Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Je m'en vais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joyce


avatar


Messages : 459
Age : 25
Localisation : La Bretagne!
Emploi/loisirs : Professeur-documentaliste, aka dame du CDI, paraît-il.


Vos papiers SVP
Crédits: Joyce
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Je m'en vais   Lun 24 Juin - 13:44

Je m'en vais
Jean Echenoz



informations
TITRE D'ORIGINE : /
DATE DE PARUTION : 1999.
NOMBRE DE PAGES : 225 (il y a en plus un entretien avec Jean Echenoz, "Dans l'atelier de l'écrivain", que je n'ai pas compté).
ÉDITION DE TON LIVRE : Minuit Double (collection de poche des Éditions de Minuit).
QUATRIÈME DE COUVERTURE : [AVERTISSEMENT : dévoile pas mal de choses de l'intrigue]
"Je m'en vais", ce sont les premiers mots prononcés par le héros du roman d'Echenoz, qui vient de décider de quitter sa femme. Ce sont également les derniers mots du livre, émis par ce même héros lorsque, après une année d'errance et d'aventure, le cœur brisé, il revient hanter ce qui fut le domicile conjugal. La boucle est bouclée, la révolution est terminée, la parenthèse se ferme, le héros a simplement un peu vieilli. Il a connu les aventures qu'on dirait palpitantes à cause des dérèglements de son muscle cardiaque, il est allé jusqu'au pôle Nord pour récupérer un trésor d'ancien art esquimau, il a été volé et voleur, escroc et escroqué, séducteur et séduit, il a vécu. Il ne lui en reste qu'un vague malaise et un essoufflement. De livre en livre, depuis Le Méridien de Greenwich, paru il y a vingt ans, Jean Echenoz s'est fait le cartographe de son temps. De ses séismes, de ses catastrophes, de son imaginaire, de ses objets, de ses rêves et de sa longue glissage hors du réel : dans les images, dans les fantasmes, dans les rêveries de conquête, dans l'éloignement de soi et des autres. Je m'en vais, c'est aussi la formule d'adieu d'un siècle bien incapable de savoir où il va et qui oublie même de se poser la question. Il s'en va, c'est tout.
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non.



© aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : C'est l'histoire d'un homme un peu perdu, dont la vie change du tout au tout. L'histoire d'une perte de repères, la sensation d'un manque chez le personnage qui n'est plus à l'aise dans son siècle... Je n'ose pas vraiment dévoiler l'intrigue, en partie parce que je l'ai lu il y a deux mois et que je ne m'en souviens que partiellement, mais également parce que je l'ai étudié en cours et que j'ai donc un œil assez critique. Je préfère vous laisser découvrir par vous-mêmes.
LE LIVRE EN UN MOT : "Changement".
UNE CITATION : " Trop absorbé par son guet, l'ours blanc les ignora mais Angoutretok, à toutes fins utiles, fit connaître à Ferrer la marche à suivre en cas de rencontre intempestive avec un ours. Ne pas fuir en courant : l'ours court plus vite que vous. Tentez plutôt de détourner son attention en jetant latéralement quelque habit coloré. Enfin, si l'affrontement paraît inévitable, se souvenir en désespoir de cause que tous les ours blancs sont gauchers : quitte à croire pouvoir se défendre, autant aborder la bête par son côté le moins vif.
C'est assez illusoire mais c'est toujours ça. " (p63)
UNE NOTE SUR 10 : 8/10.
TON AVIS : Un très bon livre, sans doute le meilleur lu cette année. Malheureusement, c'est celui qu'on a le moins étudié en cours (à peine 5h d'étude du livre et des thèmes généraux).
De par la construction, deux histoires à mettre en relation imbriquées l'une dans l'autre, ce qui n'est pas sans faire penser à W ou le souvenir d'enfance), par les thèmes (la chasse au trésor vs la mondialisation et l'évolution du marché de l'art) ou encore par les personnages (Ferrer est un homme ballotté entre tous les changements qu'il provoque ou qui lui tombent dessus), ce livre aborde la question du changement de siècle, au niveau humain et personnel, mais également au niveau de la société. Une société du manque, de la possession quitte à renier toutes les valeurs humaines "traditionnelles".

La chasse au trésor est ainsi un thème traditionnel des romans d'aventure, mais le personnage principal n'est pas un héros. Pendant toute la lecture, le lecteur ressent l'objet d'un manque : manque d'informations, manque de profondeur de certains personnages qui n'existent que par leur relation avec le personnage principal, manque ressenti par ce même personnage principal...

Néanmoins, même sans s'attarder sur tous ces détails thématiques et analytiques, ce livre est plaisant à lire. Le style est agréable, souvent drôle, il m'est souvent arrivé de sourire en le lisant. Il se lit en un après-midi, d'une traite, et l'évolution du personnage et le récit de ses aventures au jour le jour est un régal. La fin n'est également pas celle qu'on attend, et elle apporte d'ailleurs pas mal de réponses aux questions qu'on se pose durant tout le livre.
À QUI LE CONSEILLES-TU ? Il est pour adultes, mais je pense que ce livre est facile d'accès... À partir de 16 ans, peut-être ?




_________________________________________________


(c)tumblr. Murmuration n.1. The act of murmuring; a murmur. Murmuration of starlings: a flock—Lydgate, 1470.

« Il n'y a aucune absurdité qu'on ne puisse vivre tout naturellement » Imre Kertész - Etre sans destin
Currently reading - La nuit des temps; Barjavel.
Profil Livraddict.


Dernière édition par Jacana le Ven 8 Avr - 15:23, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vesta


avatar


Messages : 75
Age : 20
Localisation : Au pays de nulle part
Emploi/loisirs : Lycéenne


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Je m'en vais   Mar 25 Juin - 15:03

Tiens, je vais essayer de le lire !

_________________________________________________

"Il faut toujours viser la lune, car même en cas d'échec, on atterrit dans les étoiles." Oscar Wilde

"S'aimer soi-même est le début d'une histoire d'amour qui durera toute une vie." Oscar Wilde




Dernière édition par Jacana le Ven 8 Avr - 15:18, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joyce


avatar


Messages : 459
Age : 25
Localisation : La Bretagne!
Emploi/loisirs : Professeur-documentaliste, aka dame du CDI, paraît-il.


Vos papiers SVP
Crédits: Joyce
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Je m'en vais   Mer 26 Juin - 14:44

Il est vraiment bien ! Et j'ai fait quelques recherches : il a obtenu le prix Goncourt 1999 ! (J'ai pensé que l'info était suffisamment importante pour être ajoutée ici. wink)

J'ai également trouvé un lien où l'on peut lire les premières pages du livre : ICI !

D'ailleurs, j'ai quelques cours sur le livre, si quelqu'un qui l'a lu les veut (parce qu'il ou elle est intéressé par l'approfondissement de sa lecture etc.), je peux toujours les lui envoyer par mail.

_________________________________________________


(c)tumblr. Murmuration n.1. The act of murmuring; a murmur. Murmuration of starlings: a flock—Lydgate, 1470.

« Il n'y a aucune absurdité qu'on ne puisse vivre tout naturellement » Imre Kertész - Etre sans destin
Currently reading - La nuit des temps; Barjavel.
Profil Livraddict.


Dernière édition par Jacana le Ven 8 Avr - 15:19, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vesta


avatar


Messages : 75
Age : 20
Localisation : Au pays de nulle part
Emploi/loisirs : Lycéenne


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Je m'en vais   Mer 26 Juin - 14:49

Après l'avoir lu, je veux bien. Smile

_________________________________________________

"Il faut toujours viser la lune, car même en cas d'échec, on atterrit dans les étoiles." Oscar Wilde

"S'aimer soi-même est le début d'une histoire d'amour qui durera toute une vie." Oscar Wilde




Dernière édition par Jacana le Ven 8 Avr - 15:19, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joyce


avatar


Messages : 459
Age : 25
Localisation : La Bretagne!
Emploi/loisirs : Professeur-documentaliste, aka dame du CDI, paraît-il.


Vos papiers SVP
Crédits: Joyce
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Je m'en vais   Mer 26 Juin - 14:56

N'hésite pas à m'envoyer un MP quand tu voudras les avoir. Smile
De toute manière, il me semble que mes cours sont sur mon DDE, donc ils ne disparaîtront pas de sitôt (par contre, ils font une soixantaine de pages, et ça risque d'être mélangé avec du Georges Perec et du Marguerite Duras, mais ce n'est pas bien grave, c'est pour la culture au pire. xD)

_________________________________________________


(c)tumblr. Murmuration n.1. The act of murmuring; a murmur. Murmuration of starlings: a flock—Lydgate, 1470.

« Il n'y a aucune absurdité qu'on ne puisse vivre tout naturellement » Imre Kertész - Etre sans destin
Currently reading - La nuit des temps; Barjavel.
Profil Livraddict.


Dernière édition par Jacana le Ven 8 Avr - 15:19, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Je m'en vais   

Revenir en haut Aller en bas
 

Je m'en vais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature générale :: Romans biographiques/témoignages/réalistes-