Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le vol des cigognes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tari


avatar


Messages : 211
Age : 24
Localisation : Alsace
Emploi/loisirs : Etudiante / lecture, musique


Vos papiers SVP
Crédits:
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Le vol des cigognes   Mer 8 Mai - 17:21

Le vol des cigognes
Jean-Christophe Grangé



informations
TITRE D'ORIGINE : -
DATE DE PARUTION : 1994.
NOMBRE DE PAGES : 378.
ÉDITION DE TON LIVRE : Le livre de poche.
QUATRIÈME DE COUVERTURE : Un ornithologue suisse est trouvé mort d'une crise cardiaque... dans un nid de cigognes. Malgré cette disparition, Louis, l'étudiant qu'il avait engagé, décide d'assumer seul la mission prévue : suivre la migration des cigognes jusqu'en Afrique, afin de découvrir pourquoi nombre d'entre elles ont disparu la saison précédente...

Parmi les Tsiganes de Bulgarie, dans les territoires occupés par Israël, puis en Afrique, Louis court d'énigme en énigme et d'horreur en horreur : observateurs d'oiseaux massacrés, cadavres d'enfants mutilés dans un laboratoire... Les souvenirs confus de son propre passé - ses mains portent des cicatrices de brûlures depuis un mystérieux accident - se mêlent bientôt à l'enquête. Et c'est au cœur de l'Inde, à Calcutta, que surgira l'effroyable vérité...

Y A-T-IL UNE SUITE ? Non.



© aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : -
LE LIVRE EN UN MOT : Sanglant.
UNE CITATION : " J'ignorais que le monde est souvent plus évident qu'on ne pense, et que ses vérités, pour être banales, n'en sont pas moins transparentes et vives. "
UNE NOTE SUR 10 : 8.
TON AVIS : Après ma découverte (un peu tardive) de Jean-Christophe Grangé il y a quelques semaines grâce aux Rivières Pourpres, je me suis mise en tête de rattraper mon retard dans la bibliographie de cet excellent auteur français. Deuxième étape : Le vol des cigognes.

Louis Antioche, trente-deux ans, las de sa vie routinière d’éternel étudiant, est embauché par un célèbre ornithologue suisse, Max Böhm, qui lui confie la mission de suivre la migration des cigognes jusqu’en Afrique pour découvrir pourquoi, l’an passé, nombre ne sont pas revenues.
Quelques jours avant le départ, Böhm est retrouvé mort. Louis, intrigué par certaines découvertes qu’il a faites sur son employeur au moment de sa mort, décide de partir tout de même. Il va découvrir que la route des cigognes est aussi la route du sang, de cadavres et d’horreurs qui dépassent l’entendement.

Dès le début, ce roman sait nous intriguer : pourquoi Max Böhm tient-il absolument à savoir ce qui est arrivé à ces cigognes, au point de dépenser une somme colossale pour envoyer un étudiant sur leur traces, et pourquoi a-t-il choisi Louis, qui n’a aucune connaissance de ces oiseaux, plutôt qu’un véritable spécialiste ? On se doute tout de suite qu’il y a autre chose derrière ces simples cigognes. Et en effet, l’intrigue est beaucoup plus complexe. Mais les informations sont distillées au compte-gouttes, si bien que pendant une grosse partie du roman on reste, comme Louis, focalisé sur les cigognes avant que tous les éléments se relient entre eux pour amorcer un dénouement auquel finalement les cigognes n’étaient qu’un prétexte. Un procédé efficace et j’ai apprécié de voir l’intrigue se complexifier et s’écarter de plus en plus du point de départ, même si la fin reste quelque peu prévisible.

La fin, c’est d’ailleurs ma grosse déception : je ne la trouve pas crédible, tant au niveau de la psychologie du personnage principal qui ne se souvient absolument pas de son passé avant son adoption alors qu’il a été adopté à l’âge de 6 ans, que des motivations du tueur. Et c’est dommage car tout le reste du roman est vraiment ancré dans la réalité, il y a beaucoup de documentation derrière sur les thèmes abordés comme l’ornithologie ou la cardiologie, et une volonté de la part de l’auteur d’ancrer son récit dans le contexte géopolitique et historique des pays qu’il traverse. Ce dénouement un peu (beaucoup) tiré par les cheveux vient en quelque sorte « casser » tous ces efforts et je trouve cela d’autant plus décevant.

Du côté du personnage principal, Louis, je ne sais pas trop quoi en penser. Je ne peux pas dire que je l’ai apprécié, mais je ne peux pas dire non plus qu’il ne m’a pas plu. Disons qu’il m’a laissée complètement indifférente. Pourtant, c’est un personnage complexe, bien travaillé, avec un passé trouble, le genre de personnages qui me plaisent habituellement, mais là, non. J’ai l’impression que c’est quelque chose de récurrent avec Grangé d’ailleurs, parce que dans Les Rivières Pourpres non plus je n’avais pas réussi à m’attacher aux personnages, pourtant là aussi bien développés. C’est peut-être dû au style de l’auteur, assez détaché, presque violent, qui ne laisse pas beaucoup de place aux ressentis et sentiments des protagonistes.

C’est effectivement un roman assez violent, on a beaucoup de sang, beaucoup de cadavres qui s’accumulent au fil de pages, et Grangé ne lésine pas sur les détails macabres, les descriptions de cadavres mutilés et les rapports d’autopsie détaillés, le tout dans un style assez cru, très peu littéraire. Cela ne m’a pas vraiment gênée, mais pour quelqu’un qui n’a pas l’habitude de ce genre de lectures, ce peut être un peu déroutant.

En conclusion, un premier roman qui s’annonce très prometteur, et en effet, Grangé a confirmé par la suite. Ce fut un très agréable moment de lecture avec un thriller qui, malgré quelques défauts, plaira certainement à tous les amateurs du genre.
À QUI LE CONSEILLES-TU ? Aux amateurs de thrillers. Âmes sensibles s'abstenir. wink




_________________________________________________

"You know you've read a good book when you turn the last page and feel a little as if you have lost a friend"
"You can't buy happiness, but you can buy books and it's kind of the same thing"



Dernière édition par Jacana le Mer 30 Mar - 17:26, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://i-read-therefore-i-am.blogspot.fr/
 

Le vol des cigognes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature noire / à suspense :: Romans policiers/thrillers/horreur-