Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Loi sauvage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anne Sophie




Messages : 69
Age : 25

MessageSujet: La Loi sauvage   Sam 1 Nov - 22:21

La loi sauvage
Nathalie Kuperman



informations
DATE DE PARUTION : Août 2014.
NOMBRE DE PAGES : 208.
ÉDITION DE TON LIVRE : Gallimard
QUATRIÈME DE COUVERTURE : « Votre fille, c'est une catastrophe. »
C'est ce que dit la maîtresse à une mère un matin devant l'école. La phrase fait son chemin dans l'esprit fragile de Sophie et la renvoie à une douleur ancienne, également d'origine scolaire. Resurgissant au contact du mot « catastrophe », cet événement traumatique entraîne toutes sortes de perturbations dans sa vie, y compris dans son travail. Chargée de rédiger des notices pour appareils ménagers, elle laisse affleurer ses angoisses dans les modes d'emploi qui deviennent de plus en plus loufoques...
La Loi sauvage est une descente en spirale dans l'univers mental d'une mère aux prises avec la vie scolaire de sa fille, mais aussi avec sa vie quotidienne, sentimentale et professionnelle. L'amour maternel est ici décrit, avec l'originalité et l'humour propres à l'auteur, à la fois comme un recours salutaire et une passion toxique.
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non.



© aurélie

Ton avis
LE LIVRE EN UN MOT : Inintéressant.
UNE NOTE SUR 10 : 2.
TON AVIS : Sophie, mère de famille célibataire d’une quarantaine d’années, s’occupe de rédiger des modes d’emploi de tous types d’appareils : téléviseurs, aspirateurs, réfrigérateurs… Elle se met à la place du nouvel utilisateur face à sa machine et tente de passer cette dernière au crible, rendant son fonctionnement le plus simple possible – ce qui n’est pas forcément aisé. Sa fille, Camille, a toujours été pour Sophie une source de contentement et de fierté. Elle n’a jamais posé de réel problème, était plutôt bonne élève… jusqu’au jour où, alors que Sophie croise l’institutrice de sa fille dans la rue, cette dernière lui prononce les mots terribles : « Votre fille, c’est une catastrophe. » Véritable choc pour la mère, d’autant plus que ladite maîtresse est pressée et n’a pas le temps de s’appesantir sur le sujet. Il faudra donc que Sophie attende plusieurs semaines avant d’obtenir un rendez-vous avec la maîtresse, ce qui sera pour elle l’occasion d’échafauder mille et une hypothèses, mais également de se replonger dans son propre passé…

L’ouvrage est découpé en chapitres qui s’alternent. Tout à tour, Sophie va s’intéresser à « La maîtresse », puis au « Mode d’emploi ». Je ne savais pas réellement à quoi m’attendre. Il m’avait été prêté, et donc recommandé… et ça ne l'a absolument pas fait ! Cela arrive parfois, et je suis totalement passée à côté. Peut-être parce que je ne suis pas mère de famille, et n’ai pas réussi à me mettre à la place de l’héroïne qui, je le reconnais volontiers, m’a passablement énervée. Mais en même temps, on n’est pas obligé d’avoir vécu des événements semblables pour apprécier ou s’identifier à un personnage romanesque.

Ce qu’on lui apprend sur la fille de Sophie est pour elle l’occasion de remonter le temps jusqu’à l’époque de sa propre enfance. Temps de l’humiliation, elle avait été montrée du doigt, car petite-fille de juive. Et elle avait eu face à elle une maîtresse totalement incompréhensive, l’ayant traumatisée à jamais. Mais plus que de l’inquiétude pour son enfant, nous avons l’impression que cette femme est névrosée de ce qu’il lui est arrivé quand elle était jeune, et qu’elle ne s’en est jamais remise, ce qui explique pourquoi elle semble vouer une véritable haine à cette maîtresse qu’elle ne connaît finalement que trop peu… Comme quoi, les a priori ont la dent dure !

Les chapitres « Mode d’emploi » auraient pu être intéressants, car je trouvais l’idée de base bien pensée : voir de l’intérieur comment se déroule la rédaction d’une notice explicative pour l’utilisation d’un four… Malheureusement, Sophie diverge, Sophie part dans tous les sens… et cela n’a plus ni queue ni tête.

Tantôt agacée par l’héroïne, tantôt imperméable au récit, je suis passée totalement à côté de La Loi sauvage, d’autant plus que le style de l’auteure ne m’a pas non plus séduite (quand je vous dis que je suis passée à côté de ce récit, je n’ai pas fait semblant !). Cet ouvrage trouvera sans doute son public, mais je n’en fais pas partie !

À QUI LE CONSEILLES-TU ? Peut-être aux plus de 40 ans ?





Dernière édition par L'erreur sociale le Lun 20 Avr - 9:12, édité 1 fois (Raison : Corrigé par L'erreur sociale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La Loi sauvage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature générale :: Littérature contemporaine/générale-