Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Saga] Peggy Sue et les Fantômes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RivieredOr


avatar


Messages : 2443
Age : 24
Localisation : Lyon
Emploi/loisirs : Etudiante *_*


MessageSujet: [Saga] Peggy Sue et les Fantômes   Lun 27 Mai - 14:45

Peggy Sue et les Fantômes
Serge Brussolo

image

Tome 1 : Le Jour du Chien Bleu
Depuis qu'un soleil bleu est apparu au-dessus de la ville, tout va mal ! Seule Peggy Sue connaît les responsables : les Invisibles ! Grâce à ses lunettes magiques, la collégienne sait qu'ils traversent les murs pour soumettre les humains à des farces souvent mortelles.
Et le chaos s'installent. Peggy Sue parviendra-t-elle à triompher du piège qui se referme sur la ville ?
image

Tome 2 : Le Sommeil du Démon
Peggy Sue, son chien et ses incorrigibles fantômes quittent la ville. Direction : le désert. Un peu de tranquillité, enfin ! se dit Peggy. Erreur. Ici, les gens disparaissent, des sirènes apparaissent et la neige tombe à gros flocons. Qui est responsables de se désordre ? Un démon mal intentionné. Chacun de ses mauvais détraque la réalité. Peggy Sue et le chien bleu viendront-ils a bout de ce cauchemar ?
image

Tome 3 : Le Papillon des Abîmes
Un gigantesque papillon qui vole dans le ciel ? Bizarre, se dit Peggy Sue. Mais le plus étrange, c'est que l'ombre du papillon a la pouvoir de rendre heureux ceux qu'elle recouvre. Hélas, le mystérieux ennemi, perché sur les nuages, bombarde l'insecte d'étoiles enflammées. Il faut agir et vite ! Aidée de son fidèle chien bleu, Peggy Sue se lance dans la plus terrible des aventures....
image

Le zoo ensorcelé (tome 4)
Des vacances, enfin ! Peggy Sue et son fidèle chien bleu partent au lac d'Aqualia.
Mais une horrible surprise les attend là-bas : les animaux chargés d'amuser les touristes se sont changés en monstres. Depuis, la ville ressemble à un véritable zoo en folie ! Et ces bêtes bizarroïdes préparent un complot des plus effarants. Serpents contorsionnistes au venin explosif, dragon prêt à incendier toute la ville : heureusement Peggy Sue et son chien n'ont pas l'habitude de s'effrayer pour si peu !.
image

Le château noir (tome 5)
Sebastian, l'adolescent au corps fait de sable, est prêt à tout pour redevenir un véritable être humain.
Il décide de partir à la rencontre d'un étrange médecin qui vit dans un château en ruine. Mais le maître des lieux se révèle être un magicien aux pouvoirs redoutables ! Et Sebastian commence bientôt à subir d'inquiétantes métamorphoses. Peggy Sue et le chien bleu réussiront-ils à l'arracher des griffes du docteur Mystère ?
image

La bête des souterrains (tome 6)
Une nuit, d'étranges chevaliers surgis d'un autre monde envahissent la chambre de Peggy Sue pour la supplier de leur venir en aide. Ils sont confrontés à un terrible problème : la planète sur laquelle ils sont installés est un neuf ! Un neuf gigantesque flottant dans l'espace, et au cœur duquel se développe, tel un énorme poussin, une bête mystérieuse. Que se passera-t-il quand cet animal fabuleux décidera de narre, et fera du même coup exploser sa coquille ? Ce sera la fin du monde ! Peggy Sue et le chien bleu vont traverser l'espace pour essayer d'en savoir plus sur cette bête des souterrains qui, dit-on, enlève les enfants pour les dévorer. Ce sera le début d'une formidable aventure !
image

La révolte des dragons (tome 7)
Une malédiction pèse sur les habitants de Zantora.
Pour ne pas être transformés en monstres, ils doivent chaque jour avaler une potion fabriquée avec des larmes de dragon. Il faut donc recueillir les pleurs de l'animal et ne jamais les laisser tarir... Pas si simple ! Peggy Sue, Sebastian et le chien bleu, appelés à la rescousse, ne vont pas tarder à s'en rendre compte...
image

La jungle rouge (tome 8)
Peggy Sue est envoyée dans un collège très spécial.
Tous les professeurs sont des super-héros à la retraite ! Une chance ? Pas vraiment, car les règles y sont impitoyables : si les élèves ne réussissent pas les tests, ils meurent... Peggy et le chien bleu survivront-ils à la terrible épreuve de la Jungle rouge ?
image

La lumière mystérieuse (tome 9)
Peggy Sue et ses amis ont survécu à la destruction du collège des super-héros. Ils fuient et traversent l'espace à bord d'une capsule, mais n'arrivent pas à l'endroit prévu. Peggy et Naxos échouent sur une planète en ruine, protégée par un effrayant lion en pierre qui ne tardera pas à se réveiller. Il faut fuir avant qu'il ne soit trop tard !
image

Le loup et la fée (tome 10)
Dans le monde de Peggy Sue, tout n'est pas comme chez nous. D'abord, il y a ces fantômes, les Invisibles, qu'elle semble seule à être capable de voir. Comme ils le savent, eux n'arrêtent pas de lui créer des ennuis et cherchent à tout prix à l'éliminer. Mais c'est sans compter sur ses lunettes magiques et sur la protection que lui assure la bonne fée Azéna. Seulement cela ne fait pas tout, les Invisibles sont très forts (ils prétendent être à l'origine du monde) et leur seul objectif est de s'amuser avec les hommes pour les détruire comme ils ont fait disparaître les dinosaures, il y a plusieurs milliards d'années.
Face à eux Peggy Sue est seule et ne peut compter que sur son courage et son intelligence. Heureusement qu'elle n'a pas les deux pieds dans le même sabot !

Dans ce premier tome, Peggy a toutes les caractéristiques d'un antihéros : pas très jolie, pas très aimée par ses camarades de classe, elle est plutôt un bouc émissaire tant pour les humains que pour les fameux Invisibles. Et pourtant, elle prend sa mission à cœur lorsqu'il s'agit de sauver la ville dans laquelle elle vient de déménager, mystérieusement plongée sous un soleil bleu qui rend les gens intelligents lorsqu'ils s'exposent à ses rayons. Étrange… Et l'envie de devenir intelligent rend bientôt toute la population hystérique, sans compter les animaux qui eux aussi sont désormais doués de cervelle. La loi du plus fort devient alors la seule en vigueur.

Serge Brussolo signe ici un roman fantastique pour les jeunes à partir de 14 ans qui aiment le suspense. Entre la science-fiction et la terreur, le monde magique de Peggy Sue est envoûtant et réaliste malgré la force du fantastique parce que cette jeune fille est comme une autre, voire un peu plus fragile. Comme quoi l'aventure est là où l'on veut bien la trouver, il suffit d'ouvrir les yeux, enfin juste ce qu'il faut !
image

Le cirque maudit (tome 11)
Traqués par les fées, Peggy Sue et le chien bleu ont cherché refuge de l'autre côté de la frontière et mènent une vie errante placée sous le signe du danger. Mais comment échapper aux corbeaux-espions et aux flèches vivantes qui parcourent le ciel à leur recherche ? En se cachant dans cet étrange cirque, peut-être ? Un chapiteau où l'on accomplit des prodiges mais dont les artistes ont des têtes de morts vivants ! Un cirque dont le directeur est un gorille enfermé dans une cage, et le comptable une panthère noire ! Bizarre, non ? Vous en saurez davantage en assistant à la prochaine représentation du cirque Diablo ! A condition d'en ressortir vivant bien sûr.



informations
TITRE D'ORIGINE : /
DATE DE PARUTION : 2001.
ÉDITION DE LA SAGA : Pocket Junior.
RÉSUMÉ DE LA SAGA : Elle raconte l'histoire d'une adolescente mal dans sa peau (Peggy Sue) qui possède des lunettes lui permettant de voir les fantômes mais à cause de cela, tout le monde la croit folle. Les invisibles (c'est ainsi que les fantômes veulent se faire appeler) jouent de nombreux mauvais tours aux hommes (et surtout à Peggy Sue car elle peut les voir mais ils ne peuvent pas lui faire de mal grâce à une protection donnée à Peggy Sue par une fée) en profitant de leur invisibilité.
NOMBRE DE TOMES : 13 tomes.
EST-ELLE TERMINÉE ? Non.



©️ aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : /
LA SAGA EN UN MOT : Colorée.
UNE CITATION : /
UNE NOTE SUR 10 : /
TON AVIS :

Mon avis sur le Tome 1 :

C’est attablés autour d’un véritable hamburger, avec des amis, que nous avons été amenés à parler des lectures ayant rythmé notre enfance. Ni une, ni deux, le titre à revenir le plus souvent fut sans surprise l’incontournable série de Serge Brussolo, Peggy Sue et les Fantômes. Évidemment, il ne m’en fallu pas plus pour me décider à retomber en enfance et me replonger dans cette lecture, qui m’avait tant marquée ! Si je pensais que ce ne serait une simple relecture, je me trompais : ce fut une découverte totale et surprenante, qui me laisse encore plus émerveillée que la première fois.

Comme on ne change pas une équipe qui gagne, voilà quelques mots sur l’aspect visuel du livre, ainsi que sur la quatrième de couverture. Pour moi, on tient ici une couverture comme on n’en fait plus. Une couverture, qui premièrement n’est pas une photo, mais un dessin, et qui plus est qui représente parfaitement l’histoire. Une couverture qui n’est pas là uniquement pour attirer le regard du lecteur, mais plutôt quelque chose qui fait parti intégrante du roman. Une couverture, qui en somme, est une parfaite réussite. La quatrième de couverture présage, quant à elle, une lecture magique, imagée et surtout haute en couleur.

Que dire ensuite à propos de la plume de l’auteur ? C’est avec un vocabulaire imagé qu’il nous expose son univers. La première chose qui en ressort d’après moi, c’est la profusion de détails et de couleurs qui donne un côté surréaliste et totalement merveilleux au roman. Les descriptions sont donc nombreuses, et très faciles à représenter, un peu comme un film qui se déroulerait dans notre tête tout au long de la lecture. Effet conforté par la simplicité de l’écriture, sans pour autant donner un air trop enfantin au roman. Au final c’est un livre qui se dévore plus qu’il ne se lit !

Au tour des personnages de passer sur le gril ! Et là je n’ai qu’une chose à dire : parfait ! merveilleux ! hilarant aussi ! Encore une fois, je ne vois qu’une expression qui pourrait les décrire parfaitement : hauts en couleur ! Le personnage qui m’aura fait le plus rire est Julia, la grande sœur de Peggy Sue. C’est une adolescente de dix-sept ans, ambitieuse et insupportable, elle a été propulsée, à cause de l’absence fréquente de leur père, dans le rôle de chef de famille, lorsque sa mère est débordée. Si, à l’heure actuelle, je devais m’identifier à un personnage ce serait à elle. Car après tout, même si elle est infecte avec sa sœur, elle est une vive représentation de ce que j’ai pu être à un certain âge (en moins caricatural évidemment). Ensuite, il y a Peggy Sue, qui du haut de ses quatorze ans ne désire qu’une seule chose : vivre une vie normale, avec des problèmes d’adolescente normale et des amis. Sauf qu’elle porte le poids du monde sur ses épaules. Elle a été choisie pour combattre les Invisibles, créatures malfaisantes à qui l’on peut imputer tous les malheurs du monde. Malgré ça, elle reste fidèle à elle-même, elle n’est pas de ces antihéros, qui se lamentent des pages durant regrettant leur triste sort. Malgré quelques plaintes, elle accepte son destin avec force et courage. C’est un personnage vibrant de réalité, parce qu’elle n’est pas non plus parfaite, et de vitalité. Elle est aussi touchante qu’attachante. Le troisième personnage qui m’a marquée est le chien bleu. Au départ, ce n’est qu’un chien errant, mais qui a été touché par les rayons du soleil bleu. Ces derniers lui ont donné la capacité de communiquer par la pensé. C’est un personnage complètement loufoque. À la base, il est à la tête du Parti Animal, qui veut se venger du mauvais traitement que leur infligent les humains depuis des années. Vaches, cochons, coyotes, chiens et chats se rebellent, le chien bleu à leur tête. Ce dernier impose revendications sur revendications, toutes les plus aberrantes les unes que les autres. Qu’est-ce que j’ai pu sourire à chaque passage où il apparaissait.

Dans ce roman, Serge Brussolo aborde beaucoup de thèmes propres à l’adolescence, le tout tourné avec humour, qui donne au roman un ton et une atmosphère légère. Les principaux sont la recherche de soi, avec une Peggy Sue qui manque cruellement de confiance en elle au début du roman, et qui trouvera finalement la force de lutter contre les Invisibles ; ensuite, la relation parent-enfant est très présente, surtout représentée par la relation entre Peggy Sue et sa mère, relation très conflictuelle. Je voudrais faire part de mon étonnement sur un dernier point, qui m’a frappée tout au long de ma lecture : il s’agit de la violence présente, mine de rien au fil des pages. Cette violence est extrêmement atténuée, elle n’est que survolée et en rien décrite par de grandes phrases, néanmoins, elle est belle et bien là, ce qui me fait dire que ce roman n’est pas uniquement pour un public d’adolescents, mais aussi destiné à des adultes. Je pense que le scénario catastrophe est une vive critique à la nature humaine, par essence égoïste et incapable d’agir ensemble, la violence est la pour le prouver, même si une fois encore c’est un raisonnement poussé à l’extrême.

Un dernier mot pour la fin : une lecture magique qui m’a conquise à nouveau. Je pense qu’elle reprend parfaitement la devise des éditions pocket junior : « tout est à vivre, tout est à lire ». C’est un roman qui mérite d’être dévoré par les adolescents comme par les adultes. Il y en a pour tous les goûts, c’est un incontournable !

Mon avis sur le Tome 2 :

En commençant ce second tome, je m’enfonce plus profondément dans les souvenirs de mon enfance. Ce qui remonte le plus clairement, ce sont les nuits blanches passées à lire ces mêmes tomes, dopées par le suspense qu’entretient l’auteur. Quel ravissement de ressentir de nouveau ce même trépignement à la relecture de ce second tome, dont il ne me restait que quelques impressions tant cela remonte à loin.

La première chose que je me suis dit en regardant le livre, est « que la couverture est sombre ». En effet, elle est très chargée, ce que j’aime beaucoup, mais aussi effrayante par ses dessins, et les couleurs utilisées. J’ai donc pensé, dans un premier temps, que ce second tome serait peut-être moins léger que le premier, qu’il sortirait un peu plus du domaine de l’enfance. Mais, comme je le dis souvent : les apparences sont souvent trompeuses.

C’est souvent lors des séries que l’on remarque à quel point l’écriture d’un auteur peut évoluer d’un livre à un autre. Ici, ce n’est pourtant pas le cas. On retrouve dans ce tome, les accents musicaux et poétiques du premier livre, mais également les mille et une couleurs qui font la particularité de cet auteur. Je n’ai jamais rencontré écriture plus colorée : j’avais l’impression d’avoir sous les yeux une palette infinie de couleurs vives qui donnent à cette histoire un aspect surréaliste et merveilleux, mais aussi ce petit côté jeunesse.

La plupart du temps, plus les séries sont longues, plus je suis heureuse, pour la simple et bonne raison que j’adore voir les personnages évoluer dans le temps. Cette saga ne fait exception. J’ai eu plaisir à retrouver Peggy Sue là où je l’avais laissée - c’est-à-dire un petit peu plus sûre d’elle, mais encore hésitante tout de même - et de continuer à la voir grandir et s’épanouir au travers d’aventures incroyables. Petit à petit, elle quitte son état de petite fille, pour devenir de plus en plus une adolescente pleine de courage. Néanmoins, si je suis très attachée à Peggy Sue, mon personnage favori est désormais le Chien Bleu, la seule preuve vivante hormis Peggy, que le soleil bleu à bel et bien existé. Il lui subsiste de son exposition au soleil bleu, un don pour la télépathie et pour l’hypnose. Il communique par la pensée avec Peggy Sue et devient, dans ce tome, un fidèle compagnon. C’est un personnage burlesque et attachant. Tout le monde (surtout moi) rêverait d’avoir un chien tel que lui ! Un dernier personnage vaut la peine d’être cité : il s’agit de Sébastian, un jeune garçon, qui en réalité a plus de 70 ans, mais qui éternellement en paraîtra 14 à cause des mirages, et qui deviendra par la suite un des personnages principaux de la saga. S’il faisait battre mon cœur étant enfant, aujourd’hui, je le trouve à la fois attachant, et aussi horripilant. J’aime énormément son caractère en lutte permanente entre celui de l’enfant qu’il est resté, et de la sagesse qu’il a tout de même acquise.

Contrairement à beaucoup de saga, Serge Brussolo nous décrit un nouvel univers à chaque tome. Bien évidemment, certaines choses reviennent à chaque fois : les personnages, mais aussi les Invisibles, car rappelons-le, Peggy Sue leur livre une guerre acharnée. Mais pour le reste, chaque histoire ce passe dans un lieu différent, et met en scène une histoire qui n’a aucun rapport avec les autres. Ce second tome n’est pas sans ressemblance avec un univers que nous connaissons tous : celui de Peter Pan, et son univers où les enfants ne grandissent jamais. Sébastian, par exemple, me rappelle étrangement Peter, avec un brin de maturité en plus, me semble-t-il. J’ai noté une seconde référence, à un autre univers magique bien connu et incontournable, mais cela n’engage que mon avis, que l’on pourrait trouver tiré par les cheveux. Néanmoins, je suis persuadée d’avoir trouvé une petite référence à Tolkien, et plus précisément au Seigneur des Anneaux, lors de la traversée du jardin, où Peggy Sue trouve un carnet dans lequel l’un des enfants essayait de tenir un journal. Ce passage, m’a tout de suite rappelé le passage de la Moria dans le Seigneur des Anneaux.

L’univers des rêves, ces mirages dans lesquels les personnes vont se réfugier, a été détraqué par les Invisibles, et il appartient, bien sûr à Peggy Sue de tout faire rentrer dans l’ordre. Contrairement au premier tome, la violence physique y est beaucoup moins présente. Néanmoins, j’ai noté une réelle violence psychologique par rapport aux liens que Peggy Sue entretient avec sa famille : j’ai été étonnée du peu d’instinct maternel et paternel qu’éprouvent ses parents tout au long de cette aventure. Ils ne se préoccupent absolument pas d’elle, ce qui donne un côté à la fois totalement surréaliste à l’histoire, mais également affreusement triste.

Pour finir, je dirais que ce livre ne fait que renforcer mon avis sur l’aspect tout bonnement incroyable de cette série. C’est tout simplement un pilier de mon enfance, qui m’a marquée durablement. Je prend tellement de plaisir à relire cette saga que je ne peux que la conseiller à toute personne !

Mon avis sur le tome 3 :

Me voilà lancée à nouveau dans les aventures de Peggy Sue, et pour ce troisième tome c’est une parfaite découverte, car je ne l’avais encore jamais lu. Cette lecture m’a réservé bien des surprises toutes aussi merveilleuses les unes que les autres. Je vais tenter de vous en dire un peu plus !
Je suis très attachées aux couvertures de cette séries, toutes plus charmantes les unes que les autres. Celle-ci résume en quelques dessins les grandes lignes de l’histoire, et donc prend tout son sens à la fin de la lecture. Mais elle reste un régal pour les yeux. C’est vraiment le genre de couverture qu’on ne trouve plus, qui semble être véritablement personnalisée, et non pas juste posée là pour attirer le regard.
En trois tomes, je n’ai pas trouvé énormément d’évolution sur l’écriture de l’auteur. Elle reste égale à elle-même : riche et colorée. C’est une plume magique qui sait nous entraîner dans l’univers de l’histoire avec une facilité déconcertante. De plus, elle est parfaitement adaptée au style adolescent de la saga, ce que je trouve fascinant dans la mesure où Brussolo n’avait écrit que des romans pour adultes. Ce troisième tome n’a fait que confirmer ce que je pensais depuis le début : c’est une plume de talent, manipulée par un auteur d’un plus grand talent encore.
Chose rare et étonnante que la palette des personnages de cette saga. En effet, contrairement à beaucoup de séries qui présentent une foule de personnages dès le premier tome, en leur faisant prendre de l’importance au fur et à mesure que l’histoire avance, Serge Brussolo opte pour une autre solution. Il présente ses personnages principaux un à un, en les répartissant sur plusieurs tomes, ainsi, arrivée au troisième tome, la palette n’est pas encore complète. Dans ce livre-ci, apparaît un, voire deux autres personnages qui auront de l’importance par la suite. Tout d’abord il y a Grany Katy, ou Katy Flanaghan, la grand-mère maternelle de Peggy Sue, chez qui cette dernière est envoyée pour passer l’été. C’est un personnage déboussolant, au caractère bien trempé, mais avant tout une personne qui ne doute pas des pouvoirs de Peggy Sue. Ensuite on peut citer Sean. Un jeune garçon qui vit dans le village de Grany Katy et qui tombe amoureux de notre héroïne. Je n’ai rien noté de particulier le concernant, si ce n’est qu’il est frappé par une malédiction, tout comme Sébastian : Peggy Sue n’a vraiment pas de chance ! On retrouve toujours Sébastian, toujours aussi charmant, bien que moins bien joyeux, car la malédiction qui pèse sur lui, le tracasse et le pousse à se remettre en question. Le Chien Bleu est toujours là également, toujours aussi drôle et attachant. Et bien sur Peggy Sue, qui devra encore affronter l’impossible.
Pour moi, les deux premiers tomes de la saga auraient presque pu rentrer dans la case du fantastique. Ici, ce n’est plus le cas, et Serge Brussolo nous sert un roman qui appartient totalement à la fantasy. Dans cette histoire-ci plus que dans les autres, j’ai été bluffée par l’imagination sans fin de l’auteur, qui arrive à nous pondre des aventures aussi originales qu’impressionnantes et merveilleuses. Ce livre m’a donné l’impression que Brussolo avait peur que l’on s’ennuie car Brussolo ne nous narre pas une seule aventure, mais trois différentes sans que cela paraisse bâclé. Au contraire, l’auteur nous mène à la baguette tout du long, nous amenant d’une page à l’autre à une vitesse impressionnante.
Ainsi, Peggy Sue, en plus de sauver tout un village des Invisibles et un être magique d’une mort atroce, percera le mystère qui entoure ses plus vieux ennemis et finira par les vaincre définitivement. Encore une fois, Brussolo se démarque des auteurs de longues sagas qui ne donnent qu’une seule et unique quête à leurs personnages.
J’attends donc avec impatience de lire la suite, non seulement pour retrouver ces personnages qui me tiennent tant à cœur, mais aussi pour découvrir quelles seront les nouvelles menaces que Peggy Sue devra affronter. Encore une fois c’est une série que je conseille à tout le monde.

● À QUI LA CONSEILLES-TU ? Convient autant aux adolescents qu'aux adultes. ^^



_________________________________________________

[ Chroniqueuse ]


Merci à Aurélie pour cet ensemble magnifique ^^


Dernière édition par Jacana le Jeu 3 Mar - 23:13, édité 5 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.citadelledesombres.skyrock.com
RivieredOr


avatar


Messages : 2443
Age : 24
Localisation : Lyon
Emploi/loisirs : Etudiante *_*


MessageSujet: Re: [Saga] Peggy Sue et les Fantômes   Mer 29 Mai - 15:25

Mon avis sur le tome 2 vient d'être rajouté sur la fiche de présentation. ^^

_________________________________________________

[ Chroniqueuse ]


Merci à Aurélie pour cet ensemble magnifique ^^


Dernière édition par Jacana le Jeu 3 Mar - 23:13, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.citadelledesombres.skyrock.com
RivieredOr


avatar


Messages : 2443
Age : 24
Localisation : Lyon
Emploi/loisirs : Etudiante *_*


MessageSujet: Re: [Saga] Peggy Sue et les Fantômes   Dim 16 Juin - 16:23

Et voilà ! J'ai enfin fini d'écrire mon avis sur le tome 3 ! Je l'ai rajouté à la première fiche. ^^

_________________________________________________

[ Chroniqueuse ]


Merci à Aurélie pour cet ensemble magnifique ^^


Dernière édition par Jacana le Jeu 3 Mar - 23:13, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.citadelledesombres.skyrock.com
Michiko


avatar


Messages : 4013
Age : 25
Localisation : Lille
Emploi/loisirs : Professeur des écoles / Jeux vidéos/de rôle/de plateau


Vos papiers SVP
Crédits: Google
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Peggy Sue et les Fantômes   Sam 18 Jan - 15:06

Je me suis replongée dans la lecture des Peggy Sue (un petit saut en enfance), et je suis toujours aussi fan. Smile

Mon avis : Voici le premier tome d’une longue série de Serge Brussolo. Serge Brussolo est un auteur de science-fiction pour adultes mais il a décidé, il y a quelques années, de lancer deux séries pour les enfants. Nous avons les Peggy Sue et les Sigrid. J’ai découvert les deux séries lorsque j’étais petite et j’ai eu le plaisir de m’y replonger pour la nouvelle année 2014. Je peux vous assurer que j’ai adoré ce premier tome. J’ai été ravie de retrouver Peggy Sue, qui est une jeune fille très touchante dans son rôle de bouc-émissaire. En effet, elle a de nombreuses qualités morales mais elle est toujours considérée comme une personne différente et très souvent, elle se retrouve rejetée par tous. Je ne peux pas m’empêcher de la comparer à un personnage de tragédie. En résumé j’ai eu beaucoup d’empathie pour ce personnage sans pour autant la trouver cruche, et ça fait du bien. Les autres personnages sont parfois un peu trop caricaturaux mais ils n’ont pas une place importante dans la série donc cela ne me dérange pas beaucoup.

Concernant l’intrigue en elle-même, j’ai trouvé cela très bien travaillé, de nombreux rebondissements et bien sûr, des scènes d’horreur suffisamment bien tournées pour être tout public. Car oui, il est possible d’écrire pour les enfants sans tomber dans le roman plat et sans saveur. C’est là tout le talent de Serge Brussolo et je l’en remercie grandement. En effet, certains passages sont particulièrement violents et pourtant, du haut de mes dix ans ils sont passés comme une lettre à la poste. Pour cela, l’auteur décrit ces scènes avec suffisamment de détails pour comprendre la situation, les assimiler à l’histoire mais sans pour autant développer suffisamment, ce qui empêche le lecteur de créer de l’empathie ou de l’horreur (et donc d’être potentiellement traumatisé).

Du côté de la plume, nous avons un auteur qui a fait ses preuves en matière d’écriture mais pour un lectorat adulte seulement. Pour ma part, je n’ai pas encore lu ses œuvres pour adultes, mais je compte bien m’y mettre, cependant, je sais qu’il est grandement apprécié par les adeptes de la science-fiction. Tout ce que je peux dire, c’est qu’il a su me faire rêver avec sa plume, il n’y a presque pas de longueurs et surtout, l’écriture n’est pas trop enfantine tout en restant accessible pour le public ciblé. J’ignore s’il convaincra les adultes qui ont tendance à fuir la littérature de jeunesse mais ce roman m’a convaincue et continue de me convaincre.

C’est un point qui me tient à cœur et qui a été repris dans d’autres domaines. Je suis contre l’idée selon laquelle il est possible de commettre des erreurs si le public cible est un enfant. Justement, non, nous sommes en mesure de leur montrer de belles histoires, de belles choses et de leur apprendre à distinguer une œuvre réussie d’un échec total, et je pense qu’il est nécessaire de faire attention à cela. On peut donc dire que les romans qui sont lus à la fois par des enfants et par des adultes sont des romans réussis. Parmi les plus connus nous avons la très célèbre série des Harry Potter. Eh bien je pense que Serge Brussolo a réussi ce pari avec sa série Peggy Sue et les fantômes et je le recommande, aux plus petits, comme aux plus grands.

Bonne lecture.

_________________________________________________

[Correctrice]
Si vous voyez un [CPM] c'est que je suis passée par là wink

lis critique
Je lis, je critique


J'espère que tu passes un bon moment sur notre forum Invité et j'espère te voir ici très longtemps Smile
Bonne lecture.


Dernière édition par Jacana le Jeu 3 Mar - 23:16, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jelisjecritique.wordpress.com/
Enorah


avatar


Messages : 1887
Age : 27
Emploi/loisirs : Bibliothécaire / Cinéphile boulimique


Vos papiers SVP
Crédits: http://marion-lutine.eklablog.com/
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Peggy Sue et les Fantômes   Sam 18 Jan - 16:18

C'est marrant que je retombe sur cette fiche aujourd'hui car j'en parlais il n'y a pas très longtemps avec une amie. Et effectivement elle me faisait part de la violence que tu soulignes RivieredOr et du fait que les choses racontées soient vraiment très dures pour un enfant quand même. Chose dont, en fait, je ne me souviens absolument pas. Ce doit être la preuve que, si Brussolo aborde des thèmes censés faire peur aux enfants, il le fait avec talent, car je n'ai absolument aucun souvenir d'un quelconque traumatisme avec cette série (contrairement à celle de Sigrid et les mondes perdus, son autre saga jeunesse). Et pourtant, en me remémorant certains passages grâce à la discussion avec mon amie, je me suis rendue compte que beaucoup de passages étaient carrément glauques pour des gosses. (Le rapport au cannibalisme dans certains opus par exemple, pour ne citer que lui...).

Il faudrait que je tente de relire au moins le premier tome un jour, juste pour avoir une vision du livre avec mon regard adulte. (Pas le courage de reprendre toute la série, qui m'a bien moins marquée que l'ont pu faire les sagas de Pierre Bottero, Erik L'Homme ou encore Eoin Colfer. D'ailleurs, je me suis débarrassée de tous les tomes que je possédais.)


Dernière édition par Jacana le Jeu 3 Mar - 23:17, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-deux-pages.eklablog.com/
Michiko


avatar


Messages : 4013
Age : 25
Localisation : Lille
Emploi/loisirs : Professeur des écoles / Jeux vidéos/de rôle/de plateau


Vos papiers SVP
Crédits: Google
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Peggy Sue et les Fantômes   Sam 18 Jan - 17:02

Justement, je trouve que les thèmes glauques sont abordés de telle manière qu'ils ne choquent pas. Je les ai lus quand j'avais dix ans et je n'ai pas été choquée plus que ça, un peu comme dans les dessins animés, lorsqu'un personnage meurt, on ne voit pas le sang ou une vraie blessure, c'est moins traumatisant. Puis on a bien les contes avec les ogres et on tourne l'histoire de manière à ne pas choquer. Puis tu ne te rends pas forcément compte de ce qu'il se passe, on ne connaît pas les personnages puis on insiste pas sur le côté horreur de la chose.

Pour les Sigrid, ce n'est pas du même acabit que Peggy Sue, le lectorat cible est un poil plus âgé que le lectorat des Peggy Sue, c'est pour cela qu'il est un peu plus "trash".

_________________________________________________

[Correctrice]
Si vous voyez un [CPM] c'est que je suis passée par là wink

lis critique
Je lis, je critique


J'espère que tu passes un bon moment sur notre forum Invité et j'espère te voir ici très longtemps Smile
Bonne lecture.


Dernière édition par Jacana le Jeu 3 Mar - 23:18, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jelisjecritique.wordpress.com/
Enorah


avatar


Messages : 1887
Age : 27
Emploi/loisirs : Bibliothécaire / Cinéphile boulimique


Vos papiers SVP
Crédits: http://marion-lutine.eklablog.com/
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Peggy Sue et les Fantômes   Sam 18 Jan - 20:32

Ah mais je vais parfaitement dans ton sens hein ? Comme je le disais, ils ne m'ont pas choquée non plus alors que j'avais onze ans lors de la lecture, mais pourtant quand tu repenses aux thèmes abordés, c'est clair que c'est super glauque, on peut pas le nier. Je pense que ça vient du fait que l'auteur avait d'avantage l'occasion d'écrire pour les adultes. Du coup ça nous évite un scénario édulcoré, ce qui n'est pas un défaut en soi, bien au contraire d'ailleurs. Et c'est justement là tout le génie de Brussolo, d'arriver à faire passer ça dans un livre de gosses sans choquer personne.
(Enfin ça dépend ceci dit, l'amie avec qui j'en discutais a apparemment été choquée par un passage où une fille allait vendre sa jambe car on était dans un monde où tout avait goût de cendre sauf la chair humaine.)

Pour Sigrid, je n'avais pas spécialement l'impression que ce soit plus trash que Peggy mais je me souviens juste d'une scène de transformation de poisson en humain qui m'avait particulièrement traumatisée et empêchée de dormir par la suite (bon faut dire que le contexte a peut-être un peu joué: tard dans la nuit, maison silencieuse, mes parents qui dormaient depuis un moment et moi, prudemment cachée sous ma couette avec mon bouquin et ma lampe de poche xD).


Dernière édition par Jacana le Jeu 3 Mar - 23:19, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-deux-pages.eklablog.com/
Michiko


avatar


Messages : 4013
Age : 25
Localisation : Lille
Emploi/loisirs : Professeur des écoles / Jeux vidéos/de rôle/de plateau


Vos papiers SVP
Crédits: Google
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Peggy Sue et les Fantômes   Dim 19 Jan - 0:51

Oui, je me souviens de ce passage, elle donne un bout de hanche, c'était plutôt glauque en effet.

Boarf, lire des livres qui peuvent faire peur, toute seule dans la nuit, c'est voulu en même temps. :p

En tout cas, ravie de retrouver une lectrice de Brussolo. Smile

_________________________________________________

[Correctrice]
Si vous voyez un [CPM] c'est que je suis passée par là wink

lis critique
Je lis, je critique


J'espère que tu passes un bon moment sur notre forum Invité et j'espère te voir ici très longtemps Smile
Bonne lecture.


Dernière édition par Jacana le Jeu 3 Mar - 23:19, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jelisjecritique.wordpress.com/
Michiko


avatar


Messages : 4013
Age : 25
Localisation : Lille
Emploi/loisirs : Professeur des écoles / Jeux vidéos/de rôle/de plateau


Vos papiers SVP
Crédits: Google
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Peggy Sue et les Fantômes   Jeu 1 Mai - 16:33

Mon avis sur le T2 Smile

Résumé personnel :
Nous retrouvons nos deux héros, Peggy Sue et le chien bleu, dans un aérodrome perdu au beau milieu d’un désert. C’est dans ce lieu des plus sordides que la famille de Peggy Sue a décidé de s’installer, pour le travail de son père et ce, malgré les conseils d’un vieil habitant du village voisin qui leur demande de quitter les lieux car ils sont en danger de mort. En effet, ce désert est dangereux car il renferme des mirages destinés à attirer les voyageurs égarés vers une autre dimension…

Critique :
Serge Brussolo va encore plus loin dans le bizarre et le fantastique sans pour autant perdre en cohérence. J’ai été ravie de retrouver le chien bleu dont la psychologie s’étoffe de plus en plus et bien sûr, Peggy Sue, qui est toujours aussi attachante et agréable. Serge Brussolo aurait pu se servir des quatorze ans de l’adolescente pour la rendre plus rebelle et pourtant, malgré les coups durs qui pleuvent sur elle, Peggy Sur reste serviable, sans pour autant nous agacer en nous submergeant d’un surplus de gentillesse. Je la vois plutôt comme un roc, un personnage doté d’un moral et d’un caractère d’acier. Je l’adore, tout simplement !

C’est également dans ce tome que l’on découvre un nouveau personnage important. Cependant, puisqu’il s’agit ici d’une relecture et que j’en sais beaucoup plus à son sujet, j’ai eu énormément de mal à me détacher de ces informations pour pouvoir le juger correctement ici. J’ai vu son évolution et sa personnalité différemment au fil de ce tome par rapport à un primo lecteur donc je ne peux rien en dire sans trop en dévoiler.

Un autre thème que j’apprécie chez cet auteur, c’est au niveau des différences garçon/fille où, très souvent, les garçons ont tendance à se comporter comme leur archétype, foncer tête baissée sans réfléchir, jouer à qui pisse le plus loin, etc., ce qui les fait tourner en dérision et favorise le personnage principal tout en apportant une touche d’humour. Cela permet de montrer que les filles peuvent être de véritables héroïnes sans pour autant rentrer dans la caricature que l’on peut faire des filles.

Ainsi, l’auteur s’adapte à un lectorat mixte et surtout, cela change de ce que j’ai pu lire étant plus jeune, même si actuellement avec la bit-lit cette tendance change concernant mes lectures personnelles.

En résumé, une très bonne suite qui me conforte dans l’idée de relire ces tomes.

Bonne lecture.

_________________________________________________

[Correctrice]
Si vous voyez un [CPM] c'est que je suis passée par là wink

lis critique
Je lis, je critique


J'espère que tu passes un bon moment sur notre forum Invité et j'espère te voir ici très longtemps Smile
Bonne lecture.


Dernière édition par Jacana le Jeu 3 Mar - 23:21, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jelisjecritique.wordpress.com/
Michiko


avatar


Messages : 4013
Age : 25
Localisation : Lille
Emploi/loisirs : Professeur des écoles / Jeux vidéos/de rôle/de plateau


Vos papiers SVP
Crédits: Google
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Peggy Sue et les Fantômes   Jeu 1 Mai - 16:33

Et sur le tome 3 : (désolée pour le double post mais je préfère séparer les deux avis).

Résumé personnel :

Peggy Sue est envoyée chez sa grand-mère qui semblerait tout aussi bizarre qu’elle. Un moyen pas très sympathique pour la famille de Peggy Sue de se débarrasser d’elle. Mais cette retraite forcée réserve bien plus de surprises que prévu… Heureusement, le chien bleu est toujours là, ainsi qu’un certain sac de sable des plus attachants…

Critique :

Dans ce troisième tome, on bascule totalement dans le non-sens à la manière d’Alice au Pays des Merveilles. D’ailleurs, on y retrouvera le thème de la chute. Dans ce tome, les scènes crues me semblent moins présentes mais je dois reconnaître que l’anthropophagie reste un aspect récurrent de la littérature de Serge Brussolo, du moins, en ce qui concerne les Peggy Sue et les fantômes.

Pour ce qui est du genre, avec un côté non-sens, on passe de la littérature fantastique à la fantasy tout en ajoutant un soupçon de science-fiction. Je dois reconnaître que je le trouve assez difficile à placer dans une case, mais c’est ce que j’apprécie dans cette série. Tout est possible et en même temps, nous gardons une certaine forme de cohérence dans l’absurde. Vous avez compris ? Pas évident je l’admets…

Sinon, j’apprécie toujours autant cette redécouverte, je suis toujours aussi fan de l’humour de l’auteur ainsi que du chien bleu qui a un caractère de… de chien mais qui reste génial ! Ils forment un super duo avec Peggy Sue et je trouve cela plus intéressant qu’un duo entre deux humains. Sans doute parce que la relation qu’ils peuvent entretenir ne peut pas prendre beaucoup de chemins différents…

L’intérêt flagrant de ce tome, c’est qu’il marque une rupture avec la suite des romans Peggy Sue et les fantômes. En fin de compte, on pourrait d’arrêter là et il me semble que, plus jeune, je pensais qu’il s’agissait d’une trilogie avant de découvrir qu’il existait une suite, actuellement, elle comporte dix tomes de plus. J’ai poursuivi la série mais je ne suis pas allée jusqu’au bout et j’espère terminer ce périple cette année, avec vous, j’espère.

Bonne lecture.

_________________________________________________

[Correctrice]
Si vous voyez un [CPM] c'est que je suis passée par là wink

lis critique
Je lis, je critique


J'espère que tu passes un bon moment sur notre forum Invité et j'espère te voir ici très longtemps Smile
Bonne lecture.


Dernière édition par Jacana le Sam 5 Mar - 15:44, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jelisjecritique.wordpress.com/
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Saga] Peggy Sue et les Fantômes   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Saga] Peggy Sue et les Fantômes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature imaginaire / futuriste :: Romans fantastiques/fantasy/Bit-lit-