Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Saga] La 5e Vague

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aurélie


avatar


Messages : 7227
Age : 25
Localisation : Hérault
Emploi/loisirs : Reine des cailloux


Vos papiers SVP
Crédits: (c) sweet disaster
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: [Saga] La 5e Vague   Sam 16 Avr - 11:00

La 5e Vague
Rick Yancey


image

Tome 1 : La 5e Vague
1ère Vague : Extinction des feux
2e Vague : Déferlante
3e Vague : Pandémie
4e Vague : Silence

La 5e Vague arrive...
Ils connaissent notre manière de penser. Ils savent comment nous exterminer. Ils nous ont enlevé toute raison de vivre. Ils viennent maintenant nous arracher ce pour quoi nous sommes prêts à mourir…

À l’aube de la 5e Vague, sur une bretelle d’autoroute désertée, Cassie tente de Leur échapper…Eux, ces êtres qui ressemblent trait pour trait aux humains et qui écument la campagne, exécutant quiconque a le malheur de croiser Leur chemin. Eux, qui ont balayé les dernières poches de résistance et dispersé les quelques rescapés…
Pour Cassie, rester en vie signifie rester seule. Elle se raccroche à cette règle jusqu’à ce qu’elle rencontre Evan Walker. Mystérieux et envoûtant, ce garçon pourrait bien être son seul espoir de sauver son petit frère, voire elle-même. Du moins, si Evan est bien celui qu’il prétend… Mais la jeune fille doit d’abord faire des choix : entre confiance et paranoïa, entre courage et désespoir, entre la vie et la mort. Va-t-elle baisser les bras et accepter son triste sort, ou relever la tête et affronter son destin ? Car ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort.
image

Tome 2 : La Mer Infinie
Comment débarrasser la Terre de ses sept milliards d'habitants ? Retirez aux hommes leur humanité...

Cassie Sullivan et ses compagnons ont survécu aux quatre premières vagues destructrices lancées par les Autres. Maintenant que l'espèce humaine a été presque entièrement exterminée et que la 5e Vague déferle sur la planète, le groupe se trouve face à un choix : se préparer à affronter l'hiver en espérant le retour rapide d'Evan Walker, ou se mettre en quête d'éventuels survivants avant que l'ennemi ne referme sur eux son impitoyable piège.
Personne ne peut prédire à quels abîmes de cruauté les Autres sont prêts à s'abaisser, ni à quelles hauteurs l'humanité saura se hisser. La bataille finale ne fait que commencer...
Ils connaissent notre manière de penser.
Ils savent comment nous exterminer.
Ils nous ont enlevé toute raison de vivre.
Ils viennent maintenant nous arracher ce pour quoi nous sommes prêts à mourir.
image

Tome 3 : La Dernière Étoile
1re vague : Extinction des feux.
2e vague : Déferlante.
3e vague : Pandémie.
4e vague : Silence.
À l'aube de la 5e vague...

Ils sont parmi nous. Ils sont dans leur vaisseau. Ils sont nulle part. Ils veulent la Terre. Ils veulent qu'elle nous revienne. Ils sont venus nous exterminer. Ils sont venus nous sauver...
Cassie a été trahie. Ringer aussi. Et Zombie. Et Nugget. Et les 7,5 milliards d'humains qui peuplaient notre planète. Trahis d'abord par les Autres, et maintenant par eux-mêmes.
En ces derniers jours, les rares survivants sur Terre se retrouvent confrontés au dilemme ultime : sauver leur peau... ou sauver ce qui les rend humains.
   


informations
TITRE D'ORIGINE : The Fifth Wave.
DATE DE PARUTION : 2013 à 2016.
ÉDITION DE LA SAGA : France Loisirs.
RÉSUMÉ DE LA SAGA : 1ère Vague : Extinction des feux
2e Vague : Déferlante
3e Vague : Pandémie
4e Vague : Silence

La 5e Vague arrive...
Ils connaissent notre manière de penser. Ils savent comment nous exterminer. Ils nous ont enlevé toute raison de vivre. Ils viennent maintenant nous arracher ce pour quoi nous sommes prêts à mourir…

À l’aube de la 5e Vague, sur une bretelle d’autoroute désertée, Cassie tente de Leur échapper… Eux, ces êtres qui ressemblent trait pour trait aux humains et qui écument la campagne, exécutant quiconque a le malheur de croiser Leur chemin. Eux, qui ont balayé les dernières poches de résistance et dispersé les quelques rescapés…
Pour Cassie, rester en vie signifie rester seule. Elle se raccroche à cette règle jusqu’à ce qu’elle rencontre Evan Walker. Mystérieux et envoûtant, ce garçon pourrait bien être son seul espoir de sauver son petit frère, voire elle-même. Du moins, si Evan est bien celui qu’il prétend… Mais la jeune fille doit d’abord faire des choix : entre confiance et paranoïa, entre courage et désespoir, entre la vie et la mort. Va-t-elle baisser les bras et accepter son triste sort, ou relever la tête et affronter son destin ? Car ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort.
NOMBRE DE TOMES : 3 tomes.
EST-ELLE TERMINÉE ? Oui.


   

© aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : Tome 1 :
Les Extra-Terrestres débarquent. Tout est mis en place pour établir le contact avec eux mais seul le silence répond à l’humanité… Puis c’est le blackout. Et les catastrophes s’enchaînent, anéantissant plus de quatre-vingt-dix-sept pour cent de l’humanité. Ce n’est pas fini. Les morts s’enchaînent encore, conduisant l’humanité à une fin qui semble certaine… Et, au milieu de toute cette horreur, ce sont les enfants et les adolescents qui tiennent le rôle principal.
LA SAGA EN UN MOT : Sympathique.
UNE CITATION : " Parce que, si je suis la dernière, alors je suis l'Humanité.
Et si c'est notre ultime guerre, je suis son champ de bataille.
"
UNE NOTE SUR 10 : 7/10 (pour le premier tome).
TON AVIS : Tome 1 :
La 5e Vague est un phénomène mondial, un livre qui a si bien fonctionné qu’il a été adapté sur les écrans. Que d’éloges sur cette saga… Heureusement, mon ancienne colocataire avait lu le premier tome et m’avait plutôt bien décrit la chose : une histoire sympa, mais rien de nouveau sous le soleil, de quoi passer le temps mais sans émerveillement. Du coup, je n’attendais pas grand-chose de ce livre, tout en ayant envie de le lire, et heureusement : j’ai ainsi pu le prendre tel qu’il est.

La trame n’a rien de novateur mais elle est très bien gérée : une invasion à distance, sans avoir besoin de sortir l’artillerie lourde, juste en abolissant les privilèges techniques, en secouant un peu la Terre et en laissant une terrible pandémie finir le travail. On déblaie le terrain sans trop se salir et ça, c’est bien. Replacer l’être humain plus bas dans l’échelle permet de s’interroger sur l’humanité, ses forces et ses faiblesses. Ensuite, commence la partie la plus terrible pour l’espèce (si si, c’est possible) : savoir à qui se fier et ne pas sombrer dans une folie paranoïaque mortelle. Là est tout l’intérêt du livre selon moi : voir comment les personnages réfléchissent quand ils ne peuvent plus se fier à rien… Et voir comment ils capitulent quand on leur donne un nouveau repère, qu’il soit réel ou complètement distordu.
Là où la trame principale apporte quelque chose de nouveau dans le genre, c’est dans le choix des personnages : enfants et adolescents sont les héros de ce roman. Pourquoi ? Premièrement parce que ce livre s’adresse à un public jeune et deuxièmement parce que, finalement, quoi de plus logique que de ne garder que les humains qui n’ont pas encore atteint l’aboutissement réflexif de l’âge adulte ? Il est plus facile de bousculer les convictions des jeunes que des moins jeunes. Seulement, je me suis rendu compte que j’aurais aimé avoir au moins un point de vue adulte dans ce livre, avoir une opposition entre ces jeunes encore malléables et les plus vieux, plus campés sur leurs positions.

Concernant les personnages, Rick Yancey nous permet d’en suivre plusieurs. Au départ, je pensais ne suivre que Cassie, notre héroïne, la première partie lui étant consacrée et très dense, et j’ai été surprise de passer ensuite à d’autres personnages… J’ai eu du mal au début, puis je m’y suis faite et heureusement !
Nous rencontrons Cassie lorsqu’elle est seule et tente de survivre. Elle s’accroche à un but pour continuer : retrouver son petit frère, emmené par l’armée. Ses réflexions, son évolution, ses craintes m’ont permis de me plonger totalement dans l’ambiance de chaos et de survie. Cassie est très intéressante, elle se construit superbement au fil des pages puis… Tout retombe comme un soufflé quand elle rencontre Evan. Parce qu’elle redevient une adolescente « normale ». Évidemment, cela permet de rappeler qu’elle est humaine et surtout qu’elle est encore jeune, mais toute cette partie avec Evan m’a coupée dans mon élan. J’ai levé les yeux au ciel je ne sais combien de fois et j’ai regretté la partie où elle est seule. Si je comprends qu’elle ne pouvait rester seule et atteindre son but, je reste déçue du résultat.
Comme je le disais, heureusement, on suit d’autres personnages à travers les aventures de Sammy, le petit frère de Cassie, emmené dans un camp d’entraînement où des enfants et des adolescents sont conditionnés pour tuer les Autres. À cinq ans à peine, on vous apprend à tuer. À sept/huit ans, on vous envoie en mission suicide. C’est complètement surréaliste mais, finalement, ça colle avec la logique de l’histoire. Bon, le fait de coller n’a pas suffi à me plaire : voir des gosses de dix ans se transformer en machines de guerre n’a pas complètement atteint son objectif avec moi. Mais ça se défend plutôt bien.

Entre personnages et trame de fond, La 5e Vague est plutôt pas mal. Ce n’est pas le livre du siècle mais la recette permet d’obtenir un plat qui fonctionne plutôt bien en bouche. Maintenant, il faut aimer le genre : personnellement, je pense qu’un livre avec des héros plus âgés me correspondrait plus mais j’ai su apprécier ce que celui-ci avait à m’offrir. Et puis, au fil des pages, l’histoire se complique pour s’éclaircir ensuite, et les choix scénaristiques de l’auteur s’avèrent cohérents et même intéressants.

Le gros bémol au-delà de la nécessaire histoire amoureuse d’adolescents (oui, là où Cassie devient chiante) ? L’écriture. Je ne dirais pas que c’est mal écrit… Juste mal coordonné. On est dans un style narrateur interne et c’est là que le bât blesse. Si au départ, notamment avec Cassie, tout file bien, la fin devient étrange. Cassie est une adolescente drôle, mais à travers son cynisme (cynisme que l’on comprend vu la situation). En tant que narrateur, elle utilise un langage adolescent, peu classieux, mais qui colle. Puis, finalement, je me suis rendu compte que l’auteur avait perdu l’authenticité de ce langage en l’adoucissant. Et il a fait l’erreur de caler des « m’occuper de son cul me prend un max de temps » à côté d’expressions d’un langage plus courant dans les descriptions. Cela m’a donné l’impression d’un énorme faux raccord. Le style fluide du départ s’est mis à sonner faux et a suffi à m’agacer dans les deux cents dernières pages. Peut-être que cela vient de la traduction mais, dans tous les cas, il y a un vrai problème avec l’écriture. Je ne suis pas tatillonne sur le sujet en général, mais là, ça a vraiment cassé le rythme de ma lecture et je le regrette. Surtout quand je vois des chroniques vantant le style d’écriture de l’auteur : quand on fait ce genre d’erreur, on a quand même besoin de se recentrer un peu.

Bref, ce livre est sympathique, bien pensé, plutôt bien ficelé sans pour autant être une pépite de réflexion scénaristique. J’ai pu apprécier ma lecture parce que je n’attendais rien d’exceptionnel. Si je n’avais eu que des retours enchantés, je crois que je serais tombée de bien haut. La 5e Vague n’a rien de révolutionnaire mais il permet d’étendre la science-fiction à un nouveau public, un public qui vit au rythme du Young Adult adaptable au cinéma. On aime ou on déteste cette mode, elle atteint tout de même ses objectifs : il y avait longtemps que je n’avais pas lu de science-fiction et ce livre m’a donné envie de retourner un peu vers ce genre. En tapant dans des romans bien meilleurs, évidemment.
Je lirai la suite parce que malgré ses défauts, le livre donne envie de poursuivre. Il donne envie de savoir comment les personnages vont réussir à affronter la fin de l’espèce. Ce n’est pas le nirvana mais plutôt une balade agréable : on s’en souviendra comme d’une promenade sympa mais on gardera en mémoire le mal de pieds qui va avec, et le temps un peu pourri. Un bon moment mais qui ne suffit pas à oublier les défauts qui vont avec.
À QUI LA CONSEILLES-TU ? Je le conseille à ceux qui aiment la Science-Fiction grand public et le Young Adult. À partir de 14/15 ans.

_________________________________________________



Dernière édition par Aurélie le Mar 11 Oct - 10:31, édité 3 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rambalh.blogspot.com/
Aurélie


avatar


Messages : 7227
Age : 25
Localisation : Hérault
Emploi/loisirs : Reine des cailloux


Vos papiers SVP
Crédits: (c) sweet disaster
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] La 5e Vague   Dim 25 Sep - 17:48

C'est la dégringolade (je m'en doutais, mais bon...)

Avis sur le tome 2

La base a explosé. Cassie a pu extraire son frère des griffes de Vosch et la nouvelle bande se terre dans la ville la plus proche, le temps de reprendre des forces et surtout d’établir un plan. Mais comment se projeter quand on ne comprend rien à ce qu’il se passe ? Quand les éléments de réponse qu’on a pu grappiller ne font que multiplier les nouvelles questions ?

La Mer infinie est un livre qui a divisé mon opinion en deux parties diamétralement opposées. L’histoire prend un tournant intéressant, on pense se rapprocher du dénouement de l’intrigue mais on se rend compte qu’on s’est fait balader durant tout le premier tome. Les réponses apportées sont plaisantes, logiques et donnent une vision des choses qui colle plutôt bien avec tout ce qu’on a pu apprendre jusque-là. Mais ça, c’est pour la trame générale, la vision globale. En profondeur, beaucoup de choses sont faciles. Certes, la saga La 5e Vague s’adresse à un public adolescent mais ce n’est pas une raison pour faciliter la vie des personnages : le sang, les larmes, les interrogations, même les morts que l’on compte dans ce tome ne suffisent pas à faire croire que les protagonistes en bavent suffisamment. Ils galèrent, c’est sûr, la vie n’est pas facile, mais on imagine aisément qu’elle devrait être plus compliquée encore. Sans trop en dire, ce que vit Ringer manque de cohérence à mes yeux : les cartes jouées par les ennemis sont bien trop risquées à mon goût. C’est nécessaire pour le but que cherche à atteindre l’auteur mais ça m’embête que les choses se goupillent ainsi.

Le gros problème que j’ai eu avec ce tome vient de deux choses principales : Cassie, l’héroïne de plus en plus insupportable et l’écriture (ou la traduction, dure à dire). Cassie est tout ce que je déteste chez un personnage principal : elle est insipide, a un caractère qui ne colle pas avec l’image que l’auteur veut donner d’elle et prend trop de place dans le livre pour rien. Le côté insipide d’un personnage n’est pas un problème si c’est son but : ici, clairement, l’auteur s’est vautré. Les pensées d’une adolescente comme elle ne sont pas son point fort et il a voulu en faire un personnage phare : grosse erreur. La Cassie du début du premier tome me plaisait bien, elle avait quelque chose d’intéressant à suivre, à découvrir : tout se casse la gueule au moment de l’arrivée d’Evan Walker dans l’histoire et ça ne va pas en s’arrangeant, bien au contraire. Rappeler que c’est une adolescente soumise à ses hormones était une bonne piste à explorer mais je ne suis toujours pas convaincue, après ce tome, que l’exploitation soit efficace. C’est creux, ennuyeux et cela casse tout le reste de l’ambiance. Un pari raté pour moi.
Rajoutons à cela le gros problème d’écriture : Rick Yancey a un don pour me perdre dans ses descriptions de scènes ainsi que de pensées de ses personnages, surtout Cassie. Je perds le fil, je dois relire des passages, je ne comprends pas toujours l’intérêt de certains passages… Cela vient peut-être de la traduction mais ma lecture en est devenue laborieuse. J’aurais finalement préféré avoir moins de descriptions, pour les scènes d’action par exemple, et avoir à imaginer les choses, plutôt que de me retrouver à devoir déchiffrer des descriptions longues, sans poésie et incompréhensibles. Bref, comme pour le tome 1, la plume de Rick Yancey n’est pas convaincante.

Finalement, La 5e Vague a perdu pas mal de son intérêt avec ce tome à mes yeux. L’intrigue est toujours intéressante mais une bonne idée ne fait pas tout. Certaines choses tournent en rond, d’autres sortent d’on ne sait où et l’ensemble est plutôt bancal. Je vais lire le troisième tome mais avec une certaine appréhension : les retours que j’ai eus jusqu’ici confortent mon avis actuel sur la saga, voire sont bien pires… On touche à nouveau le problème de la littérature jeunesse qui, sous prétexte de s’adresser à un public plus jeune, s’attarde moins sur la qualité d’un livre et c’est bien dommage. L’âge ne doit en rien entrer en compte dans la qualité d’un livre qu’on vous adresse.

_________________________________________________



Dernière édition par Jacana le Lun 26 Sep - 19:23, édité 2 fois (Raison : CPG)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rambalh.blogspot.com/
Jacana


avatar


Messages : 3941
Age : 26
Localisation : Genève
Emploi/loisirs : étudiante// escrime, théâtre


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] La 5e Vague   Lun 26 Sep - 19:46

Mouais, ça donne pas envie tout ça en fait... Je crois que je vais passer mon tour. ☺

_________________________________________________

Profil Livraddict | Mon Blog !


Dernière édition par Kassyna le Mar 27 Sep - 19:36, édité 1 fois (Raison : Corrigé par Kassyna)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
eydura


avatar


Messages : 23
Age : 29
Localisation : Quebec
Emploi/loisirs : intervenante


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] La 5e Vague   Sam 8 Oct - 16:25

Je me lance, je vais essayer de le lire. J'avoue que d'avoir vu le film me motive un peu, je suis tombée amoureuse de la chanson Alive de Sia grâce au film wink

Si tu trouve que des enfants-soldats c'est surréalisme, ça existe malheureusement :S
Dans un même genre de livre de SF-invasion-enfants/soldats, connais-tu la série Le Cycle d'Ender de Orson Scott Card ? C'est dans le même genre littéraire, mais c'est un peu plus adulte comme lecture et plus poussé dans le temps.


Dernière édition par Kassyna le Sam 8 Oct - 18:14, édité 1 fois (Raison : Corrigé par Kassyna)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurélie


avatar


Messages : 7227
Age : 25
Localisation : Hérault
Emploi/loisirs : Reine des cailloux


Vos papiers SVP
Crédits: (c) sweet disaster
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] La 5e Vague   Sam 8 Oct - 16:30

eydura a écrit:
Si tu trouve que des enfants-soldats c'est surréalisme, ça existe malheureusement :S
Dans un même genre de livre de SF-invasion-enfants/soldats, connais-tu la série Le Cycle d'Ender de Orson Scott Card ? C'est dans le même genre littéraire, mais c'est un peu plus adulte comme lecture et plus poussé dans le temps.

Oui je sais bien que ça existe, c'est la façon dont c'est mis en scène dans le bouquin, et les raisons qui y sont évoquées qui perdent en réalisme dès le tome 2 en fait (et ça devient pire encore dans le tome 3 ah ah).

Je ne connais pas du tout Le Cycle d'Ender mais j'vais me pencher dessus parce que, franchement, La 5e Vague c'est... Pas terrible finalement. Le 3ème tome est en train de me gaver au plus haut point ange

Merci !

_________________________________________________



Dernière édition par Kassyna le Sam 8 Oct - 18:15, édité 1 fois (Raison : Corrigé par Kassyna)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rambalh.blogspot.com/
eydura


avatar


Messages : 23
Age : 29
Localisation : Quebec
Emploi/loisirs : intervenante


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] La 5e Vague   Sam 8 Oct - 16:39

Je vais tout de même essayer de lire la série, je donnerai mon avis... ou pas si c'est si mauvais !
Le tome 1 du Cycle d'Ender a également été porté sur les écrans sous le nom du premier tome : La Stratégie Ender (Ender's Game, VO), avec Asa Butterfield, Harrison Ford et Ben Kingsley. L'adaptation est bien, sans être extraordinaire.


Dernière édition par LaraEmilie le Mar 11 Oct - 21:59, édité 1 fois (Raison : Corrigé par Lara Emilie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurélie


avatar


Messages : 7227
Age : 25
Localisation : Hérault
Emploi/loisirs : Reine des cailloux


Vos papiers SVP
Crédits: (c) sweet disaster
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] La 5e Vague   Mar 11 Oct - 10:57

Avis tome 3

La fin arrive, la 5e Vague se prépare, ce n’est qu’une question de jours, quatre exactement. Dans quatre jours, les soldats déferleront sur la Terre pour exterminer les derniers résistants. Les bombes raseront les villes, l’Humanité prendra fin. Mais, en quatre jours, de nombreuses choses peuvent se passer…

Ce troisième et dernier tome est à la hauteur du second tome : une cacophonie de n’importe quoi, peut-être même plus encore. L’intrigue devient si tortueuse qu’on ne comprend plus rien, même à la fin. Le but final, on le saisit, les moyens, aussi. Mais le tout ? Les Autres ? La vérité ? Rien n’est clair et ce n’est pas un bon effet de style : le lecteur est perdu et décroche. Franchement, il y avait un grand potentiel dans cette histoire, de belles choses pouvaient être faites mais c’est un échec à mes yeux. On sent le problème : l’auteur a bâclé son background pour aller plus vite. Il s’est complètement détaché d’un semblant de cohérence pour atteindre son but et c’est vraiment dommage. Comment supposer qu’encore une fois l’histoire ne peut que se dénouer sur le sol américain ? A aucun moment on ne parle du reste du monde. Cela pourrait passer si tout l’espoir du monde ne reposait pas entre les mains d’une poignée de gosses perdus aux USA. Et ça, ça m’enquiquine au plus haut point : une héroïne banale, qui n’a pour elle que son humanité, c’est chouette, mais supposer que c’est cette fille seule qui peut tout résoudre… À croire qu’ailleurs dans le monde, on ne pouvait pas avoir d’autres personnes lambda pour se battre, encore et encore. C’est cet égocentrisme américain, cette capacité à toujours se placer au cœur d’une histoire, quelle qu’elle soit, et à résoudre les problèmes qui finit par m’écoeurer et qui écorche plus encore la saga.

Les personnages m’ont encore plus fatiguée que dans les tomes précédents. Plus stéréotypés encore, à l’écoeurement, là aussi. Le stéréotype était bien au début : après tout, on est face à des gosses, des jeunes qui vivent des horreurs et en faire des clichés permettait de mieux saisir l’impact de tout cela. Mais, dans ce tome, on atteint le point de non-retour. Ringer, la machine trop douée, Cassie, l’américaine blonde insipide qui représente toute l’humanité, Zombie, le chevalier qui ne survit que pour racheter ses fautes passées, Sam, le petit garçon complètement conditionné qui fait ce qu’on veut de lui… Trop, c’’est trop, et je ne parlerai pas d’Evan parce que c’est carrément pire. Soyons sérieux.

Plus encore, dans ce tome, j’ai trouvé le style de l’auteur insupportable. J’ai encore du mal à saisir comment on peut publier un livre dont le style devrait être travaillé, amélioré. C’est n’importe quoi. Les descriptions des actions sont ennuyeuses, si floues qu’elles perdent le lecteur. Mais le pire reste Cassie : au début, dans le premier tome, il était clair qu’on suivait son journal intime. Puis quand elle n’a plus été seule, j’ai supposé que le journal était laissé de côté pour passer à une narration différente. Et en fait, non. Dans ce troisième tome, on nous rappelle que Cassie tient encore son journal sauf que… C’est totalement mal amené. Il n’y a aucune distinction dans la mise en forme, la description ou même le point de vue narratif qui nous permette de savoir ce qu’il en est. C’est mauvais. Et clairement mal fait. Et ça ne fait que rappeler que l’auteur aurait pu et surtout dû mieux faire. Mais peut-on l’en blâmer ? Si sa maison d’édition a publié le livre tel quel, c’est sûrement parce qu'il ne servait à rien de faire mieux puisque les lecteurs achèteraient quand même le livre. Bonnes poires à fric que nous sommes…

Finalement, pour réussir à aller au bout de ma lecture, j’ai laissé de côté l’intrigue et les personnages. J’ai tout abandonné. Je lisais avec un tel détachement que j’ai pu finir ma lecture positivement : en me raccrochant uniquement au message ultime du livre. En oubliant les personnages, le pourquoi du comment et en ne m’intéressant qu’au discours final, j’ai pu tirer profit de ma lecture. Et je vous conseille d’en faire de même si vous comptez aller au bout : concentrez-vous uniquement sur le message d’espoir, sur la description de ce qui fait l’Humanité, sur le fait qu’au fond, c’est réconfortant de se dire qu’un peu d’altruisme peut sauver le monde, ou lui donner au moins un peu de sursis. Surtout par les temps qui courent.

Ainsi, se plonger dans La 5e Vague est possible en faisant abstraction du livre pour se concentrer uniquement sur son message… C’est bête parce que le monde du livre semble oublier une chose essentielle : il existe des auteurs qui, en plus du message, nous offrent un réel plaisir intellectuel à la lecture.

_________________________________________________



Dernière édition par LaraEmilie le Mar 11 Oct - 22:04, édité 1 fois (Raison : Corrigé par Lara Emilie)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rambalh.blogspot.com/
eydura


avatar


Messages : 23
Age : 29
Localisation : Quebec
Emploi/loisirs : intervenante


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] La 5e Vague   Ven 14 Oct - 1:21

Je me suis ''tapé'' la trilogie et je suis d’accord avec toi, Aurélie. C’est une dystopie prémâchée du début à la fin. En fait, c’est un mélange de bonnes idées, déjà paru, qui aurait pu être plus développé, recraché à la va-vite, malheureusement.
Il y avait du potentiel, c'est pourquoi je me suis efforcée de le lire. Je donne à la trilogie 3/10 parce que j'ai déjà lu pire. Pour une fois, j'ai préféré le film en gros blockbuster américain.  :/


Dernière édition par Goblinlaya le Ven 14 Oct - 8:26, édité 1 fois (Raison : CPG)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurélie


avatar


Messages : 7227
Age : 25
Localisation : Hérault
Emploi/loisirs : Reine des cailloux


Vos papiers SVP
Crédits: (c) sweet disaster
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] La 5e Vague   Ven 14 Oct - 6:04

Tout à fait ça !
Et en plus, on n'a droit qu'à quelques lignes sur le pourquoi. Pourquoi les Autres décident de nettoyer la Terre. C'est tellement se foutre de la gueule de ses lecteurs je trouve...

_________________________________________________



Dernière édition par Kassyna le Ven 14 Oct - 20:17, édité 1 fois (Raison : Corrigé par Kassyna)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rambalh.blogspot.com/
eydura


avatar


Messages : 23
Age : 29
Localisation : Quebec
Emploi/loisirs : intervenante


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: [Saga] La 5e Vague   Ven 14 Oct - 18:52

Je suis d'accord !


Dernière édition par Kassyna le Ven 14 Oct - 20:17, édité 1 fois (Raison : Corrigé par Kassyna)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Saga] La 5e Vague

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Littérature imaginaire / futuriste :: Romans de Science-Fiction-