Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Saga] Cinquante Nuances (Fifty Shades)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Chouquette


avatar


Messages : 1756
Age : 24
Localisation : Ardèche
Emploi/loisirs : Etudiante en L3 Droit


Vos papiers SVP
Crédits: Chouquette
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: [Saga] Cinquante Nuances (Fifty Shades)   Dim 27 Jan - 20:56

Cinquante Nuances (Fifty Shades)
E.L. James


Cinquante Nuances de Grey

Tome 1 : Cinquante Nuances de Grey
Romantique, libérateur et totalement addictif, ce roman vous obsédera, vous possédera et vous marquera à jamais.

Lorsqu’Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime jeune chef d’entreprise Christian Grey, elle le trouve très séduisant mais profondément intimidant. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier – jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille et l’invite à un rendez-vous en tête-à-tête.

Naïve et innocente, Ana ne se reconnait pas dans son désir pour cet homme. Quand il la prévient de garder ses distances, cela ne fait que raviver son trouble.

Mais Grey est tourmenté par des démons intérieurs, et consumé par le besoin de tout contrôler. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre ses propres désirs, ainsi que les secrets obscurs que Grey tient à dissimuler aux regards indiscrets…
Cinquante Nuances plus Sombres

Tome 2 : Cinquante Nuances plus Sombres
Dépassée par les sombres secrets de Christian Grey, Ana Steele a mis un terme à leur relation pour se consacrer à sa carrière d'éditrice. Mais son désir pour Grey occupe toujours toutes ses pensées et lorsqu'il lui propose un nouvel accord, elle ne peut y résister.
Peu à peu, elle en apprend davantage sur le douloureux passé de son ténébreux M. Cinquante Nuances, toujours aussi passionné. Tandis que Christian lutte contre ses démons intérieurs, Ana doit prendre la décision la plus importante de sa vie.
Cinquante Nuances plus Claires

Tome 3 : Cinquante Nuances plus Claires
Le troisième volet de la trilogie Fifty shades…
La rencontre d’Ana Steele et de Christian Grey, chef d’entreprise ambitieux mais tourmenté, les a précipités dans une histoire d’amour torride qui a irrémédiablement bouleversé leurs existences.
Ana a toujours su que ses amours avec son Cinquante Nuances seraient orageuses : leur vie commune pose des défis que ni l’un ni l’autre n’avaient envisagés. Ana doit apprendre à partager le style de vie opulent de Grey sans sacrifier sa propre intégrité ou son indépendance ; Grey doit surmonter son obsession de tout contrôler, et exorciser les horreurs qui le hantent. Enfin réunis, ils ont tout : l’amour, la passion, l’intimité, la richesse et une infinité de possibles.
Mais alors même que la vie les comble, le malheur et le destin conspirent pour plonger Ana dans le pire des cauchemars…


informations
TITRE D'ORIGINE : Fitfy Shades
DATE DE PARUTION : 2012/2013
ÉDITION DE LA SAGA : JC Lattès
RÉSUMÉ DE LA SAGA : -
NOMBRE DE TOMES : 3
EST-ELLE TERMINÉE ? Oui.



© aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : -
LA SAGA EN UN MOT : Addictive !
UN CITATION : - Pourquoi n'aimes-tu pas qu'on te touche ?
- Parce que je suis fait de cinquante nuances de salauds, Anastasia

UNE NOTE SUR 10 : 8/10
TON AVIS : L’histoire est classique. Anastasia Steele, jeune étudiante, rencontre Christian Grey lors d’une interview. Riche, beau et mystérieux, elle est tout de suite attirée par lui qui veut la faire sienne sans que l’on ne comprenne vraiment pourquoi. Pourtant, Ana va vite se rendre compte que cet homme, si séduisant soit-il, cache bien des secrets et traîne derrière lui un passé douloureux qu’il n’est pas prêt à dévoiler et qui pourrait mettre en péril leur relation. Mais quand l’amour s’en mêle, comment résister à son appel ?

Dire que cette lecture m’a laissé de marbre et indifférente serait le plus gros mensonge de l’univers entier. Alors oui, je l’avoue, cette lecture m’a donné chaud quand j’étais dehors et qu’il faisait froid ! Et avouons-le, si vous lisez ce livre et que vous l’appréciez, vous comprendrez ce que je veux dire.

Entre pornographie et érotisme, la limite est parfois mince.

Ma plus grande crainte en achetant ce livre était de lire quelque chose qui tourne à la pornographie, à l’avilissement et compagnie. Et pourtant, j’ai été agréablement surprise. Ce n’est pas un roman pornographique donc s’il vous plait, pour ceux qui ne connaissent pas la différence entre érotisme et pornographie, ouvrez un dictionnaire. PAR PITIÉ. Ici, il est question de sensualité, d’amour, d’une sexualité alternative au sexe-vanille aussi mais pourtant ce n’est pas choquant. Du moins, je n’ai pas trouvé que ça l’était…

Et vraiment, je ne comprends pas les avis qui pullulent sur internet à cause de ça. E.L. James nous propose ici un roman érotique qui permet de voir d’une autre façon la pratique SM. Et qu’est-ce qu’il y a de choquant là-dedans ? Vraiment, je ne comprends pas… C’est pratiqué entre deux adultes consentants qui connaissent les limites de l’autre et respectent les règles. Je ne vois pas où est le problème. Et je trouve même ça bien que ce sujet soit abordé dans un roman. Parce qu’au moins, Cinquante Nuances de Grey se démarque un minimum de tous les autres romans du genre que l’on trouve et qui tombent très vite dans la vulgarité.

Des personnages torturés et complexes.

Mais venons-en à mon autre interrogation : pourquoi tout le monde dit d’Ana qu’elle est naïve ? Oui ça aussi ça me dépasse. Ana est simplement une jeune femme torturée par un premier amour et des premières relations sexuelles toutes nouvelles pour elle. Elle entre dans un univers qu’elle connait mal et en tombant amoureuse de Christian Grey, elle espère juste arriver à le faire changer, à le faire s’ouvrir à elle, à ce qu’il lui parle. Qui, dans son couple, n’a jamais souhaité cela ? Étant moi-même en couple, je peux dire que je n’ai pas trouvé Ana naïve mais simplement amoureuse, touchante et innocente.

Et on peut dire qu’elle est l’exact opposé de Christian Grey qui lui est un personnage froid, dur et distant qui cache, tant bien que mal, un passé qui semble douloureux. Pourtant, plus les pages se tournent, plus l’on se rend compte que c’est un personnage avec une grande sensibilité et beaucoup d’incompréhension. Il essaiera de changer tout en apprenant à aimer de peur de perdre Ana. C’est également un personnage très travaillé qui possède son propre caractère ; un caractère qu’aucun autre personnage ne possède. Tout en étant à l’opposé d’Ana, il est attiré par elle comme un aimant, comme si la vie avait décidé de lui donner une chance de changer pour devenir un autre.

Une histoire complexe mêlant amour, désespoir, jalousie et douleur.

Si au départ, l’histoire part sur quelque chose de purement sexuel, l’intrigue évolue entraînant les personnages dans une histoire passionnée mais destructrice. D’un côté, il y a le côté dominant de Grey, son besoin de faire mal et de l’autre, il y a l’innocence d’Ana qui n’arrive pas à être soumise et qui ne comprend pas le caractère de Christian tout en cherchant à le changer pour qu’il s’ouvre à elle.

Pourtant, alors que c’est une histoire de sexe, les deux protagonistes sont jaloux que d’autres puissent être importants pour eux. Ils veulent être l’un à l’autre et à personne d’autre. Et la jalousie ne peut exister que dans l’amour ou dans la convoitise. Étant ensemble, ils se possèdent et leur jalousie ne peut venir de la convoitise donc elle vient forcément de l’amour. Mais cet amour les fera souffrir plus qu’ils ne le pensent parce qu’un amour passionné finit toujours, inlassablement mal.

Une relation amoureuse malheureusement trop placé au second plan.

Tout est dans l’intitulé. Voilà ce que j’ai regretté dans ce roman : que l’auteur ne mette pas plus en avant leur relation. Même si Christian a peur de se dévoiler et reste très fermé face à Ana, le fait que cette relation soit placée de cette manière nous donne parfois l’impression qu’il se sert d’elle alors même qu’il semble l’aimer.

Au contraire, Ana étale ses sentiments, n’hésite pas à l’interroger. Elle se questionne, cherche à le connaître mieux et en désire « plus » qu’un simple amant. Et malheureusement, cet étalage constitue les seules informations que nous donne l’auteur sur cette relation particulière. Rien de plus ne nous est dévoilé et les personnages restent très mystérieux.

En conclusion, une lecture très sympathique qui m’a changée de mon registre habituel de lecture. Bien évidemment, ce n’est pas un roman à mettre entre toutes les mains et si vous avez des problèmes avec le fait de parler librement de sexualité, passez votre chemin. Malgré ce bon moment, ce roman ne sera pas un coup de cœur puisqu’après avoir lu Dévoile-Moi de Sylvia Day, l’intrigue amoureuse de Cinquante Nuances de Grey m’a semblé fade et beaucoup trop placée au second plan. Mais je lirai tout de même avec grand plaisir la suite pour voir ce qu’il va découler de ce premier tome.
À QUI LA CONSEILLES-TU ? Aux adultes amateurs de romans érotiques.




_________________________________________________


No more feel, no more heal, no more light meets my eyes.
Is it night ? Is it day ? I'm alone, paralyzed.. ♪♫


Dernière édition par Jacana le Sam 24 Jan - 11:06, édité 4 fois (Raison : [CPM])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://htpp://frozen-memories.1fr1.net
noisette2011


avatar


Messages : 1406
Age : 29
Localisation : Nord
Emploi/loisirs : Infirmière/ lecture, films, sorties...


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Cinquante Nuances (Fifty Shades)   Mar 12 Mar - 19:08

MON AVIS SUR LE TOME 1 :

Voilà, comme la plupart des copinautes, je surfe sur la vague du roman érotisme. Il fallait donc que je commence cette saga, qui a beaucoup de fans et d'autres qui ont été bien déçus.

Moi, je ne sais pas trop où me placer, car j'ai bien aimé lire ce premier tome, mais je ne lui trouve pas que des points positifs, bien au contraire.

Tout d'abord les personnages. Je trouve qu'ils sont un peu trop caricaturés à mon goût. Christian, le mâle dominateur, beau, riche, superbe, un sex-appeal à rendre une nonne dingue ... Enfin, bref, à le rendre aussi "parfait", j'ai eu du mal à vraiment m'attacher à lui, même si son passé a l'air plutôt sombre. ( Mais je préfère quand même son personnage à celui de Gideon dans Dévoile-moi. ) J'attends de voir le tome 2 pour me prononcer plus sur son cas.
Non, celle qui m'a vraiment poser problème par moment, c'est Ana... Et oui, une fille avec peu de jugeote, malpolie, qui ne sait jamais ce qu'elle veut. " Je l'aime, mais pas lui ... Il est trop beau, pas moi ... Je ne veux pas de ses cadeaux, mais je les prend quand même ... " Enfin, bref, à certains moments cela devient énervant. Et pour une vierge, elle est plutôt bien à l'aise durant les relations sexuelles avec Christian. Mais bon, elle m'a fait rire un peu quand même, donc son personnage n'est pas si détestable que cela. Et puis son histoire d'amour m'emballe, donc j'ai hâte de savoir ce qu'il va arriver à ses deux zamoureux.

Le gros problème de l'histoire, c'est les répétitions, je trouve. Beaucoup de passages se ressemblent. 550 pages, c'est un peu long pour tout ce qui est narré dans ce roman.
En tout cas, je n'ai pas très bien compris l'engouement international que le livre a suscité. Car il est bien, mais sans être extraordinaire.

Quant aux scènes érotiques ou SM, je les ais trouvés très softs. Enfin, rien de particulier ne m'a choqué...

Mais on a quand même envie de savoir comment va évoluer leur romance. Alors, je n'ai qu'une chose à dire, vivement que le tome 2 atterrisse dans ma PAL. ^^
(Ma mère a déjà prévu de me le piquer celui-ci : " Ah tu l'as acheté, moi aussi j'ai failli l'acheter. C'est bien tu pourras me le prêter ! ^^ )

_________________________________________________



Dernière édition par Chouquette le Sam 30 Mar - 11:32, édité 1 fois (Raison : Corrigé par Chouquette)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Au travers des mots


avatar


Messages : 6
Age : 45
Localisation : Sud Ouest
Emploi/loisirs : Aime l'écriture et la lecture


MessageSujet: Re: [Saga] Cinquante Nuances (Fifty Shades)   Mer 10 Avr - 8:35

Toute nouvelle arrivée sur le forum, je me "lance" pour un premier petit commentaire...

Pas du tout habituée à ce genre de lecture, la saga Fifty Shades est la première que j'ai lue - dans son intégralité - d'abord en VO puis en VF.
Une petite remarque à ce propos entre la VO et la VF : autant le vocabulaire français est riche de mots pour parler de l'amour et du sexe, autant le vocabulaire anglais est pauvre. De ce fait, la lecture en VF est beaucoup plus agréable parce que beaucoup plus imagée et beaucoup moins crue. Un énorme travail des traducteurs ! En lecture VO, le style de E.L James est loin d'être "formidable".

On entre facilement dans l'histoire et il faut l'avouer, on a du mal à ne pas aller au bout de chaque chapitre.
Mon personnage préféré dès le début de la trilogie est le mystérieux Christian Grey et j'ai aimé son cheminement mental d'un bout à l'autre de l'histoire. Au fil des pages il est de plus en plus attachant contrairement à Ana que j'ai trouvée un peu agaçante dès le début.

Rien de choquant dans ces 3 tomes, juste que ces livres doivent à mon avis être mis entre les mains de lecteurs quelque peu avertis.
Pour ceux et celles qui n'ont pas encore lu cette trilogie, même si elle n'a rien d'extraordinaire, je la conseille. On passe un bon moment de lecture...


Dernière édition par Michiko le Ven 19 Juil - 15:00, édité 1 fois (Raison : [CPM])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://autraversdesmots.unblog.fr/
noisette2011


avatar


Messages : 1406
Age : 29
Localisation : Nord
Emploi/loisirs : Infirmière/ lecture, films, sorties...


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Cinquante Nuances (Fifty Shades)   Ven 12 Avr - 11:15

Mon avis sur le tome 2 :

Pour ma part, j'ai abandonné à la moitié.

Trop répétitif, insipide, trop long... Les protagonistes qui ne me plaisent pas trop finalement. Bref, je n'ai pas trouvé d'attrait à ma lecture, je préfère donc en rester là pour cette saga.

_________________________________________________



Dernière édition par Michiko le Ven 19 Juil - 15:02, édité 1 fois (Raison : [CPM])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lylliana


avatar


Messages : 14
Age : 28
Emploi/loisirs : Lecture, course à pied, photographie


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Cinquante Nuances (Fifty Shades)   Ven 12 Avr - 23:13

Bonsoir,

Voilà j'ai terminé le troisième tome avec du mal je dois dire.
Non pas que ce ne fut pas intéressant, mais surtout que dans le troisième tome, les pensées d'Anastasia sont souvent répétitives... donc malgré les avancées dans le couple Grey, dur dur de finir.

Bref comme tu l'as dit Chouquette, j'ai eu le même ressenti que toi concernant la chaleur que le livre m'a apportée. La manière dont cela est écrit, dans la sensualité parfois et, d'autres fois, dans cette pure relation SM mais souvent érotique.

Malheureusement, pas tellement de véritable amour à l'eau de rose dans le fond, c'est ce qui manque. Les sentiments des uns et des autres. Sauf à la fin du troisième tome.

Concernant les personnages, je les ai tous appréciés. Ils ont tous ou presque un rôle important dans le texte et l'histoire peut être considérée comme réelle.

Je pense que EL James a voulu que mademoiselle Steele soit un personnage qui "ressemble à" Madame Tout-le-monde. Sachant qu'il doit y avoir beaucoup plus de lectrices que de lecteurs. Pour que la lectrice puisse à un moment imaginer être à la place de l'héroïne.

Bref un livre à conseiller...

_________________________________________________

"C'est ici que je veux fixer mon éternelle demeure et soustraire au joug des étoiles ennemies cette chair lasse du monde. " Shakespeare - Roméo et Juliette


Dernière édition par Michiko le Ven 19 Juil - 15:06, édité 1 fois (Raison : [CPM])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lylliana.jimdo.com
Flyleaf


avatar


Messages : 9
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiante


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Cinquante Nuances (Fifty Shades)   Jeu 18 Avr - 20:12

Etant intriguée par le succès de ses livres, je me suis dit qu'il fallait que je juge par moi-même.
J'ai lu la trilogie, même si j'ai dû me forcer sur la fin...

Les personnages :
- L'héroïne : Nan mais c'est quoi cette fille ?! Okay, elle est rigolote avec ses monologues intérieurs, certaines réflexions etc. Mais elle est tellement niaise... C'est un cliché vivant. La jeune fille rougissante, qui est canon (mais apparemment personne ne l'a remarqué jusqu'à présent), maladroite, tout innocente et qui a soit-disant une culture littéraire. (Avec seulement trois ou quatre bouquins cités, je ne vois pas en quoi elle est remarquablement cultivée...) Elle croit être indépendante mais elle aurait ouvert les cuisses directement après la rupture s'il ne l'avait pas freiné.

- Le héros : Cliché également. Riche, froid, passé sombre, esprit torturé, peur de l'engagement... Mais bien sûr, il va changer pour la belle. Il va changer des années de pratiques sexuelles pour les beaux yeux d'Ana, même se marier et avoir des gosses. Bah voyons...
Je ne trouve pas son évolution réaliste du tout. Et le mec qui s'assumait devient un mec malade qui doit à tout prix être soigné et surtout façonné pour plaire à Ana.

Je suis déçue parce que je m'attendais à une histoire d'amour originale, avec leurs propres pratiques (SM) et finalement, c'est cliché et par certains moments, ça devient glauque.
Une pratique sexuelle comme une autre est d'un coup interprétée comme un besoin de blesser les filles qui ressemble à la mère de monsieur. Cela tourne au malsain.
On croit à une initiation aux pratiques SM et finalement on apprend surtout que "bouh c'est pas bien. Cela cache un complexe d’Œdipe non résolu tout ça, dis donc ! " o_O

De plus, la chose qui m'a le plus choquée, c'est les scènes de sexe. Okay, c'est un livre érotique mais une scène de cul tous les chapitres à peu près, ça gave !
Cinq rapports sexuels par jour, le mec toujours au taquet, la fille qui prend son pied tous le temps et plusieurs fois par rapport... Euh wtf ?!
A mon sens, ça tourne au porno parce qu'il n'y a que très peu de magie dans l'instant. C'est quelque chose qu'ils font à la chaîne.

Edit : J'oubliais... Ana est vraiment désespérante. Christian espionne tous ses faits et gestes, influence sa carrière et va même jusqu'à tracer son téléphone pour savoir où elle est.
Et bien sûr, elle trouve pas ça creepy du tout. C'est limite normal pour elle. Elle dit qu'elle n'est pas d'accord sur le principe mais elle laisse tout passer.


Dernière édition par Michiko le Ven 19 Juil - 15:12, édité 1 fois (Raison : [CPM])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
noisette2011


avatar


Messages : 1406
Age : 29
Localisation : Nord
Emploi/loisirs : Infirmière/ lecture, films, sorties...


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Cinquante Nuances (Fifty Shades)   Ven 19 Avr - 10:38

J'adore ton avis.

Moi aussi ça me fait rire quand ils font toujours l'amour comme des petits lapins et qu'ils ont au moins dix orgasmes par jour.

Ça existe ça ? Lol. Moi si je fais ça, je n'ai plus le temps de rien faire de ma journée. ^^

_________________________________________________



Dernière édition par Jacana le Ven 8 Avr - 0:18, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chouquette


avatar


Messages : 1756
Age : 24
Localisation : Ardèche
Emploi/loisirs : Etudiante en L3 Droit


Vos papiers SVP
Crédits: Chouquette
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Cinquante Nuances (Fifty Shades)   Ven 19 Avr - 15:42

C'est de la littérature, tout est possible... ^^

_________________________________________________


No more feel, no more heal, no more light meets my eyes.
Is it night ? Is it day ? I'm alone, paralyzed.. ♪♫


Dernière édition par Jacana le Ven 8 Avr - 0:19, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://htpp://frozen-memories.1fr1.net
noisette2011


avatar


Messages : 1406
Age : 29
Localisation : Nord
Emploi/loisirs : Infirmière/ lecture, films, sorties...


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Cinquante Nuances (Fifty Shades)   Ven 19 Avr - 16:16

@Chouquette a écrit:
C'est de la littérature, tout est possible... ^^

C'est bien vrai. ^^

_________________________________________________



Dernière édition par Jacana le Ven 8 Avr - 0:19, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Secrète Alliance


avatar


Messages : 6
Age : 23
Emploi/loisirs : Lecture et danse


MessageSujet: Re: [Saga] Cinquante Nuances (Fifty Shades)   Sam 27 Avr - 15:41

Et voilà j’ai franchi le pas, en lisant ce roman dont tout le monde parle, ce n’est pas le genre de lecture que je lis habituellement, mais je n’ai absolument pas honte de l’avoir lu, et je ne regrette pas.

Anastasia Steele accepte de remplacer sa copine qui est malade, Katherine, afin d'interviewer le milliardaire chef d’entreprise, Christian Grey. Ce dernier l'intimide. Il s'agit d'un jeune PDG séduisant et mystérieux. Bien qu'elle le trouve attirant, elle décide de ne pas aller plus loin.

À sa plus grande surprise, Christian Grey vient la voir à son travail. Au fur et à mesure, la jeune et innocente Ana est confrontée à un tout nouvel univers aux côtés du riche entrepreneur. Christian a une face sombre. En effet, Anastasia découvre que Christian est adepte du BDSM. La jeune femme doit alors décider si elle est prête ou non à faire des compromis pour l'homme qu'elle aime.

J’ai aimé me plonger dans cette folle aventure avec notre Ana et le fameux Christian. On entend partout que l'histoire ne parle que de sexe, mais finalement il y a une histoire d’amour. Je me suis attachée à ces personnages tellement différents, mais tous attachants, le coté mystérieux de Christian et les découvertes d’Ana dans tous les sens du terme m’ont plu, j’espère en découvrir beaucoup plus sur le passée de Christian, dans les tomes suivants. Quant à l’écriture de l’auteur, elle est fluide, facile à lire, même les scènes osées sont bien écrites, j’ai aimé la mise en page des mails qu’ils s’échangeaient entre eux, le modèle typique de l’ordinateur, puis il y a aussi les pensées d’Ana qui y sont décrites, cela m’a même fait rire par moment. Les mots crus y sont bien présents, vous devez vous en douter.

J’assume donc en vous disant que j’ai passé un bon moment avec ce tome, et je lirai la suite pour continuer de découvrir cette histoire. Ce livre est avant tout une histoire d’amour complexe et touchante, je vous le recommande pour avoir votre propre avis sur ce best-seller.


Dernière édition par Michiko le Ven 19 Juil - 15:19, édité 1 fois (Raison : [CPM])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://secrete-alliance.blogspot.fr/
In-the-border-eyes


avatar


Messages : 65
Age : 27
Localisation : Ain
Emploi/loisirs : Le monde canin


Vos papiers SVP
Crédits: Moi même
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Cinquante Nuances (Fifty Shades)   Sam 25 Mai - 21:46

J'ai succombé à la curiosité et je me suis offert le premier tome de la saga, ce premier tome a été dévoré en un weekend, je me suis littéralement laissée transporter par les mots, par toute cette sensualité, certes des passages sont quelque peu extrapolés mais comme dirait Chouquette : C'est de la littérature tout est possible.

Lundi je me suis acheté les tomes suivants, le tome 2 est déjà terminé et le tome 3 est déjà raisonnablement entamé, heureusement que ma fille et mes chiennes sont là pour me faire lever les yeux de ces pages !

En bref, j'aime (j'adore !) l'histoire, l'écriture et l'imagination qui travaille.


Dernière édition par Michiko le Ven 19 Juil - 15:20, édité 1 fois (Raison : [CPM])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Swan


avatar


Messages : 7503
Age : 22
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Lecture, musique, cinéma


Vos papiers SVP
Crédits: Gritsou
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Cinquante Nuances (Fifty Shades)   Sam 7 Sep - 23:35

Je ne m'y attendais pas, mais j'ai beaucoup apprécié le premier tome. C'est bien écrit, ça se lit vite et les personnages sont attachants bien qu'ils soient stéréotypés sur plusieurs points. (Ana est étrangement stupide à certains moments, tandis qu'on abuse beaucoup trop du côté sombre et ténébreux de Christian). Malgré tout, je lirai les tomes suivants puisqu'ils en valent la peine quand même ! ^^

_________________________________________________

"Quoi que tu rêves d’entreprendre, commence-le. L’audace a du génie, du pouvoir, de la magie."
Johannes Wolfgang von Goethe


"La seule connaissance authentique naît de l'amour universel. Lorsque nous aimons, nous souffrons de toutes les formes d'oppressions et de toutes les dictatures: et nous désirons lutter pour la liberté , pour la justice, et pour tous ce qui peut favoriser la dignité humaine" Antoni Tàpies, "La pratique de l'art"

Avatar par Poison Ivy


Dernière édition par Jacana le Ven 8 Avr - 0:19, édité 2 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michiko


avatar


Messages : 4013
Age : 25
Localisation : Lille
Emploi/loisirs : Professeur des écoles / Jeux vidéos/de rôle/de plateau


Vos papiers SVP
Crédits: Google
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Cinquante Nuances (Fifty Shades)   Dim 8 Sep - 11:57

Lady Swan, ta phrase, il en manque un bout "les personnages, bien qu'ils soient stéréotypés", il manque une suite. xD

_________________________________________________

[Correctrice]
Si vous voyez un [CPM] c'est que je suis passée par là wink

lis critique
Je lis, je critique


J'espère que tu passes un bon moment sur notre forum Invité et j'espère te voir ici très longtemps Smile
Bonne lecture.


Dernière édition par Jacana le Ven 8 Avr - 0:19, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jelisjecritique.wordpress.com/
Lady Swan


avatar


Messages : 7503
Age : 22
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Lecture, musique, cinéma


Vos papiers SVP
Crédits: Gritsou
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Cinquante Nuances (Fifty Shades)   Dim 8 Sep - 17:42

:lol: J'ai arrangé ça. Pourtant, tout était là... dans ma tête ! :lol:

_________________________________________________

"Quoi que tu rêves d’entreprendre, commence-le. L’audace a du génie, du pouvoir, de la magie."
Johannes Wolfgang von Goethe


"La seule connaissance authentique naît de l'amour universel. Lorsque nous aimons, nous souffrons de toutes les formes d'oppressions et de toutes les dictatures: et nous désirons lutter pour la liberté , pour la justice, et pour tous ce qui peut favoriser la dignité humaine" Antoni Tàpies, "La pratique de l'art"

Avatar par Poison Ivy


Dernière édition par Jacana le Ven 8 Avr - 0:19, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Re: [Saga] Cinquante Nuances (Fifty Shades)   Mar 3 Mar - 10:59

J'ai apprécié la lecture de ces livres, cependant, je rejoins l'avis de Flyleaf pour beaucoup, voire tout d'ailleurs. Même si l'histoire était sympa, c'était franchement cliché. Malgré tout, j'ai pris du plaisir à le lire. (et je ne parle pas de plaisir sexuel hein, soyons clairs^^).


Dernière édition par Aurélie le Jeu 16 Avr - 11:05, édité 1 fois (Raison : Correction par Aurélie)
Revenir en haut Aller en bas
Michiko


avatar


Messages : 4013
Age : 25
Localisation : Lille
Emploi/loisirs : Professeur des écoles / Jeux vidéos/de rôle/de plateau


Vos papiers SVP
Crédits: Google
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Cinquante Nuances (Fifty Shades)   Dim 8 Mar - 10:43

Toujours pas lu. Et je ne lirai jamais. Au-delà du texte qui ne me convenait pas (j'ai essayé de lire les deux premiers chapitres parce que ma mère l'avait), depuis j'ai écouté et lu des analyses qui ont fini de me convaincre de ne pas y toucher.

En fait, l'auteur se fourvoie complètement et a confondu les relations sm avec les violences conjugales. Le roman passe pour une relation sm alors qu'en réalité, Ana est une victime. En soit, ce n'est pas dérangeant mais ce qui l'est c'est que l'auteur a totalement dénaturé la relation sm pour en faire une relation de violence conjugale. Résultat, le sm en prend un coup et la violence conjugale est rendue sexy. Et très franchement, depuis que j'ai appris ça, je regrette le succès de ce roman =/

_________________________________________________

[Correctrice]
Si vous voyez un [CPM] c'est que je suis passée par là wink

lis critique
Je lis, je critique


J'espère que tu passes un bon moment sur notre forum Invité et j'espère te voir ici très longtemps Smile
Bonne lecture.


Dernière édition par Aurélie le Jeu 16 Avr - 11:06, édité 1 fois (Raison : Correction par Aurélie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jelisjecritique.wordpress.com/
Jacana


avatar


Messages : 4131
Age : 26
Localisation : Genève
Emploi/loisirs : étudiante// escrime, théâtre


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Cinquante Nuances (Fifty Shades)   Dim 8 Mar - 12:31

Bon, je n'ai lu que le tome 1, alors je ne sais pas comment ça se passe par la suite. J'ai aussi lu à plein d'endroits des analyses et des avis cinglants sur les violences conjugales. Honnêtement, après avoir terminé la lecture du tome 1 (que j'ai lu mi en anglais et mi en français et que j'ai trouvé laaargement plus soft en anglais cela dit en passant) je suis complètement hallucinée par cette analyse. De la violence conjugale ? Ana accepte, apprécie et en redemande à chaque fois... Elle dit régulièrement être gênée, humiliée, blessée... ça m'avait choquée sur le moment. Mais quelques lignes plus tard, elle admet avoir malgré tout aimé ça et en redemande encore. Donc du coup, j'ai l'impression qu'elle aime ça, mais qu'elle n'arrive pas encore à l'admettre...

Après, Christian est quand même un saligaud, et il y a certaines choses que je n'aurais jamais acceptées (même dans une relation sans sm). Par exemple, le fait qu'il choisit et commande la vie d'Ana. Mais là aussi, rien ne l'empêche de lui dire non, de refuser, de le quitter... Mais elle reste, elle se résigne et elle le fait (après quelques négociations à chaque fois). Alors oui, elle a l'air un peu bébête, mais jusqu'à preuve du contraire, elle n'a pas un couteau sous la gorge, elle est "amoureuse".

En plus, à un moment, on sait ce qu'elle ressent pendant une scène de fessée un peu crue. Elle sait le mot d'urgence qui lui permettrait de tout arrêter, mais elle ne l'utilise pas... Pourquoi ? Après, cette "punition", lorsque Christian veut lui faire un câlin tout gentiment, elle le rejette, elle lui dit non. Mais de nouveau, pourquoi ? Il lui suffisait de mettre fin avec ce fameux mot (c'est pas comme si Christian ne le lui avait pas répété 15 fois dans le même chapitre en plus !) Finalement, je comprends que Christian soit troublé... Comment peut-il s'imaginer qu'elle lui en veuille ? Elle n'a rien dit, elle a souffert en silence, alors qu'elle semblait ne pas aimer ça, mais elle le cache. Cette scène m'a donné envie de hurler, mais pas contre Christian, contre Ana ! Mince à la fin, qu'elle parle si elle n'aime pas ça, qu'elle lui dise stop. En fait, elle endure des choses qu'elle n'apprécie pas (pour cette scène-ci) ou qu'elle n'ose pas avouer aimer (alors qu'elle semble prendre son pied), par amour. Un amour destructeur, qui ne la rend pas totalement heureuse, qui lui fait faire des choses en désaccord avec ses valeurs. Mais ce n'est pas de la faute de Christian (je répète, en tout cas dans le tome 1). Dès le début il lui répète que ce n'est pas un homme bien, qu'il n'est pas fait pour elle. Et non, elle reste.

Après, honnêtement, je ne connais pas les us et coutumes des amusements pimentés à la sauce SM, mais en tout cas, je n'y vois pas (vraiment) de violence conjugale. Dans le sens où elle n'a qu'à dire non (nom di djou !). Ils se mettent d'accord sur un mot pour tout arrêter, ben... Qu'elle l'utilise ! Qu'elle parte si elle est malheureuse. Qu'elle fixe de nouvelles limites si elle ne se sent pas prête à les franchir, c'est tout ! En plus, quand je vois que certains critiquent le livre parce que cela donne une mauvaise image du SM, (peut-être, je n'ai toujours pas lu la suite) mais moi, ce n'est pas ça qui m'a marquée dans l'histoire. On voit clairement que Christian est un saligaud (même dans sa vie de tous les jours). Il a le pouvoir et a l'habitude qu'on lui obéisse, ça a dû lui monter à la tête et il reproduit peut-être certaines choses dans ses jeux sexuels. Mais pour moi, ce n'est pas l'image du SM qui est mise en cause, mais le sale caractère de monsieur. Et en ce qui concerne Ana, on voit bien que c'est l'archétype de la pauvre gourde amoureuse qui est prête à tout par amour... Alors oui, il profite peut-être un peu. Mais franchement, à la place de Christian, il y a des choses que je n'aurais pas comprises non plus. (Genre pourquoi Ana me rejette-t-elle parce que je lui ai donné six fessées ? Mince quoi, je lui en ai données six, elle avait largement le temps de me dire qu'elle voulait arrêter ?)

Je tiens à dire que la version originale est nettement plus soft, les termes sont moins crus et moins vulgaires (nettement plus érotiques et sensuels). J'ai souffert quand je suis passée à la version française, mais j'ai continué pour voir ce que ça donnait. Je n'ai pas lu la suite, donc je ne sais pas si tout le pan "violences conjugales" arrive après, si tel est le cas, je n'ai rien dit, car bien entendu, je ne suis pas pour les violences conjugales. Je n'ai pas non plus vu le film, peut-être va-t-il plus loin dans ce qu'il montre que le livre, je ne sais pas. Parce que certains actes m'auraient profondément gênée si je n'avais pas eu la petite voix intérieure d'Ana, nous expliquant qu'elle trouvait ça bon. Je me dis que forcément, dans le film, on va peut-être pas mettre une scène de fesses avec la voix d'Ana pendant l'acte qui nous dit qu'elle trouve ça bon... Du coup, on se sent peut-être plus dans le rôle du voyeur que dans le livre où les passages gênants sont approuvés par madame. Pour finir, il ne faut pas oublier que les personnages sont des bons gros clichés de base : le vice et la pucelle qui tombent amoureux au premier regard, sans aucun autre explication... Comme par hasard, monsieur est riche, comme par hasard, madame n'a plus aucune force de caractère en présence de monsieur. Que les amateurs de SM trouvent que ce couple ne rend pas hommage aux pratiques SM, je peux comprendre, parce que la même histoire sans scènes SM, j'aurais eu le même avis : ce couple ne rend pas hommage à la pratique de l'amour non plus... Selon moi, c'est plus un problème de protagonistes que de représentations des pratiques SM.

Enfin bref, ça me dérange un peu ces histoires de violences conjugales... Parce que j'avais commencé ce livre bien avant que ces critiques foisonnent de tous côtés et j'avais plus ou moins apprécié ma lecture jusqu'à ce moment-là. J'ai été profondément choquée de me dire que j'étais potentiellement en train d'apprécier un livre qui présente la violence conjugale comme étant quelque chose de normal, de bien, d'excitant... J'ai donc repris ma lecture avec un oeil de lynx et j'avoue que tout ce que j'en ai trouvé jusqu'à la fin, c'est qu'Ana est vraiment une gourde et Christian en profite. (Mais c'est un peu normal... Si elle ne se plaint pas et dit aimer, pourquoi ne pas continuer et proposer d'aller plus loin ?)

_________________________________________________

Profil Livraddict | Mon Blog !


Dernière édition par Aurélie le Jeu 16 Avr - 11:11, édité 1 fois (Raison : Correction par Aurélie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michiko


avatar


Messages : 4013
Age : 25
Localisation : Lille
Emploi/loisirs : Professeur des écoles / Jeux vidéos/de rôle/de plateau


Vos papiers SVP
Crédits: Google
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Cinquante Nuances (Fifty Shades)   Dim 8 Mar - 14:53

Tu donnes justement des exemples liés à la violence conjugale ^^
Toutes les femmes victimes ne portent pas plainte et ne quittent pas la personne avec qui elles sont, sinon, ce serait trop facile. Il choisit ce qu'elle porte, il lui fait des choses qu'elle ne voulait pas sur le coup et elle accepte tout à cause de ses sentiments. Une femme battue te soutiendra mordicus qu'elle avait bien cherché les coups qu'elle s'est pris, c'est la force du bourreau...

Dans le livre, la scène où elle mange avec des gens, une fille fait une remarque et elle a peur parce qu'elle sait qu'elle va avoir des répercussions, c'est un exemple de violence conjugale, elle a peur, et c'est pas excitant. Quand il lui fait du mal dans la cabane juste après, c'est pas un plaisir.

Dans les relations SM, le soumis sait ce qu'il va lui arriver, il sait que s'il n'aime pas être giflé, il ne sera JAMAIS giflé. C'est pas "je te gifle mais je te prouve que tu as aimé ça". Il y a une sécurité, un safe word ou un geste de sécurité à dire ou faire si ça va trop loin et il ne faut pas le dire 5 fois pour que l'autre arrête. Si tu le dis, la personne arrête tout DE SUITE. Ce qui n'est pas le cas ici.

Il y a un moment où tu n'es plus en mesure de dire non même si tu le souhaites. Il y a des femmes qui se font violer sans rien dire, ni même se débattre parce qu'elles sont paralysées par la peur et on ne peut pas les blâmer (y en a qui le font - les blâmer- toujours mais je ne porte pas ces gens dans mon coeur). Tu peux même éprouver du plaisir pendant un viol (si si) mais ça ne veut pas dire que tu étais consentante. Là, c'est la même chose, elle a pu se dire après coup qu'elle a aimé mais elle n'était pas consentante à l'origine, or la base d'une relation c'est le consentement mutuel donné sans contrainte (elle n'a pas un couteau sous la gorge mais elle est amoureuse et ne veut pas le perdre. Il n'y a aucun moment où il fait du chantage ? Du chantage affectif par exemple ?).

Ah et dans une relation SM, tu n'as pas peur. Tu ne peux pas avoir peur puisque la personne qui te domine n'ira jamais au-delà de ce que tu as autorisé avant et tu as un mot de sécurité si jamais ça tourne mal (et tu n'as pas à le répéter plusieurs fois, juste une fois). Et tu ne peux pas avoir peur puisque le consentement est donné avant la partie. C'est pas parce que tu as accepté la gifle une fois que tu l'acceptes les fois suivantes. Bref, le dialogue et le consentement mutuel c'est primordial et il n'y a pas à insister dessus.

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=y2cwzoEE9jk

Cette vidéo explique beaucoup mieux que moi sinon ^^

_________________________________________________

[Correctrice]
Si vous voyez un [CPM] c'est que je suis passée par là wink

lis critique
Je lis, je critique


J'espère que tu passes un bon moment sur notre forum Invité et j'espère te voir ici très longtemps Smile
Bonne lecture.


Dernière édition par Aurélie le Jeu 16 Avr - 11:14, édité 1 fois (Raison : Correction par Aurélie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jelisjecritique.wordpress.com/
Jacana


avatar


Messages : 4131
Age : 26
Localisation : Genève
Emploi/loisirs : étudiante// escrime, théâtre


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Cinquante Nuances (Fifty Shades)   Dim 8 Mar - 20:36

Edit : Mon Dieu c'est super long et c'est sûrement répétitif... Pardon XD

Je comprends une partie de ton avis, mais je te trouve un peu directe pour quelqu'un qui n'a pas lu le livre tout de même et j'avoue que j'ai un petit peu ri quand le gars de ta vidéo dit pour commencer "j'ai le droit d'en parler parce que je l'ai lu". On est d'accord, c'est pas du tout une critique ni rien, c'est juste que tes propos seraient peut-être un poil plus nuancés.

Tout d'abord, je tiens à préciser que je ne trouve PAS ce livre romantique, je ne trouve PAS Christian parfait, sexy ou autre (au contraire, je le trouve très très c**). Je connais les violences conjugales. Je sais que ce n'est pas une question de violence physique uniquement. Mais bon, malgré tout, selon moi, les violences conjugales d'ordre psychique, sont quand même quelque chose d'insidieux, qui s'installe petit à petit dans une relation. Là, ils se connaissent depuis quelques semaines, c'est ridicule. Oui, une femme qui a peur et qui aime va rester par amour, va finir par penser que c'est normal, qu'elle le mérite. Là du coup, ma foi, je ne peux que trouver Ana complètement gourdasse. Sincèrement, tu vois un bel homme qui décide de te présenter un contrat, te dit qu'il n'est pas bon pour toi, qu'il a des travers et tout et qui veut contrôler ta vie, tu restes ? Je pense que la durée est un élément essentiel du problème. S'ils avaient été ensemble depuis des années, je ne réagirais probablement pas de la même façon. Mais là, elle est libre, elle aurait largement eu le temps de lui dire non (en plus c'est pas comme si elle était seule et abandonnée).

Je tiens à préciser que je viens de relire la scène du hangar à bateau, par rapport à ta mention du "safe word" histoire de vérifier ce que j'allais dire. Donc j'ai vérifié et en effet, Ana n'utilise JAMAIS le safe word. Pourquoi ? J'ai la version numérique du livre, j'ai même pu faire une recherche complète de où apparaissaient les mots "jaune" et "rouge" (donc "attention j'approche de mes limites" pour le premier et "là, il faut arrêter tout de suite" pour le deuxième). C'est vite vu, ces deux mots n'apparaissent que lorsque Christian lui explique comment ça marche, lui demande si elle les a bien retenus et les lui fait répéter; ou alors ils apparaissent encore dans le fameux contrat. Elle n'utilise JAMAIS ces mots... Je pense que j'aurais été outrée si Ana avait utilisé le safe word et que Christian avait continué, mais non... Rien... L'homme qui présente la vidéo que tu m'as mise en lien (qui est somme toute intéressante) nous annonce qu'Ana dit "au secours". Mais en fait non. Elle le pense "seulement". Alors oui, là, je nuance mes propos, parce qu'il n'est absolument pas normal en soi de devoir penser ça, c'est aussi absolument horrible d'avoir peur de quelqu'un, et en effet, un dominant est censé être dominant uniquement dans la chambre à coucher (ou dans la salle de jeu). Ici, pour moi, on a légèrement affaire à un amalgame. Ce n'est pas une règle des pratiques SM qui a été bafouée selon moi (puisque les règles sont posées clairement): Ana connaît les mots mais choisit de ne pas les utiliser, Christian continue. Après, selon mon avis, le fait que Christian soit un salaud en dehors de la chambre et soit encore dans son rôle de dominant à contrôler la vie d'Ana et tout, ce n'est pas en lien avec les pratiques SM. Christian est juste un gros c** et Ana est peut-être trop innocente, peut-être un peu débile aussi.

Je pense que cet aspect-là, c'est surtout pour pouvoir faire entrer une sous-intrigue à l'histoire. La fameuse "blessure" de Christian... Parce que oui, ce pauvre chéri est un homme blessé... Donc s'il agit comme ça, c'est à cause de ça (dixit ce qu'il se passe dans le livre en fait). Personnellement, je trouve ça un peu idiot... Comme si tous les dominants avaient eu des problèmes dans leur enfance et comme si cela pardonnait tout. C'est la sous-intrigue qui est mauvaise, qui rend Christian détestable, mais pas la pratique de leurs jeux sexuels tels qu'ils sont...

Après, je suis d'accord sur un point. En voyant quelques éléments que le monsieur de ta vidéo dit, c'est vrai qu'il y a des choses qui ne devraient juste jamais avoir lieu dans un couple. Typiquement, la peur de l'autre, ce n'est pas normal. J'ai trouvé ça vaguement bizarre sur le moment, mais je me suis toujours dit qu'Ana n'avait qu'à partir après tout... Là je pense qu'on en arrive à une certaine interprétation individuelle, mais j'ai pensé qu'elle était juste un peu bête (vu que la relation est très courte et qu'elle passe pour une fille avec du caractère vu qu'elle ose lui répondre). Mais après, c'est tout à fait vrai, ça ne devrait pas arriver. Par contre, le monsieur de la vidéo ne dit pas qu'Ana a envie de rendre Christian meilleur, elle veut le "soigner" et elle lui répond, elle l'embête, elle le cherche. Je trouve qu'elle montre une certaine force de caractère, du coup, je ne comprends pas pourquoi elle reste. Pour moi, ce n'est pas vraiment de la violence conjugale pure et dure, mais déjà, une grosse faiblesse de scénario et un amour destructeur ! Au même titre que si je me taillade les veines parce que George Clooney m'a repoussée alors que je l'aime de tout mon cœur, c'est moi qui ai un problème, je me fais du mal toute seule. J'ai l'impression que c'est plus cet amour destructeur qu'on aperçoit là. Si j'utilise les mots "elle endure par amour" ça va être pris de nouveau dans le sens violence conjugale, mais c'est pas tout à fait ça que je vois (après lecture du livre). En gros, elle se fait du mal un peu toute seule... C'est super dur à expliquer, je regarde si je trouve mieux d'ici demain. ^^

Par contre, je suis totalement contre ce que dit le monsieur de la vidéo quand il dit que ce livre dit aux hommes "battez vos femmes", alors non, clairement pas, ce n'est pas le message qu'il donne... Et je répète, je ne trouve pas cette histoire romantique, je ne voudrais jamais vivre une telle relation ! (Clairement pas !) Les quelques fois où Christian dit qu'il veut "battre" Ana (attention aussi, il me semble que là aussi, la version originale est plus soft, parce que le terme battre, voilà voilà quoi), on voit vraiment la sous-intrigue du pauvre chéri se profiler.

Je ne veux pas non plus faire l'éloge de ce livre, parce que je ne l'ai pas vraiment trouvé bien. Malgré tout, j'ai quand même apprécié ma lecture. Il y a un truc que je trouve triste. C'est que ce livre est déjà sorti depuis un moment... Rien n'a été dit (ou du moins pas avec la même ampleur) sur le sujet des violences conjugales jusqu'à il y a quelques mois. Donc des personnes qui avaient apprécié le livre (probablement plus que moi) se retrouvent aujourd'hui face à un dilemme et commencent à avoir honte d'avoir pu aimer un tel livre. Je trouve ça triste... Comme de cracher pendant des années sur Michael Jackson et de soudain retourner sa veste et l'aduler après sa mort. J'en viens à me demander si c'est pas le film qui a influencé un peu rétroactivement la façon dont on peut percevoir le livre. Toutes les fois où Ana dit qu'elle a peur (avant que je pense à cette histoire de violence), j'avais l'impression qu'elle le disait comme ça, qu'elle plaisantait. "J'ai peur de ce qu'il peut me faire", mais sous-entendu "je me demande bien ce qu'il va me faire et ma déesse intérieure est mine de rien toute chamboulée et excitée". Après avoir appris tout ça, j'analyse chaque mot et je vois des choses que je n'avais pas vues avant... Alors bon, ça va dans les deux sens, peut-être que j'ai minimisé certains éléments, mais peut-être que ce n'était pas si horrible que ça au départ. Dur à dire avec toute l'encre que ça a fait couler ces derniers temps...

En tout cas, je tiens encore une fois à préciser qu'Ana ne prononce JAMAIS les safe words ! Je pense que j'aurais fermé le livre si elle l'avait fait et que Christian avait continué ! Après, c'est vrai qu'elle lui demande de ne pas le faire, ça, ça m'a un peu gênée, c'est vrai. Mais pourquoi ne pas utiliser les safe words ? C'est à ça que ça sert non ? Et surtout, comment une fille qui dit "non" peut dire 2 pages après "Voilà : si j'ai subi une baise-punition, j'ai aussi remporté une petite victoire. Ma déesse intérieure acquiesce en souriant : Tu n'as pas eu besoin de la demander." Elle perd vraiment en crédibilité, parce que ce genre de chose, elle le dit à chaque fois !!

En lisant le livre, on s'en rend compte... Elle est comme ça, on finit par voir ou croire qu'elle aime ça, qu'elle en redemande. Elle a du caractère, elle lui répond, elle le cherche, elle le quitte... On finit par prendre ses "j'ai peur" plus pour une légère appréhension qu'une peur panique.

Sinon, tu dis que le dialogue mutuel est important et ça, c'est clair ! Je pense qu'Ana est un peu tarée de se mettre dans de tels draps sans n'avoir aucune expérience... Ici, le dialogue est forcément biaisé, elle ne sait pas de quoi elle parle vraiment. Mais bon, elle ne signe pas le contrat, refuse déjà toutes les choses qu'elle imagine ne pas aimer. Sans oublier que Christian y va mollo, lui demandant son avis à chaque fois, à savoir s'il peut tenter telle ou telle chose et elle accepte et aime ça... Je comprends que ça peut se confondre un peu avec de la violence conjugale, mais je vois vraiment de l'amour aveugle et destructeur, mais personnel du côté de Ana. Du coté de Christian, je vois un gros c**, qui se permet de vouloir tout contrôler. Pas normal, on est d'accord. Mais comparé aux immondes porcs qui existent dans ce monde, il le lui dit, il lui montre le contrat, il lui expose tel quel ce qu'il est et elle est totalement libre de refuser. Elle ne le connaît pas encore, elle peut partir. Si elle reste ce n'est pas par "amour véritable" mais à cause d'un "coup de foudre" complètement improbable. Il me semble d'ailleurs qu'il ne lui fait jamais du chantage affectif. Après, en ce qui concerne les menaces, je sais qu'il lui dit quelque fois "si tu refais ça, je vais devoir te punir dans la chambre", j'ai trouvé ça un peu bizarre en effet. Mais de 1) si ça ne te convient pas, tu dis non tout de suite (cf: elle a lu cet horrible contrat, comment a-t-elle pu rester si elle ne le voulait pas ?) et de 2) ça reste toujours des menaces de "punitions plus ou moins sexuelles" et pas par exemple "si tu fais ça je te gifle".

Bref... J'ai trouvé la lecture nettement moins horrible que ce qui est décrit dans tous les avis que j'ai lus récemment. Peut-être que si on analyse tout, on peut y voir le mal. En tout cas, moi, pendant la première moitié du livre, je n'avais rien remarqué ! Les caractères des personnages et les descriptions de ce que pense Ana m'ont permis aussi de relativiser certains trucs. Et je maintiens un élément que je trouve très important, elle n'a jamais utilisé les safe words, quand bien même elle avait dit qu'elle les utiliserait si elle en avait besoin. Donc ajouté à cela le fait qu'ils ne se connaissent pas depuis très longtemps et qu'elle sait parfaitement dans quoi elle se lance, la scène du hangar à bateau n'est certes, pas normale et relativement gênante. Peut-être qu'Ana n'est pas totalement consentante, mais pourquoi n'utilise-t-elle pas le safe word si vraiment elle ne voulait pas ? Donc oui, Christian est un peu gonflé de continuer malgré ses "non, non", mais d'un autre côté, s'ils ont convenu un safe word, pourquoi s'arrêter avant qu'elle ne l'emploie ?

Pardon, j'ai fait un méga long pavé. Pourtant, je ne veux pas non plus à tout prix défendre ce livre, il y a quelques éléments qui m'ont gênée d'ailleurs. Après, autant le dire, les relations SM, ça n'est pas vraiment ma tasse de thé de base. Je sais que des gens prennent leur pied comme ça, je sais qu'il y a des règles, des safe word, que c'est fait dans le but de rechercher du plaisir... Là, dans l'ensemble, c'est plus ou moins ce que l'on retrouve. A part le fait que Christian reste dominateur en dehors de la chambre... Mais ça, c'est expliqué comme étant une de ces tares à cause de ce qu'il a vécu dans sa jeunesse. (Oui, facile) mais du coup, pour moi, ce n'est plus tout à fait lié à sa sexualité, il a un sérieux problème par contre. Mais il est honnête, il dit qu'il va vérifier ce qu'elle va manger, l'habiller, l'obliger à être rasée/épilée en tout temps (etc, etc, etc la liste est longue) dans le contrat qu'elle lit avant même d'avoir couché avec lui ! Elle sait ce qui l'attend dès le premier jour.

Au final, je pense qu'il y a un gros problème de scénario et de crédibilité, mais de là à penser que ce livre fait l'éloge des violences conjugales et invite les maris à battre leur femme, ça va loin !

Et au fait, si jamais, ne prends pas mal le fait que je te dis que tu es un peu directe dans tes avis, ce n'est vraiment pas méchant ni rien. C'est juste que le livre n'est pas aussi cru que ce que dit le monsieur de la vidéo (bien qu'il y ait quelques scènes osées/gênantes). D'ailleurs, je ne te conseillerais même pas de lire le livre. Parce qu'inconsciemment, en sachant cela, c'est impossible de ne pas chercher le mal partout. Je pense que mon avis aurait été différent si j'avais lu tout le livre après avoir lu de tels avis. Tu ne ferais que te forcer bêtement, je pense que c'est pas très cool. Moi ce que je ne comprends pas c'est pourquoi et comment ce livre a pu recevoir une si bonne critique pendant en tout cas deux ans et se faire soudain démolir comme il l'est maintenant...

*Et en cette journée internationale de la femme (je me rends comte de ça maintenant tiens), je dis halte aux violences conjugales, mais je dis aussi qu'une femme a le droit de lire ce qu'elle souhaite sans avoir honte* ^^

_________________________________________________

Profil Livraddict | Mon Blog !


Dernière édition par Jacana le Mar 23 Fév - 19:25, édité 2 fois (Raison : Correction par Aurélie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michiko


avatar


Messages : 4013
Age : 25
Localisation : Lille
Emploi/loisirs : Professeur des écoles / Jeux vidéos/de rôle/de plateau


Vos papiers SVP
Crédits: Google
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Cinquante Nuances (Fifty Shades)   Lun 9 Mar - 10:04

Il est vrai que je commente sans l'avoir lu intégralement (faut dire que j'aurais dû me forcer vu le niveau du premier chapitre ^^) et que ce n'est pas bien mais je me suis permise de faire cela à cause du message du livre sur le rapport entre le SM et la violence conjugale. Parce que lorsque j'entends certaines personnes, j'ai l'impression que Grey est un prince, l'homme idéal et à côté de ça, j'ai des lecteurs qui balancent que c'est le pire des salauds. Donc j'ai essayé de comprendre en parlant avec des gens qui l'ont lu et cette vidéo a circulé. [En revanche, je reviens juste sur un point, je ne pense pas que le livre fasse l'éloge de la violence conjugale, pour moi l'auteur s'est juste plantée, elle ne l'a pas fait sciemment.]

J'étais étonnée car le site Madmoizelle était rangé de l'avis des lectrices qui avaient aimé. Finalement, récemment, ils ont changé d'avis en expliquant que le message qui circulait n'était pas bon. Comme toi, je n'ai pas compris pourquoi il y a eu un tel revirement entre "c'est le meilleur livre du monde" avec bien sûr des haters et "ce livre est à chier". Je connais des gens qui ont d'ailleurs changé d'avis sur le livre (Chouquette par exemple).

Cela étant, mon avis sur le roman est que je n'ai pas réussi à aller au delà du premier chapitre et je ne peux pas me permettre d'aller plus loin là-dessus, je ne peux juste donner un avis que sur l'écriture du premier chapitre (ou du deuxième aussi, je ne sais plus).

Cependant, je me suis permise de critiquer non pas l'histoire, l'écriture mais le message à faire passer. Ce qui me semblait dérangeant et critiquable dans ce livre, que je l'ai lu ou non c'est la manière dont le sujet a été abordé. Je pense sincèrement que la barrière sm/violence dans ce livre a été mal gérée. Tu me demandes si à la place d'Ana j'aurais agi de telle ou telle sorte mais comme on ne parle pas d'un vrai être humain mais d'un personnage de fiction soumis aux volontés de l'écrivain, je pense que tu soulignes sans doute un problème majeur du livre : les personnages ne répondent pas à une logique humaine. Ou alors il y a des mécanismes que je ne connais pas (là-dessus, tu es plus à même de répondre). Et c'est sur ce genre de choses que je me permets d'insister bien que n'ayant pas lu le roman. Quand tu connais le monde SM et ses pratiques (et j'ai eu l'occasion d'avoir des témoignages pour comprendre), tu sais que là, il y a un problème. Quand tu connais les violences conjugales, tu sens qu'il y a un certain malaise. Tu l'as dit (je crois), ça y ressemble et en même temps... Tu ne me trouves pas assez nuancée (et tu as peut-être raison). Donc ça confirme bien que le message n'est pas clair et qu'il est mal défini.

Du coup, on a là une relation qui est censée être SM mais qui ressemble un peu trop à de la violence conjugale sans en être pour autant quand même. Donc quel message ça apporte ? Ceux qui veulent se lancer dans le SM par le biais de ce livre sans se renseigner ailleurs vont se planter et risquer de blesser quelqu'un. De l'autre côté, on a une victime qui peut lire que ce qu'elle vit est normal et un bourreau qui peut se prendre pour Grey.

Et là tu vas me dire "oui mais ce n'est pas parce qu'on lit un truc qu'on va forcément le faire". Je suis tout à fait d'accord, les jeux vidéos ne rendent pas violents non plus, et le jeu de rôle ne rend pas fou (mh, remarque, je suis folle... xD). Mais le succès du livre (toujours pas compris ce succès d'ailleurs ^^) indique que de nombreuses personnes l'ont lu et statistiquement, il y aura des personnes qui seront mal influencées par ce livre.

Si le livre avait été écrit avec les pieds mais que la relation SM ou de violence conjugale avait été clairement définie par l'auteur (au lieu du rester dans un vague flou), cela n'aurait posé aucun problème, j'aurais juste pu dire "j'ai lu un chapitre ou deux, c'est, selon moi, écrit avec les pieds et je refuse d'aller plus loin dans ma lecture même si le sujet semblait intéressant". Mais là, le sujet est officiellement du SM alors que le contenu n'en est pas véritablement.

Bref, je ne blâme aucunement les lecteurs de ce livre, chacun trouve son plaisir où il le souhaite, ce n'est pas le propos. Même l'auteur, je blâme son écriture et le message qui est trop ambigu mais je penche plus pour une erreur maladroite qu'à une malversation volontaire. Si j'ai dit que ça en faisait l'éloge, c'était extrême et faux (parce que du coup, ça impliquerait que c'est volontaire et ça me ferait mal quand même).

_________________________________________________

[Correctrice]
Si vous voyez un [CPM] c'est que je suis passée par là wink

lis critique
Je lis, je critique


J'espère que tu passes un bon moment sur notre forum Invité et j'espère te voir ici très longtemps Smile
Bonne lecture.


Dernière édition par Aurélie le Jeu 16 Avr - 11:28, édité 1 fois (Raison : Correction par Aurélie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jelisjecritique.wordpress.com/
astadia


avatar


Messages : 74
Age : 32
Localisation : Lille
Emploi/loisirs : assistante maternelle agréée


MessageSujet: Re: [Saga] Cinquante Nuances (Fifty Shades)   Lun 9 Mar - 13:58

wahou les filles!!!

Bon pour commencer, j'avoue que j'ai lâché vos explications en plein milieu. Je suis désolée mais la migraine pointait le bout de son nez. Very Happy
J'ai lu la trilogie et je dois dire que je ne me suis pas posée autant de questions !
Un livre a pour moi vocation à me détendre et à m'évader de la vie de tous les jours alors j'avoue que votre débat m'a un peu dépassée.
Je n'ai pas du tout ressenti de violence conjugale en lisant le livre, après peut être que selon l'expérience de chacun, on ne ressent pas les choses de la même façon.
Je n'ai pas non plus entendu parler de toute la polémique que le livre a engendré sur la violence conjugale et j'avoue que j'ai été assez surprise d'entendre ça.

Je ne trouve pas qu'Ana donne l'impression de subir plus que qu'elle n'autorise. D'ailleurs Christian lui fait assez remarquer que dans une relation dominant/soumise, c'est la soumise qui en fait a le pouvoir puisque c'est elle qui définit les limites.
Votre débat concerne essentiellement le premier roman et je peux vous dire pour avoir lu les 2 autres tomes que, plus l'histoire avance, plus c'est Ana qui en redemande et c'est même elle qui incite Christian à retourner dans la fameuse "chambre rouge de la douleur". Après l'épisode des coups de martinet (où en effet elle n'a pas prononcé le mot d'alerte pour on ne sait quelle raison) Christian ne voulait plus y aller et c'est Ana qui insiste et qui organise un petit stratagème pour pouvoir y retourner avec lui. Même si je suis d'accord qu'une femme battue ne dit rien dans certains cas, je ne pense pas pour autant que ce soit elle qui en redemande.

Quand au mot d'alerte, de mémoire elle doit l'utiliser 1 ou 2 fois dans la trilogie (dont 1 fois seulement dans le cadre d'un jeu sexuel et encore ça reste à vérifier) et Christian s'arrête tout de suite.
De mémoire Christian l'utilise lui aussi 1 fois mais pas dans le cadre de leur partie de jambes en l'air ! Ils ont détourné le sens de ce mot dans un tout autre contexte et je rejoins Jacana pour dire que s'il ne lui rappelle pas 100 fois le mot d'alerte avant chaque épisode lubrique, il ne le lui rappelle pas 1 fois !

En résumé, j'ai lu cette saga avec beaucoup de plaisir et même si les personnages sont stéréotypés, j'ai apprécié ce que je lisais et je n'ai pas senti de frustration ou de gêne ou quoique ce soit d'autre en lisant ce roman.
C'est le premier livre de ce genre là que je lisais et, à ma grande surprise, ça m'a beaucoup plu et ça m'a ouvert l'esprit sur un nouveau genre que je ne connaissais pas et qui ne m'attirait pas plus que ça.
Je pense que quoiqu'il se passe dans le monde, il y aura toujours des avis divergents et c'est ça qui rend le débat intéressant car on se ferait quand même bien chier si tout le monde était du même avis.


Dernière édition par Aurélie le Jeu 16 Avr - 11:36, édité 1 fois (Raison : Correction par Aurélie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enorah


avatar


Messages : 1803
Age : 27
Emploi/loisirs : Bibliothécaire / Cinéphile boulimique


Vos papiers SVP
Crédits: http://marion-lutine.eklablog.com/
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Cinquante Nuances (Fifty Shades)   Lun 9 Mar - 15:35

Je me permet de rajouter mon petit grain de sel si vous permettez (de toute façon même si vous ne permettez pas je m'incruste ahah)
Tout ce que ces discussions prouvent, c'est que ce livre est mauvais (mais ça j'y reviendrai plus tard).

Ce qui me gêne un peu dans ce que tu dis Jacana (entre ce que tu as noté ici et les discussions sur Skype) c'est que tu sembles avoir une vision très précise de la définition des violences conjugales qui doit répondre à des points précis pour être qualifiée comme telle. Pourtant, une violence est une violence, quelle qu'elle soit et quelle que soit la position dans laquelle la victime se trouve, qu'elle soit bête comme ses pieds ou complètement débile de rester. Pour prendre un exemple grossier mais concret, si tu te fais frapper par une personne, tu as toujours la possibilité de fuir (dans le cas où la personne est seule). Pour autant, ce n'est pas parce que tu as cette possibilité que le comportement de cette personne n'est pas violent. La violence conjugale a seulement ça de particulier que c'est une violence au sein d'un couple, c'est tout. Le fait que la personne puisse partir quand elle veut, que les deux personnes ne se connaissent pas depuis longtemps, que tout ceci repose sur un coup de foudre foireux, il n'en reste pas moins qu'une violence (psychique ou physique) reste une violence. A partir du moment où tu fais peur et donc que tu exerces une pression sur la personne en face, c'est de la violence. C'est pour ça que de la manière dont vous parlez d'une fameuse scène du hangard (ou du bateau, ou des deux j'ai pas compris xD) semble être pour moi une violence conjugale. J'ai même été surprise du mot employé dans un des messages: baise punition, euh pour moi ce terme se rapporte à un acte sexuel où l'un des deux est consentant, l'autre pas, et ça ça porte un nom: le viol, donc dans ce cadre là, on est clairement dans la violence conjugale. (Et si cette scène du livre se passe exactement comme tu sembles la décrire, désolée mais là je pars brûler le bouquin de ce pas. Parce qu'on galère déjà assez à faire reconnaître de nos jours que oui punaise, le viol conjugal ça existe! pour qu'en plus, un livre nous fasse passer ça pour du SM)

Les situations que tu avais l'air d'évoquer Jacana (je sais plus si c'était ici ou sur Skype) relevaient plus du harcèlement moral, qui peut faire partie de violences conjugales, oui, mais qui ne se limitent pas à lui. (C'est en ça que ta vision me chiffonne un peu donc)

Pour le reste, il semble que le vrai gros problème qui se pose avec ce livre et qui provoque tous ces remous soit la notion de consentement chez Ana, qui apparemment n'est pas claire du tout (d'ailleurs elle ne signe jamais le contrat), malheureusement, c'est bien cette notion qui sépare la violence du SM. Donc j'ai presque envie de dire que l'auteur a bien cherché les reproches qui lui tombent sur le coin de la figure et que ça ne m'étonne donc absolument pas que ça crée autant de débat. Surtout quand, au niveau marketing, le bouquin est vendu comme un livre sur le BDSM.

Enfin pour le reste, je disais donc que ce livre était mauvais. Ça peut-être une très bonne fan fiction, et si ça en a diverti beaucoup, tant mieux pour eux, honnêtement,  mais en tant que bouquin, c'est mauvais. Parce que l'écriture d'un scénario nécessite un minimum un travail de recherche sur le sujet dont on parle et qu'il n'y en a ici aucun. L'auteur s'est simplement contentée de retranscrire son fantasme de ce qu'elle imaginait être une relation BDSM, et c'est bien de là que vient le principal problème. (Et puis c'est écrit avec les pieds quoi, pouah! xD)

_________________________________________________



Dernière édition par Aurélie le Jeu 16 Avr - 11:39, édité 1 fois (Raison : Correction par Aurélie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-deux-pages.eklablog.com/
astadia


avatar


Messages : 74
Age : 32
Localisation : Lille
Emploi/loisirs : assistante maternelle agréée


MessageSujet: Re: [Saga] Cinquante Nuances (Fifty Shades)   Lun 9 Mar - 17:24

Je suis d'accord avec toi Enorah sur le fait que ce n'est pas un grand livre de littérature, il est écrit de façon assez simple avec un vocabulaire assez pauvre et il est riche en répétitions bref c'est sûr qu'il ne sera pas étudié à l'école. Ahahahah.
En revanche tu ne peux pas dire qu'il soit mauvais sinon il n'aurait pas un tel succès.
Il en faut pour tous les goûts et ce n'est pas du tien !


Dernière édition par Aurélie le Jeu 16 Avr - 11:40, édité 1 fois (Raison : Correction par Aurélie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enorah


avatar


Messages : 1803
Age : 27
Emploi/loisirs : Bibliothécaire / Cinéphile boulimique


Vos papiers SVP
Crédits: http://marion-lutine.eklablog.com/
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Cinquante Nuances (Fifty Shades)   Lun 9 Mar - 21:15

Oula, halte aux raccourcis trop facile. Si le succès commercial d'une œuvre prouvait sa qualité, ça se saurait. Au delà de l'écriture, il y a, comme je disais, un réel problème au niveau du sujet, que l'auteur ne maîtrise pas. Et c'est tout ceci, au delà du fait que ce soit de mon goût ou non, qui en fait un livre qualitativement mauvais (bon mauvais c'est peut-être un poil trop catégorique, mais du moins très très bof) Après bien sûr ça n'empêche pas d'y trouver son compte et je ne remets pas du tout en cause les gens qui ont aimé hein ?

_________________________________________________



Dernière édition par Aurélie le Jeu 16 Avr - 11:41, édité 1 fois (Raison : Correction par Aurélie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-deux-pages.eklablog.com/
astadia


avatar


Messages : 74
Age : 32
Localisation : Lille
Emploi/loisirs : assistante maternelle agréée


MessageSujet: Re: [Saga] Cinquante Nuances (Fifty Shades)   Lun 9 Mar - 23:00

Oui désolée je n'arrive pas encore à écrire des gros pavés comme vous, mais je suis sûre qu'à force ça viendra ! Very Happy
Je ne rentrerai pas dans un grand débat sur la qualité des oeuvres littéraires car je n'ai pas la connaissance pour, en revanche je pense tout de même qu'un tel succès commercial n'arrive pas par hasard, il y a bien une raison à cela non?
Je ne connais pas la vie privée de l'auteur pour savoir si elle s'y connait en BDSM (et à vrai dire heu je ne veux pas le savoir) et j'avoue qu'elle peut donner une vision utopique de la chose et ça peut provoquer de sérieux amalgames (et je trouve que l'interprétation du film est encore pire).
Je ne peux pas expliquer pourquoi ce roman a eu autant de succès tout comme je ne m'explique pas très bien sur le fait que j'ai aimé lire cette saga mais en venir à un sujet grave comme la violence conjugale, je trouve cela un peu excessif même si je peux concevoir que certaines personnes le ressentent comme tel.


Dernière édition par Aurélie le Jeu 16 Avr - 11:42, édité 1 fois (Raison : Correction par Aurélie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Saga] Cinquante Nuances (Fifty Shades)   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Saga] Cinquante Nuances (Fifty Shades)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature rose :: Romans érotiques-