Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nos étoiles contraires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lavoixdulivre


avatar


Messages : 2870
Age : 20
Emploi/loisirs : Lire, écrire !


Vos papiers SVP
Crédits: Moi :)
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Nos étoiles contraires   Dim 16 Déc - 10:47

Nos étoiles contraires
John Green



informations
TITRE D'ORIGINE : The fault in our stars
DATE DE PARUTION : 21 février 2013.
NOMBRE DE PAGES : 336.
ÉDITION DE TON LIVRE : Nathan Jeunesse.
QUATRIÈME DE COUVERTURE :
Entre rire et larmes, le destin bouleversant de deux amoureux de la vie.

Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu'elle s'y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d'autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l'attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non.



© aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : Voir avis.
LE LIVRE EN UN MOT : Inoubliable.
UN CITATION :
« - Parfois, cette balançoire me manque.
- Celle qui était dans mon jardin ?
- Oui, je suis tellement nostalgique que je suis capable de regretter une balançoire qui n'a jamais connu mon derrière.
- La nostalgie est un effet secondaire du cancer.
- Non, la nostalgie est un effet secondaire de mourir. »

UNE NOTE SUR 10 : J'ai trop envie de dépasser, du genre 20/10 = c'est mon coup de cœur 2012 ♥
TON AVIS :
Nos étoiles contraires, c’est un roman que j'ai englouti, dévoré, absorbé, avalé, becqueté, dégusté, graillé, mangeotté, pacagé, et qui va rester gravé dans ma mémoire et tracé au fer rouge dans ma peau encore un long moment. C'est tout simplement LE roman de début 2013, et pour moi mon plus gros coup de cœur 2012… Mémorable, notable, prégnant, remarquable, saillant, marquant, fameux, glorieux, ineffaçable… En un mot, inoubliable. C'est sûr, je ne lirai pas mieux cette année. Quand j'ai fini ce roman, après avoir passé un très long moment égoïstement, pour mes deux héros, blotti sous ma couette… l'émotion ne me quittait pas, et pourtant je n’arrivais pas à pleurer. Ma gorge, mon ventre étaient obstrués par un trop plein d’émotion que je n'arrivais pas à faire sortir, et les mots sont bien difficiles à affûter pour en parler… Un livre électrique, vivifiant, qui vous entraîne au cœur de deux vies. John Green est un génie. Quand vous ouvrez ce livre, vous ne pleurez pas tout le long, vous riez, vous souriez, vous vivez jusqu'à un uppercut final qui ne vous laisse rien que vos yeux pour pleurer.

Ce roman parle de cancer. Mais surtout de vie, de sentiments, d'amour, d'espoirs, de fibres, de passions, de sensations, d’ébranlement, d’émoi, de frisson, de saisissement, de trouble... D'être Humain, avec un grand « h », de Hazel et Augustus dans leur quête, la quête qu’on accomplit tous plus ou moins : l’envie de vivre. Le droit de vivre. D'aimer. Qu'on leur refuse, et ils luttent pour l’accomplir, ensemble, liés, soudés et unis.

J'aimerais commenter longuement ce livre et en même temps je n'aimerais rien vous révéler sur l’histoire… C'est un livre dans lequel il vaut la peine d'entrer sans rien ne savoir dessus, pour en ressortir dans un état encore plus bouleversé. Ce livre, c'est ce genre de livres dont vous ressortez différents, changés, à jamais. Plus qu'une histoire de cancer, c'est l'histoire de deux vies, de deux espoirs, qui se réunissent en une seule. Et en un seul. Bien plus loin qu'une histoire qui va vous raconter la mort, le cancer, la maladie et les larmes, elle va vous faire rire, et vous faire pleurer alternativement, sur le thème indissociable du « carpe diem »… C'est un roman émouvant, poignant, saisissant et surtout vivant. Qui pulse, qui régurgite des mots et en avale d'autres pour nous les cracher, nous les cajoler, nous les mâcher et nous les offrir en des mots forts.

Au milieu de ce tumulte de sentiments, d'espoirs et de vie, les personnages vivent, ou meurent, mais tous sont extrêmement attachants. Construits à partir d'éléments totalement crédibles, on fond pour eux, on les aime, on veut les serrer dans nos bras, ils nous électrisent et nous lancent de part et d'autre du livre dans un attachement sincère et revigorant. Entre Hazel et Augustus, le courant ne pouvait que passer, et pour ces deux jeunes gens bizarres, on ne pouvait que s'y attacher encore plus : des dialogues pétillants, des rebondissements déroutants et des sentiments qui vont bien au-delà d'une page blanche, on s'y cramponne, on s'y frotte, on s'y attache comme si on en dépendait…

On voyage dans ce livre. Entre Etats-Unis et Amsterdam, on plonge dans des endroits exaltants, étranges, naturels, que l’on aimerait découvrir… Mais on voyage aussi mentalement, dans nos sentiments, au plus profond de nous même, ce livre nous fait réfléchir. Ma vision de la maladie a bien changé après ce livre, comme ma vision sur le monde, sur la vie, sur les choses, sur les gens, et sur moi.

L'écriture de John Green est talentueuse. Une once de souffle, un peu de nos âmes, une pincée d’humour et de la force, beaucoup de force pour nous secouer, nous remuer, nous plonger dans une sensation velouteuse instable tout le long du livre… Une sensation qui nous accroche et nous reste après avoir refermé le livre, avec cette envie infinie de pleurer, ou ces larmes qui pour certains n'en finiront pas…

Vous l'aurez compris, ce livre est plus qu’un coup de cœur, c'est un choc, un coup vif et remuant qui vous déforme, vous grandit, vous gonfle d’émotions intenses et vous ébranle d’un seul coup. Un roman sur la vie, sur la mort, sur l’amour, sur nos âmes tourmentées dans ce monde, et ailleurs, et après, et lointaines… Un roman vivifiant, plein d’amour, de vie, d'espoir, de lumière et d'amitié. Au milieu d'une tempête de sentiments et d'émotions, même le plus inébranlable des lecteurs en ressortira bouleversé, jusqu'au plus profond de son être, là où les étoiles chutent et décollent : là où nos sentiments sont les plus incertains, et plus vrais aussi.
À QUI LE CONSEILLES-TU ? Pour tous, c'est LE roman de début 2013, pour moi LE coup de coeur 2012... ♥




_________________________________________________

{Chroniqueur}
_________________________________________________




Dernière édition par L'erreur sociale le Lun 20 Avr - 9:03, édité 1 fois (Raison : Corrigé par L'erreur sociale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salsera15


avatar


Messages : 192
Age : 28
Localisation : St-Jérôme
Emploi/loisirs : Étudiante en communication


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Nos étoiles contraires   Dim 16 Déc - 19:03

Je souhaite le lire alors ! Je me le note !

_________________________________________________

Lecture en cours:Beyonders tome 1, Brandon Mull study


Dernière édition par Jacana le Jeu 7 Avr - 23:18, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://salsera15.blogspot.com
lavoixdulivre


avatar


Messages : 2870
Age : 20
Emploi/loisirs : Lire, écrire !


Vos papiers SVP
Crédits: Moi :)
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Nos étoiles contraires   Dim 16 Déc - 20:33

Tu fais bien, il nous transporte, il nous émeut, il nous change... ♥

_________________________________________________

{Chroniqueur}
_________________________________________________




Dernière édition par Jacana le Jeu 7 Avr - 23:19, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Osmonde


avatar


Messages : 47
Age : 18
Emploi/loisirs : Lecture, cinéma, cuisine


Vos papiers SVP
Crédits:
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Nos étoiles contraires   Dim 23 Juin - 16:23


  • Je ne sais pas comment je vais rédiger cette chronique, je suis encore toute bouleversée par ma lecture de Nos étoiles contraires. Rien que d'y penser…



  • Hazel est atteinte d'un cancer aux poumons, qui l'empêche de recevoir de l'oxygène correctement. Pour résoudre ce problème, elle doit emmener une bonbonne d'oxygène systématiquement, avec elle. Tous les mercredis, elle se rend à un groupe de soutien, où tous les membres sont atteints, eux aussi, d'un cancer. Au fil des semaines, Hazel Grace se lasse très vite de ces séances. Elle préfère largement se plonger dans un bon bouquin, comme dans Une impériale affliction, son livre favori. Pourtant un jour, elle rencontre Augustus, un jeune garçon, drôle, beau et charmeur (et très bavard). Rapidement, une complicité naît entre eux, et les rapproche considérablement. Ils passent de plus en plus de journées ensemble, se font découvrir de nouvelles lectures à l’un et à l’autre. Notamment Une impériale affliction, qui les unit encore plus, par cette même passion de la lecture.



  • Hazel, que l'on découvre de page en page, se dévoile doucement et nous montre une personnalité originaletouchante et attachante. Alors qu'au début du livre, la jeune fille se cache dans sa bulle où seuls ses parents lui suffisent, c'est lors de sa rencontre avec Augustus que sa vie change du tout au tout. Si sa mère n'avait pas insisté pour qu'elle assiste à ces séances de soutien, elle ne l'aurait jamais rencontré. Malgré sa maladieHazel la bat sans relâche sans s'en rendre compte. Même si elle n'apprécie pas ce terme, c'est ce qu'elle fait tout le long du livre. Malgré toutes ces contraintes, elle veut profiter de la vie, et la croquer à pleines dents. La jeune fille a le don de nous transporter par ses paroles pleines de bon sens et de maturitéHazel se préoccupe plus des autres que d'elle-même. Elle sait ce qui va se passer, ce qui arrivera un jour ou l'autre, elle n'a pas peur d'affronter la réalité, et c'est pour cela qu'elle préfère résister à l'envie de s'attacher à d'autres personnes que sa famille. Car tôt ou tard, sa mort déchira le cœur de quelqu'un. Hazel Grace est une ado à l'esprit vif, qui nous donne l'impression de vivre dans sa peau, dans son corps et de ressentir tous ces flots d'émotions qui la percutent.



  • Augustus, ce personnage m'a fait totalement vibrer, j'en ai encore des frissons. Il m'a tant fait rire, par sa personnalité originale, ses répliques drôles, et son entêtement à vouloir "charmer" Hazel. Quand je les imagine tous les deux, je trouve ça tellement beau. Ils ont toujours quelque chose à raconter, leur complicité est marrante et touchante. Au départ, c'est Augustus qui s'occupe d'Hazel à l'air fragile et malade. Puis soudain, retournement de situation ! C'est Hazel qui prend soin de son copain. Tous les deux se sont soutenus, pardonnés, amusés, consolés. Désormais, je comprends mieux le titre du livre. Au fond, ils sont si différents. Pourtant, ils se respectent et s'aiment comme ils sont, plusieurs fois ils n'étaient pas d'accord sur le même sujet. Quoi qu'il en soit, ils se sont trouvés. Peut-être que ce sont les couples qui possèdent trop de points communs qui ne durent pas ? En tout cas, c'est ensemble qu'ils affrontent cette réalité douloureuseCette mort qui les séparera ou qui les réunira peut-être après tout ?



  • Le travail de l'auteur est fabuleuxépoustouflant. Il sait exactement nous retranscrire les sentiments des personnages, pour que le lecteur les ressentent. Il a réussi à me faire plonger dans l'histoire, au point d'avoir eu l'impression de vivre à l'intérieur. Sa plume est merveilleuse, ça nous coupe immédiatement du monde, et notre esprit n'est concentré que sur la vie d'Hazel et d'Augustus. Même les personnages secondaires sont approfondis comme il le faut. Les parents d'Hazel, Isaac, etc. Les événements s'enchaînent, voyages, rire, mais aussi moments émouvants. La maladie qui disparaît pendant une petite période, refait surface. Mélange de poésie, et de belles paroles… Je suis passée du rire aux pleurs, et inversement. La fin est particulièrement douloureuse. Ce livre renferme même des surprises, plus ou moins joyeuses. À aucun moment, je n'aurais pensé une telle fin ou même suggéré que Van Houten soit si… eh bien comme il est dans l'histoire. Tous jouent un rôle important et chamboulent l'histoire à leur manière.



  • Conclusion : L'écriture, et les mots employés par John Green sont époustouflants, cet auteur possède un magnifique talent. Je comprends beaucoup mieux tous ces avis si enthousiastes par rapport à ce bel ouvrage. En ouvrant ce livre, je n'imaginais pas lire un tel chef-d’œuvre, c'est un énorme coup de cœur qui se rajoute à la liste. Personne ne doit passer à côté de Nos étoiles contraires : comme certains chroniqueurs le déclarent, c'est une belle leçon de vie. Plusieurs fois, j’ai pensé que j'avais de la chance d'être en bonne santé. Même si j'ai énormément aimé ce livre, je trouve que la fin est survenue beaucoup trop vite. Cela m'a fait justement songé à Une impériale affliction. J'aurais voulu savoir si Hazel allait survivre encore longtemps, comment se déroulerait sa vie un peu plus tard… Je ne suis pas très douée pour m'imaginer une suite comme il se doit. C'est la première fois que je note autant de passages dans un livre, pour les relire quand j’en ai envie. Il est clair que je lirai d'autres ouvrages de notre cher John Green, c'est sur ce livre que je l'ai découvert. Évidemment je le conseille à tous.



Dernière édition par Jacana le Jeu 7 Avr - 23:22, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://osmondeblog.blogspot.fr/
Tari


avatar


Messages : 211
Age : 24
Localisation : Alsace
Emploi/loisirs : Etudiante / lecture, musique


Vos papiers SVP
Crédits:
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Nos étoiles contraires   Lun 5 Aoû - 14:50

On m’avait bien prévenue que j’allais avoir besoin de beaucoup de mouchoirs parce que The Fault in our Stars, c’est un livre qui vous fait pleurer à chaudes larmes. Et effectivement, j’ai pleuré. Mais ce à quoi je ne m’attendais pas, c’est que j’ai beaucoup ri aussi. En fait, je ne m’attendais absolument pas à voir un tel torrent d’émotions déferler sur moi au fil des pages.

The Fault in our Stars, c’est l’histoire de Hazel, seize ans, en phase terminale d’un cancer qui a rendu ses poumons HS. Seul un médicament miracle nommé Phalanxifor permet d’endiguer la progression de sa tumeur, lui accordant ainsi quelques années de sursis, mais elle sait très bien qu’elle est condamnée à plus ou moins long terme. Sa vie d’adolescente malade n’est pas des plus passionnantes, mais change du tout au tout lorsqu’elle fait la connaissance d’Augustus Waters, dix-sept ans, atteint lui aussi de cancer (on a dû l’amputer d’une jambe à cause d’un ostéosarcome), mais à la différence de Hazel, lui est en rémission. Ensemble, ils vont vivre une très belle histoire d’amour, qui les mènera jusqu’au bout du monde, en dépit de la maladie.

Je dois dire qu’au départ, j’avais un peu peur de lire un livre dont le thème principal est le cancer, surtout parce qu’ayant moi-même perdu une personne très proche des suites de cette maladie, c’est un sujet que je connais bien, et je craignais qu’il soit mal traité et que le roman soit bourré de clichés. Heureusement, ce n’est pas le cas. Les personnages ne font pas que pleurer et se lamenter sur leur sort. Même si c’est triste (on se doute dès le début que cette histoire ne va pas bien se finir), et qu’on est obligé de pleurer à un moment ou un autre, le ton reste tout de même très léger et finalement, j’ai plus ri que pleuré en lisant ce livre. En fait, plus qu’un livre sur le cancer, The Fault in our Stars est un livre sur la vie, l’amour, et la mort.

Les deux personnages principaux sont absolument adorables. Ils sont certes malades, mais ils sont surtout débordants de vie et essaient d’être des adolescents « normaux ». Ils lisent et se prennent de passion pour un livre un particulier qui rythmera l’ensemble de leur relation. Hazel regarde plusieurs épisodes d’America’s Next Top Model d’affilée. Augustus joue les héros et se sacrifie pour des innocents dans des jeux vidéo sanglants. Bref, ils ont le cancer, mais ils ont aussi le désir de vivre comme les autres.
Leur histoire d’amour avance tout doucement, et j’ai vraiment aimé suivre sa progression, comment ils se rapprochent petit à petit de plus en plus. Et surtout, j’ai adoré leurs conversations, de leurs échanges de sarcasmes à leurs discussions pseudo-philosophiques sur tout et n’importe quoi.

Je pourrais trouver quelques défauts à ce livre, si je voulais – comme le personnage de Van Houten qui est selon moi beaucoup trop exagéré, mais je ne le ferai pas, parce que ce ne sont que des détails sans grande importance. Le plus important, et ce qui fait la force de ce roman, c’est la quantité d’émotions que l’on éprouve au fil des pages, cette capacité qu’a l’auteur de nous faire passer du rire aux larmes puis des larmes au rire en un clin d’œil à travers l’histoire de ces deux héros plus qu’attachants.

En conclusion, The Fault in Our Stars est un livre qui restera longtemps dans ma mémoire, je pense. John Green a parfaitement su parler du sujet douloureux qu’est le cancer, et même si la mort est très présente dans ses pages, pour moi ce livre est avant tout une très belle ode à la vie.

_________________________________________________

"You know you've read a good book when you turn the last page and feel a little as if you have lost a friend"
"You can't buy happiness, but you can buy books and it's kind of the same thing"



Dernière édition par Jacana le Jeu 7 Avr - 23:25, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://i-read-therefore-i-am.blogspot.fr/
Devlen


avatar


Messages : 141
Age : 27
Localisation : Région parisienne
Emploi/loisirs : Bibliothécaire jeunesse.


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Nos étoiles contraires   Mar 15 Avr - 14:53

Comme tout a déjà été dit ou presque sur ce roman, je me permets juste de poster ici pour dire que : COUP DE CŒUR !

J'ai dévoré ce roman. Du bonheur en imprimé noir sur blanc, de l'émotion dure, des éclats de rire toute seule sous ma couette, des éclats de larmes aussi. Nos étoiles contraires n'échappe pas à quelques clichés de la littérature adolescente et du sujet abordé, mais ce n'est rien comparé à la force et à l'énergie qui vibrent dans ce roman. Je le conseille sans retenue, il est à lire n'importe où, à n'importe quel moment de sa vie ! Les personnages principaux sont incroyablement touchants, originaux, fragiles, forts, et dotés d'un incroyable sens de la repartie ! On en prend plein la tête, plein le ventre, plein le cœur, plein tout partout !  

Vraiment, je le conseille à ceux qui ne l'ont pas lu, je pense que vous passerez un vrai bon moment. =)


Dernière édition par Jacana le Jeu 7 Avr - 23:26, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paulana


avatar


Messages : 8
Age : 45
Emploi/loisirs : lecture, arts créatifs, cinéma


MessageSujet: Re: Nos étoiles contraires   Mer 23 Avr - 16:27

Vous me donnez drôlement enviez de le lire ; je le note.


Dernière édition par Jacana le Jeu 7 Avr - 23:26, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Paulana


avatar


Messages : 8
Age : 45
Emploi/loisirs : lecture, arts créatifs, cinéma


MessageSujet: Re: Nos étoiles contraires   Lun 28 Avr - 7:27

Bon et bien c'est fait ; voilà un livre qui m'a remuée.
Les personnages principaux sont attachants, j'ai souri, j'ai pleuré... Alors oui, quelques maladresses, quelques personnages trop... mais une lecture prenante, qui remue, un livre qui ne laisse pas indifférent, à lire.


Dernière édition par Jacana le Jeu 7 Avr - 23:26, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enorah


avatar


Messages : 1698
Age : 27
Emploi/loisirs : Bibliothécaire / Cinéphile boulimique


Vos papiers SVP
Crédits: http://marion-lutine.eklablog.com/
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Nos étoiles contraires   Ven 2 Mai - 22:04

Toujours dans ma bibliothèque en attendant d'être lu... xD
Paulana, tu peux en dire plus sur ce qui t'a dérangée dans le livre ? (Oui parce qu'à force de n'en entendre que des éloges, le reste m'intrigue. ^_^)

_________________________________________________



Dernière édition par Jacana le Jeu 7 Avr - 23:27, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-deux-pages.eklablog.com/
Jacana


avatar


Messages : 3850
Age : 26
Localisation : Genève
Emploi/loisirs : étudiante// escrime, théâtre


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Nos étoiles contraires   Dim 12 Oct - 13:21

Je crois que tout a déjà été dit sur ce livre ! Entre les avis positifs et le fait que je voulais absolument lire le livre avant de voir le film, j'ai entamé hier la lecture de Nos Étoiles Contraires. Le soir même, il était fini ! J'ai eu toutes les peines du monde à m'arrêter pendant ma lecture et j'ai vraiment beaucoup apprécié cette lecture touchante, une belle leçon de vie et un témoignage de ce qu'est la maladie, quand on la subit au quotidien.

J'avais tout de même un peu peur que l'histoire soit un peu trop "sortez vos mouchoirs Mesdames et Messieurs" et tire trop sur la corde sensible pour forcer un peu les sentiments, mais pas du tout : l'histoire est relativement simple, car elle est tout simplement le reflet de la réalité et du quotidien, ainsi qu'une façon de vivre et de voir le monde bien différente des biens portants. J'ai aussi été ravie de voir çà et là une petite pointe d'humour et un peu de sarcasme, qui sont venus apporter une certaine fraîcheur à cette lecture, finalement bien loin de l'ambiance oppressante et larmoyante que je m'étais imaginée.

Bien sûr, on peut considérer cette histoire comme "triste" parce que le cancer, la souffrance et la mort sont tristes, mais pour moi, cette histoire va bien au-delà de la tristesse, c'est un véritable hymne à la vie, à l'amitié et à l'amour. J'ai trouvé ce livre très touchant et plein de tendresse ! J'ai adoré, et je vais m'empresser de voir le film, car je suis très curieuse de voir si les éléments "frais et pleins de réalisme" (comme ces petites pointes de sarcasmes) qui m'ont tant plu y seront présents et aussi forts et importants que dans le livre !

Ce qui m'a le plus marquée est sans aucun doute la relation entre Hazel et sa mère. Les passages les concernant ne sont pas très nombreux, mais ils sont selon moi les plus beaux, car on peut clairement voir les sentiments d'une mère qui sait que la mort de son enfant est proche et l'injustice de la situation, tout en sachant que malgré cela, la vie doit continuer. C'est vraiment beau.

À lire si ce n'est pas encore fait ! Et je sais que certains ont été gêné par certains aspects "peu probables" comme le coup de foudre au premier regard, mais il ne faut pas oublier les circonstances dans lesquelles vivent ces deux jeunes, je pense qu'elles expliquent beaucoup de choses sur leurs vies...

_________________________________________________

Profil Livraddict | Mon Blog !


Dernière édition par Jacana le Jeu 7 Avr - 23:29, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne Sophie




Messages : 69
Age : 25

MessageSujet: Re: Nos étoiles contraires   Mar 21 Oct - 10:45

Mon avis :

Hazel est gravement malade. À seize ans, après avoir subi un cancer de la thyroïde, celui-ci s’est étendu à ses poumons. Elle se sait condamnée : la médecine ne parviendra pas à la guérir, seulement à prolonger sa vie grâce à un médicament qui empêche les métastases envahissant ses poumons de se développer. Cependant, elle n’est plus capable de respirer par elle-même, c’est pourquoi elle est constamment reliée à une bouteille d’oxygène. Pensant qu’elle déprime, ses parents l’obligent à se rendre à un groupe de parole où d’autres jeunes cancéreux sont libres de s’exprimer. Hazel s’y ennuie carrément, et son plus grand loisir y est l’échange de regards dubitatifs et de soupirs avec son ami Isaac, qui a un cancer des yeux. Grâce à ce dernier, elle va faire la connaissance d’Augustus, qui souffre d’un ostéosarcome et a été amputé d’une jambe. Néanmoins, il semble sauvé d’après les dires des médecins. Entre eux, une magnifique histoire d’amour voir le jour… Mais auront-ils le temps et la force de la vivre ?

Il y a certains romans qui sont vraiment difficiles à chroniquer, et Nos Étoiles contraires en fait partie. Je vais cependant tenter de faire de mon mieux. L’histoire est incroyablement poignante, les personnages hyper attachants, et les sentiments du lecteur mis à rude épreuve. Cela étant dit, je vais pouvoir développer.

Les protagonistes sont tous à la fois fragiles et forts : forts par leur caractère et si fragiles à cause de leur état de santé. Ils nous démontrent que la vie est fragile, qu’elle ne tient parfois qu’à un fil, et qu’elle est précieuse. Certains infinis sont plus longs que d’autres. Mais même s’ils n’ont que peu de temps devant eux, et ils en sont conscients, ils vont peut-être se donner une chance… à moins qu’Hazel ne s’y oppose. En effet, elle se considère comme étant une bombe prête à exploser, et elle voudrait faire le moins de dégâts sur son passage. Ses parents vont déjà atrocement souffrir lorsqu’elle décédera, il est inutile qu’elle rajoute le nombre de victimes collatérales…

Lors de leurs échanges, Hazel fait découvrir à Augustus son ouvrage préféré : Une impériale affliction de Peter Van Houten. Mais cet ouvrage se finit sur une fin ouverte, ce qui frustre incroyablement Hazel… et il en sera de même pour Augustus, qui appréciera cet ouvrage tout autant qu’elle. Augustus décide donc de tout mettre en œuvre pour aller à Amsterdam avec Hazel, afin de rencontrer ce fameux Van Houten pour qu’ils répondent à leurs questions. Parviendra-t-il à exaucer ce souhait ? Tous les vœux ne sont pas réalisables, et celui-ci semble assez compromis vu l’état de notre héroïne…

Par ailleurs, il y a les parents de Hazel, qui sont incroyables. Sa mère a tout laissé tomber pour s’occuper d’elle H24, pour répondre à ses moindres besoins. Elle et son époux vouent un amour inconditionnel à leur fille, et la perspective de la perdre semble être une souffrance insurmontable. Pourtant, ils savent que le cancer d’Hazel est de stade 4 et qu’elle est inguérissable.
Par ailleurs, il y a Isaac, qui va en l’espace de quelque jour perdre la vue ainsi que sa petite amie…

Ce roman est magnifique, à la fois coup de cœur et crève-cœur, coup de foudre et coup de poing. C’est un mélange d’émotions pétillantes, et l’ouvrage Nos Étoiles contraires vous promet de passer du rire aux larmes. Pour ma part, c’est un très gros coup de cœur. Un livre à lire absolument !


En conclusion : coup de cœur.


Dernière édition par Jacana le Jeu 7 Avr - 23:32, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enorah


avatar


Messages : 1698
Age : 27
Emploi/loisirs : Bibliothécaire / Cinéphile boulimique


Vos papiers SVP
Crédits: http://marion-lutine.eklablog.com/
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Nos étoiles contraires   Mar 21 Oct - 20:00

Fufufu, je crois que je suis la seule à qui ce roman a donné de l'urticaire. Le roman souffre trop de tous les poncifs qu'on retrouve dans la littérature adolescente en ce moment et ça m'a vraiment empêché de rentrer dedans. Les répliques de chaque personnage sont clichées au possible, du coup les personnages et la relation sonnent faux et j'ai eu du mal à m'attacher à eux. Seul le dernier tiers du roman a réussi à m'émouvoir mais c'était déjà trop tard...

Bref, je chroniquerai bientôt le bouquin, mais je ne comprends vraiment pas l'engouement autour.

_________________________________________________



Dernière édition par Jacana le Jeu 7 Avr - 23:32, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-deux-pages.eklablog.com/
tweetyvince


avatar


Messages : 58
Age : 35
Emploi/loisirs : Lecture, musique, photographie


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: réflexions   Mar 24 Fév - 10:32

Le premier livre qui me fait alterner entre rire, larmes et réflexions.

Ayant vu le film en premier, ça ne m'a pas bloqué pour le lire, au contraire ! Je sais qu'un film qui sera adapté d'un roman ne sera jamais identique à celui-ci, et heureusement. J'ai découvert des facettes des personnages que je n'avais pas vu à l'écran.

Ce livre relativise certains soucis que l'on pourrait avoir dans notre vie (le dernier portable sorti trop cher à acheter, etc...), et remet en cause beaucoup de choses sur nos "problèmes".

Je conçois qu'il ne soit pas aimé par tous (et heureusement qu'on n'a pas tous les même goûts), mais moi, pour ma part, je ne regrette pas du tout ma lecture !


Dernière édition par Jacana le Jeu 7 Avr - 23:33, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://bookandother.wordpress.com/
Jacana


avatar


Messages : 3850
Age : 26
Localisation : Genève
Emploi/loisirs : étudiante// escrime, théâtre


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Nos étoiles contraires   Mar 24 Fév - 16:49

Contente que tu aies apprécié ta lecture.

En effet, ça nous permet de relativiser pas mal de petits tracas du quotidien qui au final, ne sont que bien peu de choses...

Moi j'ai vu le film après le livre et j'ai aimé les deux. (Bon, dans les deux cas, il y a quelques éléments que je trouve un peu trop, notamment sur la visite à Amsterdam.) Mais on ne perd rien du sujet central.

Spoilers:
 

_________________________________________________

Profil Livraddict | Mon Blog !


Dernière édition par Jacana le Jeu 7 Avr - 23:33, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DarthAruno


avatar


Messages : 5174
Age : 39
Localisation : Essonne (91)
Emploi/loisirs : Graphiste


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Nos étoiles contraires   Mer 25 Fév - 11:14

Lecture en cours, justement. Smile


Dernière édition par Jacana le Jeu 7 Avr - 23:34, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darth-aruno.perso.neuf.fr/darth_aruno-original/index.htm
Natybenjuju


avatar


Messages : 9
Age : 37
Emploi/loisirs : Couture,jardinage,broderie et lecture bien sur


MessageSujet: Re: Nos étoiles contraires   Mar 16 Juin - 15:45

Je viens de le finir et je dois dire qu'au début j'ai eu un peu de mal (trop clichés, bref) mais j'ai persisté, et je dois dire que je ne suis pas déçue. Car ce roman, en dehors des clichés et de la maladie, véhicule comme il a été dit un hymne à la vie et à l'amour. Je ne m'attendais pas à un retournement de situation aussi franc, je ne l'ai pas vu arrivé.

Un vrai coup de coup de cœur rempli de sourires, de larmes, de questionnements et une leçon de vie !


Dernière édition par L'erreur sociale le Mar 16 Juin - 19:07, édité 1 fois (Raison : Corrigé par L'erreur sociale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Nos étoiles contraires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature rose :: Romans d'amour/romances/chick-lit-