Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Zone du Dehors

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Doctor What


avatar


Messages : 121
Age : 31
Localisation : Cambridge, Angleterre
Emploi/loisirs : Chimiste et guitareux


MessageSujet: La Zone du Dehors   Mer 12 Aoû - 1:23

La Zone du Dehors
Alain Damasio



informations
DATE DE PARUTION : 1999.
NOMBRE DE PAGES : 496.
ÉDITION DE TON LIVRE : La Volte.
QUATRIÈME DE COUVERTURE : 2084. Orwell est loin désormais. Le totalitarisme a pris les traits bonhommes de la social-démocratie. Laquelle ? La nôtre. Souriez, vous êtes gérés ! Le citoyen ne s'opprime plus : il se fabrique. À la pâte à norme, au confort, au consensus. Copie qu'on forme, tout simplement.

Au cœur de cette glu, un mouvement, une force de frappe, des fous : la Volte. Le Dehors est leur pays, subvertir leur seule arme. Emmenés par Capt, philosophe et stratège, le peintre Kamio et le fulgurant Slift que rien ne bloque ni ne borne, ils iront au bout de leur volution — et même au-delà, jusqu'à construire cette vie de partage, rouge, que personne ne pourra plus leur délaver.
Y A-T-IL UNE SUITE ? Non.



© aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : L'historie se déroule sur un satellite de Saturne, imaginaire, en 2084. La Terre a été ravagée par les guerres et la société du Cerclon, la ville unique de ce petit astre, représente pour beaucoup une utopie parfaite. Le régime, a priori démocratique, a pour pilier le Clastre qui n'est autre qu'une évaluation collective de tous les membres du Cerclon. Ainsi, pendant deux ans, les actions des citoyens seront jugées, jaugées et pondérées, offrant à chacun sa place dans la société. De cette place provient son nom, changeant, souvent imprononçable ; moins on a de lettres, plus on est haut dans la société. Un petit groupe d'activistes excités, la Volte, remet en question le fonctionnement du Cerclon, considérant qu'une telle société, de surcroît fondée sur le divertissement systématique, n'est nullement démocratique et empêche les citoyens d'atteindre une véritable émancipation. L'on suit donc Captp, professeur de philosophie à l'université et meneur charismatique de la Volte, dans son combat contre un système qu'il récuse.
LE LIVRE EN UN MOT : Politique.
UNE CITATION : Épingler chacun à sa personnalité. À sa biographie archivée. À son identité claire et classée. Que l'on prend soin de prélever tout au long de notre vie. Sans violence mais sans fléchir. Voilà qui permet de fixer les têtes, n'est-ce pas. De les arrimer à elles-mêmes comme on visse le fou à sa folie. Confisquer le rapport à soi dans l'épaisseur d'un dossier jamais clos. Vous dire qui vous avez été, comment vous êtes, et qui vous devez être. Non pas mutiler, non pas opprimer ou réprimer l'individu comme on le crie si naïvement : le fabriquer. Le produire de toutes pièces. Même pas ex nihilo : à partir de vous-mêmes, de vos goûts, désirs et plaisirs ! Copie qu'on forme, tout simplement.
UNE NOTE SUR 10 : 8.
TON AVIS : Alain Damasio est, indubitablement, le meilleur écrivain français actuel (et je pèse mes mots). Non seulement son style est un délice à lui seul, mais ses histoires sont des fables utiles, loin des autofictions actuelles et autres logorrhées égocentriques impudiques. La Zone du Dehors, son premier livre, fortement marqué par Deleuze, est une excellente dystopie, à mettre, à mon avis, à côté des éternels 1984 et Le Meilleur des Monde, et pourquoi pas non plus La Maison des Mères (quoi que ce dernier soit plus une étude de cas qu'une véritable dystopie). Le principe du livre est de tirer les vices actuels de notre société, de montrer ce à quoi tout un chacun semble tendre, ce qui est prôné et d'en faire un monde cohérent, animé et vivant. Rien d'autre que la conclusion logique de notre société est présentée dans le livre. D'où la critique qui suit, montrant les faiblesses d'un système finalement répressif, mais doux, à contre-courant de la main de fer dans un gant de velours. Dans le Cerclon, tout n'est que divertissement, consommation, assimilation et surveillance. Surveillance non seulement par chaque citoyen, mais aussi par les autorités, qui vont jusqu'à installer des caméras dans les appartements de personnes jugées suspectes, donc déviant de la norme. Damasio nous offre une critique d'une société peureuse, recroquevillée sur elle-même, manquant d'audace et acceptant les divisions en castes, tant que celles-ci sont légitimées par un algorithme dit scientifique. La justesse des arguments avancés, des exemples, des mises en situation sont autant de démonstration implacables du caractère néfaste d'une telle société, assez proche de la nôtre (à quelques différences près, soyons d'accord).
Damasio excelle dans les discussions métaphysiques et politiques, le grand point fort de ce livre sont les dialogues, les réflexions, les argumentations aussi exhaustives que lisibles. L'action en pâtit donc un peu. J'ai toujours trouvé l'entrée dans ses livres difficile, peut-être parce que je préfère entrer doucement dans un univers qu'un incipit abrupt nous mettant directement en situation. Si l'action est cohérente, intelligente, elle semble se diluer à partir de la moitié du livre, comme si Damasio lui-même voulait continuer sa démonstration sans pour autant l'animer. Le mode d'écriture, préfigurant celui de La Horde... y est ici plus simple, mais aussi plus chaotique. Il arrive que les passages d'un personnage à un autre soient plus anecdotiques qu'autre chose, et ne répondent pas aux règles préalablement fixées (je pense, lors de l'entretien entre Captp et A, à un soudain [P] indiquant le changement de personnage, là où cela était auparavant sous-entendu... mais je suis peut-être trop tatillon). Cela donne évidemment plus de rythme à l'histoire et fait vivre plus aisément un univers entier. Cependant, si cela était évident dans La Horde..., il semble plus anecdotique ici.
Enfin, Damasio ne fait pas que critiquer un modèle sociétal, il en propose d'autres, alternatifs et sait aussi en explorer les limites. Plus important encore, aucun modèle n'est érigé en absolu, mais, bien au contraire, plusieurs possibilités sont proposées, diverses, ouvertes, permettant le passage des habitants des unes aux autres.
Un vrai livre révolutionnaire, en ceci qu'il donne le choix.
À QUI LE CONSEILLES-TU ? À tout le monde. Peut-être plus à des adultes, en raison de certains préceptes énoncés, mais de « vieux adolescents » pourront facilement y entrer, surtout s'ils apprécient ce genre de SF politique.





Dernière édition par L'erreur sociale le Mer 12 Aoû - 17:48, édité 1 fois (Raison : Corrigé par L'erreur sociale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacana


avatar


Messages : 3954
Age : 26
Localisation : Genève
Emploi/loisirs : étudiante// escrime, théâtre


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: La Zone du Dehors   Mer 12 Aoû - 16:57

Mais ma parole, vous êtes tous en train de lire ce livre ! ^^

En tout cas, Doctor What, je sens qu'Enorah va t'adorer... J'espère qu'elle verra ton avis rapidement. Hahaha.

_________________________________________________

Profil Livraddict | Mon Blog !


Dernière édition par Jacana le Mar 5 Avr - 19:12, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'erreur sociale


avatar


Messages : 957
Age : 21
Emploi/loisirs : Prototype d'humanoïde artisanal


Vos papiers SVP
Crédits: Phosphore. Nuages et suie. L'été léger.
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: La Zone du Dehors   Mer 12 Aoû - 17:41

Dammit, tu m'as devancé. Il faut encore que je le finisse, mais mon avis ne sera pas aussi sympathique. x)

_________________________________________________



Dernière édition par Jacana le Mar 5 Avr - 19:13, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doctor What


avatar


Messages : 121
Age : 31
Localisation : Cambridge, Angleterre
Emploi/loisirs : Chimiste et guitareux


MessageSujet: Re: La Zone du Dehors   Mer 12 Aoû - 20:47

Chacun ses goûts, petite crevette. Smile

C'est ce qui fait la beauté du monde.


En même temps, cela fait 5 mois que je devais en écrire la critique...


Dernière édition par Jacana le Mar 5 Avr - 19:13, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La Zone du Dehors

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature imaginaire / futuriste :: Romans de Science-Fiction-