Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Saga] Inspecteur Pekkala

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chouquette


avatar


Messages : 1756
Age : 23
Localisation : Ardèche
Emploi/loisirs : Etudiante en L3 Droit


Vos papiers SVP
Crédits: Chouquette
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: [Saga] Inspecteur Pekkala   Ven 7 Sep - 21:57

Inspecteur Pekkala
Sam Eastland


image

L'oeil du Tsar Rouge (tome 1)
1929, Sibérie. Le jeune commissaire Kirov vient chercher un homme pour le sortir du goulag. L'ordre en a été donné par le camarade Staline en personne : le prisonnier 4745-P doit être immédiatement « réactivé ». Alors qu'il extirpe de l'enfer un homme à moitié mort, Kirov ne se doute pas qu'il vient de rendre à la vie une légende : l'inspecteur Pekkala, que toute la Russie connaissait sous le surnom de « l'Oeil d'émeraude », était le plus grand policier du tsar Nicolas II. Un homme au-dessus de tous les pouvoirs, ne répondant qu'au tsar et dont sa loyauté à la Couronne a entraîné la perte. Si Staline rappelle son pire ennemi à son côté, c'est qu'il a besoin de ses talents exceptionnels pour résoudre une énigme dont la réponse pourrait constituer une véritable bombe politique : que sont devenues les dépouilles des Romanov ? L'un des enfants du tsar n'aurait-il pas échappé à la colère rouge ? Dans ce thriller historique, Sam Eastland, relève le double défi de faire renaître un pan d'histoire passionnant et de faire surgir des forêts de Sibérie un héros brillant, torturé, cynique et terriblement attachant.
image

Le Cercueil Rouge (tome 2)
1939, Moscou. Face à la menace de l'Allemagne nazie, Staline a placé beaucoup d'espoir dans la production du tank T-34, un monstre de trente tonnes d'acier surnommé le "Cercueil rouge" par les hommes appelés à le manoeuvrer sur les champs de bataille. L'arme secrète n'est pas encore tout à fait opérationnelle quand son excentrique inventeur, le colonel Nagorski, est retrouvé assassiné. Staline confie l'enquête à Pekkala, son meilleur détective. Ancien policier favori du tsar, celui-ci doit reprendre du service en faveur de l'homme qui fut autrefois son pire ennemi. Et il n'est pas le seul dont la loyauté soit mise à l'épreuve dans cette affaire : un sinistre groupe d'anciens militaires tsaristes, se faisant appeler la Confrérie blanche, semble être le commanditaire du meurtre de Nagorski. Pekkala se retrouve obligé de traquer ses anciens alliés pour contribuer à propulser la Russie dans le conflit contre l'Allemagne.
image

Rouge Sibérie (tome 3)
Septembre 1939. La Seconde Guerre mondiale a commencé. Alors que les combats font rage en Pologne, l'obsession de Staline pour le trésor disparu de Nicolas II est ravivée quand un des ses indicateurs prétend avoir retrouvé la trace de l'homme qui avait été mandaté par le tsar pour dissimuler son or.
Mais l'homme est retrouvé poignardé. Staline convoque alors au Kremlin l'inspecteur Pekkala et lui ordonne de démasquer le meurtrier. Pour accomplir sa mission, Pekkala doit retourner à Borodok, le goulag tristement célèbre où il a séjourné de nombreuses années en tant que prisonnier. Le premier détective de Staline devra s'y faire passer pour un détenu, dans le but d'élucider le mystère... Mais cette mission, qui fait resurgir un passé cauchemardesque, n'est-elle pas de trop pour l'ingénieux Pekkala ?
image

Le Papillon Rouge (tome 4)
A l’heure où les forces hitlériennes s’engouffrent sur le territoire soviétique, annihilant sur leur passage les bataillons de l’Armée rouge, un avion de reconnaissance allemand, égaré et pris pour cible par l’ennemi, est contraint de se poser derrière les lignes russes. Dans la mallette de son passager, les soldats russes découvrent une peinture représentant un hyalophora cecropia, papillon de nuit aux teintes rouges plus connu sous le nom de Saturnie. Les agents du renseignement militaire jugent l’objet anodin mais dans la situation critique où se trouve le pays, Staline soupçonne un complot allemand. Il convoque alors son ancien adversaire, l’inspecteur Pekkala – insaisissable Finlandais qui fut jadis l’enquêteur personnel du Tsar –, et le charge de découvrir la véritable signification de cet étrange objet convoyé en temps de guerre. Tandis que l’orage gronde tout autour d’eux, Pekkala et son assistant Kirov, du mystérieux et redouté Bureau des opérations spéciales, se retrouvent bientôt lancés aux trousses des plus incroyables voleurs d’art de l’histoire. La véritable proie de ces derniers est un bien secret et précieux ayant appartenu aux Romanov, un temps considéré comme la huitième merveille du monde...
image

La Bête de la forêt rouge (tome 5)
Pekkala est tombé dans une embûche. Il ne reste de lui qu'un cadavre carbonisé, c'est un soldat qui rapporte la nouvelle du front. Staline refuse obstinément de croire que son plus brillant et moins contrôlable enquêteur soit mort. Il envoie son assistant Kirov, au plus profond des forêts de Russie occidentale, infiltrer les partisans qui mènent une lutte sans merci contre l'envahisseur nazi.
image

TITRE ET N° DU TOME
Résumé
image

TITRE ET N° DU TOME
Résumé
image

TITRE ET N° DU TOME
Résumé


informations
TITRE D'ORIGINE : The Eye of the Red Tsar (#1), The Red Coffin (#2), Siberian Red (#3), The Red Moth (#4), The Beast in the Red Forest (#5), Red Icon (#6).
DATE DE PARUTION : Depuis janvier 2011.
ÉDITION DE LA SAGA : Éditions Anne Carrière.
RÉSUMÉ DE LA SAGA : 1929, Sibérie. Le jeune commissaire Kirov vient chercher un homme pour le sortir du goulag. L'ordre en a été donné par le camarade Staline en personne : le prisonnier 4745-P doit être immédiatement « réactivé ». Alors qu'il extirpe de l'enfer un homme à moitié mort, Kirov ne se doute pas qu'il vient de rendre à la vie une légende : l'inspecteur Pekkala, que toute la Russie connaissait sous le surnom de « l’œil d'émeraude », était le plus grand policier du tsar Nicolas II. Un homme au-dessus de tous les pouvoirs, ne répondant qu'au tsar et dont sa loyauté à la Couronne a entraîné la perte. Si Staline rappelle son pire ennemi à son côté, c'est qu'il a besoin de ses talents exceptionnels pour résoudre une énigme dont la réponse pourrait constituer une véritable bombe politique : que sont devenues les dépouilles des Romanov ? L'un des enfants du tsar n'aurait-il pas échappé à la colère rouge ? Dans ce thriller historique, Sam Eastland, relève le double défi de faire renaître un pan d'histoire passionnant et de faire surgir des forêts de Sibérie un héros brillant, torturé, cynique et terriblement attachant.
NOMBRE DE TOMES : 5 (6 en VO).
EST-ELLE TERMINÉE ? Non.



© aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : /
LA SAGA EN UN MOT : Envoûtante (#1), Géniallissime ! Very Happy (#2).
UNE CITATION : /
UNE NOTE SUR 10 : 9/10 (#1), 10/10 !! (#2).
TON AVIS : Tome 1 : 1929 en Sibérie. À l’heure où le monde entre en guerre, Pekkala est prisonnier politique dans un camp isolé. Cela fait 7 ans qu’il vit dans la solitude, dans l’attente de la mort jusqu’au jour où Staline va le rappeler à ses côtés. Alors qu’il était au service du dernier Tsar, Pekkala redevient celui que l’on peut qualifier d’homme invisible. Personne ne sait vraiment qui il est, personne à part lui et Staline qui peut décider à tout moment de l’exécuter ou de le renvoyer en Sibérie. C’est ainsi que Pekkala se retrouve à enquêter sur la disparition des dépouilles des Romanov, famille dont il a été au service jusqu’à son exil. Et tout au long de cette enquête, il ne sera jamais au bout de ses surprises..

L’œil du tsar rouge est un thriller haletant qui vous fait découvrir un personnage, une intrigue mais aussi l’histoire d’un pays. En effet, en dehors du récit en lui-même, nous avons aussi le droit à des moments de la vie de Pekkala qui nous rappelle comment était la vie à l’époque du dernier Tsar comme un regard amer sur la vie d’aujourd’hui en Russie. Malgré tout, l’œil d’Émeraude comme on le surnomme, ne peut pas refuser de reprendre du service et surtout pas si cela peut prouver qu’il existe encore un Romanov en vie quelque part…

Pekkala est un personnage assez mystérieux. Non pas à cause de son statut mais simplement parce qu’on ne sait que très peu de choses sur lui. Tout juste son prénom, des détails sur son exil et sa vie auprès du Tsar mais très peu de choses personnelles. C’est un personnage énigmatique mais pourtant attachant. C’est aussi quelqu’un de très fort mentalement pour avoir survécu 7 ans seul en Sibérie. C’est le côté mystérieux autour du personnage qui nous donne envie de le connaître le mieux, de tourner les pages pour lire ses souvenirs tout en étant avide de suivre l’enquête.

L’enquête, c’est le gros point fort de ce roman. En effet, pour un premier roman, elle tape fort, commence bien et est surtout bien placée chronologiquement tant de par l’histoire de la Russie mais aussi de par la suite des aventures de Pekkala. Rien n’est anodin ou laissé au hasard semble-t-il. Pourtant, le tout est réaliste et on se croirait presque aux côtés de Pekkala en train d’enquêter sur cette affaire.

Ce sentiment est d’autant plus renforcé que le style de l’auteur est fluide, les pages se tournent toutes seules et quand on a fini, on en veut encore ! Certaines personnes n’aimeront probablement pas ce style mais pour ceux qui aiment, une fois plongés dans ce livre, il sera difficile d’en sortir avant la fin !

Tome 2 : Dans ce second tome, nous retrouvons Pekkala pour une enquête un peu particulière. Mais il faut dire que les choses commencent assez particulièrement. En effet, tout commence lorsqu’un Russe veut vendre des informations à un Nazi. Mais c’est la mort du colonel Nagorski qui va entraîner l’enquête de Pekkala et qui va faire ressurgir bien des souvenirs.

Ici, il n’y a pas que l’enquête qui est importante, ni les secrets de la Russie. Il y a aussi le fait que l’on en apprend plus sur Pekkala, sur sa vie, sur son passé. C’est aussi un tome où il va risquer sa vie et où l’on va le découvrir encore plus humain parce qu’au fond, c’est ce qu’il est : un homme comme les autres. Enfin, pas tout à fait comme les autres puisqu’il est un enquêteur spécial qui peut aller où il veut, arrêter qui il veut sans qu’on lui pose la moindre question.

Et encore une fois, la magie opère. On se retrouve plongé dans ce mystère au cœur de la Russie et de ses secrets où tout n’est que mensonge et apparence trompeuse. L’auteur nous mène en bateau tout au long du livre, nous faisant croire qu’untel est le coupable alors que non. Et quand, enfin, tout est dévoilé, on reste sous le choc même si on comprend. On comprend les raisons qui ont poussé cette personne à faire cela. Parce que quand les secrets sont dévoilés, rien n’est plus pareil.

Et c’est le cœur de cette enquête : les secrets. Les secrets de la vie des personnages, de la Russie, du Tsar, de Staline, etc. Tout le monde a des secrets mais quand ceux-ci sont dévoilés, cela peut avoir l’effet d’une bombe. Dès lors, tout le monde se méfie de tout le monde et personne ne fait confiance à personne, n’hésitant pas à aller jusqu’à dénoncer ses propres amis pour sauver sa peau. Mais quand dénoncer signifie faire assassiner, peut-être devrait-on plus réfléchir à ses actes…
À QUI LA CONSEILLES-TU ? À toutes les personnes qui aiment les policiers dans un cadre historique. wink




_________________________________________________


No more feel, no more heal, no more light meets my eyes.
Is it night ? Is it day ? I'm alone, paralyzed.. ♪♫


Dernière édition par Jacana le Sam 2 Avr - 14:05, édité 2 fois (Raison : 2.0 Jaca / [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://htpp://frozen-memories.1fr1.net
 

[Saga] Inspecteur Pekkala

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature noire / à suspense :: Romans policiers/thrillers/horreur-