Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Espion de Dieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gul Aybek


avatar


Messages : 10
Age : 35
Localisation : Les Ardennes
Emploi/loisirs : Lire - écrire - travaux manuels.


Vos papiers SVP
Crédits: (c) X-1999 - Clamps
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Espion de Dieu   Mer 8 Oct - 13:16

Espion de Dieu
Juan Gomez-Jurado



informations
DATE DE PARUTION : 2 avril 2008.
NOMBRE DE PAGES : 421.
ÉDITION DE TON LIVRE : Pocket.
QUATRIÈME DE COUVERTURE : Rome, 2 avril 2005. Le pape Jean-Paul II vient de mourir. Les fidèles se pressent par milliers sur la place Saint-Pierre et prient pour l'âme du défunt tandis que le conclave se prépare à élire son successeur. Les cardinaux sont logés dans le plus grand secret au Vatican. Pourtant, trois d'entre eux manquent bientôt à l'appel... Leurs cadavres sont retrouvés, mutilés selon un rite bien précis. Les services du Vatican tentent d'étouffer l'affaire, mais une jeune et brillante criminologue italienne, Paola Dicanti, spécialiste des serial killers, mène l'enquête, aidée du mystérieux père Fowler, psychologue et ex-agent de la CIA. Il connaît le suspect et sa haine du péché. Il sait qu'il va encore frapper. Dès lors, comment l'arrêter ?
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non pas à ma connaissance.



© aurélie

Ton avis

LE LIVRE EN UN MOT : Vatican.
UNE NOTE SUR 10 : 7.
TON AVIS : Donc je vous préviens d’avance sur le fait que je vais spoiler de manière légère mais je vais le faire quand même ; car je ne pourrai pas parler de mon ressenti correctement sans cela.

Pour essayer de résumer correctement l’histoire, on peut dire que cela tourne autour d’un cardinal véreux qui veut à tout prix la place de Jean – Paul II qui vient de décéder, pour ne pas laisser le Vatican dans les mains d’une personne « ouverte d’esprit ». Il va tellement loin qu’il fait abattre ses concurrents. Bon, évidemment, on ne sait pas tout cela au début et l’intrigue va se porter autour de deux trios. Le premier trio porte le déroulement de l’histoire sur ses épaules : le tueur psychopathe (qui est prêtre aussi), le prêtre (qui est, à mes yeux, agent triple) et l’inspectrice. Puis nous avons le trio amoureux : le directeur (chef de l’inspectrice), l’inspectrice et le prêtre.

L’ouvrage a une constitution agréable et alterne chapitre, retranscription de conversation, mail, document et pensées sous une forme limpide et fluide qui fait que… ben on aime. L'ouvrage touche la perfection quasiment. L'intrigue policière est très bien construite et n'est pas prévisible. Les personnages sont bien développés dans leur psychologie. Le psychopathe assure parfaitement son office. Il n'y aurait rien à dire s'il n'y avait pas eu un hic de la taille d'une maison !

Il y a un moment charnel entre le prêtre (agent triple) et l’inspectrice. Et ben… cela ne sert à rien ! Rien du tout ! Cela n’a aucun impact sur l’histoire. Puisque même à la fin, les deux partent chacun de leur côté et ne se revoient pas ! Avec pour sous entendu : tel était leur destin… Ce n’est que du misérable fan service pour du fan service ! Rien de plus ! Une façon de faire grimper aux rideaux, les femmes qui fantasment sur la relation d’un prêtre et d’une femme, mais où la raison et la foi ont le dernier mot.

Je vais prendre un exemple : L’évangile selon Satan, où le père Carzo à une relation avec Marie Parks. On peut me dire, c'est pareil. Non. Le moment charnel entre eux deux intervient à un instant où l'on touche le fond. Où les ténèbres sont victorieuses d'une certaine manière. Car vous êtes comme au fond d'un puits sur lequel on aurait mis un couvercle pour être sûr que vous n'avez plus droit à la lumière du jour. Eh bien, là, c'est pareil. Ce moment d'amour entre les deux personnages, les sortent de cette obscurité. Mais pas simplement que cela. Quand le démon aura pris possession de l'âme du prêtre, ce dernier ne s'attachera pas à la foi, à la raison, à Dieu ou encore à Jésus. Non, il s'attachera à ce souvenir charnel et son amour pour Parks. Ce qui l'aidera à revenir et prendre le dessus sur le démon. Il y a ici une vraie symbolique.

En conclusion, ce livre aurait été parfait, s'il n'avait pas "méprisé" la valeur de l'amour. À mon humble avis, il aurait mieux fait de ne jamais mettre ce moment-là entre les deux personnages, cela aurait épargné à l'intrigue d'être polluée d'un élément dommageable pour sa qualité.
À QUI LE CONSEILLES-TU ? 25/35 ans





Dernière édition par Jacana le Mer 30 Mar - 16:49, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Espion de Dieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature noire / à suspense :: Romans policiers/thrillers/horreur-