Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Serial Experiments Lain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L'erreur sociale


avatar


Messages : 957
Age : 21
Emploi/loisirs : Prototype d'humanoïde artisanal


Vos papiers SVP
Crédits: Phosphore. Nuages et suie. L'été léger.
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Serial Experiments Lain   Dim 29 Nov - 23:04

Serial Experiments Lain
Ryutaro Nakamura



informations
TITRE D'ORIGINE : Shiriaru ekusuperimentsu Rein
DATE DE PARUTION : 1998.
DISTRIBUTEUR : Dybex.
SYNOPSIS: Extrait d’un blog parce que je n’arrive pas à formuler un synopsis qui serait clair…
« C'est une soirée ordinaire dans la ville de Tokyo, un couple s'embrasse et se chamaille, les passants bavardent et une jeune lycéenne s'apprête à sauter du haut d'un immeuble. Celle-ci détache ses cheveux soigneusement nattés, enlève ses lunettes et après avoir prononcé des mots que nous n'entendons pas, elle se laisse tomber. Cette fille s'appelait Yomoda Chisa, et après sa mort, de nombreux élèves de son école reçoivent des mails qui semblent provenir d'elle. Tout le monde croit à un canular, tous sauf Iwakura Lain, du même établissement de Chisa qui, très affectée par ces phénomènes paranormaux, tente de résoudre ce mystère. Mais elle aussi reçoit un mail qui l'invite à rejoindre la disparue dans le Wired, une sorte d'Internet. C'est sans se douter de ce qui l'attend que Lain se lance à corps perdu dans un engrenage cauchemardesque qui l'entraînera à découvrir des choses dont elle n'aurait jamais osé imaginer l'existence. »
Y A T-IL UNE SUITE? : Non, mais il s’agit en réalité d’une série en 13 épisodes.



© aurélie

Critique du film
AVIS COMPLET : Alors, par où commencer ?... Cela fait un moment que j’ai envie de parler de cette… chose ? Sans réellement savoir comment m’y prendre, sans parvenir à trouver les mots.

Serial Experiments Lain est hors de tout ce que vous avez vu et de tout ce que vous verrez. C’est une série à la complexité telle que je ne trouve pas les mots pour la décrire et que, même après de multiples visionnages, je ne saisis pas encore totalement. Cette série m’a perdu. M’a traîné, m’a largué, m’a rendu confus. Je ne m’en remets toujours pas. Et, parfois, je parle un peu légèrement de claque cinématographique — à tort. Celle-ci est réelle, viscérale, puissante.

Commençons par le début, en outre un opening qui déchire (que dis-je ? qui atomise du pingouin autiste à grands coups de laser) :


Et, déjà, dès le départ, on est mis dans l’ambiance. D’une part, la tonalité musicale légère et pourtant empreinte d’une pointe de tristesse, de mou, comme un coup de blues du dimanche avec ses grosses basses ; d’autre part, les paroles :

And you don't seem to understand
A shame you seemed an honest man
And all the fears you hold so dear
Will turn to whisper in your ear


Plus loin :

I am falling, I am fading, I am drowning
Help me to breathe
I am hurting, I have lost it all


Toute la série entrera dans cette thématique de la perdition. De ne plus savoir où l’on est. De brouiller toute réalité. D’être en dehors de tout code. De nous plonger dans un univers qui n’a de logique qu’au sein de lui-même et qui ne peut être interprété par une vision standard de spectateur habitué à notre monde et à sa logique intrinsèque.
Lain entre dans le Wired, sorte de réseau interconnecté informatique, Internet du futur, conscience mêlée aux connexions de chaque être, de chaque puce, de chaque instrument. C’est une véritable plongée dans le gouffre que nous offre cet anime.

Et, par ailleurs, tout a son importance. On s'en rend compte assez rapidement. Chaque détail, jusqu'au titre des épisodes, sert à l'histoire et à sa compréhension. Il faut sans cesse traquer et revoir.

L’ambiance y est toute particulière. Ne vous attendez pas à de l’humour ni à de la peur. Ne vous attendez pas à quelque chose de conventionnel, la vérité est ailleurs. Au milieu de ces mondes interconnectés, toutes sortes de choses glauques paraîtront normales, et c’est parfois les petits éléments de la vie quotidienne qui vous feront tiquer, vous questionner, remettre en cause les fondements de votre théorie sur la série.

Serial Experiments Lain est magnifique. Pour une série datant de 98, je suis parfois étonné de la fluidité de l’animation. C’est beau, et ça retranscrit parfaitement tout le mal-être qu’on peut ressentir en la regardant sans pouvoir mettre un mot dessus. La musique, quoique discrète et s’effaçant au profit de bruitages tout autant appropriés, est d’une justesse impressionnante.

Enfin, l’histoire. Ce niveau de complexité implique forcément un esprit dément derrière le projet. C’est complètement taré, c’est fou, c’est à s’en retourner la tête encore et encore. Et ce n’est pas difficilement compréhensible parce que ce serait mal raconté, non ; c’est difficilement compréhensible tout en restant cohérent et parfaitement pensé : c’est une œuvre que l’on découvre peu à peu, au fil des épisodes (appelés « layers », ou « couches » successives à travers lesquelles la storyline se dévoile).

Bref, foncez regarder Serial Experiments Lain. C’est tellement atypique que vous pourrez ne pas y accrocher, c’est même le plus probable. Pour la plupart, vous resterez sur un « WTF? »


Mais c’est un immanquable. Vraiment. C'est quelque chose qui ne vous laissera pas indifférent, peu importe la réaction qu'elle suscitera chez vous spécifiquement.


_________________________________________________



Dernière édition par Kassyna le Lun 18 Juil - 19:18, édité 1 fois (Raison : Corrigé par Kassyna)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Serial Experiments Lain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Sur les écrans :: Films & Séries animés :: Séries animées-