Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Mystère du Pont Gustave-Flaubert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
LaraEmilie


avatar


Messages : 1654
Age : 26
Localisation : CH
Emploi/loisirs : ACO, étudiante


MessageSujet: Le Mystère du Pont Gustave-Flaubert   Lun 27 Jan - 22:08

Le Mystère du Pont Gustave Flaubert
Pierre Thiry



informations
DATE DE PARUTION : Décembre 2012.
NOMBRE DE PAGES : 310.
ÉDITION DE TON LIVRE : Books on Demand.
QUATRIÈME DE COUVERTURE : Ce récit évoque quelques impressions sur des personnages réels : Gustave Flaubert, Giovanni Bottesini, Rouen, le pont Gustave-Flaubert... Un grand écrivain, un compositeur de musique oublié, une ville normande, un pont levant peuvent-ils s'emmêler dans la même intrigue ? Giovanni Bottesini (1821 — 1889) et Gustave Flaubert (1821 — 1880) se sont-ils rencontrés ? Ce "roman", très imaginaire, où il est question : d'un vélo volé, d'un opéra disparu, du détective privé Jules Kostelos, d'une bibliothécaire portant le nom de Salammbô, du chat noir Charles Hockolmess et d'un rassemblement de vieux gréements à Rouen en 2017, apportera-t-il une réponse ?
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non.



© aurélie

Ton avis
LE LIVRE EN UN MOT : Original.
UNE CITATION : Jules Kostelos est enfermé chez lui. Assis sur son fauteuil Voltaire, il se livre à sa gymnastique préférée : la lecture. Il survole avec agilité les phrases qui s'écoulent sous ses yeux ; en savoure le rythme. Il se laisse bercer par le flot de substantifs, verbes, adverbes et adjectifs. Bondissant de virgules en points-virgules, il pirouette sur les points finaux pleins de finesse ; admire la svelte anatomie de cette prose rendue légère par les muscles fermes de sa ponctuation.
UNE NOTE SUR 10 : 8.
TON AVIS :  S’il fallait décrire Le mystère du Pont Gustave-Flaubert en un seul mot, je choisirais sans aucun doute le qualificatif « original. » L’originalité est la plus grande force de ce roman. Elle marque en effet ce livre du début à la fin, entraînant le lecteur autour du monde à différentes époques sur les traces de personnages de fiction ou historiques.
L’intrigue en elle-même paraît simple au premier abord : le vol d’un vélo, sur lequel le détective privé Jules Kostelos doit enquêter, et qui a apparemment un lien avec le Pont Gustave-Flaubert et l’Armada, qui sera célébrée sous peu à Rouen. Il a ensuite fallu l’imagination débordante de Pierre Thiry pour faire de cet incident un livre aussi agréable qu’intriguant.
Les protagonistes sont inhabituels, quelque peu farfelus, et hauts en couleurs. Du chat anglais Charles Hockolmess à la mystérieuse bibliothécaire Salammbô, sans oublier ses antipathiques collègues Georges Astulf, Berualf Vetusga et Fulbert Astaguve, on ne s’ennuie pas une seule seconde. Viennent ensuite d’autres personnages, dont les noms ne nous sont pas inconnus : Napoléon, Giovanni Bottesini, Christophe Colomb, et bien évidemment, Gustave Flaubert. Jouant avec talent sur l’histoire et la fiction, l’auteur nous offre alors bien plus que la simple résolution d’un mystère.
Au fil des pages, les citations et références littéraires s’enchaînent, parfaitement intégrées à la narration. Grand nombre d’entre elles nous rappellent Flaubert mais, de Jules Verne à James Joyce, personne n’est laissé de côté. Se pose alors l’inévitable question : où est la frontière entre la fiction et la réalité ? Parmi les références historiques semées dans l’histoire, les jeux de mots et les anagrammes ainsi que les notes explicatives souvent teintées d’humour, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver.
Pierre Thiry se sert du Pont-Gustave Flaubert et de son histoire comme base et nous offre un roman hors du commun, dans un univers décalé, qui surprendra plus d’un lecteur. Grâce à une écriture agréable, le lecteur découvrira les quais de Rouen, avec un petit passage au Mexique et en Argentine ; les silhouettes impressionnantes des navires de l’Armada et les mélodies mystérieuses d’un opéra oublié. Une fois la dernière page tournée, on n’a qu’une seule envie : (re)découvrir Gustave Flaubert et son œuvre...
Bien que la lecture puisse être un peu déstabilisante au début en raison des nombreuses digressions et parenthèses, la chronologie présente à la fin de l’ouvrage aidera les amateurs de faits concret à faire la différence entre la fiction et la réalité... encore que quelques événements inattendus puissent s’y glisser.
Le mystère du Pont Gustave-Flaubert est un livre magnifique, mêlant histoire et fiction, réalité et imagination, mots et musique... avec un résultat aussi inattendu qu’intéressant. Un livre surprenant et entraînant comme je n’en avais jamais lu auparavant ! Je le recommande à tous les amoureux de la littérature — et en particulier de Gustave Flaubert et de son œuvre — aux amateurs de musique, mais également à tous les lecteurs désireux de changer de genre et de découvrir quelque chose de tout à fait original et inattendu.
Je remercie chaleureusement Pierre Thiry de m’avoir offert son livre, et je m’excuse d’avoir tardé à publier ma chronique — ce qui ne signifie en aucun cas que la lecture ne m’a pas plu, bien au contraire. Merci également pour la dédicace personnalisée qui m’a fait très plaisir !
À QUI LE CONSEILLES-TU ? Tous ceux qui veulent lire quelque chose de différent et qui s'intéressent à la littérature et à la musique.




_________________________________________________

Anciennement connue sous le pseudonyme de Lolly

___________

Imagine all the people, living life in peace.


Dernière édition par L'erreur sociale le Lun 18 Mai - 14:32, édité 1 fois (Raison : Corrigé par L'erreur sociale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://iletaitun-livre.blogspot.com
Jacana


avatar


Messages : 4131
Age : 26
Localisation : Genève
Emploi/loisirs : étudiante// escrime, théâtre


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Le Mystère du Pont Gustave-Flaubert   Lun 21 Juil - 21:14

Le mystère du Pont Gustave-Flaubert est aussi difficile à classer dans un genre qu’à résumer. Pierre Thiry aime jouer avec son lecteur et l’amener à se questionner sur de nombreux passages du livre. L’histoire est divisée en plusieurs mondes, qui s’entremêlent les uns avec les autres grâce à certains personnages ou éléments servant de passerelles entre eux. Cette manière d’écrire crée une ambiance polyphonique surprenante et très intrigante. Seule une petite partie du livre se passe dans le présent : on y rencontre Jules Kostelos chargé d’enquêter sur la disparition d’un vélo. Ce qui est à mon sens vraiment exceptionnel, c’est que de cette simple petite intrigue, l’auteur a su créer un univers incroyable, complet et cousu un peu à la manière d'un patchwork : de nombreuses pièces, par endroit très fortement liées entre elles, par endroit à peine juxtaposées à d'autres, qui viennent finalement former un tout très coloré.

On apprend très vite que le personnage principal est passionné par Gustave Flaubert et, tout au long du livre, de très nombreuses citations de ses œuvres principales sont intégrées à la plume de Pierre Thiry. Petit à petit, les personnages de fiction et les personnages réels viennent s’entremêler. Parfois, on ne sait plus où sont les limites entre ce qui est réel et ce qui ne l’est pas ; l’auteur joue vraiment avec son lecteur, allant jusqu’à réécrire le passé et écrire le futur. Malgré tout, il y a un fond de vérité, que l’on peut retrouver grâce à certaines citations. De mémoire, c’est la première fois que je découvre un tel alliage et j’avoue que j’ai tout bonnement adoré me plonger dans cet univers incroyable.

Malheureusement, parfois, j’ai aussi été complètement dépassée par certains passages contenant un trop grand nombre de citations et quelques liens difficiles à établir. Mais, en avançant dans la lecture, on se rend vite compte que cette interrogation est voulue. Il m’a fallu un petit moment pour m’en rendre compte, mais en tombant sur la description d’un bâtiment construit en 2017, notamment, j’ai compris qu’en plus du mélange fiction-réalité, le temps venait lui aussi jouer un rôle et ajouter de la fiction à la fiction.

Comme j’essaie de l’expliquer, au-delà des mots et de l’histoire, il y a une volonté de créer une ambiance surprenante. Je pense par contre qu’un lecteur qui n’a jamais lu aucune œuvre de Flaubert (ou du moins qui ne connaît presque rien de ses œuvres) risque d’avoir de la peine à entrer dans cet univers. Je ne dis pas par là qu’il faut avoir lu sa biographie et tous ses ouvrages, mais connaître quelques informations et personnages-clés est, je pense, assez important pour ne pas rester en marge de ce monde.

En ce qui concerne les personnages, là aussi, différents niveaux se marient. Les descriptions de Salammbô, amie de Jules Kostenlos, sont absolument magnifiques, car elles mêlent habilement les dires du narrateur aux citations de Flaubert sur « sa » Salammbô. Les points communs entre les deux personnages sont troublants, obsédants, et j’ai été complètement subjuguée par les passages où la belle Salammbô apparaît. Elle n’est pas la seule à posséder ce statut de « double-fiction », qui est vraiment surprenant. Face à cela, nous avons d’autres personnages dont le statut « réel » glisse vers la fiction tandis que d’autres jouissent du statut inverse. Les possibilités sont infinies et le résultat est vraiment étonnant !

Comme je le disais, certains personnages ont une fonction de « passerelle » entre les différents mondes ; Salammbô en est un exemple. Cette façon de « faire le lien » n’est vraiment pas commune, mais je tiens à tirer mon chapeau à l’auteur, qui a redoublé d’habileté pour nous offrir une large palette de « personnages passerelles ». Du Pont Gustave-Flaubert lui-même, témoin du passage des ans, aux souvenir de Kostenlos, qui nous rattachent au moment présent, tout en passant par les rêves de son chat, Charles Hockolmes, tout est là pour proposer une multitude de points de vue passionnants au lecteur.

Pour résumer, je dirais que Le Mystère du Pont Gustave offre un univers très surprenant qui mérite d’être découvert. Bien que la plume de Pierre Thiry soit agréable à lire et que j’aie énormément apprécié certaines répétitions de phrases, venant faire écho à certains passages en y ajoutant une petite touche d’humour, la profusion de citations et références peut rendre la lecture moins aisée à ceux qui ne savent rien de Gustave Flaubert et de ses œuvres. Néanmoins, je le conseille à tous ceux qui en connaissent quelques éléments de base (ou plus, bien sûr), ainsi qu’à ceux qui souhaitent découvrir un genre qui est bien loin d’être traditionnel et commun.

Je tiens à remercier Pierre Thiry de m’avoir fait parvenir son livre et de ce fait, de m’avoir fait découvrir cet univers incroyable, original, personnel et puissant. Un grand merci également pour la dédicace, que j’ai beaucoup appréciée. Au plaisir de me plonger, probablement tout prochainement, dans cette atmosphère pour en apprendre plus sur le charismatique Charles Hockolmes et son chapeau melon...

_________________________________________________

Profil Livraddict | Mon Blog !


Dernière édition par Jacana le Ven 8 Avr - 19:15, édité 1 fois (Raison : Corrigé en section partenariat)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le Mystère du Pont Gustave-Flaubert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature générale :: Littérature contemporaine/générale-