. Les pages se tournent presque d'elles-mêmes. Une fois ce roman commencé, il a été impossible de m'arrêter. J'ai aimé la façon dont est découpé le livre. On laisse beaucoup de suspense entre chaque chapitre. On change de personnage d'une page à l'autre et bien que parfois ce soit un peu maladroit, il est assez facile de suivre le cours des choses.

En conclusion, j'ai été très satisfaite de ma lecture. Je lirai très certainement d'autres enquêtes de Fredrika Bergman lorsqu'elles seront publiées. Je le conseille à tous les amateurs de romans policiers et de thrillers !
À QUI LE CONSEILLES-TU ? Aux amateurs de thrillers.



_________________________________________________

"Quoi que tu rêves d’entreprendre, commence-le. L’audace a du génie, du pouvoir, de la magie."
Johannes Wolfgang von Goethe


"La seule connaissance authentique naît de l'amour universel. Lorsque nous aimons, nous souffrons de toutes les formes d'oppressions et de toutes les dictatures: et nous désirons lutter pour la liberté , pour la justice, et pour tous ce qui peut favoriser la dignité humaine" Antoni Tàpies, "La pratique de l'art"

Avatar par Poison Ivy


Dernière édition par Jacana le Ven 1 Avr - 17:07, édité 2 fois (Raison : 2.0 Jaca / [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Les enfants des cendres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature noire / à suspense :: Romans policiers/thrillers/horreur-