Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Fée de la Mousse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RivieredOr


avatar


Messages : 2443
Age : 24
Localisation : Lyon
Emploi/loisirs : Etudiante *_*


MessageSujet: La Fée de la Mousse   Mer 22 Mai - 21:45

La Fée de la Mousse
Philippe H. Besancenet



informations
DATE DE PARUTION : 2012.
NOMBRE DE PAGES : 136 pages.
ÉDITION DE TON LIVRE : Editions P'tit Golem.
QUATRIÈME DE COUVERTURE :
« Dans le marais, personne ne vous entend crier. »
Bienvenue au Royaume de Gwann ! Avec son monstre ravisseur de princesse, ses momies tueuses, sa fée sans baguette, son festival folk et des bains de boue à volonté, vous vous sentirez vite à l’aise.
Ici, rien n’est comme il paraît être. On y trouve la gloire comme la mort, les ennuis comme l’amour.
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non.



© aurélie

Ton avis
LE LIVRE EN UN MOT : Magique.
UNE CITATION : (à venir)
UNE NOTE SUR 10 :
TON AVIS :  
La Fée de la Mousse de Philippe H. Besancenet est un petit roman disponible au format numérique, mais également, dans un tirage limité, au format papier. Je commencerai par remercier les éditions Le P'tit Golem pour m’en avoir confié un exemple en toute confiance. Ce fut un réel plaisir de me replonger dans l’univers de cet auteur, que j’avais découvert au travers de son roman Le Magicien et le Golem.

La Fée de la Mousse est une histoire qui réunit tous les ingrédients d’un véritable conte de fée : un prince, une princesse qu’il faut sauver d’un monstre, un soupçon de magie, pour un tout qui  nous donne une épopée haute en couleur. Mais de page en page, l’auteur nous entraîne de surprise en surprise, en revisitant totalement le genre. Qui aurait pu imaginer qu’un conte puisse se passer dans un royaume qui n’a pour territoire qu’un marais nauséabond, ou bien qu’un prince puisse laisser languir sa promise plusieurs années dans sa tour ? Et pourtant… C’est là que nous plonge Besancenet dès les premières lignes. Il met en place une atmosphère à la fois étrange et absurde qui surprend, m’a tout de suite conquise. Il ne faut pourtant pas cinq minutes pour découvrir que l’ambiance ne pose que les premières pierres d’une histoire qui se révélera beaucoup plus complexe qu’elle n’y paraît.  

Cette histoire a grandement confirmé l’impression que j’avais eu, après avoir finit son Le Magicien et le Golem : Philippe H. Besancenet a une plume incroyable. A la fois légère et imagée, il fait donne vie à ses personnages et aussi à ses décors. Ses paysages sont aussi réalistes que ses créatures sont fantastiques, on les visualise aussi bien les uns que les autres. Si son histoire se donne l’apparence d’un conte pour enfant, le vocabulaire qu’il utilise est bien soutenu, qui destine ce roman à un public beaucoup plus adulte.

Si l’univers et l’écriture sont incroyables, ils ne sont rien comparés à l’impression que m’ont laissé les personnages. Si je ne devais me souvenir que d’une seule chose, ce serait d’eux. Il n’y a en a pas profusion, mais chacun d’eux est doté d’un caractère propre, qui les rend unique et attachant. La méchante reine aborde un côté légèrement impersonnel, qui pourrait accentuer la noirceur de ses actes, néanmoins elle m’a paru plus pathétique que méchante dans sa quête désespérée d’une apparence parfaite. Mais les deux personnages les plus incroyables sont Odla, la Fée de la Mousse, et Amaury, le Prince : ils partent en enfants et arrivent en adultes. Amaury, engoncé dans ses principes jusqu’au cou, paraît dans un premier temps superficiel, mais il se révélera tout le contraire. Il est particulièrement drôle et attachant. Olda paraît plus profonde au premier abord, plus sérieuse, on a la possibilité de se sentir plus proche d’elle. Quant aux quelques personnages secondaires, ils sont hilarants et touchants à leur manière.

C’est au travers de ces personnages et de cet univers que Philippe H. Besancenet nous propose un véritable voyage d’initiation. Il essaye de nous sensibiliser à la protection de l’environnement, avec la volonté farouche d’Odla à sauver le marais et ses habitants, tandis que le personnage d’Amaury aborde un sujet plus profond qui est la recherche de soi. Le voir se détacher des concepts qui ont bercé son enfance et découvrir par lui-même le véritable sens de sa vie peut permettre de se remettre soi-même en question.

Il me semble avoir précisé plus haut qu’il s’agissait d’un tout petit roman qui ne fait pas plus d’une centaine de pages. Or il se passe mille et une choses, qui font de cette lecture une lecture très dense, où les actions s’enchaînent sans que l’on ait le temps de souffler. Ça donne une impression de superpositions des idées qui laisse un arrière goût embrouillé à la fin. C’est peut-être le seul point négatif de cet ouvrage, qui aurait mérité quelques pages en plus, histoire de poser l’action, et de laisser le temps au lecteur d’assimiler les derniers évènements.

Pour finir, je ne nierai pas avoir été parfaitement conquise par cette histoire. Le genre « conte de fée » revisité est surement l’aspect que j’ai le plus apprécié, avec bien évidemment les personnages. Je remercie, une nouvelle fois, les éditions Le P'tit Golem, ainsi que l’auteur, pour m’avoir fait découvrir cette histoire.
À QUI LE CONSEILLES-TU ? Plutôt à un public adulte et aux jeunes adultes !


_________________________________________________

[ Chroniqueuse ]


Merci à Aurélie pour cet ensemble magnifique ^^


Dernière édition par L'erreur sociale le Ven 22 Mai - 7:46, édité 1 fois (Raison : Corrigé par L'erreur sociale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.citadelledesombres.skyrock.com
Lady Swan


avatar


Messages : 7878
Age : 22
Localisation : Québec
Emploi/loisirs : Lecture, musique, cinéma


Vos papiers SVP
Crédits: Gritsou
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: La Fée de la Mousse   Jeu 4 Juil - 1:52

Ne pourrait-il pas être classé en fantastique/fantasy ?

_________________________________________________

"La seule connaissance authentique naît de l'amour universel. Lorsque nous aimons, nous souffrons de toutes les formes d'oppressions et de toutes les dictatures: et nous désirons lutter pour la liberté , pour la justice, et pour tous ce qui peut favoriser la dignité humaine" Antoni Tàpies, "La pratique de l'art"

Avatar par CAF-POW


Dernière édition par Jacana le Sam 27 Fév - 12:12, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurélie


avatar


Messages : 7842
Age : 26
Localisation : Marseille
Emploi/loisirs : Reine des cailloux


Vos papiers SVP
Crédits: (c) sweet disaster
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: La fée de la mousse   Jeu 4 Juil - 22:33

Nous l'avons en fantasy : http://www.sanctuairedelalecture.com/t5429-la-fee-de-la-mousse

Riv, est-ce que ça t'embêterait de passer ta chronique dans l'autre fiche ? Je sais que tu as posté avant mais comme c'est un partenariat du forum aussi, c'est plus simple pour nous côté organisation. =)

_________________________________________________



Dernière édition par Jacana le Sam 27 Fév - 12:12, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rambalh.blogspot.com/
missdeath


avatar


Messages : 2447
Age : 27
Localisation : Surprise !
Emploi/loisirs : Touriste


Vos papiers SVP
Crédits:
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: La Fée de la Mousse   Mar 20 Aoû - 18:38

Je tenais à remercier les éditions Le P'tit Golem et le forum A&M pour m'avoir fait découvrir La Fée de la Mousse de P. H. Besancenet lors d'un partenariat.

J'avais déjà entendu parler de cet auteur avec Le Magicien et le Golem qui avait fait pas mal de bruit sur la blogosphère. Je ne l’ai jamais lu, mais je compte me rattraper. Je suis très contente d’avoir découvert cet auteur.

La Fée de la Mousse est un conte moderne dans lequel on retrouve un prince (pas trop) charmant, une princesse dans une tour, une fée et même une vilaine sorcière ! Tous les éléments sont présents pour avoir un conte digne de ce nom mais certains d’entre eux modernisent le conte et le rendent très léger à lire. L'humour de l'auteur et la caricature des personnages permettent au lecteur de passer un agréable moment et de s’évader pour une durée qui m’a paru trop courte.

Le début du conte est classique, mais le récit dérive vite en raison du caractère du Prince. En effet, ce Prince est très méticuleux mais pas très vaillant. De ce fait, le moindre imprévu lui fera perdre ses moyens et c’est ainsi que le récit devient innovant. Au cours de son périple, ce personnage fait la rencontre de plusieurs autres dont la fée de la mousse : Odla. Leurs deux mondes et leurs idéologies diffèrent mais comme l'on peut s'y attendre, ces personnages vont se rapprocher et apprendre à se connaître et à s’apprécier. Cette fée est selon moi parfaite, elle a un sacré tempérament mais reste toujours disponible pour les habitants de son marais. Tout le monde tient à elle et souhaite la protéger (tout le monde sauf les méchants bien entendu), et il en va de même pour le lecteur.

L'aventure de nos personnages est semée d’embûches qu'ils écartent avec plus ou moins de succès. Le lecteur va de surprise en surprise : en effet, l’auteur n’est pas tendre avec ses personnages ! Il y a du suspense et, bien que l’on devine la fin, la dernière page surprend une dernière fois le lecteur. Cette fin m’a laissé un sourire sur le visage, un bon moment après avoir terminé la lecture.

Enfin, l’écriture de l’auteur est vraiment agréable. Dans la littérature actuelle, le langage soutenu se fait plus rare. Cependant, il est employé dans ce roman. Cela ne nuit pas à la compréhension de la trame de l'histoire et ne gâche en rien la lecture, bien au contraire. En effet, j'ai pris plaisir à découvrir et à redécouvrir des mots que je n'ai pas l'habitude d'employer. A contrario, la narration est très légère ce qui permet de terminer le conte en une après-midi.

Je suis très heureuse d’avoir pu participer à ce partenariat et n’hésiterai pas à parler de cet auteur et des éditions Le P'tit Golem autour de moi.

_________________________________________________

“The probability of global catastrophe is very high, and the actions needed to reduce the risks of disaster must be taken very soon.”


Dernière édition par Jacana le Sam 27 Fév - 12:14, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LaraEmilie


avatar


Messages : 1653
Age : 26
Localisation : CH
Emploi/loisirs : ACO, étudiante


MessageSujet: Re: La Fée de la Mousse   Sam 19 Oct - 17:00

Dans les contes, le rôle des fées est de venir en aide à ceux qui en ont besoin. Tout le monde le sait, y compris Ódla, la fée de la mousse. Cette dernière décide donc de faire honneur à ces légendes et part au service des habitants du royaume. Mais entre sauvegarder le marais, conduire le prince auprès de sa promise, sauver les créatures magiques qui lui tiennent compagnie et échapper aux méchants qui veulent sa peau, elle n’a pas la tâche facile. D’autant plus qu’Ódla n’a pas de baguette magique !

Ce magnifique conte pour adultes nous emmène sur les traces de cette fée peu ordinaire qui rêve de faire le bien. L’auteur joue avec adresse sur les clichés et stéréotypes de ce genre littéraire, y ajoutant une touche personnelle qui fait la différence. Qui a déjà rencontré des momies dans un conte de fées, ou un liron ? Une bonne dose d’originalité donc, qui nous promène de surprise en surprise, conservant ainsi un certain suspense jusque dans les dernières pages.

Le conte commence de manière plutôt classique : un prince qui doit retrouver sa princesse, enfermée dans sa tour ; une méchante reine qui veut du mal à de gentilles créatures ; une fée aimée de ses compagnons qui rêve de sauver son marais adoré... Toutefois, d’autres éléments surprenants s’ajoutent peu à peu, et le passage du classique au moderne se fait en douceur, tout en conservant la magie du genre.

La plume de l’auteur est magique. Fluide et élégante, elle nous entraîne dans la visite d’un royaume un peu particulier. Entre descriptions imagées et dialogues vivants, l’équilibre est parfait et fait écho au rythme de l’action.

La fée de la mousse est un magnifique conte de fées. Mêlant stéréotypes et originalité, Philippe H. Besancenet nous invite à la réflexion au moyen d’une histoire en apparence simple. C’est un livre qui peut être lu à plusieurs niveaux, mais que je recommande avant tout à un public mâture en raison du vocabulaire recherché et des subtilités qui se cachent dans le texte. De plus jeunes lecteurs se laisseront sans aucun doute séduire, eux aussi, mais risquent de passer à côté de quelques aspects intéressants de la lecture.

Je remercie le forum A&M, et tout particulièrement Aurélie, pour l’organisation de ce partenariat qui m’a permis de découvrir un livre entraînant, original et magique. Merci également aux éditions du P’tit Golem pour leur confiance et, tout naturellement, à l’auteur pour sa magnifique histoire. Ce qui est sûr, c’est que je vais m’intéresser de près d’autres de ses œuvres, Le magicien et le Golem et Fées à la chaîne.

_________________________________________________

Anciennement connue sous le pseudonyme de Lolly

___________

Imagine all the people, living life in peace.


Dernière édition par Jacana le Sam 27 Fév - 12:18, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iletaitun-livre.blogspot.com
Aurélie


avatar


Messages : 7842
Age : 26
Localisation : Marseille
Emploi/loisirs : Reine des cailloux


Vos papiers SVP
Crédits: (c) sweet disaster
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: La Fée de la Mousse   Sam 19 Oct - 17:40

La Fée de la Mousse m’a attirée par sa quatrième de couverture qui annonce un conte de « fées » différent et léger. Finalement, une fois la lecture terminée, je me suis rendu compte que ce n’était pas une histoire si légère que ça, mais plutôt profonde et touchante, une histoire à laquelle je ne m’attendais pas, mais qui m’a énormément touchée.

Ódla est une jeune fée naïve et pleine de bonté, qui s’est promise d’accomplir son travail de fée à sa majorité, à savoir : aider les autres, comme dans les récits. Mais, sans guide, cette mission s’annonce compliquée. C’est en rencontrant un prince dénué de la prestance stéréotypée des histoires féeriques qu’elle se lance dans sa première aventure. Pour le meilleur comme pour le pire.

La construction du livre mêle deux histoires en parallèle dont le lien n’est pas évident au premier abord. Pourtant, à aucun moment, je n’ai été gênée par ce style et c’est sans surprise que la logique de ce choix arrive à la fin. Ces deux histoires qui n’en sont au final qu’une m’ont tout de suite arrachée à mon quotidien et j’ai pris un grand plaisir à lire ce livre. La légèreté apparente masquant en réalité une histoire plutôt dure rajoute du charme à la lecture et j’ai été séduite, autant par le fond que par la forme. L’auteur écrit bien, mène avec brio son histoire ainsi que ses personnages.

Parlons d’eux, justement. Ódla est rafraîchissante : toute mignonne, naïve, plus forte que ce qu’on peut croire, elle m’a touchée dès le départ. Amaury, le prince, a lui aussi su me séduire. Son côté non stéréotypé et complètement perdu constitue ce qui me plaît : l’inattendu. J’aime lorsqu’un livre me surprend par son originalité et, ici, c’est le cas. Les autres personnages sont bien construits, quel que soit leur rôle. Je ne vais pas m’étaler sur le sujet pour ne pas trop en dire mais je suis tout de même obligée d’aborder le cas de l’homme-cerf. Ce personnage m’a émue, ses regrets, sa honte, ce qu’il a vécu… Tout en lui a su me conquérir. Son souci de préserver les siens sans y parvenir, sa peur d’affronter les gens qu’il aime et d’avoir à avouer la faute qu’il n’a commise que parce qu’il était sous l’emprise d’une sorcière, les drames qui se sont ensuite enchaînés…

Philippe Besancenet a créé des personnages exquis en tout point ! Même les plus étranges, comme les hommes bruns, ont une histoire étonnante et accrocheuse. Vraiment, je ne peux que saluer ce travail de maître.

L’écriture, l’histoire, les personnages, les rebondissements, tout, dans ce livre, vise juste. Les contes pour enfants m’ont toujours plu et ce conte pour plus grands me conforte dans l’idée qu’il n’y a pas d’âge pour aimer les fées, les princesses et les princes. Les défauts qu’on ne leur voyait pas en étant plus jeunes font leur force quand on grandit. Je crois que c’est par ses faiblesses que j’aime le héros d’un livre et, ici, les faiblesses des personnages les mettent en valeur à merveille.

Merci aux éditions P’tit Golem ainsi qu’au forum A&M pour cette lecture rafraîchissante et touchante. Et merci à Philippe Besancenet d’avoir partagé une nouvelle fois un peu de son univers avec ses lecteurs : j’ai été conquise par Fées à la chaîne et cette nouvelle lecture confirme mon avis sur le talent de cet auteur.

_________________________________________________



Dernière édition par Jacana le Sam 27 Fév - 12:21, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rambalh.blogspot.com/
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: La Fée de la Mousse   

Revenir en haut Aller en bas
 

La Fée de la Mousse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature imaginaire / futuriste :: Romans fantastiques/fantasy/Bit-lit-