Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Interview de Cyril Carau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Livresse


Livresse


Messages : 4705

Vos papiers SVP
Crédits: Evange
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

Interview de Cyril Carau _
MessageSujet: Interview de Cyril Carau   Interview de Cyril Carau EmptyDim 27 Juin - 14:06

----------------------------
COMPTE-RENDU DE L'INTERVIEW:
----------------------------

Cricridiamor: Comment t'es venu l'idée de cette anthologie ? Et pourquoi ce sujet ?

Cyril: Bonjour cricridiamor,
Alors je vais d'abord répondre à comment t'es venu l'idée de cette anthologie ? et ensuite à la seconde question.

Quand j'ai lancé le webzine Univers sur OutreMonde, après quelques numéros comme ça marchait bien, j'ai eu envie de faire une web-antho avec plus de textes et plus d'illustrations. Le webzine ayant moins de nouvelles et pas toujours de thème commun, ça a débouché sur les HS d'OutreMonde. Il y a eu deux numéros. Là aussi le succès était au rendez-vous. Et on nous demandait souvent pourquoi ne pas passer sur support papier.
Quand l'opportunité s'est présentée avec les Editions Sombres Rets, j'ai sauté le pas et organisé un appel à textes sur le thème du pouvoir et de la puissance. Nous avons reçu plus d'une centaine de nouvelles, la sélection fut assez ardue.
Après parmi les illustrateurs d'OutreMonde et d'autres que j'aimais bien, j'ai essayé de leur proposer parmi les textes choisis ceux qu'ils aimeraient bien illustrer. Ça a été toute une aventure que la préparation de cette anthologie.
Pour répondre plus en détail à ta question, je lis beaucoup de nouvelles, dans des revues, des recueils, des anthologies ou sur le Web (webzine ou sur des sites). Sans même parler de toutes les nouvelles que je reçois en AT. Et je pense que c'est important de les publier dans de beaux livres, avec des illustrations quand c'est possible. Donc quand j'ai pu le faire, je ne m'en suis pas privé.

Pourquoi ce sujet ?

Je vais essayé de faire court, car je pourrais m'étendre sur la question pendant des heures, c'est un thème qui me fascine vraiment.

Alors, dès gamins, j'ai été intéressé par les pouvoirs, leurs utilisations, l'implication d'avoir du pouvoir, des pouvoirs. J'étais et suis encore un lecteur invétéré de comics Marvel. Môme, je m'imaginais même devenir plus tard super-héros LOL, avec mes copains, on avait fondé une équipe de super-héros, c'était vraiment marrant.
Avec des pouvoirs, on peut tout faire, créer des choses, faire le bien, aider des gens, améliorer la vie, etc. mais, utilisés à mauvais escient, les pouvoirs peuvent être dévastateurs. C'est une propriété quand même assez surprenante.
Plus tard, durant mes études de philo, j'ai pu approfondir conceptuellement l'étude de cette notion. J'ai lu pas mal d'auteurs qui avaient traité la question, notamment Nietzsche qui avec la notion de volonté de puissance a construit tout une philosophie de la vie très intéressante. Comme les notions de vie, de créations, de société, de civilisations m'intéressent également au plus haut point, et qu'elles sont liées à la notion de pouvoir, je me suis dit, non seulement ce thème m'intrigue, me fascine même, mais appliqué à la littérature, aux imaginations d'autres auteurs, qu'est-ce que cela va donner ?
C'est pour cela que je l'ai choisi comme thème de l'antho.

Bon, j'ai pas fait trop long finalement, ça va.

Guigui26: J'aimerais savoir ce qui t'a poussé à devenir auteur, et quel genre de livres écris-tu ?

Cyril: Qu'est ce qui t'a poussé à devenir auteur ?

Là, je crois que je l'ai toujours eu en moi, dès gamin j'adorais raconter des histoires, inventer des personnages, des situations, des univers et au fil du temps ça n'a pas changé. J'adore ça. C'est pourquoi j'attache une grande importance au côté divertissant d'une histoire, d'une nouvelle, d'un roman. Je veux que mes lecteurs prennent du plaisir à lire mes textes. Moi-même en tant que lecteur, j'aime lire des ouvrages qui me donnent du plaisir, voire même une réelle jubilation. Par exemple, mon auteur préféré en SF c'est Jack Vance, non seulement car c'est un extraordinaire créateur de monde, mais aussi parce que ses romans sont jubilatoires.


et quel genre de livre écris-tu ?

De tout, j'ai une préférence pour les littératures de l'imaginaire (SF, fantastique, fantasy) et pour le polar/Thriller, mais j'aime aussi écrire des ouvrages de littératures blanches, roses, historiques, des pièces de théâtre aussi... souvent c'est le thème ou un de mes personnages clés qui va déterminer le genre dans lequel je vais écrire. Par exemple j'aime beaucoup mon personnage de Fausta, aussi j'écris du fantastique historique (ça se déroule au 19e s) quand je la mets en scène.
J'aime beaucoup mes personnages d'Ange, Robert, Gabe, là ce sera du polar à notre époque.
J'aime bien faire réapparaître mes personnages, les suivre sur plusieurs aventures, ou les faire apparaître en "guest-stars" dans d'autres livres.

Skalanah: Pourrais-tu citer les différentes œuvres que tu as écrites?


Cyril: Anthologie : Pouvoir et Puissance, anthologie illustrée, Editions Sombres Rets, novembre 2009

Recueil de nouvelles : Masques de Femmes, co-écrit avec Elie Darco, Le Calepin Jaune Editions, février 2009

Roman : L'Ange de Marseille, Editions Sombres Rets, janvier 2009


Les nouvelles :

- Le choix de Fausta, in - le recueil illustré et dirigé de Maz Coudray : Les Sombres Romantiques, les Editions du Riez, janvier 2010
- Par-delà le sang, Station Fiction n°3, été 2009
- Ultane et son chevalier, in - Plumes de chats, anthologie dirigée par Charlotte Bousquet, Rivière Blanche, février 2009
- Le désert éternel, Station Fiction n° 1, décembre 2008
- La Ultima Cancion, Borderline n° 10, mai/juin 2008
- Le Drée, Ananké n° 1, février 2008
- Une promesse d'ailes brûlées, Univers V d'OutreMonde
- Le festin des dieux, Calepin jaune n°14, septembre 2007
- la logique Rhodes, Black Mamba n°7, juillet 2007
- L'En-deça, Univers III d'OutreMonde
- La Légende Recommencée, « Contes et Légendes... revisitées », anthologie sous la direction de Menolly, éditions Parchemins et Traverses, juin 2006
- I&co, Univers II d'OutreMonde
- Travail de secrétariat, Univers I d'OutreMonde
- Entre la Nuée et l'Obsidium, sur le site OutreMonde.
- La trahison du vrai, Parchemins &; Traverses n°2

Et les articles :
- Paroles de sabre, CinémAction n° 128, Editions Corlet, juin 2008
- Le geste baroque du bourreau, Itinéraires n°3, les Chemins de l'aube, mai 2008
- Je ne sépia, Les Brèves du Crépuscule n° 2, février 2008
- La mise en scène du monde, article dans Univers IV d'OutreMonde
- La croisée des chemins, Univers II d'OutreMonde
- Jupiter et Sémélé, Univers I d'OutreMonde
- Les démons et le choix des hommes, East Side Stories n°6.
- En réponse à la phrase..., East Side Stories n°4.

Sinon, et il s'agit de mon roman le plus important, il y a Le Livre d'Aède, il est encore inachevé et en cours d'écriture.

J'ai 2 recueil de nouvelles quasiment prêts :
- Les Voies de l'Ananké
- La croisée de tous les chemins

J'ai aussi 3 polars/thrillers :
- Vaincre les ténèbres
- Les cavaliers de l'apocalypse
- Les six roses de la foi

Un roman sentimental avec une intrigue policière qui se déroule à New York, dansn les milieux financiers :
- Gravée dans la pierre

Un roman fantastique avec Fausta comme personnage principal (mais lui aussi est en cours d'écriture).
- Sacrifices

Et pas mal de nouvelles en attente de publication dans des anthologies, recueils et revues, normalement elles devraient paraître en 2010. Je croise les doigts.

Skalanah: J'aime beaucoup les personnages de Ange et Robert, comment te sont-ils venus à l'esprit ? Inspiration de personnes connues, ou totale imagination?

Cyril: Alors il faut savoir que ces deux personnages sont inspirés par bien des points par mon grand-père et mon père. L'un et l'autre, avec qui j'étais très intime et complice, me racontaient pas mal d'anecdotes, qui leur étaient arrivées à eux ou à des connaissances. Mon père était un peu baroudeur, un peu (beaucoup) aventurier, il a énormément voyagé et après il me racontait ce qui lui était arrivé et tout ça, pendant des années, a nourri ma propre imagination. Aussi, j'avais envie de faire des personnage à leur image. Mais, bon, Ange et Robert dans l'Ange de Marseille sont quand même des personnages fictifs et les événements relatés sont inventés.

Lhinaë: J'aurais aimé avoir plus d'informations sur comment se déroule une co-écriture de roman, puisque tu l'as vécu lorsque tu as co-écrit Masques de Femmes avec Elie Darco.

Cyril: Là il s'agit d'un recueil de nouvelles. Deux ont été écrites ensemble et les autres séparément, mais nous avons d'abord regardé dans notre production lesquelles correspondaient le mieux au thème : femme et masque. Puis nous avons discuté pour savoir quelles nouvelles écrire pour exemplifier le côté femme/mère, femme fatale, femme/justicière, femme/déesse, etc.
Pour nos deux nouvelles écrites à quatre mains, là on a pas mal réfléchi de concert pour imaginer l'histoire, puis on a fait un plan très découpé et chacun a écrit un paragraphe, de façon chronologique. Puis on lisait le passage de l'autre en le retravaillant. On a essayé d'harmoniser nos styles pour ne pas que le lecteur ait l'impression de lire une nouvelle bancale.

Guigui26: J'aimerais savoir si tes romans ou nouvelles sont disponibles en médiathèque ? Et si ce n'est pas le cas ou puis-je me les procurer ?

Cyril: Il faut leur demander et s'ils ne les ont pas ils peuvent les commander à leur libraire habituel ou directement aux maisons d'éditions, je pense.
Pour les acheter, je pense qu'on les trouve en librairie (pour ceux qui ne sont pas épuisés), Masques de femmes est, hélas !, épuisé et l'éditeur a fermé.

Si tu as l'habitude d'acheter d'occasion sur Priceminister, ils doivent y être.

Lhinaë: Et cela n'a-t-il pas créé des tensions entre vous par moment, du fait justement de ces styles d'écriture différents ?

Cyril: Comme dans tous les couples LOL un peu

Mais j'ai bon caractère, alors ça va...

On a essayé d'être le plus harmonieux possible pour écrire le meilleur recueil possible. Après, avec du recul, on est bien satisfaits du résultat et si on trouve un nouvel éditeur, je pense qu'on touchera peu aux textes.

Lhinaë: Et ce n'était pas trop frustrant de te faire corriger/reformuler ce que tu avais réalisé auparavant ?
Tu sentais-tu gêné de devoir corriger/reformuler ce qu'elle avait écrit ?


Cyril: Pas du tout, Elie est ma bétalectrice numéro 1 et j'ai l'habitude de retravailler mes textes en fonction de ses suggestions.
Pareillement pour elle. Je bétalis ses textes. C'est vraiment un plus. Car c'est pour améliorer nos écrits.

Lhinaë: Penses-tu parfois à l'adaptation cinématographique et/ou théâtrale de l'un tes textes ? Si oui, lequel/lesquels ?

Cyril: Penses-tu parfois à l'adaptation cinématographique et/ou théatrale de l'un tes textes ?

Très souvent, certains textes sont même écrits en vu d'une adaptation audiovisuelle. J'ai moi-même adapté en court-métrage ma nouvelle le Drée.

Si oui, lequel/lesquels ?

Mes polars, l'Ange de Marseille par exemple. Je verrais bien aussi les aventures de Fausta sur écran.
En fait quasiment tous. Soit en film, soit en série TV. J'adore les séries TV.
Vaincre les ténèbres qui se déroule à New York et aussi à Rome et en Chine est écrit de façon très visuelle, justement pour être adapté.

Lhinaë: Pour être adapté justement, quelle est la procédure à suivre ?

Cyril: Il faut adapter le texte en scénario.

Sinon je pense que ce n'est qu'une fois le livre publié que l'éditeur ou l'auteur peuvent soumettre l'ouvrage à des producteurs, metteurs en scène ou même des acteurs "bancables". Je ne sais pas trop comment ça marche précisément.
Des fois c'est un réalisateur qui a lu un livre et qui veut l'adapter, dans ce cas il achète les droits audiovisuesl à l'auteur.
Souvent les romans à succès sont adaptés en film en raison de leur succès en librairie. Les cas les plus flagrants de ces dernières années sont les Harry Potter et le Da Vinci code et sa suite. En France les romans d'Anna Galvada sont généralement adaptés, je pense à ensemble c'est tout et à je l'aimais.

Skalanah: J'ai une question à propos de l'édition Sombres Rets, est-ce toi qui l'a créée? Si oui, est-ce compliqué à mettre en oeuvre ?

Cyril:
Je suis un des membres fondateurs, avec des amis auteurs, artistes, photographes, entre autres, on a créé l'association Sombres Rets pour justement promouvoir nos écrits (et oeuvres graphiques), mais aussi des auteurs pour qui on aurait un coup de coeur.
Antoine Coppola, par exemple, qui vit à Séoul en Corée essaye de promouvoir les poètes coréens qu'il aime. Moi j'ai dirigé l'anthologie Pouvoir et Puissance en partenariat avec OutreMonde parce qu'on savait qu'il y avait plein d'auteurs (peu ou pas publiés jusqu'alors) qui pourraient écrire des nouvelles très intéressantes sur le thème.
L'Ange de Marseille a été publié grâce à l'appui financier d'amis qui aiment beaucoup ce que j'écris.

Est-ce compliqué à mettre en oeuvre ? Je répondrai oui, très. Non seulement il faut un savoir-faire dans le domaine éditorial, mais aussi des compétences en informatique pour gérer le site, la boutique en ligne, etc., du savoir-faire en marketing, être VRP pour les libraires, médiathèques, organisateurs de salons et festivals, et surtout avoir des appuis financiers.
Ça demande du temps, énormément d'énergie, voire même de l'abnégation. Souvent, on se demande pourquoi on continue, lol. Mais ça va, les périodes de découragement sont assez brèves, on a encore la niak !

Lhinaë: J'aurais voulu aussi savoir comment en es-tu arrivé à te faire éditer ? Tu as participé à des concours d'écriture ? Tu t'es fait repérer ? C'est toi qui as démarché ?

Cyril: Un peu de tout ça.

Oui, j'ai participé à des concours et des AT. Et plusieurs de mes nouvelles ont été sélectionnées, c'est comme ça que j'ai été pris dans des revues et anthologies, notamment chez Parchemins &; Traverses, Black Mamba, Borderline...

J'ai également été sollicité. Soit par des anthologistes, soit par des directeurs de publication de revue. Pour Plumes de chats, c'est Charlotte Bousquet qui m'a demandé une nouvelle, pour le premier numéro de Station Fiction, c'est Sébastien Clarac qui aussi m'avait demandé un texte. Pour mes articles de cinéma j'ai chaque fois été sollicité par les rédac' en chef ou directeur de collection. Ma grande fierté, sinon, c'est d'avoir été sollicité par Estelle Valls de Gomis pour que je publie (avec ma compagne Elie Darco) un recueil dans sa maison d'édition, Le Calepin jaune. Hélas, depuis ! cette excellente maison d'édition a fermé. L'autre grande fierté dans ce domaine, c'est d'avoir été demandé par Mathieu Coudray pour que j'écrive sur une de ses peintures... ensuite la nouvelle a été publiée dans les Sombres Romantiques aux Editions du Riez, il s'agit du choix de Fausta. Quand je vois le résultat, je suis très fier.

Des fois j'ai démarché... mais là pour le moment, je n'ai pas eu trop de succès lol ou alors c'est en attente de lecture.

Sinon, bien sûr, je me suis auto-publié avec mes diverses revues et webzines.

Skalanah: Tu consacres ton temps à ce métier, ou bien as-tu une autre activité à côté ?
Peut-on vivre convenablement en se consacrant uniquement à l'activité d'écrivain ?


Tu consacres ton temps à ce métier, ou bien as-tu une autre activité à côté ?

Oui, j'essaie de m'y consacrer le plus possible et d'en faire mon activité principale. Mais c'est dur, très dur.

Peut-on vivre convenablement en se consacrant uniquement à l'activité d'écrivain ?

Là c'est pas évident, je pense. Mais c'est possible. J'y crois fermement, du moins, mais je peux m'illusionner. Pas seulement par la vente de ses livres, mais en faisant aussi d'autres activités liées à l'édition. Beaucoup d'auteurs sont aussi directeur de collection, travaillent dans des librairies ou des médiathèques, sont aussi scénaristes, d'autres sont rewriters ou "nègres" (quasiment tous les livres des"peoples" sont écrit par d'autres auteurs que celui qui le signe lol)... Bref, c'est un métier plus large qu'il n'y paraît.

Lhinaë: Lorsque tu réalises un livre, comment procèdes-tu ? Tu écris tout d'une traite ? D'abord un plan ? Le résumé ? La fin ?

Cyril: J'essaie de mettre mes idées sur papier, de la façon la plus claire possible. Puis je fais un plan. Du moins, j'essaie, je me documente toujours beaucoup, surtout pour les ouvrages historiques (ou même qui traitent de l'actualité).
Ensuite j'écris de façon plus ou moins chronologique... mais quand je cale et que je suis plus inspiré pour une autre partie ou chapitre, je n'hésite pas à l'écrire. Des fois la fin est écrite et pas le début LOL
Ensuite une fois le texte terminé, je fais une relecture attentive. Puis je le donne à Elie qui fait une bétalecture et là commence le travail de réécriture et de modifications quand c'est approprié. Soit pour donner plus d'ampleur à tel passage, soit pour le rendre plus cohérent, soit pour ajouter des passages plus intenses ou humoristiques, etc. soit pour développer tel personnage ou carrément amoindrir l'importance de tel autre.

Sinon j'essaie de me mettre en condition, d'être attentif à ce qui m'entoure, à ce qui arrive dans le monde pour m'en servir, le cas échéant, pour mon texte en cours. Je nourris beaucoup mes textes de mon quotidien, d'anecdote, de l'actualité. Par exemple dans Gravée dans la pierre, je parle de la crise financière, de Bernard Madoff, de Goldmand Sachs, etc. mais aussi des problèmes de tous les jours. J'aime bien m'inspirer aussi de personnes réelles pour créer des personnages imaginaires lol
J'attache aussi de l'importance au style, au phrasé, j'essaie de l'adapter au récit, aux personnages, aux dialogues.

Tu écris tout d'une traite ?

J'ai pas vraiment répondu.
Non, sauf pour les textes très courts, mais généralement j'écris en de nombreuses étapes, puis je reviens en arrière, je réécris, je peaufine. Un travail de fourmis en somme lol


Dernière édition par Aurélie le Ven 17 Avr - 9:34, édité 1 fois (Raison : Correction par Aurélie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Interview de Cyril Carau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Autres formats :: Les Auteurs :: Les Interviews-