Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le fils de Saul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nawel


avatar


Messages : 153
Age : 17
Emploi/loisirs : Lire, écrire, sortir, la musqiue...


Vos papiers SVP
Crédits:
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Le fils de Saul   Mer 16 Mar - 22:51

Le fils de Saul
László Nemes



informations
TITRE D'ORIGINE : Saul fia
NATIONALITÉ : Hongroise
DATE DE SORTIE : 4 Novembre 2015 (France)
RÉALISATEUR : László Nemes
ACTEURS PRINCIPAUX : Géza Röhrig,Sándor Zsótér
DURÉE : 1h47
GENRE : Drame/Historique
SYNOPSIS : Octobre 1944, Auschwitz-Birkenau. Saul Ausländer est membre du Sonderkommando, ce groupe de prisonniers juifs isolé du reste du camp et forcé d’assister les nazis dans leur plan d’extermination. Il travaille dans l’un des crématoriums quand il découvre le cadavre d’un garçon dans les traits duquel il doit reconnaître son fils. Alors que le Sonderkommando prépare une révolte, il décide d’accomplir l’impossible : sauver le corps de l’enfant des flammes et lui offrir une véritable sépulture.

Film interdit au moins de 12 ans!



© aurélie

Ton avis

TON AVIS : J’ai trouvé ce film tout simplement magnifique. Dur, cru parfois, mais criant de vérité.
Je pense que nous avons tous déjà vu au moins deux voire trois documentaires sur l’extermination juive de la Seconde Guerre mondiale. Ils sont prenants, bien montés et remplissent parfaitement leur mission : on découvre l’horreur des camps d’extermination. Mais soyons honnêtes, ils se ressemblent pour ainsi dire tous (ou presque).

László Nemes nous offre avec ce film le renouveau dont nous avions besoin. Tout d’abord parce qu’il ne s’agit pas d’un documentaire mais bien d’une fiction, ce qui change tout de même du tout au tout. Nous avons un semblant d’histoire auquel s’accrocher, ce qui capte d’autant plus notre attention, et surtout la retient plus efficacement que n’importe quel documentaire sur ce sujet (du moins selon moi).
Ensuite, le réalisateur réalise un pari risqué avec le choix de la façon dont est filmée le film. Un pari ô combien réussi. Le film n’occupe pas toute la toile, afin de mieux cadrer avec le regard humain. Comme les dimensions restent tout à fait suffisantes (du moins au cinéma), l’effet est prenant et apporte un souffle de nouveauté. De plus, la caméra reste à 99% du temps braquée sur Saul, ce qui nous conforte dans l’impression de vivre à travers lui : nous voyons à travers ses yeux, entendons à travers ses oreilles, découvrons tout en même temps que lui.
Mais le plus important à mes yeux : l’attention particulière qui a été apportée à la bande sonore. Dans ce film, pas de grands et sombres airs classiques lors de la découverte des camps. D’une, parce qu’il n’y a pas de découverte. Nous plongeons directement au cœur de cette réalité macabre. Et surtout, ces airs sont remplacés par des cris. Ou du silence. Ou le frottement des brosses qui récurent le sang incrusté dans les chambres à gaz. En un mot : réalité.

Vous l’aurez compris, j’ai aimé ce film pour la claque de vérité qu’il nous octroie, à mon sens bien plus efficacement que n’importe quel documentaire. Bien sûr, certaines scènes sont dures. Mais là encore, rien n’est enjolivé, détourné, censuré. Auschwitz, point barre. Et il me semble que c’est bien ce que nous demandons lorsque nous venons voir un film sur le génocide juif.
À QUI LE CONSEILLES-TU ? Je dirais que c’est un film que l’on peut regarder à partir de 13-14 ans car certaines scènes peuvent malgré tout être choquantes, et qu’il nécessite également un petit bagage culturel et historique afin de pouvoir en appréhender la richesse et tous les aspects.



_________________________________________________

" ' Heart. Hard heart,' I said, not sure where it came from.'The hardest heart in the world.'
' Hmm,' Toby said, tapping a finger in the air.' That's a useful one, you know. Very handy. The question is...'
Toby paused like he was considering this all very seriously.
' The question is, stone or ice ?
Crack or melt ? ' "


Dernière édition par Enorah le Dim 15 Mai - 19:26, édité 1 fois (Raison : Fiche 2.0/Corrigé par Enorah)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le fils de Saul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Sur les écrans :: Films & Séries :: Films-