Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Saga] Le sang des chimères

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zelda


avatar


Messages : 384
Age : 30
Localisation : Ardèche (vers Annonay)
Emploi/loisirs : vendeuse


Vos papiers SVP
Crédits: elwing (me)
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: [Saga] Le sang des chimères   Lun 16 Sep - 11:02

Le sang des chimères
Sophie Dabat


image

Tome 1 : Mutante
yrine, seize ans, a tout ce dont elle pourrait rêver : une famille unie, des super copines, une ville qu elle adore. Mais tout bascule du jour au lendemain lorsque des excroissances douloureuses émergent dans son dos. Brusquement persuadée qu elle sombre dans la folie, la jeune fille n ose parler de ses problèmes et affronte souffrance et incertitude, subit l incompréhension de ses parents et le rejet de ses amies. De fantasmes sanglants en pulsions violentes, de fugues en hallucinations, Syrine craint pour sa vie, pour celle de ses proches. Lorsque son père est muté à Rennes, elle espère que quitter Marseille lui permettra laisser ses doutes et terreurs derrière elle. Mais quand elle réalise que les étranges « Men in Black » qui ont offert ce nouveau départ à sa famille pourraient bien l espionner ou vouloir faire d elle un cobaye, le cauchemar devient intenable. Syrine cherche de l aide, mais ce n est pas dans son lycée qu elle va le trouver. Gauthier, peut-être, ce garçon qui semble être le seul à s inquiéter pour elle ? Ou Agnès, la jeune fille handicapée qui a l air de lire dans ses pensées... Qui pourrait répondre à ses questions ? la djenneya, l être qui hante son esprit, certainement. À moins que cette créature qui lui souffle ses fantasmes de sang et de sable ne soit autre que l incarnation de sa propre folie...
image

Tome 2 : Errante
Syrine et Agnès vivent à présent ensemble et tentent d’apprivoiser leurs différences. Syrine peine à s’habituer à ses ailes et à oublier de ce que les Men in Black lui ont fait subir. Ses préoccupations l’empêchent de voir qu’Agnès a changé et entend ces mêmes voix qui la tourmentaient auparavant. Peut-être est-ce pour cela qu’il faudra un drame pour que la vérité lui apparaisse. Un drame qui brise les amitiés, les coeurs et leur vie. Un drame qui poussera Agnès à la folie et Syrine à fuir. Retour à Marseille, pour l’une, en quête de racines et d’alliés. Départ pour une clinique, pour l’autre, pour découvrir l’origine de ses pouvoirs et de sa famille.
Mais personne ne détient toutes les réponses, et dans le tissu de mensonges et de pièges qui les entourent, les deux jeunes filles ne devront compter que sur elles-mêmes. À moins qu’une aide inattendue se présente. À moins qu’elles ne rencontrent l’amour en chemin. À moins qu’une étrange adolescente anglaise, nouvelle cible des Men in Black, ne puisse leur fournir un ultime recours…
image

Tome 3 : Vivante
Agnès vit à présent sous une fausse identité, protégée par Allan et son amie Genie, possédée par un ancien dieu inca. Syrine et la djenneya ont fusionné, mais leur union menace toujours leur santé mentale tant les épreuves les ont fragilisées. La créature s'est terrée à Anfa, dans les ruines de sa ville séculaire, pour y découvrir ses racines et la raison du déclin de sa race. Mais Bertek cherche toujours à acquérir l'immortalité, et pour ce faire, il pourrait non seulement proposer un marché terrible à Agnès, mais aussi menacer l'avenir de tout son peuple, voire de l'humanité. Agnès et Syrine ont déjà tout perdu, Morgane n'est qu'une fillette aveugle... que devront-elles encore sacrifier pour sauver leurs amis et le monde?


informations

DATE DE PARUTION : 2013.
ÉDITION DE LA SAGA : Edition du Riez.
RÉSUMÉ DE LA SAGA : Syrine, seize ans, a tout ce dont elle pourrait rêver : une famille unie, des super copines, une ville qu elle adore. Mais tout bascule du jour au lendemain lorsque des excroissances douloureuses émergent dans son dos. Brusquement persuadée qu elle sombre dans la folie, la jeune fille n ose parler de ses problèmes et affronte souffrance et incertitude, subit l incompréhension de ses parents et le rejet de ses amies. De fantasmes sanglants en pulsions violentes, de fugues en hallucinations, Syrine craint pour sa vie, pour celle de ses proches. Lorsque son père est muté à Rennes, elle espère que quitter Marseille lui permettra laisser ses doutes et terreurs derrière elle. Mais quand elle réalise que les étranges « Men in Black » qui ont offert ce nouveau départ à sa famille pourraient bien l espionner ou vouloir faire d elle un cobaye, le cauchemar devient intenable. Syrine cherche de l aide, mais ce n est pas dans son lycée qu elle va le trouver. Gauthier, peut-être, ce garçon qui semble être le seul à s inquiéter pour elle ? Ou Agnès, la jeune fille handicapée qui a l air de lire dans ses pensées... Qui pourrait répondre à ses questions ? la djenneya, l être qui hante son esprit, certainement. À moins que cette créature qui lui souffle ses fantasmes de sang et de sable ne soit autre que l incarnation de sa propre folie...
NOMBRE DE TOMES : 3.
EST-ELLE TERMINÉE ? Oui.



© aurélie

Ton avis

LA SAGA EN UN MOT : Addictive.
UNE NOTE SUR 10 : 9,5/10.
TON AVIS :
Un nouveau livre des éditions du Riez qui sort. Je ne peux donc pas passer à côté. Je commence en avoir une bonne collection et pour le moment je n’ai pas été déçue. Celui-ci m’avait fait de l’œil depuis que les pré-commandes avaient commencé, mais je ne l’avais pas acheté, je n’ai donc pas hésité à postuler pour le partenariat entre la maison d’édition et le forum Mort-Sure, j’ai été très contente d’être sélectionnée et j’avais hâte de le lire. Ce n’est qu’après l’avoir reçu que j’ai vu que c’était une réédition d’un livre qui avait été publié il y a quelque temps, mais le tome 2 n’était jamais sorti. Grâce à la maison d’édition, on va pouvoir connaitre la suite.

J’ai littéralement été projetée dans l’histoire dès les premières lignes. On rentre dans le vif de l’histoire dès le premier chapitre, on sait déjà que cela va être un roman qu’on ne va pas pouvoir quitter. Seul point qui m’a un peu gênée, c’est la longueur des chapitres… Moi qui aime bien lire un chapitre en entier avant de refermer le livre, cela m’a un peu embêtée. Les chapitres ne font pas loin de cinquante pages chacun du coup je ne lisais que si j’étais sûre de pouvoir m’accorder un bon moment.

L’histoire était vraiment passionnante, bien que ce soit écrit à la troisième personne, on se plonge dans l’esprit du personnage principal. On vit ses émotions, son désespoir avec elle, on connaît ses pensées, et les petites phrases avec l’être qui vit en elle mettent un peu de dynamisme dans tout cela. Car c’est vrai qu’il y a pas mal de descriptions surtout dans les débuts, car lors de son déménagement elle n’a aucun ami, et elle est même rejetée. Donc, elle passe beaucoup de temps avec elle-même et la voix qui parle dans sa tête. Bien que dans les trois quarts du livre, il n’y ait pas vraiment d’action à proprement parler, on ne connaît pas vraiment les « méchants » de l’histoire. On veut quand même connaître la suite et surtout peut-être l’histoire d’amour avec le jeune qu’elle a rencontré. On veut savoir ce qui lui arrive. Si elle est vraiment folle, si elle a une maladie… même si on se doute que ça prendra sûrement plus une tournure fantastique. On veut toujours en savoir plus sur ses origines et sur les sortes de boutons qui sortent d’elle. La fin m’a choquée, pas dans le sens où je ne m’attendais pas à cela, mais il y a plein de secrets, et on veut les connaître. Les deux dernières pages ont vraiment été un supplice. Malheureusement, il va falloir attendre…

Syrine est une jeune fille qui voit sa vie basculer après que d’horribles « boutons » font leur apparition dans son dos. Elle est complètement perdue et n’ose plus parler à ses parents qui étaient si proches d’elle avant tout cela. Je dois dire qu’elle m’a un peu agacée même si j’ai bien aimé ce personnage au final. Elle s’apitoie sur son sort et c’est cela qui m’a le plus énervée. Certes, elle ne sait pas quoi faire, mais ses pleurnichements m’ont à la fin irritée, j’avais envie de la secouer pour la faire réagir. Par contre, j’ai adoré Gauthier, le jeune homme qu’elle rencontre, et aussi le seul qui souhaite lui parler. Il est gentil, blagueur, il n’a peur de rien et il est très touchant surtout lorsqu’il est avec sa sœur Morgane ou alors quand il parle d’elle. Au début je me posais beaucoup de questions sur lui, de quel côté il état, etc. Car je trouvais cela bizarre qu’il s’approche de Syrine alors que tout le monde la rejettait. Mais on apprend tout cela dans la fin du roman. Et enfin Agnès, elle est un peu effacée dans les trois quarts du livre, mais à la fin elle prend toute son importance et elle sera sûrement l’un des personnages principaux dans le second tome. Elle est aigrie, jamais contente, elle envoie sur les roses tout le monde. Bref, autant dire qu’elle fait tout pour qu’on la déteste. On sait tout de suite qu’elle aura une importance dans l’histoire, mais on ne sait pas dans quel sens. C’est vraiment à la fin qu’on commence à la connaître, et je pense qu’on ne sait pas encore tout sur elle, elle cache beaucoup de choses et ses mots de la fin m’ont laissée dans un supplice… Elle est très mystérieuse, mais vous l’avez compris, tous les personnages le sont, il y a beaucoup de mystères, de secrets… et on ne connaît pas encore tout.

Bref, vous l’avez compris, j’ai vraiment adoré ce roman, malgré ses 550 pages, je l’ai lu vraiment très rapidement. J’en rêvais même la nuit tellement qu'il est prenant. Je n'attends qu’une chose, que la suite arrive très vite, car cela sera insoutenable. Heureusement que ce sera vite là. N’hésitez pas à vous le procurer, il vaut vraiment le coup d’être lu, et je pense que vous serez aussi conquis que moi. Je ne peux pas tout dire dans ma chronique, mais il y a encore beaucoup de choses à dire sur ce roman, donc je suis ouverte à toutes les discussions pour ceux qui l’ont lu. Je remercie encore une fois le forum Mort-Sure et les éditions du Riez.
À QUI LA CONSEILLES-TU ? À un public averti, certaines scènes peuvent choquer.





Dernière édition par Jacana le Ven 4 Mar - 15:25, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelda


avatar


Messages : 384
Age : 30
Localisation : Ardèche (vers Annonay)
Emploi/loisirs : vendeuse


Vos papiers SVP
Crédits: elwing (me)
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Le sang des chimères   Ven 28 Fév - 11:50

J'ai mis à jour la fiche et la trilogie est complète !


Dernière édition par Jacana le Ven 4 Mar - 15:25, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michiko


avatar


Messages : 4015
Age : 26
Localisation : Lille
Emploi/loisirs : Professeur des écoles / Jeux vidéos/de rôle/de plateau


Vos papiers SVP
Crédits: Google
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] Le sang des chimères   Dim 28 Sep - 18:30

Ma critique du premier tome :

Résumé personnel :

Syrine a seize ans et réside à Marseille où elle mène une vie normale, à un détail près. Depuis bientôt un an maintenant, elle a des excroissances douloureuses dans le dos. Ces excroissances sont accompagnées de cauchemars effrayants ainsi que d’une faim étrange. Mais au lieu de parler de tout ceci à ses parents pour trouver une solution à ses problèmes, Syrine décide de ne rien dire, ni à sa famille, ni à ses amis et préfère affronter la situation seule. Son comportement change radicalement et Syrine doit affronter cette nouvelle personnalité aux pulsions sanguinaires qui l’envahit tout en subissant ses excroissances qui attirent le regard des autres ainsi que des douleurs qui deviennent de plus en plus violentes, surtout si on les touche. La quatrième de couverture va plus loin que ça mais je préfère éviter d’en dire plus car la première partie du roman est concentrée principalement sur la vie de Syrine à Marseille et il serait dommage de détailler la suite.

Critique :

Ce roman est le premier tome d’une trilogie écrite par Sophie Dabat, Le Sang des Chimères, qui est publiée chez les Éditions du Riez. C’est la première série « bit-lit » publiée chez eux et c’est avant tout ce qui m’a intriguée et m’a poussée à en savoir davantage. Il est à noter que l’illustration a été réalisée par Alexandra V. Bach dont j’apprécie beaucoup le travail.

Plusieurs points ont attiré mon attention, à commencer par l’héroïne de la série, Syrine Kaharib. Ce doit être la première fois que je lis un roman où le personnage principal possède des origines maghrébines. Certes, sa mère est catholique mais son père a quitté le Maroc et est de religion musulmane. Je le mentionne parce que c’est quelque chose d’assez inédit pour moi et très franchement, j’ai trouvé cela très intéressant car c’était une porte ouverte sur un univers réel mais dont j’ignore beaucoup de choses. J’ai bien aimé les références à cette culture grâce aux surnoms ou à la vision de Syrine face à ce métissage. Ses frères ont choisi la religion de leur père mais sa vision à elle reste différente de la leur, même si elle se pose beaucoup de questions à propos de ses croyances, surtout avec ce qu’elle vit en parallèle.

Un autre point qui a attiré mon attention, c’est le parti pris de l’auteur vis-à-vis du fantastique. Les particularités hors du commun de Syrine ne sont pas une fin en soit mais le début d’un long processus qui va amener Syrine à devenir une personne très différente de ce qu’elle était avant ce récit. L’explication physique de ses excroissances m’a paru évidente et pourtant, l’auteur a montré une forme d’originalité car notre vision du monde tel qu’il est réellement dans le roman et de son univers se modifie en même temps que celle de l’héroïne. D’ordinaire, l’univers fantastique nous est imposé avec toutes ses règles que nous apprenons au fur et à mesure et les personnes non cartésiennes sont comme elles sont et cela ne pose aucun problème à notre logique qui accepte tout sans aucun problème.

Ici, c’est radicalement différent et bizarrement, cela renforce le côté réaliste du roman malgré l’univers fantastique dans lequel nous sommes plongés. C’est-à-dire que ce qui arrive à Syrine, la manière dont elle le vit, tout ceci reflète plus ou moins nos propres réactions si nous étions à sa place. Lecteurs avertis, nous devinons et acceptons les dimensions fantastiques du roman mais le personnage n’a aucunement cette intention-là car il vit dans le monde réel. J’ai déjà vu ce procédé dans d’autres romans mais ici, je le trouve particulièrement important et bien fait, sans doute grâce aux aspects très négatifs de ses transformations, à savoir ses douleurs, etc.

En résumé, le scénario du roman rappellera sans doute d’autres œuvres lues ou vues mais dans cet univers où l’originalité et l’inédit devient difficile voire impossible pour un auteur qui décide de respecter certains codes du genre, Sophie Dabat parvient à nous apporter un regard neuf sur l’univers ainsi que de nombreux aspects inédits dans le roman. Mutante n’est pas un coup de cœur mais reste un excellent roman que je vous recommande.

Bonne lecture.

_________________________________________________

[Correctrice]
Si vous voyez un [CPM] c'est que je suis passée par là wink

lis critique
Je lis, je critique


J'espère que tu passes un bon moment sur notre forum Invité et j'espère te voir ici très longtemps Smile
Bonne lecture.


Dernière édition par Jacana le Ven 4 Mar - 15:29, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jelisjecritique.wordpress.com/
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [Saga] Le sang des chimères   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Saga] Le sang des chimères

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature imaginaire / futuriste :: Romans fantastiques/fantasy/Bit-lit-