Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 HINCKEL Florence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lavoixdulivre


avatar


Messages : 2870
Age : 21
Emploi/loisirs : Lire, écrire !


Vos papiers SVP
Crédits: Moi :)
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: HINCKEL Florence   Sam 8 Sep - 14:14

Florence Hinckel
"On se fait à tout. Le temps permet tout."



© Florence Hinckel

Ses papiers
NOM : Hinckel
PRÉNOM : Florence
SES DATES : Née en ? Je ne sais pas !
NATIONALITÉ : Française
GENRE LITTÉRAIRE : Science-fiction, Vie quotidienne...


le pLus important
BIOGRAPHIE :
"Je suis née un jeudi. J’ai appris à marcher un mardi, à parler un dimanche, à écrire un samedi. Je me souviens avoir trouvé un caillou vraiment brillant un mercredi, et avoir goûté une fleur de genêt un vendredi. Il m’est arrivé de tomber amoureuse un lundi, un mardi, un mercredi, un jeudi, un vendredi, un samedi. Un dimanche, peut-être aussi. J’ai eu une fille un lundi, un garçon un jeudi. Entre les deux, je me suis mariée en plein hiver ensoleillé, un samedi.
J’ai publié mon premier livre un mercredi. Je ne me souviens pas quels jours sont sortis les autres, depuis. Mais c’est tous les jours que j’écris."

SES ŒUVRES :
Théa pour l'éternité, Syros, collection Soon, 2012
L'été où je suis né, Gallimard Jeunesse, collection Scripto, 2011
Le Chat Pitre, Nathan, 2011.
Grave in love, tome 8 de La ligne 15, Talents hauts, 2011.
Révoltée, tome 7 de La ligne 15, Talents hauts, 2011.
Zéro commentaire, tome 6 de La ligne 15, Talents hauts, 2011.
Une fille sans faille, tome 5 de La ligne 15, Talents hauts, 2011.
T'es pas cap, tome 4 de La ligne 15, Talents hauts, 2010.
Plus belle tu meurs, tome 3 de La ligne 15, Talents hauts, 2010.
Toutes les filles de la Terre, tome 2 de La ligne 15, Talents hauts, 2010.
Ma métamorphose, tome 1 de La ligne 15, Talents hauts, 2010.
A toi, Oskar, 2010.
Les vestiges du futur, tome 2 de L'étoile d'Elnakin, Oskar, 2010.
Le dragon du fleuve, tome 1 de L'étoile d'Elnakin, Oskar, 2010.
L'été où je suis né, Je Bouquine, Bayard Presse, 2010.
Vanilles et Chocolats, Oskar, 2010.
Le Maillot de bain, Talents hauts, 2009.
Les Copains, le soleil et Nabila, Gallimard Jeunesse, collection Folio Junior, 2009.
Ma mère est maire, Talents hauts, 2008.
La Fille qui dort, Les 400 coups, 2007.
Confidences entre filles, Rageot, 2007.
Le Lézard de l'Alcazar, Le lutin Malin, 2007.
Amoïlena, Le Griffon Bleu, 2006.
La Guerre des vanilles, Magnard, 2006. Trophée 2008 Livre mon ami
Clopes en stock, Rouge Safran, 2005.
Le Panier aux mystères, Rouge Safran, 2003.

QU'AIMES-TU CHEZ ELLE ? Je n'ai lu que son dernier roman, et j'aime son style léger et direct, ses idées étonnantes et surtout ses réflexions troublantes...
SITE OFFICIEL : http://florencehinckel.com/


interview
SOURCE DE L'INTERVIEW : Mon blog, La Voix du Livre (http://lavoixdulivre.blogspot.fr/2012/08/interview-florence-hinckel.html) !

Qu'est-ce qui vous a inspiré ? D'où vous est venu l'idée est la question récurrente, mais qu'est-ce qui vous a inspiré aussi pendant l'écriture ?

Je m'intéresse depuis assez longtemps au transhumanisme, un mouvement philosophico-scientifique qui voudrait réussir à supprimer tout ce qui "handicape" la condition humaine. La mort en fait partie, bien entendu. Cela me fascine et me terrifie tout à la fois. Parallèlement, je m'intéresse aussi à la surpopulation planétaire. Mais personne n'a l'air de faire le lien entre ces deux problématiques antagonistes. Puis il y a eu cette découverte récente, qui permettrait de réparer des organes ou des tissus de personnes âgées. La science progresse à une vitesse fulgurante, et c'est comme si on ne réfléchissait plus à l'impact que cela pourrait avoir sur l'individu-même au sein de son environnement. Voilà comment est née progressivement, tout doucement, l'idée de Théa pour l'éternité.
D'autre part, tout mon roman est un clin d'oeil permanent à un roman américain d'anticipation extraordinaire, que j'ai adoré, et qui a été publié en 1959. Ce livre m'a beaucoup soutenue durant mon écriture. C'est ma devinette du jour : duquel s'agit-il à votre avis ? Pas facile, mais le premier qui aura trouvé aura droit à toute ma considération ! (Le prénom d'une des souris de mon roman devrait vous mettre sur la voie...)

[J'ai cherché pendant une demi heure sur internet et j'ai fini par trouver ! Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes, publié en 1959 sous le titre original de Flowers for Algernon ! Si vous voulez en savoir plus >>>]

Théa et Petite Théa sont-elles vous quand vous étiez jeunes ? Ces rêves, ces envies et ces rebondissements, en enlevant tout l'aspect futuriste ?

Non, je n'ai pas été Théa et Petite Théa. Cependant il est toujours très difficile de démêler ce qui provient de nos propres souvenirs ou ce qui a été inventé, ou transformé. Certains passages proviennent de mes propres ressentis d'enfance ou d'adolescence, c'est vrai, comme lorsque Petite Théa se demande si elle conservera son prénom une fois grande. Je me souviens bien que cela me paraissait impossible. Ou bien ce désarroi de Théa lorsqu'elle doit choisir une orientation : j'aimais tout, pourquoi alors se spécialiser quelque part ? En réalité, ce que j'ai instillé en Théa, c'est le sentiment de trahison que j'ai ressenti lorsqu'il a fallu faire des choix, au même âge qu'elle, alors que l'enfance était le lieu de tous les possibles.

Si on vous proposait, à vous, d'arrêter votre vieillissement... que feriez vous ?

Ce que j'ai essayé de faire passer dans mon roman n'est pas une simple vue de l'esprit, mais toute ma conviction ! Je refuserais sans aucune hésitation.

Quels autres thèmes aimeriez-vous aborder dans vos prochains romans ? Et quels sont donc vos prochains projets ?

Je n'en ai pas fini avec la problématique de l'immortalité, et j'ai beaucoup d'histoires en tête, qui se concrétiseront peut-être sous forme de nouvelles. Mais ce qui me passionne plus que tout c'est la notion de quête identitaire, et j'ai encore besoin de la décliner de bien des façons, sous forme de roman d'amour et/ ou sur un mode humoristique. J'ai aussi envie de parler de révolutions... Enfin de nombreux désirs, que je dois modeler. Je suis très lente avant de démarrer un roman, c'en est désespérant, mais j'ai besoin de beaucoup réfléchir (et rêver).

J'aimerais aussi vous demander qu'est ce qui vous a poussé à devenir écrivain ? Un rêve d'enfance ? Un ami, la famille, un livre ?

D'abord un rêve d'enfance. J'adorais lire, et j'ai commencé à écrire très tôt. Alors naturellement s'est formé le rêve de devenir écrivain. Puis, c'est très banal mais j'ai été frappée par Le journal d'Anne Frank. Persuadée qu'elle aurait été une très grande écrivaine si elle avait survécu, je me suis dit dès l'âge de 12 ans que si moi je survivais (le sens dramatique qu'on a à cet âge !), je me devais de continuer à écrire. C'est donc aussi un immense orgueil qui m'a motivée. Au fil du temps l'humilité permet de continuer.

Pour finir, pouvez vous me dire un mot, un seul, et m'expliquer pourquoi vous avez choisi celui-ci ?

Liberté !
Parce que seuls les esprits libres peuvent progresser.

Merci beaucoup !

Milles merci à toi, Tom.


_________________________________________________

{Chroniqueur}
_________________________________________________




Dernière édition par Chouquette le Jeu 25 Avr - 22:21, édité 1 fois (Raison : [CPC])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

HINCKEL Florence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Autres formats :: Les Auteurs-