Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Moi, Jésus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité

avatar



MessageSujet: Moi, Jésus   Mar 29 Juin - 23:03

Moi, Jésus
Gilbert Sinoué



informations
TITRE D'ORIGINE : (si étranger)
DATE DE PARUTION : 2007
NOMBRE DE PAGES : 296
ÉDITION DE TON LIVRE : Albin Michel
QUATRIÈME DE COUVERTURE : 19 avril de l'an 30 de notre ère. Trahi par Hérode, abandonné de tous ses apôtres, condamné par Ie Sanhédrin qui arrache à Pilate une sentence de mort, un Galiléen agonise au terme d'un effroyable supplice.
Cet homme, que l'on appelle Jésus, est mis au tombeau le soir même.
Pourtant, lorsque, à l'aube du troisième jour, les femmes se rendent auprès de sa dépouille, elles ne retrouvent que son linceul.

Gilbert Sinoué « ressuscite » Jésus de Nazareth et sonde l'une des plus grandes énigmes de l'Histoire.
Mais, au-delà du récit iconoclaste et captivant, l'auteur du Livre de Saphir propose un éclairage totalement inédit sur cet épisode fondateur.

Le mot de l'auteur : "Ce Jésus, je l’ai porté plus de vingt ans…obsédé par le désir d’écrire un ensemble vrai, fondé sur sur des vérités incertaines."
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non



© aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : facultatif
LE LIVRE EN UN MOT : Sublime
UN CITATION : facultatif
UNE NOTE SUR 10 : 10/10
TON AVIS : Ce roman est inspiré des Evangiles. On y retrouve bien sûr Jésus Christ avec toute son humanité. Son histoire, ses réflexions, ses aventures y sont retranscrites dans un langage moderne, accessible à tous. Les évènements qui s'y déroulent sont aussi réactualisés de façon plus moderne avec nos connaissances d'aujourd'hui (comme les 7 démons qui habitaient Marie de Magdala, en lisant la Bible. On se doute qu’il s'agit de terribles crises d'épilepsie, Gilbert Sinoué le précise nettement !).
Je suppose que, comme beaucoup de personnes qui ont lu les Evangiles, Gilbert Sinoué a interprété et s'est imaginé ce qui se cachait derrière des mots, des phrases, des mystères et autres paraboles de Jésus, que même en tant que croyants nous avons du mal à palper bien des fois. Je me dis qu'il a pu s'imaginer ce qui se cachait réellement derrière certains récits. De cette imagination a pu naître ce roman !
C'est ainsi que, avec une sincère simplicité, et sans nier la divinité de Jésus Christ, ni montrer la moindre hostilité envers le christianisme, ce qui est appréciable pour moi, ce roman s'inspire et se nourrit de multiples références bibliques, à tel point que je me suis demandée si une personne qui n'a aucune éducation religieuse ou ne se souvient pas de son catéchisme ne se retrouverait pas un peu perdu. Personnellement, en tant que catéchumène (adulte qui se prépare au baptême) je me suis sentie comme un poisson dans l'eau ! Je n'ai eu aucun mal à comprendre les petites références subtiles et reconnaître les personnages, les apôtres, Myriam, les pharisiens... J'étais même contente de me dire « tiens dites donc j'en connais des choses! ».
J'ai beaucoup apprécié les multiples interventions de Jésus lui-même, ses supposées pensées et réflexions et l'élaboration de ses enseignements, comment ses derniers ont pris naissance dans son esprit et son cœur... Cela peut être une belle et juste façon d'expliquer le pourquoi de sa venue sur terre, et la signification profonde du nouveau testament, raconter certains passages juste survolés, comme l'hostilité que rencontre Jésus de la part de sa propre famille.
Dans ce roman, on voit un Jésus, inspiré par son Père, rebelle face à sa religion (le judaïsme) qui veut nettement mettre les choses au clair, et comme il le dit lui-même « parfaire » les écritures. Il veut surtout rétablir une certaine VERITE, et libérer les hommes de dogmes inutiles et étouffants ; montrer que Dieu n'est pas un dieu vengeur mais un dieu d'amour ; montrer une sorte de chemin plus paisible à suivre... Ce qui lui attire des foudres...
On le voit aussi douter, souffrir, craindre ou ressentir de la colère mais malgré tout ça, il assume sa destinée. Le voir écrire lui-même son propre évangile laisse rêveur... Peut-être que quelque part, il y en a un...?
J'ai apprécié de voir Gilbert Sinoué faire référence à de célèbres paraboles de Jésus et certains mystères de sa vie (ceux médités lors des rosaires, comme la nativité, la visitation, le recouvrement de Jésus au temple etc...) et expliquer ces choses clairement, tout en nous laissant ressentir toute la force que Dieu a donné à Jésus. Personnellement, ça m'a beaucoup nourri, interrogé et même éclairé !
Ce livre fait aussi une place belle aux femmes. Elles y sont mises en valeurs, leur rôle, et pas le moindre, est bien explicité. Après réflexion, il est vrai que dans cette religion, le christianisme, les femmes ont des rôles importants : en tant que croyantes et pratiquantes, nous sommes sur le même pied d'égalité que les hommes. Au sein même de l'Eglise malgré ce qu'on en dit, les femmes ne sont pas exclues. On le voit bien dans les paroisses, des femmes qui enseignent le catéchisme, celles qui donnent l'eucharistie avec le prêtre... Les femmes occupent des responsabilités comme dans mon diocèse, c'est une femme qui est responsable du catéchuménat, et bien d'autre encore.
Il n'y a aucune impureté, aucune infériorité ! Nous l'oublions souvent et croyons, à tort, trop souvent le contraire. Elles sont tellement présentes et sont un tel moteur que sans elle, il n'y aurait rien et peut-être n'aurait-il rien eu !
Tout le mystère de la résurrection de Jésus est le point central de ce roman. Oui même en tant que croyant, ce mystère est parfois bien difficile à admettre en quelque sorte, surtout si nous cherchons absolument une explication cartésienne, scientifique ou des preuves... Ici la résurrection de Jésus est mise en doute, peut-être pour trouver une explication plus plausible mais aussi pour nourrir l'intrigue romanesque de ce livre, intrigue politique !!
Néanmoins, j'ai vite remarqué que même remise en cause dans version « officielle » la guérison quasi miraculeuse de Jésus (après ce que il a subit lors de sa passion, la façon dont il a été fouetté entre autre, a dû le vider de la moitié de son sang sans compter les infections de ses plaies tellement nombreuses!!), ses apparitions inexpliquées alors qu'il gisait entre la vie et la mort et sa disparition mystérieuse à la fin du roman laisse planer un réel doute... Il reste une part de divin derrière tout ça tout de même. Il reste une forme de résurrection, mais d'un autre « genre », dans cette façon d'interpréter les choses. On peut se dire que derrière certains écrits mystérieux rapportés comme il l'a été vécu et compris par la personne qui a rédigé un évangile, il y a peut-être une autre réalité. Mais la « vérité » reste la même...
La dimension divine ET historique de ce roman, les intérêts politiques confrontés aux discours religieux, montrent bien les conflits que l'incompréhension engendre. Cette sensation de ne pas du tout avoir les mêmes buts, de ne pas être sur « la même longueur d'onde » qui engendre « des dialogues de sourds » frustrants, ressort tout au long de ce livre quand Pilate s'adresse aux apôtres par exemple, quand la recherche du pouvoir est confronté à la recherche simple de bonheur ou de vérité... Encore de nos jours, une simple discussion avec une personne qui ne comprend pas ce que ressent un croyant amène à de telles incompréhensions ! Et avec les personnes les plus obtues et hostiles arrivent parfois des disputes... Je le vis souvent. Pour éviter des conflits eh bien ! je me tais ...

J'ai bien sûr énormément apprécié ce roman. J'aurais pu en écrire des pages et des pages tant il m'a inspiré. Je reste moi-même bien sûr très tolérante. Appartenant à un courant plutôt progressiste, je comprends que chaque personne a ses vérités et ressent des choses en fonction de sa sensibilité, de son cœur, de son vécu, de ses connaissances etc... Et j'ai apprécié lire ce que monsieur Sinoué ressent par rapport à la vie de Jésus et les écrits qui en découlent. J'ai trouvé ce livre très beau, très valorisant par rapport à la religion que j'ai choisi d'adopter et à laquelle je me convertis depuis quelque mois. Ça fait un bien fou quand on voit l'injuste hostilité dont nous avons à faire « grâce » aux médias. Là nous sommes en plein dans la configuration du « dialogue de sourd découlant de longueurs d'onde largement différentes » mêlée à un brin de mauvaise foi et de volonté de faire du mal. Enfin, je lis des choses paisibles grâce à monsieur Sinoué qui me semble d'une grande tolérance, et dont la « vérité » reste bien sûr proche de la mienne. Et puis face à un roman, j'étais bien sûr prête à lire des choses plus ou moins fidèle. Un roman sert aussi à ça, à laisser vagabonder son imagination aussi bien pour l'écrivain que pour le lecteur. Il laisse part à une certaine liberté.
Merci à Mr Gilbert Sinoué pour ce roman qui m'a ravi. Pour moi, c'est un énorme coup de cœur, à lire, relire et re-relire encore et encore

À QUI LE CONSEILLES-TU ? A tous ! Aux croyants pour le coté spirituel, aux athée pour le coté historique, il peut être lu de multiple façons. J'ai eu un ressenti très chrétien, mais un athée peut tout aussi prendre du plaisir à lire ce livre dans une dimension pour lui totalement romanesque et imaginaire!





Dernière édition par Jacana le Dim 1 Fév - 21:57, édité 4 fois (Raison : Correction)
Revenir en haut Aller en bas
 

Moi, Jésus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature générale :: Romans historiques-