Forum de discussion littéraire pour tous les passionnés de lecture !
 
AccueilAccueil  Blogs des A&M  Boutique  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ubu roi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L'erreur sociale


avatar


Messages : 1447
Age : 22
Emploi/loisirs : Prototype d'humanoïde artisanal


Vos papiers SVP
Crédits: Clara Lieu
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Ubu roi   Dim 29 Mai - 22:43

Ubu roi
Alfred Jarry



informations
TITRE D'ORIGINE : Ubu roi.
DATE DE PARUTION : 1896.
PREMIÈRE REPRÉSENTATION : 10 décembre 1896.
NOMBRE DE PAGES : 112 pages pour la pièce en elle-même, sans compter la préface et le dossier de fin.
ÉDITION DE TON LIVRE : Folio/ Classique.
QUATRIÈME DE COUVERTURE : Le personnage d'Ubu, né d'une pièce créée par des lycéens, est devenu le symbole universel de l'absurdité du pouvoir, du despotisme, de la cruauté. Jarry en montre le ridicule, lui oppose l'arme que les faibles gardent face aux tyrans, la formidable liberté intérieure que donne le rire. Le sens du comique et de l'humour change le tyran en marionnette, en ballon gonflé d'air.
Y A-T-IL UNE SUITE ? Ubu roi s'inscrit dans le cycle d'Ubu, composé d'Ubu roi, Ubu cocu, Ubu enchaîné et Ubu sur la butte. Le personnage d'Ubu apparaît aussi dans d'autres œuvres de Jarry.



©️ aurélie

Ton avis
RÉSUMÉ PERSONNEL : Ubu, capitaine de dragons, officier de confiance du roi Venceslas, décoré de l’ordre de l’Aigle rouge de Pologne, ancien roi d’Aragon, est nommé comte de Sandomir. Lors de sa décoration, le père Ubu, poussé à l'acte par la mère Ubu, sa femme, assassine le roi et prend la tête de la Pologne, pour mieux faire n'importe quoi avec.
LA PIÈCE EN UN MOT : Bête.
UNE CITATION :
PÈRE UBU — Apportez la caisse à Nobles et le crochet à Nobles et le couteau à Nobles et le bouquin à Nobles ! ensuite, faites avancer les Nobles.
On pousse brutalement les Nobles.
MÈRE UBU — De grâce, modère-toi, Père Ubu.
PÈRE UBU — J'ai l'honneur de vous annoncer que pour enrichir le royaume je vais faire périr tous les Nobles et prendre leurs biens.
UNE NOTE SUR 10 : 8.
TON AVIS : C'est bête. Mais drôle. Et trop bien.

Alors, je vais tenter de m'organiser et d'expliquer pourquoi c'est trop bien et qu'il faut lire Ubu roi.
La préface ouvre — à juste titre — sur : « Au commencement était Hébert. »
Professeur Hébert était professeur de physique de lycée à la carrière assez mouvementée et qui avait des troubles pour maintenir l'ordre dans ses classes. Il est rapidement devenu légendaire pour ses élèves et tous les autres qui fréquentaient les lycées dans lesquels il passait, à tel point qu'il a revêtu divers surnoms (e.g. père Hébert, père Ébé, P.H.) et, plus tard, une chanson sera même créée à son nom. Bref.
Les deux frères Morin, alors lycéens dans sa classe, s'étaient lancés dans la rédaction d'une pièce, Les Polonais, parodiant le père Ébé et le plaçant dans des histoires absurdes. Cette même pièce sera alors transmise à Alfred Jarry, également élève de monsieur Hébert, lorsque celui-ci se nouera d'amitié avec le jeune frère Morin pendant leur vie lycéenne. Jarry reprendra le texte quelques années plus tard pour en faire Ubu roi. On peut d'ailleurs établir un parallèle entre les péripéties de la pièce et une classe en proie au chahut, où le père Ubu serait l'enseignant et les autres personnages les élèves. Beaucoup de scènes sont assez claires de ce côté-là. Et déjà, je trouve profondément cool d'avoir fait un texte intéressant devenu un classique de la Comédie française à partir d'une grosse blague de lycéens. Mais c'est pas tout !

Point n° 1 : c'est absurde. Et moi, l'absurde, ça me plaît. Et ça devient révolutionnaire quand on sait que le symbolisme était à peine en train de s'esquisser à ce moment-là du XIXè siècle. Jarry disait : « Le scandale devait dépasser celui de Phèdre ou d'Hernani. Il fallait que la pièce ne pût aller jusqu'au bout et que le théâtre éclatât. » Et Ubu roi a beaucoup choqué tant c'était à côté de ce à quoi le public était habitué. C'est un absurde qui a inspiré tout le théâtre de l'absurde qui a suivi, et ça c'est fort. C'est bête, mais c'est infiniment drôle. De la débilité dans les actions des personnages jusqu'à leur langage (e.g. « Jarnicotonbleu ! », « jambedieu » ou le très répété « merdre » que je pense adopter prochainement), tout est génial. Ce qui m'amène au point n° 2.

Point n° 2 : c'est bête mais toute cette bêtise rend plus palpable, plus intelligible les incohérences politiques du système monarchique mais également de tous les systèmes, et plus particulièrement de la dictature et du jeu des putsch. Ce n'est pas juste absurde, comme pourrait l'être La Cantatrice chauve, de Ionesco (par exemple). Et avoir un message profond alors qu'il s'agit d'un délire d'adolescent, c'est juste fabuleux.

Bref, que vous vous arrêtiez à l'absurdité apparente ou que vous alliez plus profondément dans l'aspect politique de l'œuvre, Ubu roi ça reste grave cool. Pis c'est tout. Et ça fait partie des pièces que j'aimerais beaucoup voir au théâtre et ne pas m'arrêter juste à l'écrit. Joué, vivant, le texte doit être sublimé.

En tout cas, il faudra que je me penche sérieusement sur le reste des écrits de Jarry.
À QUI LA CONSEILLES-TU ? Je dirais à partir de 15/16 ans. Foncez. wink




_________________________________________________

Talk, 'tis no good. No-one home. Everyone gone.


Dernière édition par Jacana le Lun 30 Mai - 11:36, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacana


avatar


Messages : 4411
Age : 27
Localisation : Genève
Emploi/loisirs : étudiante// escrime, théâtre


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Ubu roi   Lun 30 Mai - 11:43

Oh, je ne savais pas que ça provenait d'un gros délire de lycéens ! Il faut que je le lise, vraiment ! On en a parlé en classe quand on a vu le théâtre de l'absurde, mais seulement quelques passages qui m'avaient vraiment semblé bizarres. Mais je pense qu'il faut vraiment lire le tout, sinon on a peu de chances de comprendre quelque chose. Surtout totalement hors contexte.

Mais du coup, tu me donnes envie de tester. Smile

_________________________________________________

Profil Livraddict | Mon Blog !


Dernière édition par Jacana le Lun 30 Mai - 11:44, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'erreur sociale


avatar


Messages : 1447
Age : 22
Emploi/loisirs : Prototype d'humanoïde artisanal


Vos papiers SVP
Crédits: Clara Lieu
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Ubu roi   Lun 30 Mai - 21:29

Oui, de l'amour pour Ubu ! Smile

_________________________________________________

Talk, 'tis no good. No-one home. Everyone gone.


Dernière édition par Jacana le Mar 31 Mai - 8:18, édité 1 fois (Raison : [CPJ])
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jacana


avatar


Messages : 4411
Age : 27
Localisation : Genève
Emploi/loisirs : étudiante// escrime, théâtre


Vos papiers SVP
Crédits: créateur de l'avatar
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Ubu roi   Mar 21 Juin - 18:41

Merci d'avoir fait cette fiche, c'est grâce à toi que je me suis enfin lancée dans cette lecture que j'avais complètement mise de côté au point de ne plus savoir qu'elle existait (si ce n'est quand je passe devant le bar "le Roi Ubu" en vieille ville).

Je suis à 100 % d'accord avec toi sur ton point n° 2, c'est absurde, certes, mais malgré tout, il y a une cohérence entre les scènes et l'histoire a du sens. Ce n'est pas juste une accumulation totalement aléatoire d'éléments dans le but de créer un joyeux bordel. Je me rends compte que j'aime l'absurde qui se tient, et je pense que c'est pour ça que j'ai apprécié Ubu Roi et que j'ai ricané bêtement à plusieurs reprises.

Le personnage du père Ubu est juste dingue. Il prend des décisions en un claquement de doigts, tout en changeant d'idée comme une girouette, semble ne jamais réfléchir et a une façon de penser qui lui est propre. La prise de pouvoir en devient risible tant elle est ridiculement facile et sa manière de renflouer les caisses et d'apaiser le peuple est pour le moins directe et efficace. J'ai bien ri, même si on se rend compte malheureusement que, parfois, le peuple se comporte comme il est parodié dans la pièce, devenant ainsi un bon gros pigeon de base, mais tant qu'on lui lance des miettes, il est content.

La mère Ubu, quant à elle, a un raisonnement un peu plus difficile à cerner. Elle est davantage réfléchie et sert de garde-fou à son mari. Ce petit équilibre des pouvoirs, et le fait qu'elle porte souvent la culotte sans même que son mari s'en rende compte, permet également d'équilibrer l'absurdité de la pièce, la rendant plus fluide et agréable à suivre selon moi.

Bien sûr, je ne peux pas ne pas parler des expressions utilisées par le père Ubu, qui m'ont également bien fait rire. Certaines semblent vraiment sorties de nulle part et sont très drôles.

Par contre, je me demande vraiment ce qu'une telle pièce donne jouée. Surtout avec les moyens de l'époque. Entre le nombre assez élevé de personnages, sans oublier la multitude de figurants, ça ne devait pas être facile de rendre le tout crédible. J'ai aussi une pensée pour le mec déguisé en ours, personnellement, ainsi que pour celui qui devait créer des décors aussi variés que fonctionnels (avec des trappes et tout le tintouin). Je pense qu'avec une troupe très amateur, ça doit frôler le pathétique par moments. Cela dit, ça peut être encore plus drôle, mais ça ne doit vraiment pas être facile à mettre en scène.

En bref, une petite pièce qui se lit très facilement et rapidement, pour laquelle il n'y a pas besoin d'un certain bagage culturel pour comprendre. Cependant, l'explication de sa création donnée par L'erreur sociale plus haut est un plus, car elle permet de donner un certain contexte à la pièce qu'on ne pourrait trouver autrement. Si vous aimez l'absurde dosé et qui tient la route, vous pouvez vous lancer.

_________________________________________________

Profil Livraddict | Mon Blog !


Dernière édition par Enorah le Mar 21 Juin - 19:19, édité 1 fois (Raison : CPE)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ceres


avatar


Messages : 557
Age : 28
Emploi/loisirs : Lecture, écriture, jeux vidéo...


Vos papiers SVP
Crédits:
Coups de Coeur:
Lecture du moment:

MessageSujet: Re: Ubu roi   Jeu 1 Déc - 14:52

Je l'ai lu hier soir d'une traite et je n'ai aucun regret. Je ne m'attendais pas du tout à cela, je pensais tomber sur une pièce absurde mais comme pourrait l'être une pièce de Ionesco et ce n'est pas le cas. Les scènes s'enchaînent avec une certaine logique et même si parfois on peut être perdu tant les personnages ont des réactions insensées, ce n'est pas le sentiment où l'on se dit "Mais qu'est-ce que je suis en train de lire ?". Ce serait plutôt le sentiment "Mais ils sont trop bêtes !". Et ça m'a beaucoup plu.

Honnêtement, les personnages sont incroyables. Père Ubu semble avoir une logique propre à lui-même, c'est plutôt fou ! Toutes ses décisions politiques sont celles que pourrait avoir un enfant qui joue avec ses jouets. Le coup d'état semble se régler comme si on parlait de la pluie et du beau temps. Vraiment, il faut se laisser porter par les événements et ne pas chercher à les remettre en question ou à réfléchir dessus, autrement on en perdrait la raison.

Nombreuses répliques sont hilarantes, mais j'avoue que celle qui m'a fait le plus rire vient du Czar :
"PÈRE UBU
Sainte Vierge, cet enragé me poursuit ! Qu'ai-je fait, grand Dieu ! Ah ! Bon, il y a encore le fossé à repasser. Ah ! Je le sens derrière moi et le fossé devant ! Courage, fermons les yeux.
Il saute le fossé. Le Czar y tombe.
LE CZAR
Bon, je suis dedans."
Il semble tellement avoir accepté son destin que ça m'a achevée.  lol

Je suis vraiment curieuse de voir une telle pièce jouée sur scène, ce doit vraiment être un sacré spectacle !


Dernière édition par Goblinlaya le Lun 5 Déc - 8:26, édité 1 fois (Raison : CPG)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Ubu roi   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ubu roi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Accros et Mordus de Lecture :: LA BIBLIOTHEQUE :: Autres formats :: Théâtre-