Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Anima

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Enorah


avatar


Messages : 1725
Age : 27
Emploi/loisirs : Bibliothécaire / Cinéphile boulimique


Vos papiers SVP
Crédits: http://marion-lutine.eklablog.com/
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Anima   Ven 27 Déc - 2:07

Anima
Wajdi Mouawad



informations
DATE DE PARUTION : 5 Septembre 2012.

NOMBRE DE PAGES : 394.

ÉDITION DE TON LIVRE : Actes Sud.

QUATRIÈME DE COUVERTURE : Lorsqu’il découvre le meurtre de sa femme, Wahhch Debch est tétanisé : il doit à tout prix savoir qui a fait ça, et qui donc si ce n’est pas lui ? Éperonné par sa douleur, il se lance dans une irrémissible chasse à l’homme en suivant l’odeur sacrée, millénaire et animale du sang versé. Seul et abandonné par l’espérance, il s’embarque dans une furieuse odyssée à travers l’Amérique, territoire de toutes les violences et de toutes les beautés. Les mémoires infernales qui sommeillent en lui, ensevelies dans les replis de son enfance, se réveillent du nord au sud, au contact de l’humanité des uns et de la bestialité des autres. Pour lever le voile sur le mensonge de ses origines, Wahhch devra-t-il lâcher le chien de sa colère et faire le sacrifice de son âme ?

Y A-T-IL UNE SUITE ? Non.



© aurélie

Ton avis

LE LIVRE EN UN MOT : Coup de poing, y'a pas d'autre mot ^^

UNE CITATION : « L'aimer, c'était l'aimer plus. Lui dire son amour était impossible puisqu'à l'instant ou il voulait lui dire Je t'aime, déjà il l'aimait davantage et il lui aurait fallu le lui redire et le lui répéter pour être a la hauteur de cette enivrante addition. Ce n'était pas que les mots n'étaient pas assez grands, ils n'étaient tout simplement pas assez rapides »

UNE NOTE SUR 10 : 7/10.

TON AVIS : Cet ouvrage est un livre coup de poing. Il est difficile d'en parler tellement il vous prend aux tripes, les retourne et ne les lâche pas avant que vous ayez fini la dernière page, vous laissant alors sonné et désemparé.

On y suit Wahhch Debch, qui, un jour, en rentrant chez lui, retrouve sa femme morte, un couteau dans le sexe, éventrée (tuant ainsi l'enfant qu'elle portait) puis violée dans la plaie.
Le ton est posé. Âmes sensibles s'abstenir, ce livre n'est pas fait pour vous. Scène macabre de viol, cruauté, sexualité animale, scène de torture, rien ne nous est épargné à travers l'écriture puissante de Wajdi Mouawad.

Comme pour éviter le gouffre de la douleur et de la solitude, le héros se lance alors à la poursuite du meurtrier dans le seul et unique but de voir son visage. Commence ainsi un long périple qui va le mener au cœur de l'Amérique mais aussi, et surtout, de ses origines puisque le meurtre de sa femme n'est que le premier tiroir qu'ouvre le héros et qui va le pousser à en ouvrir d'autres. On retrouve ainsi les thèmes chers à l'auteur, déjà présents dans Incendies : la quête d'identité liée à l'histoire du pays dont il est originaire, le Liban.

Bien que la première partie du roman soit assez molle et se traîne un peu trop en longueur à mon goût, toute la force du roman est dans sa narration originale, du point de vue des animaux se trouvant aux alentours du personnage de Wahhch. En découvrant l'histoire sous leur angle, ce sont alors les humains qui deviennent des bêtes aux comportements incompréhensibles. Cependant, l'instinct animal et la violence bestiale sont omniprésents, comme pour faire écho à la violence des évènements qui nous sont contés.

La seconde moitié du livre, quant à elle, monte peu à peu en en intensité.
Nous y découvrons le personnage de Wahhch plus en profondeur et entamons avec lui la quête de son passé et de son identité qui nous mènera au plus profond de l'horreur.

Encore une fois, Wajdi Mouawad nous sert une histoire sombre et torturée, souvent à la limite de l'humain et du soutenable, mais toujours aussi fascinante par la capacité qu'ont ses personnages à continuer d'avancer, même au cœur de l'horreur.
J'ai aussi retrouvé ce que j'aimais tant dans la plume de l'auteur : ce style qui peut se montrer aussi cru que poétique et qui confère à son écriture toute sa puissance.

À QUI LE CONSEILLES-TU ? Pas aux âmes sensibles en tout cas, nombres de passages m'ont soulevé le cœur...





Dernière édition par L'erreur sociale le Ven 17 Avr - 8:44, édité 1 fois (Raison : Corrigé par L'erreur sociale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-deux-pages.eklablog.com/
L'erreur sociale


avatar


Messages : 957
Age : 21
Emploi/loisirs : Prototype d'humanoïde artisanal


Vos papiers SVP
Crédits: Phosphore. Nuages et suie. L'été léger.
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Anima   Dim 8 Mar - 8:56

Wajdi Mouawad m'avait été beaucoup conseillé, surtout pour son théâtre, et franchement, ç'a été une claque. C'est à la fois beau et dur, lyrique et glauque, puissant et cruel.

Anima raconte la bestialité des hommes à travers le regard des bêtes elles-mêmes et le voyage de Wahhch Debch à la recherche de son identité profonde, animale. Anima raconte tout le panel de sentiments que traverse Wahhch Debch et qui touche par sa dimension crue, à tel point que certaines scènes retournent l'abdomen et tout ce qu'il y a à l'intérieur.

Comme dirait l'autre : « Franchement, Anima c'est cool mais faudrait pas laisser sa petite sœur de huit ans le lire. »

_________________________________________________



Dernière édition par Jacana le Ven 8 Avr - 19:30, édité 2 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enorah


avatar


Messages : 1725
Age : 27
Emploi/loisirs : Bibliothécaire / Cinéphile boulimique


Vos papiers SVP
Crédits: http://marion-lutine.eklablog.com/
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Anima   Dim 8 Mar - 10:57

Si tu as aimé Anima, je te conseille les autres livres de l'auteur, qui sont clairement dans la même lignée et tournent généralement toujours autour des mêmes thèmes (la quête d'identité surtout), et qui sont aussi des claques. Je l'ai découvert notamment avec Incendies et, moi qui ai du mal à accrocher au théâtre à lire, j'ai beaucoup aimé.

_________________________________________________



Dernière édition par Jacana le Ven 8 Avr - 19:30, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://entre-deux-pages.eklablog.com/
L'erreur sociale


avatar


Messages : 957
Age : 21
Emploi/loisirs : Prototype d'humanoïde artisanal


Vos papiers SVP
Crédits: Phosphore. Nuages et suie. L'été léger.
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Anima   Dim 8 Mar - 11:08

Enoracle a écrit:
moi qui ai du mal à accrocher au théâtre à lire, j'ai beaucoup aimé.

Ben je vais essayer alors, parce que j'ai beaucoup de mal avec le théâtre aussi, ça me réconciliera peut-être un peu avec le genre.

Merci pour la suggestion Smile

_________________________________________________



Dernière édition par Michiko le Lun 15 Juin - 18:38, édité 1 fois (Raison : [CPM])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Anima

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature générale :: Littérature contemporaine/générale-