Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Mécanique du Coeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
lavoixdulivre


avatar


Messages : 2870
Age : 20
Emploi/loisirs : Lire, écrire !


Vos papiers SVP
Crédits: Moi :)
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: La Mécanique du Coeur   Ven 18 Jan - 21:47

« On dit qu’je suis né, le jour le plus froid du monde, on dit qu’je suis né, avec le cœur gelé. On dirait même qu’on m’a porté à bout de ventre, en haut de la colline, qui surplombe la ville, et ses clochers ! »

La mécanique du cœur. Waouh. Là, c’est un coup de cœur, et c’est le cas de le dire ! Il y a en ce livre la vérité sur l’Amour, la vérité sur le Cœur, la vérité sur les horloges et leur coucou. Ce livre, rencontré un peu par hasard au CDI, que je connaissais déjà par l’album éponyme de Dionysos, groupe de l’auteur du roman tout simplement, m’a fasciné. Dans une douce mélopée, entre bribes de musique sans cesse en tête, bruits d’horloges remontées, et le son tantôt fracassant des mots, tantôt doux comme un chant d’un oiseau...
Le jour le plus froid du monde, Jack naît entre les mains de Docteur Madeleine. Pour le sauver de son cœur gelé, elle lui greffe une horloge. La mécanique du cœur se met en marche... Doucement, elle s’égrène, elle se meut dans un tic-tac incessant. Et quand Jack rencontre Miss Acacia, elle s’ébroue, elle fait mal, elle cliquète fortement. Naît au cœur de cette rencontre, un amour fou... et dangereux ?

« Premièrement ne touche pas à tes aiguilles. Deuxièmement ta colère, tu devras maîtriser. Et surtout ne jamais oublier, quoi qu'il arrive, ne jamais se laisser tomber amoureux. Car alors pour toujours, à l'horloge de ton cœur, la grande aiguille des heures transpercera ta peau, explosera l'horloge, imploseront tes os, la mécanique du cœur, sera brisée de nouveau... »

J’ai adoré me plonger dans cette ambiance si spéciale. C’est, je crois, la plus belle qualité de ce livre. Une ambiance teinte d’un mystère prenant, de sentiments pleins de justesse, d’une poésie étonnamment bien touchante... et au milieu de tout ça des bruits d’horloges incessants qui sont la plupart du temps eux aussi fracassants ou pleins de poésie.

« Je ne suis qu'un trucage humain qui voudrait devenir un homme sans trucage à mon âge
Le truc parfait serait d'être considéré comme un homme
Un vrai un grand un être humain de mon âge... un humain sans trucage. »


Que dépeint ce livre exactement ? C’est en même temps tellement difficile de raconter, et en même temps d’une facilité étonnante. C’est une histoire d’amour évidente, entre un homme à trucage, et une jeune chanteuse, flamme allumette. On monte dans un train vitesse grand V qui nous embarque pour une épopée grandiose, romantique, épatante, pleine de lyrisme à grandes envolées de mots. Mais derrière, il y a aussi le désir d’un homme qui voudrait devenir un humain réel. Un véritable. On le blâme pour sa différence ? Mais alors qui est-il ? Est-ce qu’il a au fond de lui une réelle lucidité humaine, une dignité qu’il mérite, qu’il envie pourtant... C’est au fur et à mesure, à coups de massue, de minuit, de cœur et d’émotion qu’on va le savoir...

« Vas-y saute, monte, grimpe, à ton cœur
Sauve toi, n'ai pas peur!
Ouvre grand mon petit il est temps d'avaler une énorme bouffée d'air frais [...] »


Une épopée. Je l’ai dit plus haut, et je le répète. Ce livre nous fait voyager un peu en Europe, mais aussi au cœur de sentiments et d’émotions parfois inconnus... On s’évade le temps d’un voyage qui finit, après quelques rebondissements passionnants, sur quelque chose de magnifique, mais, ô Malzieu, qu’est-ce que la fin m’a frustré ! Elle est excellente tout de même, par tous ces sentiments qu’elle m’a procuré...

« Je ne suis qu'un trucage humain
J'ai croisé sur mon chemin
Un humain sans trucage qui rêvait cela dit jour et nuit d'en devenir un
Pourtant c'est lui qui me donne encore aujourd'hui la force et l'envie
De rester parmi les humains aujourd'hui [...] »

On a un héros à qui on s’attache avec force, agrippé à lui, on essaye de le pousser vers l’avant, de le soutenir, de l’aider en ressentant ce que lui ressent... On se prend à l’aimer de tout notre cœur sans trucage. On aimerait qu’il nous ressemble, comme on ne le souhaiterait pas... Il est original, unique, prenant... Un personnage plein de volume, de relief, d’envies, d’émotions, de sentiments... Un héros émouvant, et exceptionnel.

« Je n'y vois que du feu
En quelques pas seulement
Je peux me perdre au loin
Si loin dans ma rue
Et même que je n'ose plus
Regarder le soleil
Ni regarder le ciel
Droit dans les yeux
Je n'y vois que du feu »


Miss Acacia est la deuxième moitié du héros... Dès le début, par sa maladresse, sa poésie, ses chants, ses lunettes, cette flamme nous captive, nous tente, nous brûle et nous entraîne dans sa danse envoûtante...

Mais au milieu de ce couple, il y a tout un florilège étonnant et touchant de personnages hétéroclites et expressifs... On se perd au milieu de cette ronde émouvante qui nous fait encore plus facilement entrer dans cette magnifique histoire d’amour, pleine de poésie... et de mystérieux tic-tac qui nous montent dans le cœur...

« Le souvenir de Miss Acacia dansant en équilibre sur ses petits talons aiguilles,
Docteur Madeleine penchée sur moi, remontant l'horloge de mon cœur, Arthur en train de vociférer son swing à coups de "oh when the saints go marchin' in"
Puis Miss Acacia dansant sur ses petits talons aiguilles, encore et encore… »

C’est vraiment dans une ambiance enflammée dans laquelle on plonge. Ce remarquable ensemble de héros qui nous guident tout au long de leur histoire est exceptionnel : on ne peut qu’être charmé par le docteur Madeleine qui adore réparer les gens, le jeune Jack qui doit apprendre à effrayer pour exister, la petite allumette qui se cogne au monde, le terrifiant Joe qui vient perturber l’histoire... C’est comme un conte... Une fable. Une fable émouvante, sensible, touchante, poétique. On a peur, on frissonne, on embrasse, on aime, on sourit, on pleure... Les actions et les émotions s’enchaînent avec une fluidité rarement égalée, et extraordinaire. Le charme opère, et on danse de joie. ♥
Vous aurez remarqué que j’ai mis tout au long de ma chronique des citations. Elles ne sont pas du livre, mais de l’album La mécanique du cœur, qui, autant que le roman, est d’un charme magique. Des chansons sur des styles différents, qui miment parfaitement l’émotion et les personnages du livre. Des moments forts, des moments doux, des moments poétiques, des moments magistraux, des moments pleins de grâce... Avec sa musique, ses différentes voix, ses sons, ses émotions, le groupe a su me charmer aussi bien que le livre. Je l’écoute, et j’ai envie de chanter en criant, chuchotant, ou murmurant... Et de plus en plus bas, comme les mots s’éteignent peu à peu.

_________________________________________________

{Chroniqueur}
_________________________________________________




Dernière édition par Jacana le Jeu 7 Avr - 12:52, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pastelle


avatar


Messages : 89
Age : 32
Emploi/loisirs : Etudiante géographie, maman, lecture, peinture, musique, nature et animaux


MessageSujet: Re: La Mécanique du Coeur   Sam 19 Jan - 14:07

Quelle belle chronique, lavoixdulivre ! Et je suis entièrement d'accord avec toi ! Tiens, ça me redonne envie de le lire. Smile


Dernière édition par Jacana le Jeu 7 Avr - 12:52, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lavoixdulivre


avatar


Messages : 2870
Age : 20
Emploi/loisirs : Lire, écrire !


Vos papiers SVP
Crédits: Moi :)
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: La Mécanique du Coeur   Sam 19 Jan - 17:32

Merciii beaucoup. ♥ J'ai essayé de faire au mieux pour donner envie et reproduire l'ambiance si particulière du livre. ♥

_________________________________________________

{Chroniqueur}
_________________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
In-the-border-eyes


avatar


Messages : 65
Age : 27
Localisation : Ain
Emploi/loisirs : Le monde canin


Vos papiers SVP
Crédits: Moi même
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: La Mécanique du Coeur   Lun 27 Mai - 7:18

La Mécanique du Cœur !

Bien plus qu'un livre c'est un poème, une ode à l'amour, une fantaisie, un autre monde. Je l'ai lu, relu, rerelu, et je le lis encore régulièrement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: La Mécanique du Coeur   

Revenir en haut Aller en bas
 

La Mécanique du Coeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Autres formats :: Contes-